Saumur. Sécurité routière : Quand les jeunes parlent aux jeunes...

« Hugo, 18 ans, en scoot, ne s'arrête pas au stop. Il est percuté par un camion. Tu grilles un stop... Tu grilles ta vie ». Voici l'exemple d'un message (1) que nous verrons pendant 2 semaines sur les bus de l'agglo saumuroise. Si elle n'est pas révolutionnaire, cette campagne vise à rappeler aux jeunes cyclomotoristes, notamment, que la prévention n'est pas faite pour les ennuyer. Ce sont d'ailleurs des jeunes qui ont pris la plume...

Ce mardi matin 25 septembre au pôle Balzac, à Saumur


« Nous sommes là pour donner les mauvais chiffres de la sécurité routière ». En une phrase, le sous-préfet de Saumur a rappelé la gravité du sujet. « Il y a un mois exactement, 2 jeunes gens sont morts le même jour à Beaufort-en-Vallée et 2 autres ont été grièvement blessés lors d'une collision entre 2 scooters », a-t-il ajouté d'une une voix grave ce matin.

« Ils avaient la vie devant eux »

Jean-Yves Hazoumé : « Ils n'avaient pas de casque et pas de lumière sur une petite route de campagne non éclairée. Ces 4 jeunes âgés d'environ 20 ans, 3 garçons et une fille de Beaufort et ses environs, avaient pourtant été rappelés à l'ordre dans l'après-midi par les forces de l'ordre. Malgré cela, les 2 scooters se sont percutés dans la nuit (ndlr : du vendredi 24 au samedi 25 août dernier), vers 3h15 du matin. Au final, un bilan terrible : 2 morts et 2 autres dans un état critique. Je suis resté bouche bée en l'apprenant. Ils avaient la vie devant eux et il a fallu ensuite annoncer la tragédie aux parents. Et pourtant, ces jeunes venaient de familles tout à fait normales, ce n'était pas des délinquants ». Et Noël Néron, maire délégué de Bagneux à la sécurité et à la tranquillité publique, d'ajouter : « Ce sont les anciens qui doivent normalement partir avant les jeunes, c'est dans l'ordre des choses ». Après le rappel de ce triste épisode, la nouvelle campagne de prévention routière a été présentée ce mardi matin 25 septembre au pôle Balzac, à Saumur.

« Les jeunes parlent aux jeunes »

Martine Benoist, coordinatrice Sécurité routière dans le département de Maine-et-Loire, a précisé la démarche : « L'opération se déroulera sur 2 semaines : du 24 au 30 septembre et du 15 au 21 octobre 2018. Les messages seront visibles sur le côté des bus de l'agglomération saumuroise (ndlr : SPL Saumur Agglobus). Ce sont les jeunes qui ont écrit ces messages pour qu'ils soient plus percutants. Nous avons trouvé cela intéressant que les jeunes parlent aux jeunes. Peut-être que les messages des personnes plus âgées sont moins efficaces... La répression a son sens, mais aussi ses limites. Nous axons donc aujourd'hui notre communication sur la prévention ». S'il est difficile de mesure le retour de ce genre de campagnes, Martine Benoist a fait part ce matin de certains discours qu'elle a entendus : « Lors d'une opération à Mazé, plusieurs jeunes m'ont expliqué qu'ils prêtaient plus attention aux messages de sécurité routière en pensant à ce qui pouvait arriver à leurs proches qu'à eux-mêmes ». La Ville de Saumur et la Communauté d'Agglomération Saumur Val de Loire sont de nouveau partenaires pour cette opération. « Nous avons contacté les établissements scolaires parce qu'avec les collectivités seules, c'est difficile de faire passer le message. Dans tous les cas, les jeunes, qui prennent le bus ou le car tous les jours, ne pourront pas passer à côté de ces affiches », a déclaré Jean-Michel Marchand, président de l'Agglo.

Le jeune en 2 roues, cible prioritaire

Par le biais de cette campagne, la Sécurité routière vise en particulier les jeunes en cyclomoteurs. À Saumur, la police a d'ailleurs mené une opération le jeudi après-midi 20 septembre dernier dans le centre-ville (entre les Ponts puis rue d'Orléans). Les 2 roues étaient la cible privilégiée des forces de l'ordre, en raison des plaintes de quelques riverains et commerçants contre le bruit de certains de ces engins. Les équipements (casques, gants, rétroviseurs, etc.) ont également été contrôlés. « Les jeunes prennent ça mal, mais c'est bénéfique à terme. Nous ne menons pas ce genre d'opérations pour les ennuyer, mais plutôt pour les sensibiliser », explique le capitaine de police Emmanuel de Souza. De la prévention, souvent, de la répression, parfois. « Ce qui fait baisser le nombre de morts, c'est la répression. C'est malheureux à dire », regrette Noël Néron. Des opérations sont également menées autour du théâtre Le Dôme de Saumur, où des rassemblements de 2 roues provoquent parfois des nuisances sonores. « Nous ne pouvons que féliciter les policiers pour les opérations remarquables. C'est dommage à l'inverse que des jeunes s'amusent à se mettre en danger en roue arrière sur leur scooter ou 50, qu'ils collent aux voitures de devant, ou qu'ils doublent sur les pistes réservées aux cyclistes », a poursuivi le maire délégué de Bagneux.

