Pays de la Loire. La Région s’engage pour l’agriculture biologique !

Dans un contexte toujours incertain lié aux annonces gouvernementales qui tardent sur les financements du plan Ambition Bio 2022, et face aux difficultés de la filière avicole, la Région veut donner davantage de visibilité aux agriculteurs ligériens en votant une enveloppe supplémentaire de près de 6 M€.

Archive photo DR Région Pays de la Loire


« C’est un engagement exceptionnel », a tenu à souligner Christelle Morançais, présidente de la Région des Pays de la Loire. En effet, le Plan régional d'accompagnement de l'agriculture biologique 2018-2020 en Pays de La Loire est résolument utile aux agriculteurs ligériens, malgré un contexte toujours incertain lié aux annonces gouvernementales qui tardent sur les financements du plan Ambition Bio 2022.

Rester leader sur le bio en région


« Pour l’agriculture biologique, 20 M€ de fonds FEADER sont réorientés sur les mesures surfaciques pour clôturer les années 2015-2016 et 2017 », précise Lydie Bernard, vice-présidente en charge de l’agriculture. « Et pour la première fois en effet, la Région consacrera une aide régionale de 3,2 M€, mobilisant 3,5 M€ de FEADER, venant compenser le désengagement de l’État. » Avec cet effort financier exceptionnel, la Région assure l’accompagnement du maintien en 2018 et la conversion pour les Jeunes agriculteurs en 2018, 2019 et 2020. « Au-delà des mesures surfaciques, nous décidons d’aller encore plus loin en lançant un appel à projets pour fortifier la structuration de la filière. Sur la période 2018-2020, la Région consacrera près de 45 M€ (FEADER inclus) à la filière Bio. C’est un plan offensif qui doit nous permettre de rester leader régional sur cette filière. »

Plan bio décliné en trois priorités

Un nouveau Plan régional intitulé "Agriculture biologique : la Région s’engage !" vient ainsi confirmer les ambitions régionales en faveur de la compétitivité des filières biologiques. C’est en fait une déclinaison de la stratégie Agri-alimentaire 2016-2020 "de notre Terre à notre Table…". Cette nouvelle stratégie régionale repose ainsi sur trois leviers :
- Poursuivre le soutien en faveur des changements de pratiques vers l’agriculture biologique en donnant un maximum de visibilité aux agriculteurs pour les mesures surfaciques. Ce soutien se compose d’une aide à la conversion des exploitations et d’une aide au maintien pour les agriculteurs déjà certifiés. Versées pendant cinq ans, ces aides visent à accompagner les agriculteurs engagés en agriculture biologique, en compensant tout ou partie des surcoûts liés à l’adoption des pratiques et des méthodes de production de l’agriculture biologique. Elles sont financées aux trois quarts par le Fonds européen agricole de développement rural (Feader). Les 25 % restants sont assurés par l'État, l’agence de l'eau Loire Bretagne et désormais la Région pour le maintien en 2018 et la conversion des Jeunes agriculteurs jusqu’en 2020.
- Renforcer la structuration de l’offre vers les besoins de l’aval et accompagner les entreprises de transformation avec notamment le lancement d'un appel à projets visant à structurer les filières agrobiologiques.
- Améliorer la qualité des produits et développer la consommation pour valoriser au mieux les productions régionales en développant les circuits de proximité, avec notamment l'expérimentation d'un appel à projets sur les programmes alimentaires territoriaux, et en affirmant la présence des produits agrobiologiques ligériens sur les salons nationaux et internationaux.


Article du 06 juillet 2018 I Catégorie : Vie de la cité

 


20 commentaires :


Commentaire de Pffff 06/07/2018 16:16:23

Après avoir tout détruits nous avoir mis sur la route de l extinction de l humanité, il va falloir leur donner le bon dieu sans confession. A ces assassins qui depuis 1945 traitent, empoisonnent la terre arrache les haies, et demain on va leur donner de l argent pour replanter des haies...et repeupler le ciel en oiseaux ,... L hiver approche ces même paysans vont partir a la chasse tuer quelques millions de cervidés, et une dizaine de millions de sangliers, sans oublier la tourterelle des bois.. En voie de disparition... Comme le blaireaux ou le renard pour le plaisirs de tuer...



Commentaire de Bio vous avez dit 06/07/2018 18:05:42

Je ne savais pas que le cuivre était digeste... Pourtant la bouillie bordelaise. N est ce pas du cuivré... Et le souffre dont on se sert pour garder la couleur des abricot séchés... Bio vous avez dit



Commentaire de Nostromo 06/07/2018 19:43:36

Est-ce que dans les lycées agricoles on enseigne l’agriculture biologique ?



