Edito de Michel Choupauvert : Quand les migrants sauvent nos maraîchers...

Tiens, je vais être politiquement incorrect cette semaine. "Je ne sais pas si mon propos va être qualifié de droite ou de gauche. Je ne suis ni pour ni contre, bien au contraire..." disait Michel Colucci... C'est juste comme ça... La migration est naturelle. En ce moment, heureusement qu'ils sont là les migrants pour ramasser les fruits et légumes de certains maraîchers qui peuvent ainsi sauver leurs entreprises en trouvant du personnel...

 

 


C'est l'histoire de femmes et d'hommes qui ne sentent pas bien là où ils se trouvent. Ils sont pauvres, très pauvres souvent, ou opprimés pour des raisons politiques ou religieuses. Ils ne sont pas plus intelligents ou travailleurs que d'autres. Mais ils ont faim et rêvent de changer d'herbage. En Afrique francophone, ils aiment beaucoup France 2. ils regardent la chaine publique souvent en groupe dans la rue. On leur montre les grèves, les mariages princiers et un modèle de consommation qui leur fait tourner la tête. Alors, en se retournant, il y a des gentils humains qui leur proposent de les aider à prendre le chemin des grandes prairies fertiles contre leurs menues économies. Alors, ils arrivent à rejoindre la Libye, puis prennent le bateau vers l'Italie ou rejoignent le Maroc, puis l'Espagne. A chaque fois, on leur explique que l'herbe est un peu plus verte là-bas, plus loin, à la prochaine frontière qui comme les autres, ne peut pas être étanche. C'est comme ça.

La misère du monde, c'est comme ça...

"La France ne peut pas accueillir toute la misère du monde..." La petite phrase prononcée par Michel Rocard avait fait s’égosiller les commentateurs de poils. Mais c'est juste comme ça. Comme l'excellent plan de Jean Louis Borloo, de rendre l'Afrique plus riche et plus autonome en l'aidant à développer son électrification pour booster son économie et éviter que la population ne pense qu'à fuir. Mais avant de trouver des électriciens, il va falloir qu'il trouve des sacrés plombiers pour sécuriser les canalisations d'acheminement des aides. Les fuites vont vite là-bas... Les fonctionnaires ne sont pas assez payés, alors ils se servent. C'est comme ça, aussi. Ceux d'entre vous qui connaissent un peu l'Afrique savent très bien que l’ascenseur social y est grippé et qu'il a plutôt tendance à s'enfoncer dans les méandres des sous-sols arides qu'à aider les êtres humains à atteindre un niveau de vie décent.

C'est comme ça...

Le philosophe Michel Colucci l'a expliqué il y a longtemps : "Ce n'est pas de boulot dont les gens ont besoin, mais de pognon"... Moi, si je ne pouvais bosser que quand j'en ai envie, je serai content. Enfin... j'ai peut-être plus d'envies que d'autres ou alors, je me suis créé plus de besoins, je me suis pris dans un engrenage. Je ne sais pas d'ailleurs, si j'étais "décroissant", si l'aide sociale me suffirait par rapport à mes attentes et peut-être par rapport à l'image que j'ai de moi... Enfin... je sais que d'autres ont moins de facilités que j'en ai pour s'en sortir. Et il me parait normal que la solidarité fonctionne. Tout le monde peut avoir un coup de mou...

Non mais des fois...

Non, mais des fois, cela m'agace. Comme la connaissance qui m'a offert l'apéro chez elle l'autre jour. Pas de chances pour elle, elle a été licenciée, il y a trois ans et elle se plaint de devoir reprendre le boulot parce que ses droits s'arrêtent. Elle ronchonne aussi qu'on ne lui réponde pas tout de suite pour ses points de retraite qui pourraient la libérer de toutes pressions dans 8 ans, parce qu'il y aurait d'autres priorités. Mais le plus important, c'est elle... elle critique aussi les jeunes qui sont "fainéants". Les migrants qui n'ont rien à foutre là et qui n'ont pas le courage de changer les choses dans leur pays. J'ai eu envie de lui demander pour qui elle avait voté à la présidentielle, mais je n'ai pas osé. Face à celle belle dynamique, je suis rentré chez moi un peu énervé. Quelques heures après, j'ai appris qu'un maraîcher avait pu sauver sa récolte de fraises grâce à un accord avec une association qui gère les migrants. Il était bien embêté, parce que la boite d'intérim Bulgare avec qui il bossait n'avait plus assez de personnels. Son entreprise était sauvée ... Ouf, j'avais retrouvé le sourire et me suis dit que ce n'était pas la peine que je lui propose ce job.

De toute façon, je n'ai plus du tout envie de discuter avec elle et comme disait Desproges : "Parler à un con, c'est comme se masturber avec une râpe à fromage, beaucoup de souffrance pour peu de résultats"

Michel Choupauvert


Article du 21 mai 2018 I Catégorie : Vie de la cité

 


24 commentaires :


Commentaire de Nostromo 19/05/2018 13:25:46

Quel conte philosophique !
Le revenu universel proposé par Benoît Hamon peut être une solution. Pourquoi des migrants ont le job ? Il faut se poser la question des salaires, des contraintes et qui les achemine sur le lieu de travail ? Pourquoi un chômeur ne prend pas le travail ? Je ne sais pas, mais si vous pouvez préciser tout ça cher Choupauvert.



