Saumur. Malgré l'hélico, les chiens, la battue, toujours pas de trace d'Yvette mais un nouvel indice

Ce vendredi après-midi, une battue citoyenne était organisée aux abords de l'hôpital de Saumur pour retrouver Yvette, une patiente âgée de 86 ans en soins depuis lundi dans le service gériatrie (relire). Malgré le survol d'un hélicoptère de la base aérienne 705 Tours pendant 30 minutes et la battue de 2h menée par la famille, les proches et les forces de l'ordre, toujours pas de trace de l'octogénaire, disparue depuis mercredi soir. Toutefois, un nouvel indice a été apporté en fin d'après-midi, ce vendredi...

Les recherches ont repris pour tenter de retrouver Yvette


Après sa venue la veille (relire), l'hélicoptère de la section de gendarmerie de Tours était de retour ce vendredi en début d'après-midi, vers 14h45, « pour une opération plus ciblée », a précisé Noël Néron, maire délégué de Bagneux à la sécurité, à la tranquillité publique. L'appareil a survolé les abords du centre hospitalier de Saumur pendant environ 30 minutes, sans trouver de trace de cette octogénaire Douessine, atteinte d'un début d'Alzheimer, avant de repartir dans la Touraine.

Déjà deux nuits passées dehors

Au sol, un important dispositif a été déployé à l'appel de la famille, et mis en place par la police de Saumur. La battue citoyenne était menée « en plan de bataille, avec différentes zones. Il faut qu'il y ait une vraie organisation militaire, personne ne doit faire de recherches dans son coin », ajoute Noël Néron. Au total, 14 secteurs ont été balayés par les participants avec des groupes de 5 à 6 personnes, en contact direct avec les forces de l'ordre. Famille, proches, bénévoles, gendarmes, policiers (policiers municipaux à pied, en VTT ou à moto), militaires, pompiers, municipalité, hôpital... Au total, environ 80 personnes étaient sur le front ce vendredi après-midi, à partir de 14h. Les recherches n'ont toutefois rien donné. Le rendez-vous était donné à 16h au point de départ, proche de l'hélisurface, pour faire un point sur la situation.

Les caméras de vidéosurveillance ont filmé son départ

Une équipe cynophile était espérée, mais plus compliquée à faire venir. « Il faut qu'il y ait des chiens disponibles. Les Malinois et les Saint-Hubert sont les chiens les plus performants pour ce genre de recherches, mais ils ne se trouvent pas comme ça et ils ne peuvent être efficaces que sur une courte durée », ajoute Noël Néron. La difficulté, surtout, c'est que la trace d'Yvette a été perdue assez rapidement. Les caméras de vidéosurveillance de l'établissement l'ont suivi et filmé depuis le hall de l'hôpital, où elle est sortie, puis proche du secteur 10 et de la clinique de la Loire. On y voit l'octogénaire descendre à une allure soutenue, en chaussons, vers 17h55, mais plus rien à partir du chemin des Galmoises, en contrebas de l'hôpital. La caméra de la déchetterie, située un peu plus bas avant le vignoble et les bois, n'a quant à elle pas donné d'images de la personne âgée. Les vendangeurs, nombreux aux abords de l'hôpital, « peuvent constituer un atout dans les recherches. Ils ont été tous prévenus, mais ils n'ont pour l'instant rien vu », explique le commandant Philippe Benoît, qui dirige le commissariat de Saumur. « Entre les vignes, les bois et les troglodytes, le périmètre est difficile ici », confie Emmanuel de Souza, capitaine de police.

En train de faire de l'auto-stop vers Villebernier

Toujours selon le commandant Philippe Benoît, un témoin a certifié l'avoir vu ce jeudi soir 27 septembre 2018, aux alentours de 19h. « Selon les explications de ce témoin, elle était assise sur un parapet au niveau du lieu-dit « Le Chapeau », sur la rive droite, à la sortie de Saumur. Elle faisait de l'auto-stop en direction de Villebernier. Toute personne l'ayant vu ou prise en stop doit prendre contact avec le commissariat de police de Saumur par téléphone au 02 41 83 24 00 », explique le représentant des forces de l'ordre à Saumur. Un premier témoin affirmait l'avoir vue marcher seule dans les vignes mercredi soir vers 18h, peu après son départ de l'hôpital, mais la trace remonte à trop loin. Le dernier témoin en date donne désormais un peu plus d'espoir à la famille et aux proches.


Article du 28 septembre 2018 I Catégorie : Vie de la cité

 


5 commentaires :


Commentaire de Incroyable 28/09/2018 19:40:36

Aux infos régionales de 19h sur FR3, pas un mot sur la disparition de cette personne. C'est quand même incroyable qu'ils ne relaient pas l'avis de recherche.



Commentaire de infirmière dEHPAD 28/09/2018 20:05:10

petit message pour la famille de cette dame:
j'ai une pensée chaleureuse pour vous, et je suis de tout coeur avec vous



Commentaire de H8 29/09/2018 12:57:00

Nous on la vue sur la route de villebernier mai sans savoir que c'était elle ,elle était habillé en vert kaki et un casquette de la même couleur et vers 19h car mai beau parents habite au Robinson juste en face



Commentaire de ...'.' 29/09/2018 16:46:14

Vous voyez trop de films... Vous,avez confondu avec rambo.. .



Commentaire de hubert leblanc 01/10/2018 11:23:54

Cela aura au moins ahéré Mr neron



page-precedente

Ajoutez un commentaire à cet article :

 

Les commentaires ne seront pas corrigés.
Ceux comportant des mots grossiers ou portant atteinte à l'intégrité des individus n'étant pas publics ne seront pas publiés.
La courtoisie n'empêche pas la libre expression, nous vous rappelons aussi que le débat s'enrichit d'idées et non de critiques aux personnes.

 

(n'apparaîtra pas
sur le site)

(Email)


Si vous ne réussissez pas à mettre un commentaire, pensez à mettre votre navigateur internet a jour. Pour déposer un commentaire vous devez avoir javascript actif.

Me prévenir si un autre commentaire est déposé pour cet article.

Combien de pattes a un chat à trois pattes ?

 

Votre commentaire sera publié après modération.

Pour faciliter la lecture des commentaires, la longueur des commentaires est réduite et le nombre de caractères est limité à 600...

 

 


Créez votre article ! ICI