Commentaire de J.MARTINEZ 07/07/2018 07:09:09

Bonjour. Quil êtes vous pour insulter de la sorte le monde paysan ...pour qui vous prenez vous. ..vous êtes odieux ou odieuse dans vos propos .Ayez au moins le courage de mettre votre nom. ..lamentable votre commentaire..



Commentaire de A martinez 07/07/2018 10:02:14

Et vous votre adresse.. Cgtiste peut être... J insulte pas je constate l augmentation de cancer..du au pesticides.. Glysophathe pour ne citer que celui ci,ou le lindane.. Et combien d autres. La vérité vous dérangé telle a ce point.. Vous allez laisser a nos enfants un monde en ruine.. Je dis nos enfants car les votre vous les avez empoisonnés en connaissance de cause oiyr vous enrichir en travaillant moins



Commentaire de Nostromo 07/07/2018 11:54:04

Aujourd’hui la question sur les effets des pesticides et engrais chimiques sur l’homme est légitime. N’oublions pas le veau aux hormones et la maladie de la vache folle.
Ce n’est pas une insulte du monde paysan, mais un cri d’alarme.



Commentaire de cris d alarme 07/07/2018 12:20:42

Les oiseaux des campagnes sont en train de disparaitre à vitesse grand V ! Selon deux études menées sur plusieurs années par les chercheurs du Muséum national d’Histoire naturelle et ceux du CNRS, les populations d’oiseaux des champs se sont réduites d’un tiers en 15 ans ! Certaines espèces, comme les perdrix, ont été littéralement décimées. Et la tendance, hélas, n’est pas prête de s’infléchir. Le printemps 2018 risque d’être sans oiseaux dans certaines régions céréalières En 1962, la biologiste américaine Rachel Carson publiait un livre devenu un grand classique de la littérature écologiste, intitulé Printemps silencieux (Silent spring) L’étude menée par le Museum montre un net déclin de l’alouette des champs, la fauvette grisette ou le bruant ortolan par exemple, qui ont perdu en moyenne un individu sur trois en quinze ans. Un déclin qui s’est encore intensifié en 2016 et 2017. En 23 ans, toutes les espèces d'oiseaux de plaine ont vu leurs populations fondre : l’alouette perd plus d'un individu sur trois (-35%) et, avec huit individus disparus sur dix, les perdrix sont presque décimées. Cette chute frappe toutes les espèces d’oiseaux en milieu agricole, la diminution constatée est donc propre au milieu agricole.



Commentaire de cris d alarme 07/07/2018 12:23:28

A Mauves-sur-Huisne dans l'Orne les ravages provoqués par les pollutions agricoles et l'arrachage des haies qui se poursuivent encore de nos jours, modifient profondément la faune. Là aussi les alouettes ne chanteront plus comme avant elles des centaines d'espèces, grenouilles des prés, rainette et autres, crapauds, hérissons, dans les rivières adieux les truites, les écrevisses, le cresson etc. L'Huisne est martyrisée, notre campagne abîmée de toute part. L'eau de pluie ne s'évacue plus normalement provoquant des montées d'eau dans les rivières et les rus qui inondent les exploitations les champs. Cet hiver on aurait pu faire du patin à glace dans certains champs précédemment inondés. Lisez le Perche de cette semaine. D'un côté l'autorisation préfectorale d'un élevage de porcs qui passe de 900 à 3000 et de l'autre ceux qui votent à l'Assemblée ces autorisations tiennent tribune pour la préservation des haies. Hypocrites et menteurs savent se retrouver dans cette orgie de débauche dévastatrice pour l'humanité. Il faut autre chose, ici, en France et en Europe. Ceux qui détiennent les rennes du pouvoir s'empiffrent, enrichissent les riches au détriment de la majorité des gens qui finit par ne plus rien comprendre. Les générations présentes ont une responsabilité écrasante pour celles de demain



