Lettre ouverte suite à une hospitalisation à l'hôpital de Saumur

Le saumurois Michel Quéraud nous fait part de son expérience d'hospitalisation au centre hospitalier de Saumur. Voici dans son intégralité sa lettre ouverte adressée à la direction de l'hôpital, mais aussi au Maire de Saumur, Président du Conseil de surveillance, avec copies aux syndicats.


"Messieurs,

Par la présente, je me permets de vous faire des remarques sur la situation à l’hôpital de Saumur.
Mon épouse a dû être hospitalisée au début de ce mois de Juillet au Centre Hospitalier de Saumur. Suite à une chute dans l’escalier de notre maison, elle souffrait au niveau de la cage thoracique (sans doute les côtes) et du bassin, saignait abondamment d’une large plaie derrière le crâne (résultat du choc sur l’arête d’une marche) et était dans un état semi-comateux. Ne pouvant la soulever, j’ai fait appel aux pompiers qui l’ont conduite au service des Urgences. Après une longue attente, (mais on y est habitué aux Urgences !!), elle fut prise en mains par infirmières et interne de service qui commencèrent par nettoyer et recoudre la plaie du crâne avant de passer des radios. Après re-attente, il fut décidé de l’hospitaliser….mais pas de chance, aucun lit de disponible !! Elle a donc passé la nuit dans ce qu’on pourrait appeler un « cagibi à balais » !! Malgré cela, le suivi médical a été respecté.

Le lendemain, elle fut transférée en service de gériatrie (au 4ème étage) dans une chambre à 2 lits bien qu’ayant demandé une chambre particulière depuis son arrivée…alors que des chambres individuelles étaient libres. Nous ne savions pas que ces chambres à un lit étaient réservées pour des cas graves ou contagieux !! Plus vraisemblablement, nous ne doutions point de ce qui se préparait pour les jours suivants.

Dès le lendemain, branle-bas de combat, déménagement général du 4ème étage vers le second, puis 2 jours après, re-déménagement pour transfert vers le 3 ème. Ainsi, elle aura pu « visiter » la gériatrie, la cardiologie et le suivi de soins !!! Tout ceci, nous a-t-on expliqué, pour regrouper les patients et les concentrer par souci d’économie et de rentabilité et non par raison médicale. Savoir quel personnel soignant effectuait le suivi, quel (le) docteur était le référent, très difficile à savoir….d’ailleurs les visites de ces derniers étaient très rares (à moins de prendre RV !!!), ce qui permet d’ouvrir les parapluies : si vous demandez un renseignement à une aide-soignante, elle vous répond qu’elle va se renseigner auprès d’une infirmière… qui elle-même se tournera vers l’infirmière-chef…qui elle-même se tournera vers le médecin….Soyez patient (quel beau mot dans un hôpital) si vous voulez avoir une réponse, prenez-y vous le matin pour espérer l’avoir le soir, voire le lendemain.
Côté personnel : A cause de la période des vacances d’été (bien méritées par le personnel), les effectifs sont en sous-nombre, d’où le regroupement des services, les longues attentes pour demander une aide (urinal, bassin, se lever, se recoucher, aller aux WC….n’oublions pas qu’en gériatrie, il s’agit souvent de patients âgés qui n’ont pas tous leur autonomie) ….. suivies du mécontentement du malade, des conséquences inévitables donc du travail supplémentaire de nettoyage corporel et de literie, etc…donc forcément des énervements de part et d’autre du genre : « vous n’êtes pas tout(e) seul (e) ; si vous croyez qu’il y a que vous ici; on n’a pas le temps maintenant ; nous ne sommes que deux pour l’étage, etc »…..

Certes, on peut comprendre les poses repos du personnel, mais on comprend moins bien les rires et les plaisanteries plus que bruyantes et audibles jusqu’au bout du couloir alors qu’un patient appelle désespérément pour un besoin urgent. Autres faits à noter : un Lundi matin, oubli de petit déjeuner…un autre jour, plateau repas servi à 12h15….retiré sur demande à 15h30 ; demande d’une cuvette d’eau froide à 14h30 pour y faire tremper un pied oedémateux (recommandé par une infirmière)…apporté à 20 heures ; un samedi, sur conseil des « kinés », demande d’un déambulateur pour faire quelques pas dans le couloir….réponse : « pas de déambulateur car pas de kiné durant le week-end » complétée par « si vous en avez un chez vous, vous pouvez vous le faire apporter »….Ce ne sont que quelques exemples !

