7 tours installées en Saumurois pour lutter contre le gel des vignes

En 2017, 10 vignerons ont formé la CUMA « Éole », du nom du maître et du régisseur des vents dans la mythologie grecque. Mais attention, on ne parle pas pour autant d'éoliennes, plutôt de tours antigel. Ces engins métalliques de 11 mètres de haut pour des pales allant de 5 à 6 mètres ont pour mission de lutter contre le gel des vignes, protéger les récoltes et sauver les emplois. En février, 7 ont été installées en Saumurois.

Amélie Neau, Patrice Duveau, Patricia Bonnin et Marie-Françoise Ratron, 4 des 10 viticulteurs de la CUMA « Éole »


9 viticulteurs de Saint-Cyr-en-Bourg et ses alentours (Amélie Neau, Patrice Duveau, Patricia Bonnin, Julien Fouet, Jean-Luc Joseph, Arnaud Lambert, Guillaume Le Lay, Bruno Dubois et Sylvain Thibault), accompagnés de Marie-Françoise Ratron, viticultrice à Souzay-Champigny, ont créé ensemble la CUMA (1) « Éole » l'année dernière, présidée par Julien Fouet (Domaine Fouet à Saint-Cyr-en-Bourg).

Couvrir plus large qu'avec les brûleurs à gaz

Ce collectif de 10 domaines, créé spécialement pour le projet des tours antigel, peut être considéré comme le petit frère de la CUMA « L'Épi », née il y a une quinzaine d'années et présidée par Jean-Luc Joseph. Elle avait été créée pour investir dans des « FrostGuard », « des brûleurs à gaz mobiles qui sont toujours en fonctionnement, mais qui répondent à des besoins plus individuels », précise Patrice Duveau du Domaine de la Guilloterie (Saint-Cyr-en-Bourg).

« Le dispositif protège 50 hectares de vignes »

Pour couvrir une surface viticole plus importante lors des périodes de gel, 7 tours antigel fonctionnant au gaz (auparavant au fuel) ont été installées en Saumurois le lundi 26 février dernier. « Au total désormais, en comptant les 17 FrostGuard et les tours antigel, le dispositif protège 50 hectares de vignes », précise Amélie Neau. Les parcelles sont situées sur la départementale 93, entre Saint-Cyr-en-Bourg et Brézé. « Chaque domaine ne couvre pas forcément la même surface. L'investissement de chaque vigneron est donc calculé au prorata de ses hectares protégés », explique la viticultrice du Domaine de Nerleux, situé à Saint-Cyr-en-Bourg.

Des tours protégeant jusqu'à -5°C pour éviter les pertes de 2016 et 2017

Les tours, qui culminent à 11 mètres de haut sans compter les pales de 5 ou 6 mètres, dont les hélices tournent (10 minutes pour faire le tour), ne passent pas totalement inaperçues et sont un peu bruyantes... Mais « si ça gèle, ça veut dire pas de récolte et pas d'emploi. Toute nouvelle implantation peut faire peur, mais les interrogations arrivent souvent par méconnaissance. Nous sommes en plus conformes à un arrêté préfectoral », rappelle Marie-Françoise Ratron. Ces nouvelles tours antigel ont dû servir pendant 2 heures, dans la nuit du 1er au 2 mai dernier, avec des températures comprises entre -0,2 et -0,3°C. Une première expérience plutôt tranquille pour ces machines qui « peuvent résister à des températures avoisinant les -5°C », ajoute Patricia Bonnin. « Mais s'il fait -6 ou -8°C, il faudra réchauffer avec des bougies au sol », complète la viticultrice. Heureusement, les Saints de Glace n'ont, eux aussi, pas fait de dégâts. « Ça n'a pas sonné et ça fait maintenant 10 ans qu'on ne subit pas de pertes à ce moment-là. Ce qui nous a surtout poussés à investir dans ce matériel, c'est de ne plus subir les épisodes de gel comme ceux de fin avril 2017 (ndlr : relire nos articles ici, ici, et ici). En 2017, nous avons eu environ 40% de perte dans le vignoble de Saint-Cyr-en-Bourg à cause du gel. En 2016, 30% des vignes avaient été anéanties par les gelées tardives. 2 années de suite comme cela, ça nous a fait réfléchir... Qui plus, les tours antigel sont plus efficaces que d'autres techniques. L'hélicoptère, par exemple, ne peut pas décoller avant le lever du jour... et le dégât est déjà fait ! », commente Patrice Duveau.

