Le Kiosque Info
Je m'abonne - Saumur - Doué-la-Fontaine - Thouars - Loudun - Chinon - Bourgueil - Longué
Actualité Agenda Ou sortir ? Ecrivez un article Lettre d'info Envoyer une alerte


Saumur. Les sternes ne peuvent plus pondre sur leurs 2 oreilles

L'exercice est difficile pour la LPO, missionnée par le PNR Loire-Anjou-Touraine pour protéger les colonies de sternes. « Nous arrivons à sensibiliser jusqu'à 95% des gens, mais les 5 derniers peuvent tout gâcher », regrette Damien Rochier, chargé de mission études et conservation à la LPO de Saumur. En effet, 2 dérangements récents ont fait fuir les sternes des bancs de sable de Loire où elles nidifiaient, à Montsoreau et aux Ardilliers...

Après avoir été dérangées en bas des Ardilliers, à Saumur, les sternes sont parties. Les panneaux ont donc été retirés.


Les sternes naines et les sternes pierregarins vivent décidément une année difficile. Arrivant tous les printemps d'Afrique pour se reproduire sur les bancs de sable de la Loire, ces deux espèces protégées ont déjà vécu cette année des crues de juin qui ont emporté tous les œufs sur leurs passages. Déjà considérablement gênées par les aléas naturels de la Loire, les sternes doivent aussi composer avec le comportement intrusif de certains humains.

Les dérangements, un délit puni par la loi

Pour rappel, un arrêté de protection de biotope ou APB (anciennement APPB pour arrêté préfectoral de protection de biotope) est en vigueur depuis 2014. Ce qui veut donc dire que l'accès aux lieux de nidification des sternes (îlots et grèves sableuses) est strictement interdit au public lors de la période de reproduction des sternes de Loire, c'est-à-dire du 1er avril au 15 août. Des panneaux sont d'ailleurs présents pour alerter les promeneurs. Mais il faut croire que ce n'est pas suffisant pour certains individus : « En bas des Ardilliers, à côté du pont de fer, nous venons d'enlever les panneaux à cause des dérangements. Il y a 8 jours, nous avons retrouvé des bouteilles de bière et une bouteille de champagne sur les lieux. Mais encore, ce n'est pas le plus grave puisque c'était à l'extérieur des panneaux. C'est surtout que nous avons vu des traces de pas bien à l'intérieur du périmètre de nidification », raconte Damien Rochier. Dérangées, les sternes sont parties. « Lorsqu'elles s'envolent, les prédateurs peuvent alors manger leurs œufs... Et en cas d'envols répétés ou prolongés, les œufs montent en température et cuisent », précise le membre de la LPO Saumur.

2018, une année terrible pour la reproduction

Si vous ne voyez donc plus de panneaux sur les bancs de sable en face des Ardilliers, c'est qu'il n'y a plus d'espaces propices à la nidification des sternes à cet endroit-là, et ce depuis les dérangements. « On ne va pas laisser les panneaux pour faire de la fausse prévention. En plus, ils coûtent assez cher et peuvent être dégradés, voire volés. Aux Ardilliers, on les enlève normalement entre fin août et début septembre. Mais là, c'est seulement à la mi-saison ». La LPO de Saumur ne cache pas que 2018 est une année catastrophique en termes de reproduction des sternes, la plus basse depuis la fin des années 80 et le début des années 90 (relire notre article du vendredi 8 juin dernier, en cliquant ici).

Les Ardilliers, « un site difficile à défendre »

« On place les panneaux dans l'idée d'informer les touristes, pas dans le but de les interdire de profiter de la Loire. Aux Ardilliers, on laisse une bande de sable, notamment pour les gens qui font du canoë. On souhaite qu'ils puissent sortir de leur embarcation et profiter de la vue. Mais après, ils doivent respecter les espaces de nidifications, les zones où il y a des panneaux... que l'on voit très bien d'ailleurs. Les Ardilliers, ça a toujours été un site difficile à défendre. C'est un peu la plage des Saumurois ». La Ligue pour la Protection des Oiseaux a également constaté des dérangements à Montsoreau, il y a une quinzaine de jours, un peu dans les mêmes conditions qu'aux Ardilliers. « Depuis l'arrêté préfectoral de 2014, il y a moins de dérangements, mais quand il y en a, ils sont très regrettables. C'est dommage puisque nous arrivons à sensibiliser jusqu'à 95% des gens, mais les 5 derniers peuvent tout gâcher » conclut le chargé de mission études/conservation.

Rappel : Accès interdit du 1er avril au 15 août

Les tronçons de Loire, allant de Saumur à Montsoreau et de La Daguenière au Thoureil, sont 2 aires de protections de biotope. Par mesures préfectorales, du 1er avril au 15 août, sur tous les bancs de sable non accessibles à pied sec sont interdits : l'accès, l'accostage, le stationnement des embarcations, la divagation d'animaux domestiques, le bivouac, le camping et les feux.


Article du 25 juillet 2018 I Catégorie : Vie de la cité

 


4 commentaires :


Commentaire de Simple 25/07/2018 13:19:23

Puisque les grèves sont dangereuse toutes personne surprise sur les grève 500€ d amende, saisi du véhicule, ça calmerais les c.......



Commentaire de Envisager 25/07/2018 14:27:50

Des tireurs délite pour les récalcitrant si la sauvegarde des oiseaux est a ce prix



Commentaire de FRANCIS LAUVAUX, président de l'ASPA 25/07/2018 17:59:04

Merci à Mr Rochier et à ses bénévoles.
Je lui ai assuré tout mon soutien, mes voisins aussi: quel merveilleux spectacle de voir ces oiseaux!
On peut être "indulgent" sur certaines choses, par exemple au niveau du sentier qui relie Saumur à Dampierre (la Loire à Vélo), où l'on rencontre des scooters, quelquefois des voitures, qui n'ont pas vu les panneaux...
J'ai proposé à Mr Rochier que nous puissions l'alerter, un peu comme des "sentinelles", dès lors que des personnes se promènent (souvent avec leur chien) sur ces endroits interdits.
Il m'a dit OK, je fais passer le message: protégeons ensemble nos animaux. Merci encore aux défenseurs des animaux!



Commentaire de Bernardo 29/07/2018 17:13:48

Puisque tous les ans il faut répéter la même chose, il n’y a qu’à interdire tout simplement la navigation de Montsoreau à Saint Mathurin ! Bizarrement vous verrez que les loueurs seront très réactifs...


page-precedente

Ajoutez un commentaire à cet article :

 

Les commentaires ne seront pas corrigés.
Ceux comportant des mots grossiers ou portant atteinte à l'intégrité des individus n'étant pas publics ne seront pas publiés.
La courtoisie n'empêche pas la libre expression, nous vous rappelons aussi que le débat s'enrichit d'idées et non de critiques aux personnes.

 

(n'apparaîtra pas
sur le site)

(Email)


Si vous ne réussissez pas à mettre un commentaire, pensez à mettre votre navigateur internet a jour. Pour déposer un commentaire vous devez avoir javascript actif.

Me prévenir si un autre commentaire est déposé pour cet article.

Quelle est la première lettre de cette question ?

 

Votre commentaire sera publié après modération.

Pour faciliter la lecture des commentaires, la longueur des commentaires est réduite et le nombre de caractères est limité à 600...

 

 


Créez votre article ! ICI