Côté repas : Peut-on concevoir qu’une malade nouvellement hospitalisée pour un accident ou toute autre cause et en plus étant depuis plusieurs jours affectée d’une sérieuse diarrhée aigüe (peut-être gastro-entérite) signalée dès l’arrivée se voit « offrir » dès le lendemain une macédoine de légumes à la mayonnaise et des tomates farcies…puis 2 jours après du boudin noir et comme dessert, laitages sur laitages...Tout ce qu’un chacun évite de servir à un parent ou un enfant atteint de diarrhée. Et pourtant, une responsable des repas était passée auparavant pour lui demander ce qu’elle voulait manger et ne pouvait pas manger . Mieux même une diététicienne était passée !!! Cela part d’une bonne intention, certes, mais encore faut-il que cette intention soit suivie d’effet. Aucun patient ne demande de se voir servir « des repas gastro »…ce qui est loin d’être le cas (manque de variété, manque de fraîcheur, cuisson quelconque…en somme une cuisine qui sent l’économie !) Résultat : entrer avec la diarrhée, après 3 semaines d’hôpital sortir toujours avec la diarrhée, c’est étrange…à noter toutefois qu’un examen du foie avait été pratiqué…sans suite. Un traitement médicamenteux fut prescrit, mais sans résultat : chaque nouveau remède prescrit étant sans effet, un autre était essayé dès le lendemain (sans pour cela avoir cessé les précédents d’où une prise jusqu’à 14 médicaments matin et soir (au lieu des 4 habituels pris normalement) suivie d’un refus de mon épouse de continuer à en prendre autant. Le médecin prescripteur trouvant que c’était trop a, immédiatement, supprimé les ¾ des remèdes sans explication supplémentaire …A n’y rien comprendre !! Quelques jours après sa sortie, elle fut convoquée à nouveau à l’hôpital pour une rectosigmoidoscopie…détection de diverticules …à suivre sans doute !

Côté hygiène (et ce n’est pas le moins important surtout pour des personnes handicapées) : il n’y a pas file d’attente à la salle d’eau. Les personnes handicapées ou/et âgées doivent y être accompagnées (normal), mais à chaque fois la réponse est « on n’a pas le temps en ce moment » ou « pas le dimanche », « prenez RV pour le lendemain » ou encore « si quelqu’un de votre famille peut venir vous y emmener, qu’il vienne et le fasse lui-même »…c’est ainsi que ma fille et moi sommes passés chaque soir, et ce durant 3 semaines, pour doucher (et rafraîchir) notre malade.
De plus, je n’insisterai pas trop sur la période de canicule connue durant ce séjour…pour laquelle je n’accuserai aucunement le personnel et le corps médical et pour cause. Pourtant , il y a à dire ! Quelques malheureux ventilateurs dans les couloirs qui brassent l’air chaud…quand on n’oublie pas de les brancher ( !), d’autres dans les chambres à condition que le partenaire de « chambrée » l’accepte, mais éternelle précision « si vous trouvez que ce n’est pas assez et que vous ayez chez vous un ventilo, faites le vous apporter »….ben voyons, la prochaîne fois je viendrai avec un camion de déménagement !; des rafraichissements distribués parcimonieusement et vite à température ambiante ; des douches n’en parlons pas ; arrêt systématique des ventilos de chambre et de couloirs par l’infirmière de nuit à 22heures alors que la nuit va être étouffante, certainement par souci d’économie !! Je ne parle pas de « clim » puisqu’il parait que c’est interdit dans les hôpitaux par crainte de diffusion de virus éventuels. Je croyais pour l’avoir vu et lu dans les médias que chaque maison d’accueil de malades ou personnes âgées devait être équipée au moins d’ « une salle de fraicheur ou climatisée »…pas à Saumur en tous cas !! Alors résultat, les patients sont assommés sur leur lit, essayant de trouver le petit courant d’air…chaud qui filtrera par « l’entrebaillement » de la fenêtre. Le personnel fait son travail non sans suer à grosses gouttes… jusqu ‘à voir « des kinés marcheuses » emmener des vieilles personnes se dérouiller les jambes en faisant le tour des bâtiments, sans chapeau, les deux cramoisies et ceci vers les 15 heures en plein cagnard. Incroyable mais vrai, vu de mes yeux vu !!!

Je pense avoir été suffisamment explicite et avoir donné suffisamment de détails vécus à travers cette hospitalisation de mon épouse. J’ai eu malheureusement à en connaître aussi, lors de plusieurs hospitalisations récentes, à un degré moindre, sans doute du fait de mon caractère plus réactif .
Vous conviendrez qu’il y a matière à espérer un mieux dans tous les domaines au sein de l’établissement. Je suis un saumurois de longue date (depuis 1962), ai participé dans de nombreux domaines à la vie de notre collectivité (conseiller municipal pendant 12 ans dans les années 80), ayant connu le vieil hôpital de la rue Seigneur, je constate que depuis des années les conditions se dégradent au Centre Hospitalier, y compris ne serait-ce que par l’aspect extérieur de la façade arrière qui a besoin d’un bon ravalement !! J’ai relu attentivement la plaquette du site de l’établissement : bien belle plaquette ….qui donne envie de s’y rendre !! Mais la réalité est bien différente : parmi les nombreux services que j’ai dû y fréquenter, je ne peux me dire satisfait que de celui de cardiologie (le docteur qui me suit régulièrement est Madame Popescu) dans lequel le suivi médical est très régulier et efficace et où le personnel est très attaché au bien-être du patient.

Je ne suis pas sans ignorer le malaise actuel qui règne dans les hôpitaux français, sans ignorer non plus les restrictions budgétaires nationales et cela ne semble pas fini avec « la prime aux économies » que vient d’annoncer, ce matin , M.Philippe, notre Premier Ministre et les charges de plus en plus lourdes incombant aux Communes, Départements et Régions, sans ignorer non plus les difficultés de recrutement dans le corps médical. Mais entendre dire constamment que c’est dans tous les établissements publics du territoire national que l’on connait les mêmes situations est loin de m’apporter une consolation. Je ne peux que constater que le service public en France se dégrade à vitesse V…voyez la Santé, l’Education, la Poste, le Chemin de Fer, etc…..
Si je me résume, sans vouloir jeter de l’huile sur le feu, en ce qui concerne notre hôpital saumurois, je pense que des améliorations peuvent être apportées à l’échelon local pour le bien-être des patients tant sur le plan matériel que humain que sur le plan structurel et organisationnel. Cela serait l’occasion de gratter quelques sous avec « la prime aux économies » promises ce matin par notre Premier Ministre Il y a bien dans cet hôpital un responsable, chapeauté par le Directeur lui-même et/ou le Conseil de Surveillance, chargé d’établir la liste des consignes que le personnel doit respecter à la lettre.

