Lu, vu, entendu, ce qu'il ne fallait pas manquer pas loin de chez vous

Lu pour vous dans la presse régionale en bref. Ce qui n'était pas dans le kiosque mais qui peut vous intéresser.


Beaucouzé. Pesticides : 30 M€ sur la table


La ministre de l'Enseignement Supérieur et de la Recherche, Frédérique Vidal, a visité les installations de l'Institut de recherche en horticulture et semence (IRHS) et du Groupe d'étude des variétés et semences (GEVES) où s'élaborent les alternatives aux pesticides. Elle a annoncé que l'État veut doper la recherche d'alternatives aux produits phytosanitaires et allait débloquer une enveloppe de 30 millions d'euros en faveur des alternatives aux pesticides en agriculture. L'Institut national de la recherche agronomique (INRA) pilotera ce dossier.
Source : COURRIER DE L'OUEST , 21/07/2018

Le web au service de l'emploi

Le Département et le Medef s'inspirent de l'exemple du Loir-et-Cher pour faire naître, d'ici 2019, une plateforme de mise en relation entre employeurs et allocataires du RSA. Elle s'inscrit dans le cadre du Pacte territorial pour l'insertion, adopté en juin par l'assemblée départementale. La plateforme internet Job49 mettra directement en relation les allocataires du RSA avec les entreprises qui recrutent près de chez elles, grâce à la géolocalisation.
Source : COURRIER DE L'OUEST , 23/07/2018

Chemillé-en-Anjou. Extraction végétale : le Sénat s'intéresse à Natinov

L'entreprise Natinov de Chemillé-en-Anjou, reçoit, aujourd'hui, la visite d'une mission du Sénat sur le développement de l'herboristerie et des plantes médicinales. « Nous réalisons des extraits de plantes comme la mélisse, la passiflore ou la valériane. Ils servent notamment à la conception de compléments alimentaires, de cosmétiques, de produits de nutrition animale ou pharmaceutiques », explique Christophe Ripoll, son dirigeant. Natinov a réalisé un chiffre d'affaires de, 5,3 millions d'euros, en 2017, dont 25% à l'export. L'objectif pour 2019 et 2020 est de se développer à l'international.
Source : OUEST FRANCE , 27/07/2018

Angers. Thomson : l'Agglo se rebiffe

Le juge a ordonné une expertise pour chiffrer la dépollution de l'ancien site Thomson d'Angers, massivement pollué aux hydrocarbures en plusieurs endroits.
Source : COURRIER DE L'OUEST , 21/07/2018

La Séguinière. Le groupe Bouyer Leroux espère absorber Soprofen en fin d'année

Le groupe Bouyer Leroux (900 salariés), leader français des matériaux de construction en terre cuite, a annoncé avoir déposé une offre pour l'acquisition de Soprofen, division du groupe Atrya basée à Mertzwiller (Alsace). Elle emploie plus de 400 salariés dans neuf sites : deux en Belgique et sept en France. Parmi ces sites, TBS Industrie, spécialiste des volets roulants installés à La Séguinière et racheté en 2012. « Cette acquisition permettrait aux sociétés SPPF (Cholet) et FLO (Fermetures Loire Océan basé à Vezins), spécialisées dans la fabrication de coffres de volets roulants et de portes de garage, d'enrichir leurs offres en termes de produits et services », précise le groupe Bouyer Leroux qui devrait réaliser un chiffre d'affaires d'environ 200 millions d'euros en 2018. L'offre de Bouyer Leroux est actuellement examinée par le groupe Atrya.
Source : COURRIER DE L'OUEST , 24/07/2018

Horticulture. Après Istanbul, Angers accueillera 3 000 congressistes

Le Congrès international de l'Horticulture, qui a lieu une fois tous les quatre ans, se déroulera du 12 au 16 août à Istanbul, en Turquie. Il sera accueilli à Angers, du 14 au 20 août 2022, porté par Végépolys et Angers Loire Tourisme, avec différents partenaires. Plus de 3 000 chercheurs et professionnels venus de 70 pays se retrouvent lors de ce congrès. En Maine-et-Loire, le secteur du végétal compte 4 000 entreprises, 25 000 emplois, 450 chercheurs et 2 500 étudiants.
Source : COURRIER DE L'OUEST , 25/07/2018

Angers. Elles se bougent pour leurs boîtes

Le réseau "Bouge ta boîte" angevin compte douze entrepreneuses qui exercent différents métiers : coach, commerçante, magnétiseuse, avocate, tapissière ou experte comptable... Depuis mars, elles se retrouvent deux fois par mois. "L'objectif est de dynamiser nos activités et d'accroître nos chiffres d'affaires », résume Brigitte Massonnet, l'animatrice du réseau de business féminin.
Source : COURRIER DE L'OUEST , 26/07/2018


Article du 28 juillet 2018 I Catégorie : Vie de la cité

 


Il n'y a pas de commentaire à cet article. Soyez le premier !


page-precedente

Ajoutez un commentaire à cet article :

 

Les commentaires ne seront pas corrigés.
Ceux comportant des mots grossiers ou portant atteinte à l'intégrité des individus n'étant pas publics ne seront pas publiés.
La courtoisie n'empêche pas la libre expression, nous vous rappelons aussi que le débat s'enrichit d'idées et non de critiques aux personnes.

 

(n'apparaîtra pas
sur le site)

(Email)


Si vous ne réussissez pas à mettre un commentaire, pensez à mettre votre navigateur internet a jour. Pour déposer un commentaire vous devez avoir javascript actif.

Me prévenir si un autre commentaire est déposé pour cet article.

Combien de pattes a un chat à trois pattes ?

 

Votre commentaire sera publié après modération.

Pour faciliter la lecture des commentaires, la longueur des commentaires est réduite et le nombre de caractères est limité à 600...

 

 


Créez votre article ! ICI