Saumur. Héroïne : un coup de couteau pour un différend de 10 euros

Dans le cadre d’une procédure mêlant stupéfiants et violences, Rami Mokthar, père de famille âgé de 24 ans, demeure actuellement en détention. Pour un différend de 10 euros lors d’une transaction de 5 grammes d’héroïne, entre 110 et 120 euros, il a assené un coup de couteau à un toxicomane, après que ce dernier ait commencé à le frapper...


Rami Mokthar, papa âgé de bientôt 25 ans, est mis en examen pour des « violences avec arme et trafic de drogue ». L'histoire date d'il y a environ un mois, dans l’après-midi du 30 avril dernier, lorsqu'un homme fut conduit d’urgence dans un hôpital de Cholet.

Tout cela pour un différend de 10 euros

Il s'agit d'un toxicomane, victime d'un coup de couteau de la part de son dealer, Rami Mokthar, lors d'une négociation sur le prix de 5 g d’héroïne. Une transaction qui a mal tourné. L'acheteur présentait une plaie au poumon et son corps portait la trace de coups multiples. Ce dernier était blessé en arrivant à Saumur, où il était attendu par un ami. Selon les faits rapportés par Ouest-France, « le premier aurait commencé à frapper le second qui a sorti un couteau avant de le planter dans sa poitrine ». Tout cela pour un différend de 10 euros sur le prix de ces 5 g d’héroïne (entre 110 et 120 euros).

« Sa chance se mesure en centimètres »

Les enquêteurs ont réussi à retrouver l'auteur du coup de couteau grâce au prénom, au lieu d’habitation et au type de véhicule. La police, qui a sécurisé le secteur pour procéder à son interpellation, a aperçu le suspect sur son balcon. « Avant que le bras d’une personne non identifiée jette dans le vide une balance de précision et 75 g d’héroïne », précise le quotidien Ouest-France. Dans la salle d’audience de la chambre de l’instruction d’Angers, l’avocat général Yves Delpieré a résumé la situation et les conséquences mortelles qu'auraient pu engendrer ce coup de couteau : « Sa chance se mesure en centimètres : deux centimètres plus à gauche, et c’était la cour d’assises », rapporte Ouest-France ce mercredi soir. Rami Mokthar reste en détention et son fils ne pourra même pas le voir avant qu’il ne reparte derrière les barreaux.


Article du 31 mai 2018 I Catégorie : Vie de la cité

 


3 commentaires :


Commentaire de c girardeau 31/05/2018 12:40:42

l autre jour il y avait un reportage sur les prisons sovietique.je pense que la france devrait s'en inspirer et il y aurait certainement moins de monde et il ne se comporterait pas comme actuellement.



Commentaire de Nieux 31/05/2018 13:04:03

Mr girardeau, tout à fait d'accord avec vous, personnellement je suis pour le rétablissement du bagne pour les criminels, le problème, c'est qu' en France on à les droits de l'homme, donc le bien être de tous ces repris de justices, qui passe avant la quiétude du simple citoyen .



Commentaire de Retraité 31/05/2018 18:55:53

Oui le reportage sur la 9 sur les prisons en Russie devrait être diffusé plusieurs fois par mois pour faire prendre conscience a certains qu'en France les taulards et futurs taulards sont en centre aéré quand ils "purgent " ( leurs peines )



page-precedente

Ajoutez un commentaire à cet article :

 

Les commentaires ne seront pas corrigés.
Ceux comportant des mots grossiers ou portant atteinte à l'intégrité des individus n'étant pas publics ne seront pas publiés.
La courtoisie n'empêche pas la libre expression, nous vous rappelons aussi que le débat s'enrichit d'idées et non de critiques aux personnes.

 

(n'apparaîtra pas
sur le site)

(Email)


Si vous ne réussissez pas à mettre un commentaire, pensez à mettre votre navigateur internet a jour. Pour déposer un commentaire vous devez avoir javascript actif.

Me prévenir si un autre commentaire est déposé pour cet article.

Quelle est la première lettre de cette question ?

 

Votre commentaire sera publié après modération.

Pour faciliter la lecture des commentaires, la longueur des commentaires est réduite et le nombre de caractères est limité à 600...

 

 


Créez votre article ! ICI