Les chiffres de l'accidentalité de l'arrondissement de Saumur, entre 2013 et 2017


Pour la période 2013-2017, l'arrondissement de Saumur a enregistré 529 accidents corporels ayant fait 41 tués et 698 blessés, dont 302 hospitalisés. Cela représente 15% de l'accidentalité du département de Maine-et-Loire, et 22% des tués (pour une part de la population de 17%). La classe d'âge des 14-24 ans représente près d'un tiers des victimes graves.

Répartition des victimes graves selon les classes d'âges



Cliquez sur l'image ci-dessous pour zoomer



Cliquez sur l'image ci-dessous pour zoomer



(1) Pour découvrir le reste des messages diffusés sur les bus saumurois, cliquez sur ce lien.


> Lire la suite de l'article en cliquant sur le PDF joint.

Article du 25 septembre 2018 I Catégorie : Vie de la cité

 


13 commentaires :


Commentaire de Très bonne campagne 25/09/2018 20:26:16

En effet, ce dont les jeunes (et les moins jeunes aussi d'ailleurs) doivent prendre conscience, c'est qu'à travers la prévention et aussi par la répression, on sauve des vies.
Et certains devraient cesser de râler contre les lois se rapportant à la sécurité routière.



Commentaire de Bagneulais 25/09/2018 22:25:00

Néron s'est trouvé un but dans la vie alors qu'il a glandé dans sa mairie depuis 18 ans, il va pouvoir se justifier d’emmerder les bagneulais avec ses conneries qui nous coûte un max,

Question mr le maire; ça nous a coûté combien de bras votre lubie de panneaux 30 km/h , y'en a combien 30 - 40 à 200 euros = 6000 à 8000 euros sans la pose et les accessoires, je suis content de payer pour rien vu qu'ils vont être enlever dans 1 ans et demi quand les bagneulais vous auront virer avec votre ami marchand,
Sinon je vous signale que personne ne roule à 30 même les flics.

Pardon, n



Commentaire de Basstos22 26/09/2018 03:45:35

Mon pauvre Bagneulais, vous avez tous les les malheurs du monde qui vous tombent sur la tête, le prochain avion à s'écraser sera sur vos pompes. Arrêtez tout le temps de critiquer, que faites vous pour une vie meilleure, expliquez nous



Commentaire de sebastien b 26/09/2018 07:18:43

Ils sont ou les jeunes sur la photo ???



Commentaire de genevieve h 26/09/2018 07:25:32

En terme de message l'agglo pourrait elle communiquer sur la ponctualité de ces bus scolaires qui ne sont jamais a l'heure.pour les ramassage des communes peripherique cela pose un probleme car souvent de 15 a 30 mn de retard ce qui fait que les enfants ratent leur deuxieme correspondance et arrivent en retard a l'ecole ou nous devons justifier par un mot a chaque fois.Et la reponse des chauffeurs(il faut prendre des dispositions autres style plan b)Ils tiennent a leur boulot pour raconter de tel connerie ?.



Commentaire de Limitation a 20km/h 26/09/2018 07:58:51

Répression et confiscation du véhicules des manouche d HLM comme les de arbres. L arbre en questions un l orme



Commentaire de hugues g 26/09/2018 08:32:38

Des cumulards de retraite.un de l éducation national l'autre de la cpam .plus une retraite constituer avec le mandat de maire plus les vice presidence agglo et autres.il est temps de laisser la place a du sang neuf et des idées neuves.



Commentaire de mp 26/09/2018 09:53:21

Et bien Hugues, on t'attends toi qui est jeune et porteur d'idées nouvelles.
Avec Bagneulais vous êtes pas de la même famille ?
La fameuse famille des critiques tout mais propose rien.



Commentaire de Drôle 26/09/2018 11:51:03

Qui sont ces jeunes dont on parle dans le titre ?
Sont-ce ceux qui posent sur la photo ?



Commentaire de didier g 26/09/2018 12:14:37

mp rdv en 2020



Commentaire de francois 26/09/2018 14:13:57

Et un message en direction des élus en gardant le meme exemple du style "Armel n'ecoute pas ces administrés pour des sujets importants comme un regroupement ,un methaniseur " et boum il est percuté par une urne en 2020.



Commentaire de @basstos22 26/09/2018 17:52:05

Vous vous êtes de la famille de Néron, pour vous faire une vie meilleur c'est emmerder la terre entière.

Dites moi vous êtes élus dans quelle commune.

En attendant il a raison le bagneulais.



Commentaire de Et aux parachutistes, ils vont aller leur parler ? 27/09/2018 16:28:13

Ils n'ont qu'à venir un weekend sous les piqués de l'avion des parachutistes !
Mais là plus personne ! Ni le Sous Préfet, Ni Néron et Ni Marchand !



page-precedente

Ajoutez un commentaire à cet article :

 

Les commentaires ne seront pas corrigés.
Ceux comportant des mots grossiers ou portant atteinte à l'intégrité des individus n'étant pas publics ne seront pas publiés.
La courtoisie n'empêche pas la libre expression, nous vous rappelons aussi que le débat s'enrichit d'idées et non de critiques aux personnes.

 

(n'apparaîtra pas
sur le site)

(Email)


Si vous ne réussissez pas à mettre un commentaire, pensez à mettre votre navigateur internet a jour. Pour déposer un commentaire vous devez avoir javascript actif.

Me prévenir si un autre commentaire est déposé pour cet article.

Combien de pattes a un chat à trois pattes ?

 

Votre commentaire sera publié après modération.

Pour faciliter la lecture des commentaires, la longueur des commentaires est réduite et le nombre de caractères est limité à 600...

 

 


Créez votre article ! ICI