Enfin, pourquoi cette lettre ouverte ?

Pour parvenir à faire évoluer les situations, il faut en premier lieu être revendicatif …à bon escient s’entend. Pour cela, il faut être nombreux à revendiquer et j’espère que par cette lettre ouverte, ceux qui ont quelque chose à dire suivront mon exemple comme le font actuellement les citoyens d’une ville de la région parisienne qui viennent plus que nombreux signer des cahiers de doléance pour exprimer leur mécontentement concernant leur hôpital (vu au Journal Télévisé d’hier).
Monsieur le Maire, Monsieur le Directeur du Centre Hospitalier, en vous priant de m’excuser d’avoir été peut-être un peu long, mais le sujet se devait d’être étayé, je vous prie de croire en l’expression de mes meilleurs sentiments."


Article du 23 aout 2018 I Catégorie : Vie de la cité

 


47 commentaires :


Commentaire de mireille 23/08/2018 11:14:23

Pour moi la réalité même si cela fait peine a entendre.nous sommes presque revenu a la création des hôtels dieu ou l on accueillait les pauvres et les deserités. Bientôt nous risquons de retrouver les salles communes avec le poêle a bois au milieu et les plus valides des malades seront de corvée de bois.Apres depuis des années les gouvernement successif ont cassé l'outil hopital avec entre autre la t2a qui est la pour quantifié et chercher la rentabilité.Le peuple de France veut il pour demain et même aujourd hui une médecine a x vitesse et succincte dans le public (voir supprimé) comme a vous avez de l argent vous êtes soigné bien que a la vu des tarifs.Vous pouvez aussi aller dans des cliniques de grand luxe ou séjourne des personnalités ou la vous aurez une personne a demeure pour vous contre une pour trente patients.la est la question.Apres pourquoi ne pas avoir envoyé une copie a notre député assise a la droite du dieu macron qui lui va tout régler avec des supers pouvoirs.Je comprend ce que ressente les malades et aussi les personnels qui si sans professionnalisme auraient désertées les lieux depuis longtemps.



Commentaire de Tout est dit... 23/08/2018 11:28:49

J'ai lu avec attention cette lettre ouverte. Oui le service public se dégrade. Dès lors que notre cher gouvernement, notre président et "ses députés" ont décidé de le gérer comme une entreprise, c'est à dire avec la recherche d'une rentabilité, il ne peut en être autrement. Les compressions de personnel, la baisse des moyens va accentuer cette destruction, le pire est devant nous. A cela va s'ajouter bien entendu la baisse des vocations: qui iraient s'engager dans une telle galère? Les usagers vivent très péniblement cette dégradation mais que dire des fonctionnaires qui ne peuvent plus fournir un service de qualité et subissent les foudres quotidiennes des concitoyens? Mme Saint Paul au lieu de vous engager et de pousser pour l'ouverture des magasins le dimanche comme vous le demande votre patron et bien faite preuve de résistance et défendez le service public, vous en êtes issue. La France n'est pas une entreprise!!



Commentaire de jean daniel dubuc 23/08/2018 12:09:55

Je suppose que comme la derniere fois la communication de l'etablissement n'a rien a dire.



Commentaire de Nostromo 23/08/2018 13:08:53

Malheureusement c’est l’évolution prise par notre société. Les services publics sont attaqués de toute part, les fonctionnaires, agents SNCF, RATP, EDF ... sont traités de nantis et privilégiés. La solidarité coûte cher à ceux qui n’ont pas de besoin aujourd’hui (et demain ?) et même notre président trouve que ça coûte « un pognon de dingue », alors qu’éspérez vous ? Donc il vaut mieux être en bonne santé ou avoir de l’argent pour graisser la patte aux médecins et spécialistes pour être bien soigné. A chacun de se mobiliser pour retrouver un service public et sanitaire de qualité.



Commentaire de entreprise 23/08/2018 13:31:52

cette année comme depuis 40 ans le budget de l'état sera déficitaire de 70 milliards d'Euros.... alors non ce n'est pas géré comme une entreprise
On fait quoi ? plus d'impôts?
je ne provoque pas, je ne soutiens pas de position, je m'interroge seulement depuis des années; on est en déficit mais on manque de tout
Où est la solution?



Commentaire de @entreprise 23/08/2018 13:54:04

La solution c’est prendre l’argent à ceux qui en ont beaucoup, les premiers de cordée par exemple, aux entreprises qui pratiquent l’évasion fiscale, voir l’optimisation fiscale, conseillées par des « banquiers d’affaire ». N’ayez crainte la solution existe, il suffit de la mettre en œuvre... mais comme ceux qui pratiquent l’optimisation fiscales sont ceux qui nous gouvernent ou gouvernent notre gouvernement , cela devient compliqué.