Un budget de 300 000 euros avec des aides régionales et européennes

Pour s'offrir cet équipement de protection, les vignerons de la CUMA « Éole » ont reçu des aides de l'Europe et de la région des Pays de la Loire. « Ces aides représentent 30% du budget d'investissement total de la coopérative, c'est-à-dire 90 000 des 300 000 euros. C'est un projet qui a d'ailleurs pu aboutir grâce aux politiques locaux, qui nous ont bien accompagnés dans notre démarche », se réjouit Patrice Duveau. Pour une seule tour antigel, l'investissement s'élève à 45 000 euros (40 000 euros pour le matériel et 5 000 euros pour l'installation). Mais le jeu en vaut la chandelle pour ces viticulteurs... Marie-Françoise Ratron (Clos des Cordeliers), notamment : « Les bonbonnes de gaz peuvent tenir en moyenne 30 ou 40 heures, soit 5 ou 6 nuits, et le moteur ne se change qu'au bout de 20 ans. Même si on espère ne jamais s'en servir ». Et Amélie Neau d'ajouter : « C'est une dynamique collective. Les 10 viticulteurs ont répondu présents. La force de notre collectif, c'est que chacun mette sa tour dans son coin et que l'un puisse couvrir l'autre, et vice versa ». À noter qu'il n'y a pas d'autres CUMA spécialement créées pour l'acquisition de tours antigel sur le Saumurois. « Nous n'avons pas fait de récolte pleine depuis 10 ans, peut-être à cause du dérèglement climatique. Ça a toujours gelé, mais ces dernières années, c'est plus tôt. On se protège pour anticiper cela », conclut Patricia Bonnin de l'EARL Bonnin, à Saint-Cyr-en-Bourg.

(1) Coopérative d'Utilisation de Matériel Agricole.


Article du 29 mai 2018 I Catégorie : Vie de la cité

 


20 commentaires :


Commentaire de l gourdon 29/05/2018 16:31:27

Et après ont nous dit que la vigne sa ne rapporte pas.



Commentaire de Nostromo 29/05/2018 18:00:52

Et pourquoi ne pas mettre les vignes sous serres ? Il faut se poser la question pourquoi des gelées si tardives ? Si c’est à cause du dérèglement climatique, mieux vaut s’attaquer aux racines du mal plutôt que de brûler du fuel ou du gaz. Ne risque t-on pas de tomber dans un cycle infernal ?
A nos politiciens et experts de se prononcer... mais l’écologie aujourd’hui ne fait pas recette.



Commentaire de vigne 29/05/2018 19:15:43

à Gourdon
Monsieur, cela s'appelle des investissements, comme chaque entreprise doit en faire pour avancer: un transporteur achète des camions, un vendeur de frais, des frigos....
Quel est votre problème pour ne relever que des supposés montants d'argent qui seraient génants? Qui vous a dit que la vigne ne rapportait pas? ce sont des entreprises qui font vivre des familles (propriétaires et employés) et se battent pour avoir une récolte



Commentaire de jean bernard d 30/05/2018 07:39:15

vigne ,vous investissez certe vous gagnez certe ,mais n'oubliez pas que quand vous subissez les aléas climatiques vous touchez des indemnités de l'état qui viennent de l'argent du contribuable dont vous faite parti sans probléme. D’autres corporation n'ont pas cette chance quand elles sont touchés par les mêmes problèmes.Et ne culpabilisé pas de gagner de l'argent quand vous avez travaillé.



Commentaire de vigne 30/05/2018 19:53:41

Quelles aides de l'état après un gel?
on ne culpabilise pas de gagner de l'argent (tout le monde le veut), ce sont certains qui jalousent qui sont plus gènants



Commentaire de @ jean bernard d 30/05/2018 22:36:23

de quelles indemnités parlez vous ? ... soyez plus clairs dans vos propos ou commentez les sujets que vous maitrisez...