Commentaire de agro chimie 07/07/2018 12:31:17

Environ un tiers des oiseaux ont disparu des campagnes ces vingt dernières années, selon les observations du CNRS et du Muséum d'histoire naturelle. Principal facteur de cette diminution progressive, mais néanmoins catastrophique ? L'agrochimie. et on continue allègrement.. la preuve on va construire des communes situés au Nord de Saumur une dizaine de poulaillers de poules pondeuses dites bio.. de 6000 voir 12000 ah oui ce sont des bio.. des poules que l on a élevé pour pondre des oeufs elevés en batteries qui vont arriver a 7 semaines sur l exploitation que l on va dresser a monter dans un pondoir pour pondre des oeufs et puis 12 mois aprés on les extérminera pour mettre une nouvelle bande.. bio vous avez dit .. bien etre animal moins certain.. pourtant ce ne sont que des oeufs de Loué.. donc le rayon de ponte et de 100/150 km... Ne craigniez rien bonne gens c est une production Bio.. par contre le bien etre animal, on s en tappe je comprends mieux l arrivé grandissantes des Vegans



Commentaire de extinction massive 07/07/2018 12:35:54

Quels sont les facteurs de cette extinction massive ? plus du tiers des oiseaux ont disparu ces vingt cinq dernières années. Et c'est une diminution généralisée : on l’observe dans le sud des Deux-Sèvres, mais aussi dans les mêmes proportions à l’échelle nationale, et à l’échelle de l’Europe entière. Le facteur principal de cette érosion est l'intensification de l’agriculture, à travers deux processus. Le premier est l’homogénéisation et la perte des habitats : la diminution des prairies, des haies, des petites mares, des petits murets, etc., qui sont des habitats capitaux pour la reproduction des espèces. Le deuxième processus est l’utilisation de ce que l’on appelle l’agrochimie : les engrais et les pesticides, avec à la fois les insecticides, mais aussi les herbicides qui en éliminant les plantes, éliminent par ricochet les insectes.

je m insurge contre les bobos et les retraités qui passent leur temps a tondre les bernes devant chez eux , elles ne leur appartiennent pas, j ai preque envie de les ecrasser quand ils sont comme de gros crapauds sur leur micro tracteurs..



Commentaire de Nostromo 07/07/2018 13:12:13

Des herbes aromatiques, du céleri, des clémentines… Dans ces fruits et légumes non bios, réputés bons pour la santé, on retrouve des résidus de pesticides dépassant largement la limite maximale autorisée en France, assure un rapport publié ce mardi 20 février. D’après les chiffres de la répression des fraudes, 29% des herbes fraîches, 16% des céleris en branches et 9% des navets ont dépassé les limites autorisées. Une surprise pour les consommateurs.

Trop de pesticides dans l’agriculture

Pour certains fruits, même constat : 6,6% des cerises et 4,4% des oranges dépassent la limite maximum. Certains légumes ne dépassent jamais la norme, comme les artichauts ou les betteraves. Pour l’association écologiste qui publie ces chiffres, certains agriculteurs utilisent encore trop de pesticides. “Donner plus de moyens à la répression des fraudes, ce sera le meilleur moyen d’assurer une meilleure surveillance”, estime François Veillerette, membre de l’association Générations Futures. Réduire les pesticides, un principe de précaution : ils perturbent le système hormonal quand ils sont consommés en grande quantité. Ce qui n’est pas le cas en France : selon le même rapport, seuls 2,7% des fruits et 3,5% des légumes dépassent les normes. Le gouvernement doit présenter un plan de réduction des pesticides à la fin du mois de mars.



Commentaire de bernadette fourré-jousselin dite mémé 07/07/2018 15:05:23

moi l'octogénaire du cru, fille de parents de Parnay et d'Allonnes, comme je suis heureuse de lire vos commentaires de révolte, comme je l'aurais été si il y a environ 35 ans au lieu de me faire traiter de Kmer verte, vous ou vos parents n'avaient pas réagi négativement contre moi et mes amis, je fus aussi traitée de terroriste à l' EST du département !!! et pourtant à cette époque j'usais mes chaussures sur le terrain, pas comme les ECOLOS OPPORTUNISTES actuels qui ne vont pas mettre les pieds dans la boue . Donc mon combat contre la décharge qui devait se faire dans l'aire du Champigny, mes attaques sur Distré lorsque des maçons venaient deverser des gravats dans le marais , bref et bien d'autres actions......Pas jalouse, mais nous devons lutter encore surtout contre ceux qui nous gouvernent avec tant d'inconscience.



Commentaire de Nostromo 07/07/2018 15:13:01

Le remembrement a largement été pratiqué en France (des années 1960 à 1980, moins fréquemment dans les années 1990). Il a engendré des impacts écopaysagers collatéraux importants, sur l'eau (inondations, drainage, eutrophisation) et les sols.
Dès les années 1960, des agronomes et naturalistes s'inquiètent des conséquences des arasements de talus, comblements de mares et arrachage d'arbres ou de haie pratiqués à l'occasion des remembrements. En 1954, l'émission État d’urgence, présentée par Roger Louis alerte le public quant à la banalisation des paysages et aux impacts environnementau; Paul Matagrin, directeur de l’École nationale supérieure d’agronomie de Renns fondée en 1961 y dénonçait :
Le remembrement est une cause de la disparition du bocage.



