La centrale de Chinon « en bonne position » en matière de sûreté

« La sûreté nucléaire française reste globalement satisfaisante » selon l'ASN. C'est le cas de la centrale de Chinon qui, selon le directeur de l'Autorité de Sûreté Nucléaire (ASN), Pierre-Franck Chevet, est « en bonne position » en matière de sûreté.


Ce mercredi 11 avril 2018, le président de l'Autorité de Sûreté Nucléaire (ASN), Pierre-Franck Chevet, a déclaré que la sûreté des centrales nucléaires exploitées par EDF en France est restée « globalement satisfaisante » en 2017. Une déclaration intervenue lors d'une présentation au Sénat du rapport annuel de l'ASN sur l'état de la sûreté nucléaire et de la radioprotection en France.

Chinon « en bonne position » selon l'ASN

Pierre-Franck Chevet a distribué des bons points lors de son discours. Il a notamment précisé que certaines centrales étaient « en bonne position » en matière de sûreté, en prenant l'exemple des centrales nucléaires de Chinon (Indre-et-Loire) et de Fessenheim (Haut-Rhin). En revanche, d'autres avaient un bilan « moins satisfaisant », à l'instar de Belleville (Cher). L'ASN se dit par ailleurs « vigilante vis-à-vis de la conformité des équipements nucléaires exploités par EDF et de la maintenance de certains des circuits annexes des centrales ». L'Autorité de Sûreté Nucléaire a également estimé que « le groupe (ndlr : EDF) doit améliorer la détection et le signalement des problèmes de sûreté ».

En 2017, la centrale a investi près de 32 millions dans l’exploitation et la maintenance

Cette sorte de « distinction » reçue par la centrale nucléaire de Chinon de la part de Pierre-Franck Chevet n'est pas tout à fait anodine. En 2017, la centrale nucléaire de Chinon a effectivement investi près de 32 millions d’euros dans l’exploitation et la maintenance, « ce qui permet de conserver les installations dans un état optimum permanent pour un fonctionnement en toute sûreté », explique la direction du site EDF d'Indre-et-Loire. La centrale nucléaire de Chinon, construite en 1957 et mise en service le 14 juin ‎1963, fait partie des plus anciennes centrales nucléaires de France. Lors de son discours, Pierre-Franck Chevet a d'ailleurs déclaré que l'Autorité prévoyait de « rendre en 2020 un premier avis sur la prolongation de la durée de vie des centrales d'EDF ».

Article du 12 avril 2018 I Catégorie : Vie de la cité

 


6 commentaires :


Commentaire de mangauth 12/04/2018 17:53:43

\"propagande nucléaire\"



Commentaire de nukeproof 12/04/2018 19:03:06

Les réacteurs en exploitation ne sont pas de 1957....rectifier, merci .



Commentaire de 1789 13/04/2018 07:36:13

jusqu'a quand?



Commentaire de Info+ 13/04/2018 11:43:12

1957 démarrage du chantier.
Le réacteur « la boule » mis en service en 1963 et arrêté en 1973.
2 réacteurs UNGG mis en service en 1965 et 1966, arrêtesen 1985 et 1990.
4 réacteurs REP mis en service en 1981-1982-1986-1987, et toujours en service.



Commentaire de J-Luc 14/04/2018 14:52:18

2 réacteurs UNGG mis en service en 1965 et 1966, arrêtés en 1985 et 1990.
Ils sont démantelés? Ou attend-on de savoir comment les démonter comme à Brennilis, si je ne me trompe aucun réacteur n'a été entièrement démantelé en France...



Commentaire de Info + 14/04/2018 18:19:47

Chinon A1 (la boule) a été transformé en musée en 1986.
Chinon A2 et A3 sont toujours en cours de démantèlement.



page-precedente

Ajoutez un commentaire à cet article :

 

Les commentaires ne seront pas corrigés.
Ceux comportant des mots grossiers ou portant atteinte à l'intégrité des individus n'étant pas publics ne seront pas publiés.
La courtoisie n'empêche pas la libre expression, nous vous rappelons aussi que le débat s'enrichit d'idées et non de critiques aux personnes.

 

(n'apparaîtra pas
sur le site)

(Email)


Si vous ne réussissez pas à mettre un commentaire, pensez à mettre votre navigateur internet a jour. Pour déposer un commentaire vous devez avoir javascript actif.

Me prévenir si un autre commentaire est déposé pour cet article.

Quelle est la couleur d'une cerise bleue ?

 

Votre commentaire sera publié après modération.

Pour faciliter la lecture des commentaires, la longueur des commentaires est réduite et le nombre de caractères est limité à 600...

 

 


Créez votre article ! ICI