Bernard Tobie, le Monsieur troglo du Saumurois n'est plus

Dans la nuit du 7 au 8 mai, à l’âge de 72 ans, Bernard Tobie, président d'honneur du Carrefour des Troglodytes Anjou Touraine est décédé.


"Une belle vie s’est éteinte mais nous devons garder la mémoire de cet homme exceptionnel que nous avons eu la chance de rencontrer et avec lequel nous avons travaillé d’amitié pour le bien de notre terroir et de la cause troglo." Tels sont les mots de Jean-François Durand, secrétaire du CATP à l'annonce du décès de Bernard Tobie.
Bernard Tobie était l'expert par excellence du monde troglodytique. Après des études d'histoire à l'université de Nantes et l'obtention de son CAPES, Bernard Tobie, breton d'origine, obtient son premier poste dans le Nord de la France, dans un collège de la banlieue urbaine de Béthune. Son épouse étant originaire de Saumur, il parvient à rejoindre le Maine-et-Loire avec un premier poste au collège de Baugé avant d'arriver sur Saumur en 1989. Après avoir été en poste au Lycée Technique (Sadi-Carnot aujourd'hui) en 1995, il intègre la Lycée Duplessis-Mornay, qui se lançait dans la mise en place d'un dispositif d'enseignement post-bac.

Une vie saumuroise dédiée au troglodytisme

Dans une interview réalisée en 2016, il nous déclarait que parallèlement, dès son arrivée en Saumurois, « en professeur consciencieux que je suis, j'adhère au processus des nouvelles classes patrimoine mises en place par le Rectorat et la DRAC et me lance à dans l'action éducative avec une classe de Seconde sur le site des Perrières, à Doué-la-Fontaine », se souvenait-il. « En 1990, afin de labelliser la démarche classes patrimoines, le rectorat souhaite qu'un enseignant soit garant de la qualité pédagogique et me demande de les piloter, ce que j'accepte. C'est à cette même époque que j'intègre aussi le CATP ». Et avec humour de continuer : « Gilles Guérif, alors Président depuis 1973 (1), m'a bien vu venir ! 2 ans plus tard, il se retire, j'en deviens président (ndlr : élu à l'unanimité des membres du CA) ».

Un cancer du poumon en 2012

A la retraite de l'enseignement depuis 2010, Bernard Tobie continuera encore 2 ans à donner des cours tant au pôle universitaire qu'à l'université d'Angers. Une hyper-activité à laquelle il doit mettre un frein en 2012, happé par un cancer du poumon. « Incompréhensible pour moi qui n'ai jamais fumé », nous expliquait-il alors. Et de continuer : « C'est semble-t-il d'origine génétique, nullement héréditaire ni transmissible ». Alors qu'il venait de terminer une période de 6 mois de chimiothérapie, il semblait confiant et entamait un nouveau traitement immunothérapie. Dès lors d'expliquer sa volonté de se retirer de la présidence : « Je ne sais pas trop de quoi l'avenir sera fait. Et en tout état de cause, 22 ans c'est assez. Cela faisait déjà un moment que je le disais, cela étant il fallait assainir la situation de l'association et repartir » (relire son interview complète).

Dans cette nuit du 7 au 8 mai, la maladie aura eu raison Bernard Tobie. Ces obsèques seront célébrées le lundi 14 mai à 15h en l’église Notre Dame de Nantilly.


Article du 09 mai 2018 I Catégorie : Vie de la cité

 


7 commentaires :


Commentaire de François-Marie AROUET 09/05/2018 17:43:37

Bonne chance à toi, Bernard. Tu étais un type bien. Tout mon soutien à tes proches.



Commentaire de Thierry Lacombe 09/05/2018 18:39:24

Simple et sympathique, humble et compétent, positif et toujours disponible même quand il fallait aussi lutter avec beaucoup d'énergie et de courage contre la maladie. Un grand MONSIEUR qui aura beaucoup apporté à son territoire et à la mise en valeur du troglodytisme. Merci pour tout Bernard.



Commentaire de François-Marie AROUET 10/05/2018 08:05:44

Profondément choqué par le titre d'un journal local sur la mort de Bernard Tobie. Je trouve que l'expression "homme des cavernes", qui se veut sans doute humoristique, est parfaitement déplacée, s'agissant d'un homme qui, au surplus, a profondément souffert ces dernières années d'une terrible maladie.
Allons, Messieurs, n'est pas le Canard enchaîné qui veut. Restez à votre place !



Commentaire de Gérard 10/05/2018 11:51:53

François, posons nous juste la question.bernard aurait il aimé cette appellation le concernant.moi je pense que oui et cela aurait même été un honneur pour lui,donc pour moi cela me va.



Commentaire de François-Marie AROUET 10/05/2018 14:28:51

L'expression "homme des cavernes " a un sens bien précis en France. Il est clair que l'on pourrait l'employer, par exemple, dans un discours de mariage pour amuser la galerie et signifier à la mariée qu'elle ne perd rien pour attendre et qu'elle sera très satisfaite de sa nuit de noces... Pour un décès, cela me paraît plus douteux. Imaginez les blagues des enfants un jour : "Tu es le fils ou le petit-fils de l'homme des cavernes ?"
Il est clair que le journaliste ne pensait pas à mal mais il aurait dû mettre des guillemets pour que les lecteurs comprennent qu'on n'était pas au premier degré



Commentaire de Marie Galbrun 10/05/2018 15:49:41

Je ne sais pas si Bernard a su transmette sa passion au sein des BTS tourisme qu'il a accompagné. Mais ce que je sais, c'est sa passion nous captait pendant les cours et sa sympathie restera pour tous c'est une certitude. Merci à toi Bernard d'avoir oeuvré pour ce BTS qui nous aura permis d'avoir du travail et devenir des adultes. Et en ce qui me concerne avoir pu rencontrer au sein du groupe des personnes formidables : mes meilleurs amis.



Commentaire de Gildas 10/05/2018 19:47:34

Moi si j'étais un passionné de troglodytes m'appeler homme des cavernes serait plus un compliment qu'une insulte.



page-precedente

Ajoutez un commentaire à cet article :

 

Les commentaires ne seront pas corrigés.
Ceux comportant des mots grossiers ou portant atteinte à l'intégrité des individus n'étant pas publics ne seront pas publiés.
La courtoisie n'empêche pas la libre expression, nous vous rappelons aussi que le débat s'enrichit d'idées et non de critiques aux personnes.

 

(n'apparaîtra pas
sur le site)

(Email)


Si vous ne réussissez pas à mettre un commentaire, pensez à mettre votre navigateur internet a jour. Pour déposer un commentaire vous devez avoir javascript actif.

Me prévenir si un autre commentaire est déposé pour cet article.

Quelle est la couleur du cheval blanc d'Henri IV après qu'on l'ait peint en vert ?

 

Votre commentaire sera publié après modération.

Pour faciliter la lecture des commentaires, la longueur des commentaires est réduite et le nombre de caractères est limité à 600...

 

 


Créez votre article ! ICI