Le Kiosque Info
Je m'abonne - Saumur | Doué-la-Fontaine | Longué | Baugé | Thouars | Loudun | Chinon | Avoine | Bourgueil
Actualité Agenda Ou sortir ? Ecrivez un article Lettre d'info Envoyer une alerte


En Saumurois, un marché de l'emploi moins dynamique

Au regard de l'étude d'une étude de l'INSEE paru en ce mois de juillet (1), comparée à d’autres intercommunalités des Pays de la Loire, Saumur Val de Loire paraît en difficulté. Ce constat est plus nuancé au regard d’autres intercommunalités de même profil en dehors de la région (2). Le marché de l’emploi est moins dynamique depuis 1975, avec un secteur tertiaire peu développé. Cependant, le chômage est moins élevé. Les revenus y sont en moyenne plus faibles que dans le référentiel, mais la pauvreté est moindre.

Archives photo CA Saumur Val de Loire


Avec un taux de pauvreté de 14 % en 2014, la Communauté d’Agglomération (CA) Saumur Val de Loire apparaît en difficulté comparée à la région et au département, comme sur la plupart des indicateurs sociaux économiques. Toutefois, ces comparaisons ne permettent pas d’identifier les spécificités du territoire. Confronter Saumur Val de Loire à des territoires comparables permet de dégager les fonctionnements (évolution démographique, tissu économique, etc.) du territoire sur lesquels l’action publique peut jouer un rôle. Le référentiel de sept intercommunalités comparables en matière de population, d’emplois et de conditions de vie (1) permet d’identifier les forces et les faiblesses du territoire, ainsi que ses enjeux spécifiques.


Un marché de l’emploi moins dynamique…

Depuis 1975, la croissance de l’emploi salarié est plus faible dans la CA Saumur Val de Loire que dans le référentiel : respectivement + 0,23 % en moyenne annuelle entre 1975 et 2014, contre + 0,35 %. Cette moindre dynamique s’explique par le faible poids du tertiaire dans l’économie locale, secteur qui tire l’économie de tous les territoires du référentiel. En effet, si les services se développent fortement, ils restent nettement moins présents : ce secteur représente désormais 68 % des emplois
contre 40 % en 1975, et respectivement 72 % et 48 % dans le référentiel. Durant cette période, l’industrie, l’agriculture et la construction perdent des emplois mais résistent mieux qu’en moyenne dans le référentiel. Sur période plus récente, l’emploi résiste mieux sur Saumur Val de Loire que dans le référentiel : – 1,6 % en moyenne annuelle entre 2009 et 2014 contre – 2,5 %. À Saumur Val de Loire, l’économie du tourisme est semblable au référentiel en 2017. Le taux d’occupation des hôtels est équivalent (53 %). Toutefois, il évolue de manière contrastée au cours de l’année : plus élevé que le référentiel entre juin et septembre, il est moins élevé sur le reste de la période. Pourtant, les Écoles Militaires de Saumur conventionnent avec deux hôtels pour satisfaire leurs besoins en hébergement, assurant un certain nombre de nuitées chaque année.

… moins soutenu par les établissements du secteur public…

Les établissements publics versent moins de masse salariale que ceux du référentiel. Ceci s’explique surtout par la taille de l’hôpital (800 emplois, plus grand employeur de la CA), sensiblement plus petit que ceux du référentiel. Les salaires versés par les établissements publics soutiennent donc moins l’économie locale que dans le référentiel. De plus, les salaires horaires des Saumurois travaillant dans la fonction publique sont en moyenne plus faibles. D’une part, les cadres sont moins nombreux ; d’autre part, contrairement au référentiel, les fonctionnaires habitant à l’extérieur et travaillant à Saumur Val de Loire ont des salaires supérieurs à ceux effectuant la navette dans l’autre sens. Globalement, l’intercommunalité dispose de moins de grandes entreprises que les territoires du référentiel. Les établissements de plus de 50 salariés concentrent 34 % des emplois contre 44 % dans le référentiel. Cette part passe à 36 % en incluant les Écoles Militaires de Saumur..

… mais un chômage moins élevé

Le chômage est plus faible à Saumur Val de Loire : en 2014, 14,2 % des actifs se déclarent au chômage, contre 15,3 % dans le référentiel. Entre 2009 et 2014, le nombre de chômeurs augmente moins fortement à Saumur Val de Loire (+ 3,8 %). Deux facteurs contribuent à modérer la hausse du chômage : l’emploi résiste mieux et davantage d’habitants vont travailler à l’extérieur. En revanche, la croissance de la population active est plus dynamique que dans le référentiel. Cependant, la part de demandeurs d’emploi de longue durée est plus élevée que dans le référentiel. Ceci s’explique en partie par le fait que les nombreux saisonniers, notamment dans l’agriculture et l’hôtellerie, restent inscrits à Pôle emploi entre deux contrats.


