Équitation, œnotourisme : Les Chinois se rapprochent de Saumur

Ce lundi, une délégation Chinoise de la Shandong Sports University a posé les pieds en Saumurois. Leur hôte pendant 2 jours, Jean-Michel Marchand (président de l'agglomération), leur a présenté les atouts du territoire en matière de formation équestre et d'œnotourisme. En contrepartie, les représentants de la province de Shandong feront la promotion du Saumurois pour attirer les touristes sur le territoire...

Dewei Mao, président de la Shandong Sport University, et Jean-Michel Marchand, président de Saumur Val de Loire


Lorsque l'on parle de province en Chine, on ne parle pas en milliers d'habitants. Celle de Shandong, située à l'est du pays, sur la mer Jaune et le golfe de Bohai, représente 96 millions d'habitants. Une délégation de la Sports University, établissement d'enseignement supérieur de cette province, était en visite sur le territoire Saumurois, lundi et mardi. « Cela correspond à notre INSEP en France. Ils ont tous les sports, mais pêchent dans le secteur de l'équitation », a précisé Jean-Michel Marchand, président de la communauté d'agglomération Saumur Val de Loire (CASVL).

Saumur et Penglai unies par la coopération

Cette province n'est pas inconnue du Saumurois. En mai 2017, la Shandong Sports University (photo ci-contre) a signé un accord de coopération avec l’IFCE, la Ville de Saumur, l'Aimaren Equestrian Club (1) et la mairie de Penglai (ville jumelée avec Saumur sous forme de pacte de coopération) pour créer l'Aimaren International Equestrian Institute. « Cette formation, d'une durée de 4 ans (Bac + 4, équivalent licence), est destinée à former du personnel qualifié afin de répondre à la demande croissante de la filière équestre en termes de compétences », a expliqué ce mardi soir Dewei Mao, président de la Shandong Sport University. La SSU a d'ailleurs été la première des 14 universités des sports en Chine à créer une spécialité de l’équitation en licence. « Les engagements pris par nos amis Chinois en termes de formation équestre sont tenus », a tenu à souligner Jean-Michel Marchand.

« Qualité exceptionnelle des installations de l’ENE »

La visite de ce début de semaine avait pour objectif de « préciser le projet d’échange de formation en équitation et de voir les possibilités de travailler conjointement en œnotourisme », a poursuivi Dewei Mao. Cette formation en question, d’une durée de 4 ans donc, sert à préparer une licence sport équestre et gestion. Elle débutera en septembre prochain à la Shandong Sports University. 45 étudiants sont d’ores et déjà inscrits et 5 d’entre eux, choisis pour leur qualité d’équitants de haut niveau, viendront se former auprès des enseignants de l’IFCE. Pour la partie gestion, 4 ou 5 étudiants passeront par le Campus Universitaire de Saumur. En amont, pendant ces 2 jours de visite, les représentants Chinois ont d'ailleurs pu visiter l'ENE, où leur ont été présentées les formations de haut niveau. Dewei Mao s’est d'ailleurs dit « surpris par la qualité exceptionnelle des installations de l’ENE. Nous ne voyons pas cela chez nous. Nous allons tenter de combler ce retard ». Pour Jean-Michel Marchand, qui est aussi président de l’IFCE, « cette rencontre nous a permis d’exposer ce que nous sommes en capacité d’offrir en termes de formation équestre, que ce soit en sport de haut niveau et en sport loisir ». Autres moments forts : la présentation des formations en lien avec le cheval du Pôle Universitaire de Saumur et la visite du domaine équestre de la Chênaie, avec la présentation du projet d’extension du site.

Œnotourisme : la Chine prend des conseils en Saumurois, mais il y a un « deal »

La province de Shandong a tout ce qu'il faut en matière de production viticole (les vignes, la technique, le matériel...), mais souhaite aujourd'hui développer l'aspect œnotouristique. Au niveau de l’œnotourisme, la région de Shandong n’en est en effet qu’aux balbutiements : « Nous avons une production viticole importante et vous avez le savoir-faire correspondant à nos besoins de développer cette filière », s'est exprimé Dewei Mao, qui ne s'est pas cantonné à l'aspect sportif lors de cette visite, mais qui s'est aussi positionné comme un ambassadeur de sa province et de ses vins. « Nous savons accueillir le public dans nos grandes caves, mais aussi dans nos petites caves indépendantes. Nos amis Chinois souhaitent développer leurs sites de production viticole vers une offre touristique. Nous sommes prêts à partager nos savoir-faire. Mais le deal, c'est que les représentants de la province de Shandong fassent leur maximum pour attirer leur population en Saumurois... », a souligné Sophie Saramito, présidente de la SPL Tourisme.

