Saumur. Près de 500 participants à l'Open de la Cité (photos)

Sous un beau soleil d'avril, les Écoles Militaires de Saumur (EMS), en partenariat avec la Ville de Saumur, organisaient l'Open de la Cité 2018 ce vendredi matin 20 avril. En ce jour de Percent à Saumur (et d'oraux de bac blanc), près de 500 collégiens, lycéens et militaires ont répondu à l'appel. Une belle matinée d'efforts et de sourires sur et autour de la piste d'athlétisme de l'île d'Offard. Retour sur cet événement en quelques photos...

Chloé, Faustine et Mélissande, toutes les 3 du lycée Duplessis-Mornay, ont terminé sur le podium des lycéennes


Avant de dévaler les kilomètres sur le stade de l’île d’Offard et ses alentours, les collégiens et lycéens Saumurois ont assisté au discours de Jean-François Dogon, chef d'établissement du collège privé Saint-Joseph de Doué-la-Fontaine (Doué-en-Anjou), et du général Paris, commandant les Écoles Militaires de Saumur (EMS). Un chèque de 1 500 euros a été remis de la part du collège Douessin au profit de la CABAT, la Cellule d’Aide aux Blessés de l’Armée de Terre (relire nos articles à ce sujet ici et ici).

« Vous avez bravé le Percent pour venir ici »

Les collégiens et les lycéens du territoire Saumurois, majoritairement représentés par les collèges et lycées Saint-André, Saint-Louis et Duplessis-Mornay, ont ensuite pris le départ de cette course aux côtés des militaires des EMS, afin de renforcer le fameux lien « armée-nation ». Deux trajets étaient au programme : une course de 2,2 km pour les collégiens et de 4,5 km pour les lycéens. Au total, l'Open de la Cité 2018 a réuni près de 500 participants, dont 120-130 militaires qui ont accompagné les jeunes dans l'effort. Les premiers collégiens ont terminé la course en 7 minutes et 40 secondes, tandis que le premier lycéen a fini en 15 minutes environ. Le lycée Duplessis-Mornay de Saumur a enchaîné les trophées avec des podiums lycéens uniquement composés par des élèves de l'établissement (chez les filles aussi). « Bravo, vous avez bravé le Percent pour venir ici », s'est réjoui le capitaine Gilles au microphone.










































Article du 20 avril 2018 I Catégorie : Vie de la cité

 


5 commentaires :


Commentaire de A.S. 20/04/2018 20:43:33

Bravo les jeunes et merci aux Ecoles Militaires de Saumur pour ces moments de pur bonheur.



Commentaire de Edj 20/04/2018 23:04:24

Aaah, la propagande des années 30 est de retour...
Quelle tristesse d'envoyer ses enfants faire des sal.... pareilles.
Triste civilisation guerrière.



Commentaire de A.S. 21/04/2018 09:01:05

Il n'y a aucune propagande et le temps des civilisations guerrières a disparu depuis longtemps. Dans l'antiquité le sport était pratiqué par les soldats et c'était une préparation au combat. Depuis on s'est aperçu que le sport était bénéfique pour la jeunesse et il est triste de constater que certains ne l'ont pas compris. Bon nombre de cadres militaires sont entraineurs ou dirigeants dans les clubs sportifs locaux, comme je l'ai été moi-même. Il n'y a là aucune volonté de propagande, seulement la mise à disposition bénévole de compétences au service des autres.Je me réjouis de voir les jeunes pratiquer le sport. Tant pis pour les fumeurs de moquette et autres frustrés.



Commentaire de Le concombre masqué 21/04/2018 11:31:36

Pas beaucoup de représentants de la mairie de Saumur à cette manifestation. Oû était le délégué à la jeunesse et au sport et le maire qui venait chaque année ? Il est vrai que Mr Marchand avait un positionnement assez humaniste. C’est peut être aussi pour ne pas donner de crédit au titre ridicule du courrier de l’Ouest de l’autre jour « les mariés du Carrousel ». Va savoir Charles!!!



Commentaire de A.S. 21/04/2018 13:08:40

D'accord avec le concombre masqué d'autant plus quand on connait l'employeur du délégué à la jeunesse et aux sports. Quant au titre du Courrier de l'Ouest, il est d'une nullité affligeante !



page-precedente

Ajoutez un commentaire à cet article :

 

Les commentaires ne seront pas corrigés.
Ceux comportant des mots grossiers ou portant atteinte à l'intégrité des individus n'étant pas publics ne seront pas publiés.
La courtoisie n'empêche pas la libre expression, nous vous rappelons aussi que le débat s'enrichit d'idées et non de critiques aux personnes.

 

(n'apparaîtra pas
sur le site)

(Email)


Si vous ne réussissez pas à mettre un commentaire, pensez à mettre votre navigateur internet a jour. Pour déposer un commentaire vous devez avoir javascript actif.

Me prévenir si un autre commentaire est déposé pour cet article.

Combien de pattes a un chat à trois pattes ?

 

Votre commentaire sera publié après modération.

Pour faciliter la lecture des commentaires, la longueur des commentaires est réduite et le nombre de caractères est limité à 600...

 

 


Créez votre article ! ICI