Des accès aux services simplifiés et plus nombreux d’ici 2024 : le Saumurois chef de file

Ce jeudi 26 avril à Saumur, le département et l'état avaient convié les élus des territoires de Maine et Loire à assister au séminaire de lancement du SDAASP, le schéma départemental d'amélioration de l'accessibilité aux services au public.

Les signataires du SDAASP réunis à Saumur


Émanation de la loi NOTRe, de réorganisation territoriale, le SDAASP est une feuille de route pour les six années à venir qui prévoit de lutter contre les fractures entre les différents territoires et d'assurer un accès aux services, non pas publics, mais au public, tant que faire se peut efficace pour tous. « 2 ans de travail et de collaboration ont été nécessaires entre les services de l'Etat et ceux du département », a expliqué Christian Gillet, Président du département présent à Saumur ce 26 avril à l'occasion du lancement de ce schéma et de la signature officielle entre les EPCI de Maine et Loire et les divers opérateurs. Et François Playbien, sous-préfet de Segré, référent départemental à la ruralité et aux services au public de rajouter : « Il faut se réjouir de cette collaboration entre les collectivités et les services de l'Etat. Cet outil porte sur l'ensemble des services qu'ils soient publics ou privés et sur la notion d'accessibilité qui doit être comprise au sens large, c'est à dire à la fois physique ou à distance. » Et de résumer : « La lutte contre les fractures territoriales et la recherche d'égalité d'accès aux services publics ou culturels, à la santé, aux écoles ou aux commerces sont des paramètres fondamentaux de la vie quotidienne des habitants. Des enjeux qui sont au cœur de ce schéma qui ne saurait être mis en place sans le concours de tous, y compris des usagers. Nous sommes ici dans un schéma d'économie collaborative. »

4 axes majeurs, 17 actions

Quatre grandes orientations ont été à l'origine de ce schéma. François Playbien énumère : «Mettre en place un maillage opérationnel de services au public à l'échelle des communautés d'agglomération, chacune d'entre elles ayant des besoins spécifiques propres ; favoriser le partenariat public-privé pour développer ces services sur tout le territoire concerné ; apporter une réponse adaptée aux besoins des publics non autonomes ou non mobiles (qui représente 20% de la population) et enfin insérer ce schéma dans une vision prospective et évolutive, c'est-à-dire que rien n'est figé, ce schéma doit s'adapter dans le temps, mais aussi eu regard des évolutions technologiques. » Ces axes ayant été définis, 17 actions concrètes ont été ciblées, en partenariat avec les collectivités et l'ensemble des acteurs concernés. Ainsi, commerces multi-services, télésanté et accès aux soins, maison de services au public avec des agents d'accueil dédiés,... « deux buts essentiels sont recherchés : la multiplication des collaborations public-privé et l'apport de réponses adaptées en proximité, notamment en zone rurale, » insiste le sous-préfet Playbien.

Le Saumurois, chef de file, le département exemplaire

Le Saumurois sera un des premiers territoires à contractualiser au niveau de ce schéma : « Nous avons d'ores et déjà décidé d'agir au niveau de nos pôles », explique Jean-Michel Marchand, Président de Saumur Val de Loire. « Ainsi, nous aurons d'ici au mois d'octobre prochain contractualiser avec l'Etat sur l'ensemble du territoire. Concrètement, nous allons ouvrir deux Maisons de Services au public (MSAP), l'une sur Allonnes, l'autre sur Montreuil-Bellay. Sur Longué et Doué, nous allons travailler en réseau avec les mairies et services existants. » Et de rajouter : « Même des services comme la poste pourraient être intégrés... » Enfin, le président du département de se féliciter : « Le Maine et Loire est un des tout premiers départements à contractualiser avec les collectivités et les acteurs. Il faut s'en féliciter. L'osmose avec les services de l'Etat n'y est pas pour rien, c'est assez rare pour qu'on le salue. »

Chiffres clés
- 20% des habitants de Maine et Loire ne sont pas autonomes pour accéder aux services. Les personnes les plus concernées sont les seniors et, dans une moindre mesure, les moins de 30 ans, moins mobiles.
- 90% des habitants se trouvent à moins de 10 minutes des services
- 14 Maisons de services au publics (MSAP) et 22 Maisons de santé plurisdisciplinaires existent à ce jour en Maine et Loire.

