L'agriculture, point noir de l'embellie économique Saumuroise

Oui, l'embellie de l'emploi se confirme en Saumurois. Le taux de chômage est même passé sous la barre des 10% (relire nos articles ici et ici) et « les offres d'emploi ont beaucoup progressé » affirme Jean-Michel Marchand, président de la communauté d'agglomération Saumur Val de Loire. Sauf que dans l'agriculture, tout n'est pas aussi rose. Le secteur agricole connaît des « difficultés pour satisfaire le nombre de ses offres »...


« La baisse du chômage est valable partout sur le Saumurois. Il n'y a pas de zone significativement délaissée. Autre point important : l'augmentation de la masse salariale, même s'il y a toujours des difficultés pour recruter dans le secteur de la maintenance, comme des conducteurs de ligne par exemple », explique Jean-Michel Marchand. Une bonne nouvelle qui peut en cacher une moins bonne... « En revanche, il existe un domaine particulièrement criant : l'agriculture. Nous avons un vrai problème à gérer sur ce point. Au-delà de la formation, il faut une vraie mobilisation et surtout de la motivation ».

Les métiers de la terre font-ils peur ?

Pour le président de la communauté d'agglomération Saumur Val de Loire, qui connaît bien le secteur pour avoir grandi avec, le problème se trouve dans l'image qui dégage encore l'agriculture : « C'est un métier qui évolue avec, aujourd'hui, de vraies compétences recherchées. On pense souvent que l'on n'a pas besoin de formation pour être agriculteur, mais aujourd'hui, c'est un métier de plus en plus technique ». Sauf que ce métier a du mal à attirer en Saumurois. Sur les 1 410 offres d'emploi supplémentaires au cours des 12 derniers mois, 400 n'ont pas été pourvus... en grande partie dans l'agriculture. « Sur les 10 dernières années, on pouvait comprendre ce problème de recrutement avec les effets de la crise. Mais désormais, nous sommes dans une vraie période de reprise économique ! Il y a pourtant des offres dans ce secteur et des pépinières d'entreprises. Ce sont peut-être les métiers de la terre qui font peur », s'interroge-t-il.

« Il y a peut-être un problème de salaires »

Le territoire est en manque d'effectifs agricoles pour des postes de haute technicité. « Pour le ramassage de la mâche, par exemple, les exploitants utilisent des machines très perfectionnées. Si vous vous trompez d'un millimètre dans les réglages, vous ne pouvez pas vendre votre mâche. Nous avons au moins 400 travailleurs détachés qui arrivent sur le territoire pour le maraîchage, mais il s'agit de postes pour la cueillette des fruits et ce sont, comme je l'ai dit, des travailleurs détachés ». Le président de l'agglo le reconnaît, « il y a peut-être un problème au niveau des salaires. Il faut de la motivation, mais aussi que ça soit attractif... Nous sommes en pleine période de reprise, il faut donc mettre les moyens et former les personnes pour travailler avec les outils de production ».


Article du 02 mai 2018 I Catégorie : Vie de la cité

 


3 commentaires :


Commentaire de Coco 03/05/2018 08:22:20

C’est sur il vaut mieux être président de l’aglo Que paysans
le salaire n’est pas le même !!!!!



Commentaire de Je veux bien tout, mais là... 03/05/2018 11:01:31

On peut critiquer JMM, mais là il faut reconnaître qu'il connaît l'agriculture ! Il est écrit dans l'article : "qui connaît bien le secteur pour avoir grandi avec"... Et pourquoi devrait-on toujours justifier d'avoir un salaire plus important ?



Commentaire de Guitoune 03/05/2018 17:45:03

Coco : tu as bien raison ! JMM s'y connaît plus en viticulture qu'en agriculture...



page-precedente

Ajoutez un commentaire à cet article :

 

Les commentaires ne seront pas corrigés.
Ceux comportant des mots grossiers ou portant atteinte à l'intégrité des individus n'étant pas publics ne seront pas publiés.
La courtoisie n'empêche pas la libre expression, nous vous rappelons aussi que le débat s'enrichit d'idées et non de critiques aux personnes.

 

(n'apparaîtra pas
sur le site)

(Email)


Si vous ne réussissez pas à mettre un commentaire, pensez à mettre votre navigateur internet a jour. Pour déposer un commentaire vous devez avoir javascript actif.

Me prévenir si un autre commentaire est déposé pour cet article.

Quel est le nom du site où vous vous trouvez ?

 

Votre commentaire sera publié après modération.

Pour faciliter la lecture des commentaires, la longueur des commentaires est réduite et le nombre de caractères est limité à 600...

 

 


Créez votre article ! ICI