Doué. Film sur Pierre Gay : 230 spectateurs et 1 000 euros au profit des Projets Nature du Bioparc

Le Bioparc organisait le mardi 25 septembre dernier, au théâtre Philippe Noiret de Doué-la-Fontaine, la diffusion en avant-première d’un reportage dédié à Pierre Gay, directeur du Bioparc–Zoo de Doué, intitulé « L’homme qui murmurait à l’oreille des girafes ». La soirée fut un succès avec 230 personnes au rendez-vous, ce qui a permis au Bioparc de collecter 1 000 euros au profit de ses Projets Nature.

Pierre Gay, directeur du Bioparc–Zoo de Doué-la-Fontaine


Ce documentaire de 52 minutes, réalisé par Frédérique Bedos, retrace les rencontres marquantes et les actions déterminantes de Pierre Gay dans son action pour la préservation des espèces animales en voie de disparition partout à travers le monde, et plus particulièrement à Madagascar, au Pérou et au Niger (relire notre article).

1 000 euros pour une action concrète

Cette soirée fut un beau succès puisque 230 personnes y ont assisté, permettant de collecter via les entrées 1 000 euros au profit des Projets Nature du Bioparc ! À titre d’exemple, avec les 1 000 euros collectés, le fonds de dotation du Bioparc peut réaliser l’une des actions concrètes ci-dessous :

- creuser un puits de 5-6 mètres de profondeur au cœur de jardins maraîchers au Niger, afin d’alimenter en eau les rizières (et éviter ainsi le braconnage des girafes pour se nourrir)

- ou attribuer un prêt à 45 femmes villageoises nigériennes qui pourront acheter des semences et faire une saison de cultures (créant ainsi des ressources financières et alimentaires dans les villages et permettant aussi d’empêcher le braconnage des girafes)

- ou verser 1 an de salaire à un gardien malgache, en charge de la surveillance de la forêt de Farankaraina, refuge des varis roux.

- ou fournir 8 mois de nourriture pour un ours du centre de secours de la Réserve de Chaparri, au Pérou.

Nota Bene : Le Bioparc de Doué-la-Fontaine mène actuellement 25 projets nature à travers le monde, et a versé 210 000 euros en 2017 pour financer ces actions concrètes pour la protection de la nature (dont l’homme fait partie).



Article du 01 octobre 2018 I Catégorie : Vie de la cité

 


1 commentaire :


Commentaire de Basstos22 02/10/2018 18:15:02

Très beau documentaire. Ca m'a permis de savoir qu'il n y avait pas que le Bioparc derrière tout ça. Bravo à ce grand Monsieur



page-precedente

Ajoutez un commentaire à cet article :

 

Les commentaires ne seront pas corrigés.
Ceux comportant des mots grossiers ou portant atteinte à l'intégrité des individus n'étant pas publics ne seront pas publiés.
La courtoisie n'empêche pas la libre expression, nous vous rappelons aussi que le débat s'enrichit d'idées et non de critiques aux personnes.

 

(n'apparaîtra pas
sur le site)

(Email)


Si vous ne réussissez pas à mettre un commentaire, pensez à mettre votre navigateur internet a jour. Pour déposer un commentaire vous devez avoir javascript actif.

Me prévenir si un autre commentaire est déposé pour cet article.

Quelle est la première lettre de cette question ?

 

Votre commentaire sera publié après modération.

Pour faciliter la lecture des commentaires, la longueur des commentaires est réduite et le nombre de caractères est limité à 600...

 

 


Créez votre article ! ICI