Saumur. L'Assemblée Générale de l’association des Villes Marraines des forces armées se prépare

Le vendredi 8 juin prochain, se tiendra à Saumur l’Assemblée Générale de l’association des Villes Marraines des forces armées. Pour ce 33e congrès national des Villes Marraines, pas moins de 230 invités des 150 Villes Marraines d’unités opérationnelles de Métropole et Outre-mer sont attendus, représentant des collectivités locales comme militaires.


Depuis le 30 septembre 1989, soit bientôt 30 ans, la ville de Saumur est Marraine de la frégate anti-sous-marine D 646 « Latouche-Tréville » de la force d’action navale de la Marine Nationale. Un lien incarné par l’ancre offerte par la Marine et située sur le quai Frégate-Latouche-Tréville. De ce fait, il était donc logique que la ville accueille un jour ce grand congrès annuel, alternant chaque année entre tenue au sein d’une ville marraine, et d’un bateau de l’armée. C’est en juin 2016 que Jean-Michel Marchand, ancien Maire de Saumur et président de la communauté d’agglomération Saumur Val de Loire, avait demandé lors du Congrès qui se tenait à l’Hôtel de Ville de Paris, à ce que Saumur accueille le Congrès de 2018, demande qui fut accordée à l’unanimité.

Saumur, une ville militaire historique

Comme Jackie Goulet, maire de Saumur l’explique, « accueillir cette Assemblée, c’est l’occasion de rappeler l’histoire et le patrimoine militaire Saumurois, qui fait partie de l’ADN de la ville. Le secteur militaire est un outil de développement à la fois économique, social et culturel, et ce Congrès permet de montrer au plus grand nombre que Saumur a un passé et un avenir militaire ». En effet, la ville entretient une histoire militaire de longue date, remontant à 1763 avec l’implantation du régiment des Carabiniers, et continuant encore aujourd’hui encore, avec l’École de Cavalerie et le lien d’amitié entretenue par la ville avec les 4 grandes familles de l’armée, Terre, Mer, Air et Gendarmerie. « Un patrimoine militaire et culturel riche, permettant de montrer la ville, son passé et ses racines » décrit Noël Néron, Maire délégué de Bagneux, en charge aussi des relations ville-défense. Dans la grande histoire militaire de Saumur, on peut aussi noter que le « Latouche-Tréville » n’est pas le premier filleul de la ville, puisqu’avant lui, Saumur était marraine du « Maillé-Brézé », reconverti depuis 1988 en musée naval à flot dans la ville de Nantes et dont l’un des derniers amiraux fut Naquet-Radiguet, qui fut par la suite le 1er Amiral du « Latouche-Tréville ».

Un programme riche en Saumurois pour les congressistes

- 9h : arrivée des participants au Théâtre de Saumur, et accueil par Monsieur Jackie Goulet, Maire de la Ville de Saumur, autour d’une collation.
- 9h30 : 33e Assemblée Générale annuelle de l’Association des Villes Marraines, statuant sur l’exercice clos le 31 décembre 2017, au Théâtre de Saumur, sous la présidence de Monsieur Louis Giscard d’Estaing, Maire de Chamalières.
- 12h : rassemblement des congressistes sur la terrasse du Théâtre de Saumur, pour un vin d’honneur en présence d’invités civils et militaires.
- 12h15 : déplacement vers les Écoles Militaires (Écoles de Cavalerie) de Saumur.
- 12h45 : photo officielle Cour d’Austerlitz.
- 13h : accueil par le Général Benoit Paris, Commandant les Écoles Militaires de Saumur, et déjeuner au mess des Écoles.
- 15h : départ en autocars vers l’institut Français du Cheval et de l’Équitation, sur le site de l’École National d’Équitation, accueil par Monsieur Jean-Michel Marchand, Président de la communauté d’Agglomération Saumur-Val-De-Loire, avec présentation d’une Reprise du Cadre Noir dans le Grand Manège, sous l’autorité du Colonel Patrick Teisserenc, Écuyer en Chef.
- 17h : Départ en autocars vers une Cave de Saint-Hilaire-Saint-Florent.
- 18h30 : Fin du congrès et séparation des congressistes.

NotaBene : L’association des Villes Marraines (AVM) a vu le jour le 24 mai 1986 avec l'appui du Chef d'État-major de la Marine de l'époque, l'Amiral Yves Leenhardt, et rassemblait à cette date les 147 communes parrainant les navires militaires. L'une des missions initiales de l'AVM a été de faire prendre conscience à ces communes du privilège dont elles bénéficiaient et d'élaborer un concept, ainsi qu'un processus administratif rigoureux et incontournable, de manière à lui conférer un caractère intangible s'inscrivant dans le temps, pour la durée d'existence de l'unité militaire.


Article du 01 juin 2018 I Catégorie : Vie de la cité

 


1 commentaire :


Commentaire de A.S. 01/06/2018 20:34:20

Pour Edj: Propagande ?



page-precedente

Ajoutez un commentaire à cet article :

 

Les commentaires ne seront pas corrigés.
Ceux comportant des mots grossiers ou portant atteinte à l'intégrité des individus n'étant pas publics ne seront pas publiés.
La courtoisie n'empêche pas la libre expression, nous vous rappelons aussi que le débat s'enrichit d'idées et non de critiques aux personnes.

 

(n'apparaîtra pas
sur le site)

(Email)


Si vous ne réussissez pas à mettre un commentaire, pensez à mettre votre navigateur internet a jour. Pour déposer un commentaire vous devez avoir javascript actif.

Me prévenir si un autre commentaire est déposé pour cet article.

Combien de pattes a un chat à trois pattes ?

 

Votre commentaire sera publié après modération.

Pour faciliter la lecture des commentaires, la longueur des commentaires est réduite et le nombre de caractères est limité à 600...

 

 


Créez votre article ! ICI