Commentaire de robert m 23/08/2018 14:08:30

Pour remettre du charbon dans la machine et recrée des actifs il faut remettre les gens au boulot.actuellement les arboriculteurs et maraîchers peinent a trouver de la main d'oeuvre alors que le taux de chômage explose chercher l'erreur.avec plus d'actif plus de rentrée pour le pays.nous accueillons aussi toute la misère du monde attiré pour beaucoup par notre système social ,médicale ainsi que le droit du sol.il est certainement tant de reformer cela ou alors continuer a saigner les actifs qui sont de moins en moins et de donner a chacun un minimum qui va s'amenuire de plus en plus.Le calcul est vite fait 3 actfs 4 retraités et 3 chomeurs .Les trois qui bossent ne peuvent fournir pour les 4 qui eux ont bossés et meritent une retraite et en plus pour les 3 sans emplois



Commentaire de thérèse Loubert 23/08/2018 17:43:24

J'ai malheureusement subit la même expérience en 2015 : suite à une chute mon mari après une longue attente aux urgences avait été mis en gériatrie, service lamentable, j'ai pu le faire rentrer chez moi au bout de 10 jours : dénutri et des escarres !! il est décédé après 15 jours d'hospitalisation à mon domicile . Que toutes les personnes ayant subit l'accueil de cet hôpital osent témoigner !



Commentaire de Francis Prior 23/08/2018 17:52:10

Je ne crois pas qu'on puisse trouver des solutions en caricaturant.
Quelques faits:
1) faire payer les riches dans un monde ouvert c'est les faire partir à l'étranger. Immoral? oui sans nul doute mais dresser de nouveaux des frontières c'est se condamner aux affrontements et la France n'est pas de taille a elle seule à lutter contre USA, Chine, Inde, Russie etc...Tous les pays qui ont voulu dresser des murs ont été des dictatures. La solution est donc dans l'Europe et la coopération comme le montre les premiers effets de la lutte contre les paradis fiscaux
2) La tarification a l'acte des hôpitaux date de J Chirac mais ses travaux préparatoires (notamment la codification des traitements) datent de ...F Mitterrand . Je ne vois pas que F Hollande y ait renoncé alors que sa part devrait être sensiblement diminuée dans le financement des hôpitaux par l'actuel gouvernement. C'est dire que la maitrise des dépenses de santé et la recherche de vraies solutions ont concerné tous les gouvernements. Et que l'on progresse en tâtonnant.
3) enfin on ne peut ignorer que le travail au noir fait perdre beaucoup d'argent à la sécurité sociale et donc à chacun d'entre nous, que trop de chômeurs ne courent pas aprés le travail (le système d'indemnité n'y encorage certainement pas) car comment comprendre sinon que tant de métiers manquent de bras (chauffeurs poids lourds, restauration, agriculture, etc.).



Commentaire de FERRAND Michèle 23/08/2018 17:58:03

Bravo, Monsieur, d'avoir écrit ce que tout le monde pense mais n'a pas le courage de dire. Je suis comme vous. A chaque hospitalisation d'une personne de ma famille, je fais un compte rendu au service Usagers du centre hospitalier. Parfois, j'ai une réponse... mais le changement n'est pas fait. A savoir : au C.H.U. d'Angers, en février dernier, il m'a été dit : "On reçoit toute la m... de Saumur". Et que dire de la résidence Antoine Cristal qui refuse de faire suivre le dossier médical d'un membre de ma famille dans un E.H.P.A.D. saumurois ? Aurait-il des choses à cacher comme les lettres mensuelles que je leur adressais et auxquelles on ne me répondait pas ? Affaire à suivre...



Commentaire de Marie d'Anjou 23/08/2018 18:07:55

Oui, malade depuis 15 ans, j'ai testé un peu trop l'hôpital de Saumur. Mais j'ai été parfaitement reçue et chouchoutée, deux fois, en hospitalisation de jour neuro et j'entends toujours dire du bien de la maternité. Mais les urgences sont calamiteuses et bien d'autres services aussi.Une meilleure gestion, des chefs de service proactifs et surtout un réel travail de"DRH" améliorerait beaucoup de choses sans coûter plus cher...



Commentaire de bernadette fourré-jousselin dite mémé 23/08/2018 18:09:49

En premier Mr. Quéraud, meilleure santé à votre dame. En second, enfin un Saumurois qui ose dire les choses comme elles sont, désastreuses, un directeur doit gérer mieux que cela son " entreprise " m'étant fait rétorquer par un ancien directeur qu'à l'hôpital nous n'étions plus des Patient, ou Malade, mais des Clients !!!. Un chef d'entreprise doit-il aussi laissez le personnel se plaindre sans arrêt de la situation, le personnel se doit d'assurer le mieux qu'il peut. Sévère mais c'est ainsi, le Client n'est pas responsable de la situation et ce n'est pas à lui de subir pour changer les choses . Ensuite, nous ne pouvons admettre l'état dans lequel la France tombe..! Il devient URGENT que tous les Français revendique leur attachement à la démocratie ( même participative ) au lieu de râler lorsque des employés se mettent en grève pas simplement pour leurs salaires , mais aussi pour l'amélioration des services. Monsieur Quéraud comme vous devez souffrir de voir nos écoliers d'aujourd'hui,ma petite fille de 13 ans en collège à Dreux vient dans son années de 5ème perdre 160 heures ( personnel manquant !!! !Ce qui fait que les dirigeants de notre pays sont tous irresponsables, mais RESPONSABLE de la société actuelle.; Mais cher Maître d'école je vous vois encore jeune, vous aussi et encore pouvez vous battre contre tous ces jeunes loups qui croient tout savoir, et leur Méprisant meneur indélicat qui prône l'économie sur tout mais qui ne peut refuser une piscine à toute la famille de sa femme pour dix huit jours de vacances à Brégançon ........ et si ce n'était que cela !!!!