Commentaire de Paul Briton 20/05/2018 10:41:57

Allez hop... au boulot les assistés. Limitation des aides longues etc... Contrôle pour éviter le black, les doubles activités, etc...



Commentaire de Choupauvert@Nostromo 20/05/2018 10:49:38

Cher Nostromo, la réponse que vous attendez est dans votre question. Pour votre info, le revenu universel a été attribué à Benoit Hamon, mais c'est une idée libérale initialement. Nathalie Kosciusko-Morizet l'a porté durant la primaire de droite. Si le sujet vous intéresse, la Finlande qui avait lancé l'expérimentation vient d'arrêter. Lire ici https://www.lesechos.fr/monde/europe/0301620027781-la-finlande-ne-poursuivra-pas-son-experimentation-du-revenu-universel-2172648.php



Commentaire de Nostromo 20/05/2018 20:36:51

En fouillant sur le net, l’origine du salaire universel est bien plus ancien. Cela remonte au XVI et XVII siècle. Mais avant tout une démarche sociale pour permettre aux « improductifs » de vivre. On parle aussi d’économie distributive.



Commentaire de matjac 21/05/2018 10:42:03

Paul Briton, j'en connait pleins qui on postuler et qui attendent encore une réponse, des assistés qui se bougent pourtant pour trouver du travail, alors pourquoi faire appelle aux migrant?



Commentaire de Nostromo 21/05/2018 12:27:54

A Matjac : oui pourquoi des migrants ? Quelles sont les conditions salariales et conditions de travail ?
J'en ai connu des jeunes qui sont allés cueillir et ramasser. A longueur de journées des insultes pour manque de "rapidité" ...il faut aller plus vite et fermer sa gueule. Je pense que les migrants endossent plus facilement ces remarques, ils sont aussi "protégés" par les associations (les petits chefs n'osent pas trop les rouspéter) ... et peut être d'autres choses ??



Commentaire de Bravo ! 21/05/2018 12:29:02

Que de choses fondamentalement humaines sont ici dites avec humour ! Bravo, Monsieur. Espérons que votre humanité inspirera beaucoup de vos lecteurs : ça ne serait pas inutile en cette période de repli sur soi-même...



Commentaire de RICHARD 21/05/2018 12:41:07

bien d'accord avec nostromo, je parle en terme d'expérience, les mecs te traitent comme de la merde, combien j'en ai vu partir des champs a cause du paysan qui les engueulai toute la journée. Sa a bon dos de dire qu'il n'ya personne qui postule a part des migrants, sa arrange beaucoup de monde cette histoire de migrants, voyons le prix qu'ils sont payés voir si tout sa est bien honnête.



Commentaire de matjac 21/05/2018 13:12:21

Sans parler ceux qui vous font bosser au rendement, 9 centimes la barquette de fraise et au final ils convertisse cela en heure pour la fiche de paye, si encore ils déclare, ce qui est interdit mais courant.



Commentaire de michel 21/05/2018 14:34:14

Merci
Vous avez résumé l'exacte vérité, il nous reste beaucoup de chemin à faire pour que le pognion ne détruise la France



Commentaire de La boite d'intérim Bulgare... 21/05/2018 20:20:57

Il est bien là le souci: se mettre à quatre pattes, ça n’intéresse plus personne (j'entends bien sûr pour récolter des fraises, pas pour "avancer" sur le plan social...). Il fallait les faire venir de Bulgarie, notre "Afrique Occidentalo- Européenne".
Peut-être que c'est mal payé ?
Il en est certains qui n'hésitent pas à fléchir les genoux lorsqu'il y a un bon retour....
Et du coup, ils délaissent la râpe à fromage qui les aurait peut être amenés à avoir une perception plus claire des conséquences de leurs agissements....



Commentaire de Tout est relatif 21/05/2018 20:48:48

Dire que les migrants sauvent les maraîchers, c'est un peu fort de café quand même. Les commentaires de Nostromo (pour une fois) De Matjac et Richard je les approuve entièrement. C'est chose récurrente depuis des années de justifier le manque de main-d'oeuvre par le fait que les français ne veulent pas travailler. C'est totalement faux. Je lis dans l'édito: "maraîcher avait pu sauver sa récolte de fraises grâce à un accord avec une association qui gère les migrants." Justement quel accord a été passé? Quel avantage pour le maraîcher? C'est sûrement là que le bât blesse. Maintenant pour ces mi



Commentaire de brugiere jean 22/05/2018 00:14:56

désolé cher camarade de saumur kiosque mais la démonstration laisse à désirer.
Je crois qu'à cette époque de l'année, notre maraicher pourrait trouver des "étudiants" d'ici. comme je l'ai vu faire mille fois au Japon. mais je sais aussi , hélas, que la France est un pays pourri de révolution, 1789, d'esprits vides qui ne veulent pas entendre parler du travail , hors fonction publique, ne veulent pas être des entrepreneurs alors que c'est la réponse à la crise.
La question est de savoir si l'on accepte une France à l'inverse de la définition donnée par De Gaulle à Pierrefitte. Si nous acc



Commentaire de gérard 22/05/2018 12:45:40

Ou comment faire passer une pillule amer!!!



