Surveillance accrue sur les bords de Loire cet été

Les policiers de l'environnement ont constaté plusieurs anomalies sur les rives de Loire au début du mois de juin 2018. Ils vont donc effectuer des missions de surveillance et de sensibilisation tout au long de cet été...


La Loire est un milieu naturel riche et varié, mais aussi fragile. Son écosystème a été grandement mis en danger par les crues tardives des mois de mai et de juin.

La faune actuellement en difficulté

Les mouettes et les sternes qui, à cette période de l'année devraient nidifier sur les îlots, ont pour cela du mal et les jeunes ne survivent pas. C'est pourquoi, le samedi 9 et le dimanche 10 juin dernier, les inspecteurs de l’environnement de l’Office National de la Chasse et de la Faune Sauvage (ONCFS) et de l’Agence Française pour la Biodiversité (AFB) ont effectué une mission de surveillance sur les bords de Loire.

Quelles sont les nouvelles mesures ?

Pour que la Loire puisse continuer à être un écosystème riche, tout en accueillant des activités de loisirs et de tourismes, des mesures ont été prises il y a longtemps. Les agents du département vont cet été veiller au respect des réglementations en vigueur, notamment sur la circulation des véhicules à moteur, les dépôts d'immondice, les feux de barbecue ou la divagation des chiens. Cela vient s'ajouter aux arrêtés préfectoraux interdisant l'accès aux îlots, comme le rappellent les panneaux et les cales qui y sont installés. Les policiers de l'environnement assurent donc qu'ils resteront vigilants et qu'ils assureront des missions de surveillance et de sensibilisation durant toute la période estivale.


Article du 20 juin 2018 I Catégorie : Vie de la cité

 


1 commentaire :


Commentaire de humour 20/06/2018 11:38:03

Oui effectivement macron viens de pondre une loi afin que les sternes et autres animaux circulant sur la loire respectent bien eux aussi le 80 km/h.Cela porte un nom l'équité.



page-precedente

Ajoutez un commentaire à cet article :

 

Les commentaires ne seront pas corrigés.
Ceux comportant des mots grossiers ou portant atteinte à l'intégrité des individus n'étant pas publics ne seront pas publiés.
La courtoisie n'empêche pas la libre expression, nous vous rappelons aussi que le débat s'enrichit d'idées et non de critiques aux personnes.

 

(n'apparaîtra pas
sur le site)

(Email)


Si vous ne réussissez pas à mettre un commentaire, pensez à mettre votre navigateur internet a jour. Pour déposer un commentaire vous devez avoir javascript actif.

Me prévenir si un autre commentaire est déposé pour cet article.

Quelle est la première lettre de cette question ?

 

Votre commentaire sera publié après modération.

Pour faciliter la lecture des commentaires, la longueur des commentaires est réduite et le nombre de caractères est limité à 600...

 

 


Créez votre article ! ICI