Commentaire de c girardeau 31/05/2018 07:42:57

Je pense qu il parle des indemnités de catastrophe naturel.



Commentaire de Nostromo 31/05/2018 09:08:21

Tous les ans on a le droit aux mêmes constats : le gel, puis la grêle, puis la pluie et enfin la sécheresse.
Enfin il nous reste le glyphosate, les pesticides et les neonicotinoïdes ....



Commentaire de e dubois. 31/05/2018 11:27:32

Encore une année ou ils ne vont pas changer de mercedes .Mais que fait l'etat ?



Commentaire de Laissez moi rire 31/05/2018 12:26:26

Et tous les jours on a les mêmes commentaires de votre part... ça sent la frustration ... l impuissance...



Commentaire de etc 31/05/2018 13:52:31

Et qu'il pleuve , qu'il neige , qu'il vente , qu'il gêle , qu'il grêle , qu'il fasse chaud et sec ...et bien vous avez tous vos salaires à la fin du mois , vos 5 semaines de congés Payés , vos RTT et plus si vous êtes nantis ..Alors vos commentaires à deux balles ..




Commentaire de gérard . 31/05/2018 14:35:05

Et tous les jours vous les relancer



Commentaire de christophe f 31/05/2018 14:38:05

Vous n’êtes pas a plaindre quand meme les vitis.Vous vivez quand meme au dessus du seuil de pauvreté pas comme certain de vos collegues agri et eleveur.



Commentaire de VIN EFFERVESCENT 31/05/2018 18:47:52

Laissez les viticulteurs faire leurs travail consciencieusement et comme ils l'entendent , chacun voit midi a sa porte et eux ne sont pas toujours a table a 12h00 . Si un viticulteur gagne bien sa vie !!!! c'est qu'il fait un bon produit .Que dite vous des députés ? De votre président qui racket les pauvres ? Je crois que c'est pas le même travail !!!!



Commentaire de Nostromo 01/06/2018 08:27:12

Laissez les viticulteurs nous vendre leurs vins 🍷, j’apprécie le nectar. Par contre la question reste sur l’efficacité et l’impact écologique de ces installations.



Commentaire de Rassurez nous 05/06/2018 09:09:41

Ces agriculteurs n'élèvent pas bio...



Commentaire de Correction 05/06/2018 09:12:13

Rassurez-nous. Ces viticulteurs n'élèvent pas bio...



Commentaire de Dubois 14/07/2018 19:29:04

Sauvons et aidons nos pauvres vitis en les aidants.il y en a un surtout dans le besoin et il aurait besoin de votre aide.merci d'avance
https://www.leboncoin.fr/voitures/1455134110.htm/



Commentaire de Mimi 15/07/2018 19:54:38

Oui aidons les les pauvres.a la vu de l'annonce je pleure pour eux et pour lui.vite des subventions et des aides pour avoir le nouveau modèle afin de ne pas le laisser dans la misère.



Commentaire de patrice r 04/04/2019 08:39:09

Ce matin -4 et le ballet de brulos ,de ventilo étaient en action.Par contre point noir voir nuage noir pour les ratrons des cordeliers avec un nuage ,pas de napalm mais de grosse fumée noir .En espérant que l'ensemble ne géle pas et qu'il nous reste quelques bouteilles.



page-precedente

Ajoutez un commentaire à cet article :

 

Les commentaires ne seront pas corrigés.
Ceux comportant des mots grossiers ou portant atteinte à l'intégrité des individus n'étant pas publics ne seront pas publiés.
La courtoisie n'empêche pas la libre expression, nous vous rappelons aussi que le débat s'enrichit d'idées et non de critiques aux personnes.

 

(n'apparaîtra pas
sur le site)

(Email)


Si vous ne réussissez pas à mettre un commentaire, pensez à mettre votre navigateur internet a jour. Pour déposer un commentaire vous devez avoir javascript actif.

Me prévenir si un autre commentaire est déposé pour cet article.

Combien de pattes a un chat à trois pattes ?

 

Votre commentaire sera publié après modération.

Pour faciliter la lecture des commentaires, la longueur des commentaires est réduite et le nombre de caractères est limité à 600...

 

 


Créez votre article ! ICI