Commentaire de francis 23/08/2018 18:11:34

Je suis bien sûr d'accord avec les 7 commentaires précédents.
Par contre, pour avoir été hospitalisé récemment ailleurs (La Roche Sur Yon), puis transféré à Saumur, je tiens à dire qu'il n'y a pas photo: 7 heures d'attente d'un côté, 1 heure ici; une prise en main rapide, efficace, un personnel attentionné, à l'écoute, malgré les contraintes fortes dues au manque évident d'effectif, des repas corrects, une chambre pour 2 (à La Roche on était 6!).
Pour résumer, pour moi, il vaut mieux être hospitalisé à Saumur, je dis encore merci au personnel, j'ai peur de partir en vacances!



Commentaire de Abdul 23/08/2018 18:20:58

Je ne souscris pas à l'analyse faite de l’hôpital de Saumur par cette personne, du moins pas entièrement.
J'ai été hospitalisé 15j cet été en juillet, aux soins intensifs (une semaine) et en médecine interne (3ème étage, une semaine également).
J'ai été agréablement surpris par la qualité des repas (peut-être ai-je eu de la chance?).
Le personnel fait ce qu'il peut et ne s'est jamais montré agressif. Il a toujours essayé de répondre favorablement à mes sollicitations.
En revanche, question chaleur, hormis les soins intensifs qui sont climatisés, il fait reconnaitre qu'il fait chaud dans les chambres et qu'il est conseillé de baisser les volets de bonne heure le matin quand les infirmières passent et vous le demande.

Je suis moi aussi un vieux saumurois aussi et je sais que l’hôpital de Saumur a longtemps souffert d'une mauvaise réputation mais je dois reconnaître que tout ceci appartient au passé.

Le "plateau" médical est de qualité, n'en déplaise à certains esprits chagrins.

J'ai été, et continue d'être, bien soigné et je tenais a apporté mon témoignage.



Commentaire de Superdeg 23/08/2018 18:56:46

Y a pas une version courte?



Commentaire de Semetipsum 23/08/2018 18:59:18

Je ne suis dans la région que depuis quelques mois. La réputation du centre Hospitalier de Saumur est loin d'être bonne et on nous a conseillé à plusieurs reprises de l'éviter en cas de problème : ce que nous avons fait pour préférer Angers.
Quant à la situation générale des hôpitaux en France, c'est un autre débat : manque de moyens certes mais aussi système désorganisé et à bout de souffle + gabegie à tous les niveaux.



Commentaire de herault 23/08/2018 19:01:27

J'ai pu voir exactement les mêmes problèmes à plusieurs reprises ça fait peur il ne faut pas être malade.



Commentaire de Cam 23/08/2018 19:39:23

Vous n'avez pas d'argent pour la placer en clinique privée, tampis pour vous! l'Etat s'occupe de ses investisseurs, ils sont plus importants que les gens qui ne sont rien.
Tant que le peuple n'ira pas brûler l'Elysée les choses ne feront qu'empirer, mais restez devant votre télévision, et écoutez les sondages pour savoir pour qui voter! Si le peuple ne s'implique pas en politique les extrêmes finiront par passer, et on nous explique à l'école que l'histoire nous sert à ne pas reproduire les erreurs ayant mené à des catastrophes humaines. Bref, en réalité navré pour vous, la France est dans un drôle d'état, mais n'haïssez pas le personnel hospitalier, il est autant victime que vous.



Commentaire de Morin 23/08/2018 20:15:32

Un accord et un soutien à toutes ces idées.



Commentaire de Abdul 23/08/2018 21:14:15

Censure de mes propos défendant l'hopital public? C'est bien dommage

Ce n'est pas grave...



Commentaire de Semetipsum 23/08/2018 21:43:11

Censure ? Quand on s'appelle Abdul on est bien traité, je pense, partout en France...
Quant à la censure, il suffit de dire qu'elle existe pour exister !



Commentaire de logique.... 23/08/2018 22:39:00

logique purement économique , un hôpital a un statut d'entreprise depuis la réforme de bachelot , ici à saumur comme partout , cet hôpital est en c r e f : contrat de retour à l'équilibre financier , en gros comment faire toujours plus avec de moins en moins ... explication : les recettes (remboursements des soins à l'hopital ) diminuent , les dépenses et charges ( assurances , entretien , personnel , chauffage ... ) ne font qu'augmenter ...la grosse variable d'ajustement est le personnel , donc il faut le minima , ici d'une manière générale , le personnel est globalement de bonne disposition , mais ce fonctionnement commence à faire fuir la nouvelle génération , à laquelle on ne propose plus que des c d d , pour des bacs +3 avec un peu mieux que le smic ... la vraie bombe à retardement est là , et pour l'instant et dans le futur proche rien ne va changer ..



