Le Kiosque Info
Je m'abonne - Saumur - Doué-la-Fontaine - Thouars - Loudun - Chinon - Bourgueil - Longué
Actualité Agenda Ou sortir ? Ecrivez un article Lettre d'info Envoyer une alerte


Lu, vu, entendu, ce qu'il ne fallait pas manquer pas loin de chez vous

Lu pour vous dans la presse régionale en bref. Ce qui n'était pas dans le kiosque mais peut vous intéresser. Revue de presse de la semaine.


Végépolys : un label

Le pôle angevin de compétitivité du végétal, Végépolys, compte 402 adhérents dont 80 % d'entreprises, surtout des PME, représentant 46 000 emplois. Il a obtenu le Label Gold, un label européen mesurant la performance des réseaux d'entreprises, qui est valable jusqu'en 2020.
Source : OUEST FRANCE, 20/04/2018

Produit en Anjou sur les routes

La marque « Produit en Anjou », créée par le Département de Maine-et-Loire en collaboration avec des chefs d'entreprise, est soutenue par les partenaires économiques, notamment les trois chambres consulaires (Chambre de commerce et d'industrie, Chambre d'agriculture, Chambre des métiers et de l'artisanat). Son organisation est articulée autour de deux entités : le GIP Produit en Anjou et l'Association Produit en Anjou. L'association qui réunira bientôt plus de 100 adhérents, sera maintenant présente et bien visible dans toute la France. La société de transports Jolival de La Pommeraye, membre du réseau, a fait réaliser une remorque bâchée de 13,50 mètres aux couleurs de Produit en Anjou avec sur fond de Loire et de châteaux, différents produits fabriqués en Maine-et-Loire, avec la mention : « Des savoir-faire reconnus dans le monde entier ».
Source : COURRIER DE L'OUEST, 14/04/2018

Cholet. "Pas si dramatique que ça"

Le Cabinet Lestoux et Associés vient de rendre un rapport sur les commerces du centre-ville de Cholet. Il recense 350 commerçants dans le centre et un taux de vacance de 6,5%. Les points forts du commerce choletais selon l'audit réalisé : un accès facile au centre-ville et au stationnement. Les points faibles : les horaires d'ouverture, un manque de bars et restaurants au regard de la zone de chalandise, un problème de réhabilitation des étages dans les bâtiments de centre-ville, un patrimoine historique faible... La Ville souhaite lancer des axes de travail pour développer les commerces en centre-ville : ramener des bureaux de services publics dans le centre, favoriser l'habitat, réunir les propriétaires d'immeubles pour les aider à réhabiliter les façades...
Source : COURRIER DE L'OUEST, 14/04/2018

Pays de Loire : 2 371

Selon l'Insee, 2 371 entreprises ont été créées pendant le mois de mars dans la région Pays de la Loire : 1 071 en Loire-Atlantique, 487 en Maine-et-Loire, 427 en Vendée, 251 dans la Sarthe et 135 en Mayenne.
Source : OUEST FRANCE, 17/04/2018

Angers. 9 millions d'euros de la Région aux projets de l'Agglo

Le plan triennal d'aide du conseil régional prévoit un contrat de développement métropolitain à Nantes, Le Mans et Angers. Entre 2017 et 2020, Angers Loire métropole va ainsi disposer de 9,1 millions d'euros. 27 projets se partageront cette somme. Le centre des congrès disposera par exemple de 1,69 million d'euros, la future patinoire d'Angers de 1,6 million d'euros, la construction d'un complexe sportif à Beaucouzé de 600 000 euros, la création d'un restaurant scolaire à Savennières de 300 000 euros.
Source : OUEST FRANCE, 17/04/2018

Angers. Ils collectent à vélo les déchets des restaurants

La start-up Cocycler propose aux commerçants et restaurateurs du centre-ville de collecter leurs déchets verts pour les recycler. Vingt établissements sont déjà séduits par la démarche d'économie circulaire et collaborative. Cocycler s'appuie sur K'livéo, entreprise de livraison à vélo pour la collecte, et sur Anjou Biomasse Energie pour la valorisation. Le concept, soutenu par la Ville à hauteur de 20 000 euros, a également remporté 30 000 euros au concours européen Social Challenges. Actuellement gratuit, le service va développer une offre payante et s'adresser également aux particuliers.
Source : OUEST FRANCE, 17/04/2018