Commentaire de Constat 07/07/2018 16:47:13

Un simple constat : je suis actuellement en Catalogne , à ma grande surprise cette année , pas un chant de cigale sous le beau temps...



Commentaire de J'en appelle au hommes et femmes 07/07/2018 17:51:18

La chasse va commencer sans bracelet pour les sangliers a qui on a pris leur espaces... Au cervidés 10 a 15000 bracelets, au déterrage des blaireaux a l extinction des renards qui mangent chacun 5000 souris par ans si ils s attaquent aux poules c'est que l agrochimie a tué les souris, les vers de terre... Donc tous les wk rendez vous dans les bois pour empêcher la chasse au tir...laissez la chasse a cour mais sans gibier. Promenée vous dans les bois rendez vous fans les relais de chasse pour leur mettre la honte car ce sont les mêle les paysans qui ont détruit notre habitat qui traquent et tue pour le plaisirs Haro contre ces gens la Faites Des réunions d informations Osez...debout pour l avenir



Commentaire de Cris d alarme 07/07/2018 17:53:15

Au printemps nous étions gènes pour dormir avec le croassement des reinettes depuis quelques année c'est le silence complet



Commentaire de Julien.renoir 07/07/2018 18:46:32

Mémé arrete.une fois elle a vécu a Paris et a taillée les pavés de 68 . une autre fois elle a sauvée les derniers dinosaures etc etc.



Commentaire de Cris d alarme 07/07/2018 20:02:16

Les dernières déclarations du président macron en faveur de la chasse m a terriblement déçu je suis d accord avec les mesures prisent et les réformes mais par pour la chasse il a perdu une voix et je militerait contre.. Pour ça



Commentaire de Agrochimie 07/07/2018 21:01:20

On a traité au dtt. Alors que l on savait sont effet nocif.. On continue de faire intervenir Des engins lourd qui tassent les sols au point de faire une Dalle impénétrable qui ne permets pas a l eau de pluie de rejoindre les nappes en sous sol...on le voit bien avec les inondations et les dégâts Fès eaux dans les villages, on n à pas encore pris en conscience la mesure du problème... Au lieu de declarer des catastrophe naturel... Arrêtons de rembourser... Taxons, ces bobo qui fonds des pelouses, qu'ils fondent deux fois par jour.. Taxons les pelouses, qui ne disposent pas d un arbres tous les 25 m2... Arrêtons de vendre des piscines de toutes natures, faisons comme en suisse interdisons les climatisations.. Taxons tous ces bobos... On est tous responsables... Bougeons nous le cul. Il est déjà trop tard arrêtons de vouloir lutter cintre les éléments en construisant des digues pour lutter cintre la monté de la mer, je suis passe a la faute sur mer... On a rien compris... Laissons la mer allez la ou elle veut...xintia a fait de nombreux morts... Dommages... Mais maintenant on sait si demain i l y a le même phénomène.. Tant pis... Un savait alors merde... Barrez vous sinon ne venez pas vous plaindre si ça se reproduit... Je pense pas que je verserai une larme...je suis dur peu être mais j assume...



Commentaire de Cris d alarme 07/07/2018 21:19:07

Ce que dit même a propos de Distre. On a comblé une rivière avec des produits chimique de chez blanchaud...maintenant Bonduelle...



page-precedente

Ajoutez un commentaire à cet article :

 

Les commentaires ne seront pas corrigés.
Ceux comportant des mots grossiers ou portant atteinte à l'intégrité des individus n'étant pas publics ne seront pas publiés.
La courtoisie n'empêche pas la libre expression, nous vous rappelons aussi que le débat s'enrichit d'idées et non de critiques aux personnes.

 

(n'apparaîtra pas
sur le site)

(Email)


Si vous ne réussissez pas à mettre un commentaire, pensez à mettre votre navigateur internet a jour. Pour déposer un commentaire vous devez avoir javascript actif.

Me prévenir si un autre commentaire est déposé pour cet article.

Combien de pattes a un chat à trois pattes ?

 

Votre commentaire sera publié après modération.

Pour faciliter la lecture des commentaires, la longueur des commentaires est réduite et le nombre de caractères est limité à 600...

 

 


Créez votre article ! ICI