Commentaire de MERCI AUX SOIGNANTS 23/08/2018 22:46:48

Aujourd\'hui 844 millions de personnes dans le monde n\'ont pas accès à l\'eau potable et 5 MILLIARDS de personnes dans le monde n\'ont pas accès aux soins de base élémentaires. Tous les jours sur la planète des femmes meurent en accouchant et des enfants agonisent faute de nourriture. ALORS STOP ! Si votre seul souci, c\'est la qualité de la nourriture servie dans les hôpitaux, ou le fait qu\'il y ait ou non la climatisation, ou encore la vitesse à laquelle on amène un bassin pour uriner, cela montre votre complet décalage avec la réalité. Moi, je tiens saluer le dévouement du personnel de toutes les structures de soins et d\'accueil, qu\'elles soient publiques ou privées ! Après tout, l\'autre solution qui reste pour les éternels râleurs insatisfaisants, c\'est d\'organiser les soins chez eux, avec une infirmière qu\'ils paieront eux-mêmes et de leur faire eux-mêmes la bouffe ! A bon entendeur !



Commentaire de Aganiel 23/08/2018 23:33:19

Abdul vous êtes allé dans les unités de Médecine noble que sont par exemple la cardio,les soins intensifs,vous avez une vision tronquée,moi ancienne IDE ,j'ai fais 38 ans au CHU d'Angers et finit ma carrière à Saumur,ce témoignage me parle à 500%,j'ai vu le service public se déliter au fil des années,je précise aussi que j'ai eu la chance de travailler 13 ans en Cardio,USCI,et une dizaine d'années en REA chir et médicale:les vitrines...et le reste dans ces fameuses Unités au fonctionnement si bien décrit et hélas quasi généralisé enFrance... Pour terminer,j'apprends grâce aux témoignages, qu'à la Roche sur Yon , existent des salles communes,6 lits,ça craint



Commentaire de grizly 24/08/2018 11:44:43

Pour résumer : en France depuis quinze ans un bon conseil ne soyez ni vieux ni malade.



Commentaire de delaunay 24/08/2018 11:51:04

2 fois avoir fait appel aux urgences de l\\\\\\\'hopital de Saumur.attente peut-être mais très bonne compétence.je pense que la loi sur les 35 heures a complètement désorganisé le service public...mais personne ne veut le voir



Commentaire de gonzague 24/08/2018 12:58:08

aganiel ce qui craint aussi est votre appelation de medecine noble.Le temp des seigneurs est aboli .



Commentaire de Michel QUERAUD 24/08/2018 15:49:35

Je viens de lire avec beaucoup d'intérêt les quelques 30 premiers commentaires qui suivent la parution de ma lettre ouverte. Je voudrais tout d'abord remercier Bernadette de ses voeux qu'elle formule à l'égard de mon épouse. Je voudrais aussi rassurer Mireille: Madame la Députée St Paul aurait dû déjà en recevoir copie si j'avais pu trouver ses coordonnées de contact informatique...mais elle lit sûrement le kiosque !!! A Superdeg, je dirais simplement qu'il ne sait pas différencier un simple commentaire critique donc négatif comme le sont tous ses habituels commentaires d'une lettre ouverte qui relève plus du rapport qui doit donc être argumenté avec précision..s'il le trouve trop long, personne ne l'oblige à le lire. Enfin, je voudrais affirmer que tous ces avis, formulés sans incognito (ce qui est plutôt rare) montrent que je ne suis pas le seul mécontent et qu'enfin des citoyens l'osent le dire...Ne vous étonnez plus si le Centre Hospitalier de Saumur n'est pas dans les 50 premiers établissements hospitaliers de France cités hier dans les médias locaux !!! Triste consolation !



Commentaire de MJ34 24/08/2018 18:10:12

Merci Monsieur Queraud pour votre témoignage. Celui-ci me conforte dans ma démarche de prévenir le Conseil National de l'Ordre des Médecins, l'Agence Régionale de Santé, le Conseil de Surveillance .... du cas de ma mère qui a été hospitalisée dans la même période puisqu'elle aussi a connu les déménagements d'étage en étage, le service minimum en période de canicule et surtout parce qu'elle est ressortie du service gériatrie de cet hôpital avec une escarre sacrée de stade IV sans quoi que ce soit n'ait été fait durant son hospitalisation pour éviter qu'elle ne s'aggrave. Ah si, un matelas anti-escarre a été installé pour sa fin de séjour, mais ils l'ont laissée allongée sur le dos. Erreur de débutants ?! Il faut dénoncer ces faits que nous reprochons à l'hôpital de Saumur, pour espérer qu'un jour, il y ait une petite amélioration.



Commentaire de Grolleau 24/08/2018 19:11:40

Bonjour pour ma part j'ai vécu une très mauvaise expérience il ya 3 ans. Consultations gynécologue j'explique à la praticienne que je suis un peu stressé par l'examen et je lui fait part de mon désir d'enfant. L'examen commence elle est très froide et ne parle pas bien le français et la elle me dit que si je n'écarte pas les jambes je ne serai jamais enceinte. Je suis sorti choquée et le moral à zéro. Je n'ai pas pensé à me plaindre en sortant j'aurais dû... C'est sûr que je n'y retournerai plus.



