Les nappes phréatiques du Saumurois se stabilisent enfin.

Le 1er mai 2018, le BRGM, le Bureau de Recherches Géologiques et Minières, annonçait à travers son bulletin de situation piézométrique les chiffres des niveaux des différentes nappes phréatiques des communes du Saumurois, des chiffres qui s'annoncent plutôt favorables pour la plupart des nappes, qui ont enfin atteint un niveau dans la moyenne des niveaux déjà enregistrés. Cependant ces bonnes nouvelles ne concernent pas toutes les nappes, puisque certaines restent dans un état critique.


Le mois dernier, nous vous expliquions que la situation des nappes phréatique du Saumurois, avec une constatation plutôt inquiétante pour certaines communes, qui voyaient leurs nappes s’appauvrir malgré les épisodes pluvieux de ce début d'année (relire notre article). En ce mois de mai, Le BRGM, (Service Géologique Régional des Pays de la Loire), nous annonce de nouveau le bulletin de situation piézométrique pour le département du Maine-et-Loire, et les nouvelles sont relativement réjouissantes, mais pas pour toutes les nappes.

Le niveau des nappes se stabilise

Ainsi, le BRGM nous explique que pour les nappes alluviales, celles qui sont liées aux différents cours d’eau, les chiffres sont rassurants, puisque ces dernières présentent des niveaux proches des niveaux maximums déjà enregistrés sur la même période. Pour ce qui est des nappes libres, qui elles dépendent du bon vouloir de la météo, bien que les chiffres ne soient pas des plus enthousiasmants, il n’y a pas non plus de quoi s’alarmer. En effet, de par les forts épisodes pluvieux de ce début d’année 2018, ces nappes se sont finalement assez rechargées pour atteindre des niveaux dans la moyenne des années précédentes sur la même période. Ainsi, la période de remplissage des eaux ou hautes eaux(entre mars et mai), qui approche de sa fin s’avère satisfaisante pour la plupart des nappes, et la période de vidange ou basses eaux (autours des mois d'octobre à novembre), de ces dernières s’annonce donc plutôt favorable.

Certaines nappes toujours en état critique

Depuis le dernier bulletin du BRGM dans lequel nous constations un état des plus critique pour les nappes de quelques communes du Saumurois, certaines de ces dernières n’ont pas vu leur situation s’arranger. En effet, les nappes de communes tel que Le Guédeniau, Vaulandry, Souzay-Champigny, Daumeray, ou bien Noyant la Gravoyère continuent d’afficher des chiffres critiques, oscillant autour des niveaux minimums déjà enregistrés. Bien que pour certaines de ces mêmes nappes, le niveau soit légèrement au-dessus du minimum, pour d’autres, le niveau atteint des valeurs encore jamais enregistrées depuis plusieurs années, comme par exemple à Le Gédeniau, où l’eau de la nappe se trouvait durant les premiers mois de l’année à plus de 14 mètres de profondeur contre un peu plus de 13 mètres pour les valeurs moyennes de cette même nappe, et cela ne va pas en s’arrangeant étant donné que la période de remplissage touche à sa fin.


Article du 17 mai 2018 I Catégorie : Vie de la cité

 


Il n'y a pas de commentaire à cet article. Soyez le premier !


page-precedente

Ajoutez un commentaire à cet article :

 

Les commentaires ne seront pas corrigés.
Ceux comportant des mots grossiers ou portant atteinte à l'intégrité des individus n'étant pas publics ne seront pas publiés.
La courtoisie n'empêche pas la libre expression, nous vous rappelons aussi que le débat s'enrichit d'idées et non de critiques aux personnes.

 

(n'apparaîtra pas
sur le site)

(Email)


Si vous ne réussissez pas à mettre un commentaire, pensez à mettre votre navigateur internet a jour. Pour déposer un commentaire vous devez avoir javascript actif.

Me prévenir si un autre commentaire est déposé pour cet article.

Quelle est la première lettre de cette question ?

 

Votre commentaire sera publié après modération.

Pour faciliter la lecture des commentaires, la longueur des commentaires est réduite et le nombre de caractères est limité à 600...

 

 


Créez votre article ! ICI