Vendanges : Vers un bon millésime, en qualité et en volume...

C'est parti ! Depuis la semaine passée, les vendanges sont lancées. Pour la majorité qui a réussi à échapper au ravage du mildiou lié aux épisodes particulièrement humides du début d'été, la récolte devrait être bonne en quantité et en qualité.


Après quelques années déficitaires liées au gel, les vignerons ont retrouvé le sourire. Mis à part un risque de grêle, le cycle végétatif arrive tranquillement à son terme.

Grande qualité, malgré le Mildiou

Même si l'année annoncée comme très précoce le sera moins du fait de la sècheresse estivale qui a bloqué le développement de certaines parcelles. Même si le mildiou a fait des ravages (pas seulement chez les producteurs en agriculture biologique), le millésime s'annonce de grande qualité.

Retour des volumes

L'année sera marquée par le retour des volumes pour reconstituer les stocks. Ainsi, les Syndicats d'Appellation d'Origine Contrôlée (AOC) ont fait des demandes auprès de l'Institut National des Appellations d'Origine, afin de pouvoir augmenter les volumes, ce qui a été accepté. Ainsi, en Saumur Champigny, on pourra récolter 60 hectolitres au lieu de 57 par hectare, pour le rosé d'Anjou, ce pourra être 69 au lieu de 65 par exemple.

La nouveauté VCI

Le dispositif du Volume Complémentaire Individuel (VCI) est désormais disponible pour tous les vins tranquilles d’Appellation d’Origine Contrôlée. Il permet aux vignerons, lors de bonne récolte, d'anticiper des volumes pour une récolte future plus médiocre. Cette réserve, pour les années à venir, pourra être de 3 hectolitres en Saumur Champigny ou de 8 hectolitres pour le Muscadet.


Article du 10 septembre 2018 I Catégorie : Vie de la cité

 


Il n'y a pas de commentaire à cet article. Soyez le premier !


page-precedente

Ajoutez un commentaire à cet article :

 

Les commentaires ne seront pas corrigés.
Ceux comportant des mots grossiers ou portant atteinte à l'intégrité des individus n'étant pas publics ne seront pas publiés.
La courtoisie n'empêche pas la libre expression, nous vous rappelons aussi que le débat s'enrichit d'idées et non de critiques aux personnes.

 

(n'apparaîtra pas
sur le site)

(Email)


Si vous ne réussissez pas à mettre un commentaire, pensez à mettre votre navigateur internet a jour. Pour déposer un commentaire vous devez avoir javascript actif.

Me prévenir si un autre commentaire est déposé pour cet article.

Quel est le nom du site où vous vous trouvez ?

 

Votre commentaire sera publié après modération.

Pour faciliter la lecture des commentaires, la longueur des commentaires est réduite et le nombre de caractères est limité à 600...

 

 


Créez votre article ! ICI