Commentaire de steph 25/08/2018 05:52:07

bonjour, monsieur Queraud

pourquoi ne pas avoir été voir la cadre du service pour tous ses disf
onctionnements ? bonne journée



Commentaire de Laurent 25/08/2018 06:41:05

Je tiens à féliciter Mr QUERAUD pour cette lettre magnifique
J\'ai lu avec beaucoup d\'attention les 30 commentaires
Ces personnes sont unanimes à protester sur ce sujet très grave
sans aucun écart de langage - Bravo -
Je tiens juste à dire que malheureusement le(s) système(s) sont en place depuis des décennies pour que les riches puissent ce faire soigner dans les plus grandes cliniques privées avec les meilleures praticiens
Les classes inférieures seront destinées à des hôpitaux dit public
Le personnelle sera toujours diplômé mais dans la hiérarchie des diplômes seront en fin de liste donc forcement moins reconnu donc ne pouvant pas accéder à l\'élite
Le résultat est connu
Ne nous trouvons pas maintenant sur la copie de nos grands frères Américain ???
Je laisse le débat ouvert et encore merci Mr QUERAUD
Bien confraternellement



Commentaire de Julien.renoir 25/08/2018 08:28:06

Si maintenant les médecins doivent nous expliquer comment faire des gosses ils vont avoir du boulot.



Commentaire de PIERRE MESNARD 25/08/2018 10:40:54

C'est bizarre cette DEMOLITION de notre hôpital en bonne place dans votre journal?
Je suis saumurois et fier de notre hôpital, beaucoup de villes nous l'envieraient (Parthenay, Loudun, Thouars etc...)
J'ai eu comme beaucoup d'autres gens, besoin de m'y déplacer pour visiter des proches et je n'ai absolument pas le même ressenti. C'est sûr que l'ensemble du personnel est en pression comme dans toutes entreprises mais je n'ai jamais eu à m'en plaindre...
Il serait souhaitable que d'autres gens répondent.



Commentaire de alinea 25/08/2018 12:14:29

Le seul service public qui marche à merveille:
Le fisc qui finance tous les autres qui marchent mal!



Commentaire de Il y aura tiujiye des chieur 25/08/2018 14:13:02

A qui ils arrivent toutes les misères du monde... Souvent des cassoss qui n'ont même pas le confort chez eux .. Enfin faut de tour pour Faure un monde...



Commentaire de hamon 25/08/2018 20:13:36

bonjour, je viens de lire cette lettre ouverte et je suis plus tôt d'accord avec ce qui est dit dedans. Néanmoins il y a un service qui est plutôt raisonnable avec la clim c'est le service maternité et le personnels est toujours à l'écoute des patients ( mais bien le seul malheureusement avec la clim). Merci d'avoir signaler ces anomalie dans cette lettre ouverte.



Commentaire de Benoît 26/08/2018 09:39:27

Pourquoi ne pas écrire simplement au directeur sans étaler ses états d’ames dans les médias ?



Commentaire de Mistinguette 26/08/2018 10:18:01

Merci monsieur Quéraud pour cette lettre ouverte, tout est dit. Bon rétablissement à votre épouse qui a été notre professeur.



Commentaire de marita95 27/08/2018 11:46:41

Félicitations à ce Monsieur d'avoir fait part de ses doléances à l'égard de l'hôpital de Saumur. En effet cet hôpital n'a jamais été au top ! Ma mère y est entrée en urgence en mai 2000, (œdème pulmonaire). Après une dizaine de jours d'hospitalisation elle retourne à la maison. Le 10 mai elle me dit qu'elle a à nouveau cette toux qu'elle ne peut empêcher.....le 11 mai mon père m'annonce que ma mère était décédée. Désolée d'avoir exprimé ma rancœur. Mes parents habitaient La Breille Les pins depuis 1949 ! .



Commentaire de christian boute 27/08/2018 12:04:49

perso je suis aller a l'osto et tout c'est très bien passé.Le personnel très gentil et mes soins top.A vous lire j'ai l'impression que les gens attendent d'un hôpital qu'il fasse des miracles.Celui de Saumur comme les autres sont gérer sur la même base de service public et je pense que même celui de lourdes ne rénove pas les gens.J'ai discuter avec du personnel et a la vu du peu d'employé pour faire face au nombre de patient ,je me pose même la question si cela est legal .Pour ma part chapeau car ils font des choses que je ne souhaiterai pas faire.



Commentaire de mimi49 28/08/2018 12:40:23

Bonjour, c'est sans grande surprise que je lit votre mecontentement. Pour ma part, j'ai deja ecris au CHU de Saumur en demandant a etre recue suite a la non hospitalisation de ma maman. En effet, ma maman souffrait d'un diabete non stabilise. Son medecin generaliste a donc demander une hospitalisation urgente pour mise en place d'un traitement a l'insuline suite a ses mauvais resultats d'analyse de sang. La demande d'hospitalisation a ete faite par fax et recue par le CHU de Saumur qui n'a jamais recontacter ma maman. Son generaliste est parti et ma maman se retrouvait donc sans medecin et sans diabetologue (ce dernier a pris sa retraite il y a 2 ans mais n'a jamais informe ses patients). Resultat : ma maman est decedee 4 mois plus tard. Reponse du directeur de l'hopital par ecrit (bien oui, je ne dois pas etre assez bien ou assez frique pour etre recue) : on a recu la demande d'hospitalisation mais le fax n'a pas ete imprime ni transmis. Donc en gros la faute a ... pas de chance. Et le meilleur : votre maman n'avait qu'a nous appeler (encore fallait il savoir qui contacter !!!) ou vous ou son medecin generaliste (qui a quitter son poste environ 3 semaines apres l'envoi du fax). Donc pour Mr le Directeur de l'hopital, les seuls fautifs ici sont les autres bien qu'ils aient recu se foutu fax et admettent que rien n'a ete fait. Ce qui est sur, c'est que ma maman (56 ans) n'est plus la aujourd'hui. Mais ca, monsieur le directeur du CHU de Saumur, il en a absolument rien a faire, tant qui'l encaisse son gros cheque a la fin du mois !!!