Pour les Chinois, « les capacités d'accueil sont un peu faibles » en Saumurois

« Nous avons encore beaucoup à faire pour accueillir les touristes asiatiques. On accueille bien les Anglo-saxons, par exemple, mais il faut améliorer nos modalités d'accueil, comme parler la langue Chinoise », a ajouté la présidente de la SPL Saumur Val de Loire Tourisme. Dewei Mao semblait visiblement d'accord avec Sophie Saramito : « Vous devez faire la publicité de Saumur aux Chinois... en Chinois (2). Les Chinois sont preneurs et veulent découvrir des territoires comme celui-ci, mais il faut leur ouvrir le « portail ». Le Saumurois possède un très beau paysage, de l'air pur et une atmosphère très calme. On vient ici pour se reposer. Les prix sont abordables, mais les capacités d'accueil sont un peu faibles, notamment en termes d'hôtels. Nous n'avons d'ailleurs pas pu réserver dans le même hôtel à Saumur ». Finalement, toute la délégation s'est installée à l'Hôtel de l'Abbaye de Fontevraud. Et Sophie Saramito de concéder : « Quand le Saumurois se remplit, c'est d'abord par le centre-ville de Saumur et après les alentours du territoire, au fur et à mesure. Quand il y a de grands événements sur la Ville, il est vrai que nos hôtels sont rapidement remplis, mais notre développement au niveau de la capacité d'accueil doit être réfléchi ». Pour Jean-Michel Marchand, « il nous manque un établissement capable d'accueillir 2 bus entiers, soit 100 ou 150 personnes, quasiment au dernier moment. Les Chinois ne peuvent pas vraiment prévoir leur venue à Saumur : ils ont peu de temps entre l'obtention du VISA et la réservation de l'hôtel ».

Le parcours de la délégation Chinoise pendant ces 2 jours sur le territoire...

Pour prendre la température en matière d'œnotourisme, la délégation Chinoise a visité le lycée viticole Edgard-Pisani à Montreuil-Bellay. « Un projet d’échange entre des étudiants Chinois et des élèves du lycée viticole Edgard-Pisani est à l’étude », a d'ailleurs précisé Jean-Michel Marchand. Les représentants de Shandong se sont également rendus au Château de Parnay pour y découvrir la préparation du projet oenotouristique du domaine, après avoir assisté à une information sur le sujet par la SPL Saumur Val de Loire Tourisme. M. Lu, membre de la délégation Chinoise présente en Saumurois (responsable des relations économiques entre la France et la province de Shandong) et interprète de Dewei Mao lors de ce séjour, a d'ailleurs un projet pour notre territoire : « Habitant à Bordeaux, j'étudie actuellement un itinéraire viticole pour les touristes Chinois qui irait de Bordeaux à Paris en passant par Saumur ».

(1) Au cours de l'année 2014, la Shandong Sports University a créé une base de stage pour la spécialité Sports de Loisirs au sein de l'Aimaren Equestrian Club. Ils ont formé une trentaine d’élèves pour le secteur équestre. Plus de 200 élèves ont déjà reçu une formation d’équitation.

(2) Selon Jean-Michel Marchand, l'IFCE va faire traduire l'ensemble de ses documents en Chinois.


Article du 06 juin 2018 I Catégorie : Vie de la cité

 


7 commentaires :


Commentaire de Oulala 06/06/2018 17:31:09

Franchement, n'avait-on pas un meilleur commercial que notre Ribouldingue régional?
De plus, je ne suis même pas sur qu'il bredouille l'anglais...



Commentaire de Ah be, didon 06/06/2018 17:39:27

Gros avantage de notre pied nickelé dans ce genre de divertissement: les chinois peuvent immédiatement se repérer en consultant la carte des cépages du cru sur le pif de Filochard!!!
Cordialement!!!



Commentaire de Comment on dit tocard en chinois ? 06/06/2018 22:07:01

La Grèce s'est déjá fait racheter ses ports, Saumur lâche ses chevaux...chacun sa dimension...et avec un tel ambassadeur...



Commentaire de Jean-Noël 07/06/2018 06:51:01

Vont ils racheter jmm



Commentaire de barnabe 07/06/2018 08:37:02

Ne soyons pas surpris, si demain nous apprenons que certains domaines viticoles, soient rachetés par des chinois !
Il manque un hôtel à Saumur pour les accueillir , et combien de temps Monsieur Marchand pense t'il qu'ils feront de Saumur leur destination favorite ?



Commentaire de VIN EFFERVESCENT 07/06/2018 19:16:28

Bientôt vendues les boîtes de Mousseux , et aux Chinois la bonne affaire !!!!



Commentaire de jmm le ché saumurois 08/06/2018 07:46:25

apres une carriere politique a saumur en vert vert clair foncé jmm va debuté une carriere en chine sous le partie jaune.je l imagine en maya l abeille.il doit pas butinner le meme nectar



page-precedente

Ajoutez un commentaire à cet article :

 

Les commentaires ne seront pas corrigés.
Ceux comportant des mots grossiers ou portant atteinte à l'intégrité des individus n'étant pas publics ne seront pas publiés.
La courtoisie n'empêche pas la libre expression, nous vous rappelons aussi que le débat s'enrichit d'idées et non de critiques aux personnes.

 

(n'apparaîtra pas
sur le site)

(Email)


Si vous ne réussissez pas à mettre un commentaire, pensez à mettre votre navigateur internet a jour. Pour déposer un commentaire vous devez avoir javascript actif.

Me prévenir si un autre commentaire est déposé pour cet article.

Quelle est la première lettre de cette question ?

 

Votre commentaire sera publié après modération.

Pour faciliter la lecture des commentaires, la longueur des commentaires est réduite et le nombre de caractères est limité à 600...

 

 


Créez votre article ! ICI