Le Kiosque Info
Je m'abonne - Saumur - Doué-la-Fontaine - Thouars - Loudun - Chinon - Bourgueil - Longué
Actualité Agenda Ou sortir ? Ecrivez un article Lettre d'info Envoyer une alerte


Edito de Michel Choupauvert : l'alcool avec modération est-il bon pour la santé ou pas du tout ?...

C'est la semaine de Festivini, le festival du vin à Saumur qui souhaite au propulser sa production au rang culturel, bon chic et bon genre... Tant mieux, j'aime bien ça le vin et la culture. C'est aussi la saison, après la vacance de Monsieur Hulot où les médias découvrent que les lobbyistes existent, qu'ils soient pro-nucléaires ou écologistes. Cette fin d'été est aussi le moment où une étude dit qu'en rien l'alcool, en consommation modérée est inoffensif... Comment s'y retrouver ?


Je ne sais pas si vous avez remarqué, dès qu'on parle de lutte contre l'alcoolisme, c'est le vin qui est pris en exemple. J'ai toujours eu du mal à comprendre pourquoi. Parce qu'il est partout et que c'est la vigne qui a façonné nos paysages ? Parce que les vignerons sont plus nombreux que les producteurs d'alcool ? Parce qu'à contrario des constructeurs de voiture de grosses cylindrés, qui n'ont jamais manifesté contre les limitations de vitesse, le monde viticole s'est toujours insurgé, contre les tenants de la prohibition...

Deux lobbys s'affrontent

Sur le sujet de l'alcool, comme sur d'autres domaines, deux logiques s'affrontent. Tout dépend du point de vue qu'on en a et de l'idée qu'on s'en fait... Comme toujours.. Il y a débat entre deux mondes. Celui, hédoniste qui préfère, comme Pierre Dac "le vin d'ici plutôt que l'eau delà" et celui sanitaire et responsable qui voit dans l'alcool des risques de déviances sociales et un coût sanitaire très élevé pour la collectivité... Les Lobbys s'affrontent et s'appuient sur des études divergentes sur la santé... Celui du vin, "vin et société", financé par les interprofessions des régions viticoles françaises, parle de consensus de certaines études, sur les effets d'une consommation modérée, pour les maladies cardiovasculaires, les cancers et les maladies neurodégénératives (lire ici) . L'autre provient d'une étude publiée il y a quelques jours par Lancet, réalisée dans 195 pays et s’appuyant sur des données récoltées en 1990 et 2016. Cette version met à mal l’idée que l’alcool est inoffensif s’il est bu en quantité raisonnable. Elle a été reprise par de nombreux médias avec quelques approximations apparemment que reprend un spécialiste de la spécialité dans un article détaillé le journal Vitisphère... (lire ici)...

Personnellement, je vais laisser les lobbyistes débattre et continuer à prendre un verre avec des amis, quand j'ai un petit coup de mou pour me remonter le moral, plutôt que de prendre du Prozac tout seul dans mon coin...

La seule chose dont je sois certain, c'est que vivre entraine inévitablement des risques de mort...

Michel Choupauvert


Article du 01 septembre 2018 I Catégorie : Vie de la cité

 


3 commentaires :


Commentaire de Mad 01/09/2018 14:41:53

On aura beau me dire que le vin est néfaste, les petites vieilles de 90 ans qui vous disent qu'elles boivent un verre à chaque repas et que c'est pour ça qu'elles sont aussi énergiques suffit à me convaincre ! Buvez les amis !



Commentaire de albert d 03/09/2018 07:24:46

OUI un verre de vin mais pas 6,12,24 comme certain.Beaucoup de choses sont bonnes mais a petite ou moyenne quantité.



Commentaire de Y a pas de doute l'eau est meilleure pour votre santé 03/09/2018 15:03:38

Ma 1ère question fut : Quels vins utilisent-ils pour leurs études? Puis m'est venu ma 2ème interrogation :
Est-ce qu'un vin élaboré en agriculture utilisant des produits phytosanitaires contient au final des pesticides? Quant est-il pour le vin élaboré à partir de raisins n'ayant pas reçu de traitement chimique?
J'ai découvert dans ma recherche une analyse réalisée courant 2013 par Mr BAUDOUIN qui a fait analyser 4 grands vins issus de l'agriculture conventionnelle et de l'agriculture n'ayant pas recours aux produits chimiques.

Je pensais être un brin rassuré avant de lire en conclusion que "Les taux de pesticides dans les vins analysés lors de cette enquête sont plutôt faibles, bien inférieurs aux niveaux de toxicité autorisés par les organisations sanitaires et eu égard aux normes fixées par l'Union Européenne pour les pesticides dans le vin.

Toutefois, ce sont des taux très supérieurs à ceux qui sont tolérés pour l’eau potable. Par exemple, le taux de phtalimide dans le Château Canon est 3 600 fois supérieur à la concentration maximale admissible de produits phytosanitaires dans l’eau du robinet. Et le taux de pyriméthanil trouvé dans le volnay de la maison Bouchard et dans le Château Canon est 800 fois supérieur à ce qui est autorisé dans l’eau du robinet."

sources : https://www.larvf.com/,vin-viticulture-pesticides-...

OK le vin n'est pas la boisson principale mais comment peut-on admettre des normes avec des taux supérieurs à la concentration max admissible pour l'eau du robinet ?


page-precedente

Ajoutez un commentaire à cet article :

 

Les commentaires ne seront pas corrigés.
Ceux comportant des mots grossiers ou portant atteinte à l'intégrité des individus n'étant pas publics ne seront pas publiés.
La courtoisie n'empêche pas la libre expression, nous vous rappelons aussi que le débat s'enrichit d'idées et non de critiques aux personnes.

 

(n'apparaîtra pas
sur le site)

(Email)


Si vous ne réussissez pas à mettre un commentaire, pensez à mettre votre navigateur internet a jour. Pour déposer un commentaire vous devez avoir javascript actif.

Me prévenir si un autre commentaire est déposé pour cet article.

Combien de pattes a un chat à trois pattes ?

 

Votre commentaire sera publié après modération.

Pour faciliter la lecture des commentaires, la longueur des commentaires est réduite et le nombre de caractères est limité à 600...

 

 


Créez votre article ! ICI