Commentaire de Nostromo 22/05/2018 17:03:00

On applaudit la nouvelle ânerie de Brugiere !!!!!)
Quel humoriste ce Brugiere 🤡



Commentaire de Foulque nerra 22/05/2018 20:09:35

Oui on accueillera des millions de migrants, ils sont une chance pour la France et pour notre économie, cherchez pas a comprendre, c est trop compliqué pour vous



Commentaire de Zadistes réveilléz vous 23/05/2018 09:33:32

9 centimes la barquettes,,, en mettant les petites fraises en dessous. Et ranger les grosses dessus 9 centimes... Pour arriver a 10€ de l heure faut en cueillir 110...vendu 250 CRS la barquettes... C est pas des maraîchers. C'est des négriers.... Des esclavagistes à l image des producteurs f asperge de Longué Vernantes ou Mouliherne, j'aimerai bien qu'ils nous disent combien ils payent leur ramasseur d asperges.. A qui ils exigent des rendements... Ce qui ne les empêchera pas eux de prendre leur wk, et de faire Des voyages, d acheter moult maisons pour faire des chambres d hôte et en



Commentaire de ECT 23/05/2018 10:49:01

A zadistes réveillez vous ,

Ne parlez pas sans savoir , allez donc dans passer quelques jours dans les exploitations , demandez les charges sociales , les salaires , et tout ce qui va avec . allez voir les gens qui emploient de la main d'œuvre saisonnière .Oui soyez un peu courageux et au lieu de critiquer , allez vous immerger dans ces entreprises , vous allez voir que c'est beaucoup moins facile que vous le dites ..et surtout cessez de critiquer une profession qui vous permet de manger tout les jours ...ou alors si vous êtes quelqu'un de courageux et audacieux , installez vous comm



Commentaire de Zadistes réveilléz vous 23/05/2018 19:59:48

Et vous... J ai été artisan...donc les charges je connais... Et vous... J ai jamais eu de prime pour produire quelques choses qui se vends pas... Je vous invite quand bous voulez dans des exploitations vous serez surpris du luxe... Piscine voiture haut de gamme, vacances aux quatres coins du monde. Certes par comme les directeur de super marché type U , Leclerc, mais c est plus les agriculteurs des années cinquante... Je parle des ecoloitq Ant qui on 200 ha... A 300€ de primes a l ha, ça fait déjà ,60000 €...et je parle pas de la flotte de réacteurs... Payer 40 CRS du kilo de



Commentaire de Zadistes réveilléz vous 23/05/2018 20:01:06

Sinon j ai un brevet de techniciens agricoles et je connais u. Peu....et vous



Commentaire de A ect 23/05/2018 20:04:08

Sinon ils peuvent aussi faire autres c choses et partir éboueur dans un f3 dans un HLM...



Commentaire de PAP 25/05/2018 22:01:12

Si Zadiste a eu de nombreuses expériences, ce n'est pas dans l'orthographe...



Commentaire de J.MARTINEZ 26/05/2018 08:57:13

Oui je vous rejoins PAP. Et à Zadiste .qu'elle amertume dans vos commentaires ...arrêtez vos inepties. ..Oui il a y des agriculteurs qui réussissent et tant mieux ...tout comme des artisans ...heureusement quand on voit les heures qu ils font. .pour certains sont c est la galère et souvent la majorité...Oui oui et ne parlez pas sans savoir ...Quand à etc , bravo pour votre commentaire ...moi qui connaît vos vins et votre domaine et votre profession ...je comprends votre commentaire ...Mais bravo ..continuez votre route ..A tous les employeurs de MO saisonnières. ...si les français ne veul



Commentaire de @PAP et Martinez 26/05/2018 12:11:50

Martinez n’a pas non plus d’expérience en orthographe et grammaire. On ne comprend rien à sa prose.



page-precedente

Ajoutez un commentaire à cet article :

 

Les commentaires ne seront pas corrigés.
Ceux comportant des mots grossiers ou portant atteinte à l'intégrité des individus n'étant pas publics ne seront pas publiés.
La courtoisie n'empêche pas la libre expression, nous vous rappelons aussi que le débat s'enrichit d'idées et non de critiques aux personnes.

 

(n'apparaîtra pas
sur le site)

(Email)


Si vous ne réussissez pas à mettre un commentaire, pensez à mettre votre navigateur internet a jour. Pour déposer un commentaire vous devez avoir javascript actif.

Me prévenir si un autre commentaire est déposé pour cet article.

Combien de pattes a un chat à trois pattes ?

 

Votre commentaire sera publié après modération.

Pour faciliter la lecture des commentaires, la longueur des commentaires est réduite et le nombre de caractères est limité à 600...

 

 


Créez votre article ! ICI