Angers. Pavic, le labo de la ville connectée en chiffres

La Plateforme d'aménagement de la ville intelligente et connectée (Pavic) a été créée, en 2016, avec pour objectif de développer sur le territoire une plateforme d'expérimentation en matière d'objets connectés et de services associés pour contribuer à bâtir la ville intelligente et connectée. Pavic est présidée par Eric Groud, ex-président de la chambre de commerce et d'industrie (CCI) du Maine-et-Loire. L'association rassemble des acteurs du territoire : la Ville d'Angers, Angers Loire métropole, la CCI du Maine-et-Loire, le groupe Eseo, l'Istia et l'ESAIP, le groupe Lacroix, Octave et BSE Group. Une soixantaine d'organismes et de sociétés publiques et privées ont adhéré au réseau Pavic. 50 projets sont en cours d'étude ou de réalisation à Angers dans les domaines du sport, de l'environnement, de l'habitat, de la mobilité, de l'éducation, du vivre ensemble.
Source : OUEST FRANCE, 18/04/2018

Angers. La crèche à deux pas du bureau

Les crèches inter-entreprises sont de plus en plus nombreuses sur le territoire. Ce mode de garde permet aux employeurs de réserver et co-financer des berceaux pour les enfants de leurs salariés, moyennant 50 % de crédit d'impôt sur les dépenses engagées. La nouvelle crèche Babilou (600 crèches en France dont une trentaine en Pays de la Loire) a ouvert dans la Zac du Cours-Saint-Laud près de la gare, où un certain nombre d'entreprises ont déjà choisi de s'implanter. Babilou prévoit à terme d'accueillir 30 enfants.
Source : COURRIER DE L'OUEST

Lamboisières. Divorce prononcé en mairie

Les communes de Saint-Lambert-la-Potherie, Saint-Jean-de-Linières et Saint-Léger-des-Bois préparaient depuis plus de trois ans, la fusion en commune nouvelle qui devait être effective au 1er janvier prochain. La construction, à trois, de la commune nouvelle, n'aura pas lieu. Elle se fera entre Saint-Léger et Saint-Jean.
Source : COURRIER DE L'OUEST, 20/04/2018

Angers. Souriez, vous êtes « selfié »

L'entreprise angevine AEon Création a mis au point un appareil à selfies géants, le Self'in. Le prototype fonctionne près du château. Le dispositif est discret : un cercle d'acier scellé au sol, avec une adresse gravée dans l'anneau métallique : www.selfin.world. A 350 mètres de là, sur la terrasse du Quai, trois appareils photo (un grand-angle, un objectif classique et un zoom) sont prêts à se déclencher au moindre clic. Le principe est simple : « Il suffit de se placer dans le cercle, d'aller sur le site et de lancer le selfie ". "En quelques minutes, vous recevez l'animation que vous pouvez ensuite envoyer par mail et partager sur les réseaux sociaux ». Le Self'in ou selfie géant est une commande de la ville d'Angers passée à la société. La Ville est la seule en France à disposer d'un tel outil qui allie carte postale numérique et mise en valeur du patrimoine local.
Source : COURRIER DE L'OUEST, 20/04/2018


Article du 21 avril 2018 I Catégorie : Vie de la cité

 


Il n'y a pas de commentaire à cet article. Soyez le premier !

page-precedente

Ajoutez un commentaire à cet article :

 

Les commentaires ne seront pas corrigés.
Ceux comportant des mots grossiers ou portant atteinte à l'intégrité des individus n'étant pas publics ne seront pas publiés.
La courtoisie n'empêche pas la libre expression, nous vous rappelons aussi que le débat s'enrichit d'idées et non de critiques aux personnes.

 

(n'apparaîtra pas
sur le site)

(Email)


Si vous ne réussissez pas à mettre un commentaire, pensez à mettre votre navigateur internet a jour. Pour déposer un commentaire vous devez avoir javascript actif.

Me prévenir si un autre commentaire est déposé pour cet article.

Quel est le nom du site où vous vous trouvez ?

 

Votre commentaire sera publié après modération.

Pour faciliter la lecture des commentaires, la longueur des commentaires est réduite et le nombre de caractères est limité à 600...

 

 


Créez votre article ! ICI