Institut Français du Cheval et de l'Equitation : Nomination d'un nouveau directeur par interim

Le 26 avril dernier, face à la pression syndicale, le directeur de l'Institut Français du Cheval et de l'Equitation (IFCE) dont le siège est à Saumur démissionnait (relire notre article). Les Ministres de tutelle viennent d'annoncer que la nomination d'un successeur par intérim est imminente et que le futur directeur en place sera secondé d'un directeur adjoint.

Le site de l'IFCE à Saumur


Stéphane Travert, Ministre de l'agriculture et de l'alimentation, et Laura Flessel, Ministre des sports, Ministres de tutelle de l'Institut Français du Cheval et de l’Equitation (IFCE), ont reçu la démission de son directeur général, Monsieur Jean Cézard. Les Ministres ont pris acte de cette démission et, selon le communiqué du gouvernement, tiennent à "remercier Jean Cézard pour sa forte implication dans l'exercice de sa mission et notamment l'élaboration du projet de Contrat d’Objectif et de Performance de l'IFCE pour les cinq années à venir."
Ils viennent de nommer un directeur général par intérim, personne qu'ils souhaitaient extérieur à l'établissement : il s'agit d'un haut fonctionnaire du Ministère de l'Agriculture en la personne de Didier Garnier, inspecteur général de l'Agriculture.
Les Ministres engagent simultanément la procédure de sélection d'un nouveau directeur général en vue de pourvoir ce poste dans les meilleurs délais possibles. Il sera également procédé au recrutement d'un directeur général adjoint.
Stéphane Travert et Laura Flessel souhaitent que la nomination d'un nouveau directeur général "permette à l'établissement de retrouver une dynamique positive et constructive, au service des enjeux que doit relever la filière équine."


Article du 04 mai 2018 I Catégorie : Vie de la cité

 


Il n'y a pas de commentaire à cet article. Soyez le premier !


page-precedente

Ajoutez un commentaire à cet article :

 

Les commentaires ne seront pas corrigés.
Ceux comportant des mots grossiers ou portant atteinte à l'intégrité des individus n'étant pas publics ne seront pas publiés.
La courtoisie n'empêche pas la libre expression, nous vous rappelons aussi que le débat s'enrichit d'idées et non de critiques aux personnes.

 

(n'apparaîtra pas
sur le site)

(Email)


Si vous ne réussissez pas à mettre un commentaire, pensez à mettre votre navigateur internet a jour. Pour déposer un commentaire vous devez avoir javascript actif.

Me prévenir si un autre commentaire est déposé pour cet article.

Quelle est la première lettre de cette question ?

 

Votre commentaire sera publié après modération.

Pour faciliter la lecture des commentaires, la longueur des commentaires est réduite et le nombre de caractères est limité à 600...

 

 


Créez votre article ! ICI