Commentaire de A marita 28/08/2018 13:42:49

C'est la vie...vous n aviez qu a la prendre chez vous



Commentaire de christelle p 28/08/2018 14:09:36

Pour moi on ma repondu que l'etablissement avait arreté les contrats des secretaires sous contrats et que les dossiers s'empiles.



Commentaire de Michel Quéraud 29/08/2018 09:00:31

Chacun est libre de s'exprimer. Suite à la parution de ma lettre ouverte, une cinquantaine de commentaires ont été envoyés au Kiosque. A leur lecture, je ne peux m'empêcher de répondre à quelques-uns.
A Benoît tout d'abord : cher Monsieur, vous n'avez pas compris le sens de ma démarche. J'ai écrit, non pas une simple lettre de réclamation, mais une lettre ouverte à deux édiles qui tient plus d'un rapport donc qui se doit d'être étayé par des preuves vécues. Mon but est d'alerter les saumurois et susciter leur envie de réagir (ce qu'ils font en grand nombre d'une façon le plus souvent non anonyme, ce qui est à souligner. sur ce qui se passe dans notre établissement médical et donc espérer que ces expressions inciter les autorités à apporter des améliorations!Je maintiens que c'est mon seul but....nullement de récupération politique comme le laissent sous-entendre certains ! Je n'étale pas des faits personnels par plaisir, mais je pense que, plus qu'une simple lettre d'un citoyen moyen au Directeur, plus il y a de patients (ou familles de patients) à exprimer leur mécontentement, plus il y aura quelque espoir de voir évoluer favorablement le "schmilblick")
A Monsieur Christian Boute, je dirai simplement que je n'ai en aucune façon voulu dénigrer le travail accompli par le personnel. Comme dans toutes corporations, il y a des moins bons salariés ainsi que des bons (les plus nombreux), mais qui doivent tous suivre scrupuleusement les ordres donnés par les"chefs" même s'ils sont aberrants, travailler souvent dans des conditions difficiles (manque de personnels, températures insoutenables, patients difficiles, etc....
Enfin, j'ai été outré par le commentaire de madame (ou mademoiselle) Marita. En clair, "si vous n'êtes pas satisfait, vous n'avez qu' à garder le malade chez vous". Autrement dit, "Mourrez dans votre coin, et fermez là" . Les fondateurs des hôpitaux de France et du monde doivent se retourner dans leurs tombes..La bêtise n'a pas de limite !.
Pour en terminer, je vous signale que je répondrai très rapidement à l'article de M.le Directeur de l'Hôpital paru ce jour dans Saumur-Kiosque.



Commentaire de Jocelyne Duchesne 29/08/2018 10:06:15

Bonjour,

je rejoins tout à fait la lettre ouverte de ce monsieur. je suis une aide-soignante à la retraite, j'ai pratiqué 20 ans en gériatrie, 13 ans auprès de personnes polyhandicapées, 4 ans en rééducation fonctionnelle. Soit près de 38 ans en milieu hospitalier. je peux affirmer que ce que j'ai alors connu à mes débuts de jeune aide-soignante est en train de se réaliser à nouveau.Être au XXIème siècle et constater un tel recul me chagrine profondément. D'ailleurs j'ai pris ma retraite avant l'âge, voyant ce que devenait mon métier. On ne parle que budget aujourd'hui, et tout milieu professionnel confondu. Seulement dans le milieu hospitalier il s'agit d'êtres humains et non de machines à rentabiliser! C'est une honte...J'ai d'ailleurs écrit un livre à ce sujet montrant le peu de différence entre les années 80 et aujourd'hui...à l'aube de se rendre sur mars comment est-ce possible?



Commentaire de gerard g 29/08/2018 12:36:25

Absolument d'accord avec toi Jocelyne .L’être humain a été banalisé a tel point qu'il est une mesure variable.La maladie a été quantifiée et nous sommes du consommable.A quand la banque de pièces détachées.Les dirigeants sont a l'interessement donc ils poussent a la roue et cela n'est pas pret de changer.



page-precedente

Ajoutez un commentaire à cet article :

 

Les commentaires ne seront pas corrigés.
Ceux comportant des mots grossiers ou portant atteinte à l'intégrité des individus n'étant pas publics ne seront pas publiés.
La courtoisie n'empêche pas la libre expression, nous vous rappelons aussi que le débat s'enrichit d'idées et non de critiques aux personnes.

 

(n'apparaîtra pas
sur le site)

(Email)


Si vous ne réussissez pas à mettre un commentaire, pensez à mettre votre navigateur internet a jour. Pour déposer un commentaire vous devez avoir javascript actif.

Me prévenir si un autre commentaire est déposé pour cet article.

Quel est le nom du site où vous vous trouvez ?

 

Votre commentaire sera publié après modération.

Pour faciliter la lecture des commentaires, la longueur des commentaires est réduite et le nombre de caractères est limité à 600...

 

 


Créez votre article ! ICI