Les signataires du SDAASP en Maine et Loire :
- L'Etat et le département de Maine et Loire (animateurs de la démarche au titre de la loi NOTRe)
- les 9 EPCI de Maine et Loire (Com Com et Com d'Agglo)
- les opérateurs (MSA, CAF, CARSAT, CPAM, Pôle Emploi, La Poste)
- des pilotes d'action (Conseil régional, CCI de Maine et Loire, Association Régionale de Santé, le Conseil Départemental de l'Accès au Droit, Union départementale des CCAS)
- De partenaires (Association des maires et des intercommunalités, Associations des maires ruraux, Familles rurales, l'Union Départementale des Associations Familiales, UFC que Choisi, l'Association des Paralysés de France)


Article du 26 avril 2018 I Catégorie : Vie de la cité

 


4 commentaires :


Commentaire de j'suis pas con j'suis douanier!! 26/04/2018 16:08:48

Le pobléme avec les administrations est qu'a chaque fois qu'ils essaient de modifier ou simplifier le systéme ,en faite ils en rajoutent toujours une couche suplémentaire .Mais une couche simplifié.Et com dab la parole n'est jamais donné aux utilisateurs du systéme (les petites mains de l'administration) qui elles subissent constament le systéme .Mais a des gens dit intelligent (des cadres ,voir cadres supérieur) qui eux ont une vision bien a eux du systéme en questions mais qui est tout sauf simplifié.Pour simplifier l'administration commencé par supprimé les incompétent s a la tête des pyram



Commentaire de coqfrancais 26/04/2018 18:08:46

A h bah oui comme d'habitude ont modernise , ont installe de nouvelles technologies pour soi-disant simplifier les démarches administratives .
Mais quand il s'agit du pauvre type lambda qui ne comprend rien a ces machines les emmerdements sont la , ont va en crever de cette l'informatique a outrance .



Commentaire de laitentier 27/04/2018 19:23:44

Beaucoup de mots !
Une phrase avec 87 mots.
Citation - Cela signifie donc qu’une phrase de 24 mots perd 50 % de son efficacité !
http://www.toplexis.com/non-classe/ecrivez-efficacement/
Pour nous les Européens, se serait bien si vous pourriez parlé et écrire pour que nous puissions, et non juste les Français, comprendre. (23 mots)



Commentaire de laitentier 27/04/2018 19:31:04

4 axes majeurs, 17 actions
Quel axes?
Quel actions?
Ou sont-ils des éléments fictifs de vos imaginations ?



page-precedente

Ajoutez un commentaire à cet article :

 

Les commentaires ne seront pas corrigés.
Ceux comportant des mots grossiers ou portant atteinte à l'intégrité des individus n'étant pas publics ne seront pas publiés.
La courtoisie n'empêche pas la libre expression, nous vous rappelons aussi que le débat s'enrichit d'idées et non de critiques aux personnes.

 

(n'apparaîtra pas
sur le site)

(Email)


Si vous ne réussissez pas à mettre un commentaire, pensez à mettre votre navigateur internet a jour. Pour déposer un commentaire vous devez avoir javascript actif.

Me prévenir si un autre commentaire est déposé pour cet article.

Quel est le nom du site où vous vous trouvez ?

 

Votre commentaire sera publié après modération.

Pour faciliter la lecture des commentaires, la longueur des commentaires est réduite et le nombre de caractères est limité à 600...

 

 


Créez votre article ! ICI