Moins de pauvreté, mais des revenus plus faibles


Les revenus à Saumur Val de Loire sont plus faibles que dans le référentiel : le revenu disponible annuel médian par unité de consommation (3) s’établit à 18 600 € contre 19 000 € dans le référentiel. Toutefois, les personnes en situation de pauvreté monétaire sont moins nombreuses (13,8 % contre 15,3 %). Les écarts de revenus sont en effet moindres qu’ailleurs. En outre, la part de bénéficiaires du revenu de solidarité active (RSA) ou de la couverture maladie universelle complémentaire (CMUC) est moins élevée à Saumur Val de Loire. La nature des emplois contribue cependant à la précarité : les contrats à temps partiel et à durée déterminée sont plus fréquents que dans le référentiel (13 % des contrats sont des CDD contre 9 %). Les personnes en situation de précarité sont davantage réparties sur le territoire que dans le référentiel. Les villes de plus grande taille notamment Saumur, ainsi que celles situées en bordure de département, notamment à l’est, sont les plus touchées.

(1) Etude réalisée par l'INSEE en partenariat avec la Direccte (Direction régionale des entreprises, de la concurrence, de la consommation, du travail et de l'emploi) des Pays de la Loire, avec la participation du Sgar (secrétairiat général pour les affaires régionales) et des acteurs locaux de Saumur Val de Loire.

(2) La Communauté d’Agglomération Saumur Val de Loire est comparée à 7 établissements publics de coopération intercommunale (EPCI) sélectionnés suivant leur population (entre 75 000 et 125 000 habitants), leur statut administratif (la ville principale n’étant pas préfecture de département), la présence d’un seul grand pôle urbain, leur part d’actifs occupés travaillant à l’étranger (moins de 1 %) pour exclure les territoires transfrontaliers et leur taux de fonction touristique (inférieur à 30 lits pour 100 habitants). Ce référentiel est ainsi composé des communautés d’agglomération de Cambrai, du Boulonnais, du Libournais, Le Grand Chalon, Grand Châtellerault, Vichy communauté et Vitré Communauté.

(3) Le revenu disponible par unité de consommation médian est le revenu net imposable qui divise la population en deux parties égales (50 % de la population a un revenu supérieur et 50 % un revenu inférieur).


Article du 20 juillet 2018 I Catégorie : Vie de la cité

 


4 commentaires :


Commentaire de arno 20/07/2018 17:18:37

Et oui !! Et il n'y a pas besoin d'une étude de l'INSEE pour s'en rendre compte... Un petit tour sur les (ex) zones d'activités qui n'en ont plus que le nom, suffit à se rendre compte qu'il n'y a plus d'industries dans le Saumurois... Saumur mise tout et trop sur le tourisme architectural et sur l'Oeno-Tourisme. Aucune diversification des activités. Les terrains disponibles sont dédiés à la consommation. Mais malheureusement pour pouvoir consommer, il faut du pouvoir d'achat... Des villes comme les Herbiers, la Roche sur Yon l'ont compris depuis bien longtemps et même Cholet a réussi sa transition économique alors qu'il y a 10 ans on donnait la ville pour morte après le déclin de l'industrie textile... Qu'attendent les municipalités pour attirer des investisseurs ? On a un bassin qui tend les bras avec des infrastructures dédiés au déplacements à proximité... Mais c'est vrai que pour des chefs d'entreprises, négocier avec un ex-CGT ça doit pas être facile !! ;-)



Commentaire de !!! 20/07/2018 19:31:25

Installez vous arno montez votre entreprise montrez l'exemple au lieu de dire ce qu'il faut faire !!!



Commentaire de Arno 21/07/2018 16:44:17

Je ne vous ai pas attendu...



Commentaire de POLUX 23/07/2018 11:34:20

800 000 habitants dans le Maine et Loire...400 000 dans La Vienne...potentiel important pour un Casino...Ville de La Roche Posay encaisse 900 000 euros grâce au Casino et toutes les aides et subventions...
A Saumur, il y a un golf, un aérodrome, des hôtels... etc....Vous attendez quoi???
.


page-precedente

Ajoutez un commentaire à cet article :

 

Les commentaires ne seront pas corrigés.
Ceux comportant des mots grossiers ou portant atteinte à l'intégrité des individus n'étant pas publics ne seront pas publiés.
La courtoisie n'empêche pas la libre expression, nous vous rappelons aussi que le débat s'enrichit d'idées et non de critiques aux personnes.

 

(n'apparaîtra pas
sur le site)

(Email)


Si vous ne réussissez pas à mettre un commentaire, pensez à mettre votre navigateur internet a jour. Pour déposer un commentaire vous devez avoir javascript actif.

Me prévenir si un autre commentaire est déposé pour cet article.

Quel est le nom du site où vous vous trouvez ?

 

Votre commentaire sera publié après modération.

Pour faciliter la lecture des commentaires, la longueur des commentaires est réduite et le nombre de caractères est limité à 600...

 

 


Créez votre article ! ICI