Saumur. Une nouvelle vie pour la galerie rue Roosevelt ? « La preuve par 7 » !

La « Galerie Saumuroise » de la rue Franklin-Roosevelt, partiellement fermée, va « peut-être » rouvrir entièrement ses portes, indiquait ce lundi matin l'architecte Patrick Bouchain, initiateur du projet « La preuve par 7 ». Pas « peut-être », mais « certainement » a rétorqué Jean-Michel Marchand, président de la communauté d'agglomération Saumur Val de Loire. Elle pourrait abriter un lieu de vie au rez-de-chaussée et des logements aux étages, à destination des populations actives.

L'architecte Patrick Bouchain entouré par Jackie Goulet, maire de Saumur (à gauche), et Jean-Michel Marchand, président de l'agglomération Saumur Val de Loire (à droite)


« La preuve par 7 » est un projet de l'architecte Patrick Bouchain qui vise à « promouvoir le recours à des approches innovantes pour le montage de projets, et d’initier de nouvelles manières de construire la ville collectivement ». Ce dispositif entre dans le cadre du programme « Action cœur de ville », auquel Saumur est éligible (relire notre dernier article). « L'objectif est d'être dérogatoire aux règles d'urbanisme et de savoir comment nous allons faire pour réhabiliter ce lieu », a expliqué Yves Leprêtre, directeur général adjoint des services de la Ville de Saumur.

La Ville de Saumur choisie pour le lancement national

Le coup d'envoi de « La preuve par 7 », comme les 7 territoires sélectionnés aux échelles complètement différentes, allant du village de 50 habitants jusqu'aux DOM-TOM de 226 500 habitants, a été officiellement donné à Saumur ce lundi 15 octobre 2018, en fin de matinée... mais sans les 2 ministres Jacques Mézard et Françoise Nyssen, remaniement oblige (relire notre article). « Les 7 opérations débutent conjointement ce lundi matin, mais c'est la Ville de Saumur qui a été choisie pour symboliser le lancement national », précise Sophie Léron, directrice générale de la société Permis de Faire. Saumur, avec ses 27 500 habitants, a été choisie dans la catégorie des villes moyennes. Une chance : elle va pouvoir redonner vie à la « Galerie Saumuroise », située rue Franklin-Roosevelt. Partiellement fermée, elle n'accueille plus que 2 boutiques au rez-de-chaussée : Marionnaud et Le Magasin de L'Homme. En dehors de ces 2 cellules commerciales, le reste de l'immeuble est fermé au public. Petite entorse au règlement ce matin, avec l'entrée d'une soixantaine de personnes (photo ci-dessus) lors d'une réunion de préparation de « La preuve par 7 » avec 5 des 7 territoires représentés ce matin à Saumur : Pérignat-ès-Allier, Gennevilliers, Bagneux, Orléans et Saumur, évidemment.

Des logements et un espace de vie dans cet immeuble de 3 600 m² sur 5 niveaux ?

« Dans l'idée », comme nous l'a confié Lambert Creuxlebois, directeur de la communication à la Ville de Saumur, « le projet prévoit des logements aux étages, à destination des populations actives, et un lieu de vie au rez-de-chaussée », sans plus de lumière pour la deuxième partie. Plus précisément, cet ensemble immobilier de commerces vacants, propriété du groupe Duthoo, serait transformé pour la partie « étages » en une résidence de 25 logements. Grâce aux travaux de l'office public Saumur Habitat, le bailleur social, les logements seront rénovés et rendus à leur(s) propriétaire(s) 30, 40, voire 50 ans plus tard, via des baux emphytéotiques (relire notre article). « La preuve par 7 » explique son projet tel quel : « À Saumur, comme dans des dizaines d’autres villes moyennes, le centre-ville, inscrit au patrimoine mondial de l’UNESCO, peine à maintenir son attractivité commerciale. Une galerie commerciale du début du 20e siècle, en fonte et acier, anciennement les « Nouvelles Galeries », est fermée, excepté ses rez-de-chaussée. Sa mise aux normes et sa rénovation engageaient une dépense plus importante que sa valeur immobilière, une fois les travaux terminés. Le bailleur social Saumur Habitat, titulaire d’un bail emphytéotique, souhaite y faire vivre des habitants, des commerçants, mais aussi des artisans, des travailleurs indépendants… Comment y introduire de nouveaux usages ? » Réponse sans doute dans les prochaines semaines...

« La preuve par 7 », un projet manifeste initié par Patrick Bouchain

« La preuve par 7 » est une démarche expérimentale d’urbanisme et d’architecture (1) qui travaille avec des porteurs de projets urbains, d’équipements, d’habitat, en cours de développement à travers la France, à 7 échelles territoriales : un village (Montjustin, Alpes-de-Haute-Provence, 50 habitants), un bourg (Pérignat-ès-Allier, Puy-de-Dôme, 1 500 habitants), une ville moyenne (Saumur, Maine-et-Loire, 27 500 habitants), des territoires métropolitains (Gennevilliers, Hauts-de-Seine, 44 500 habitants / Bagneux, Hauts-de-Seine, 39 500 habitants), une métropole régionale (Orléans, Loiret, 115 000 habitants), un territoire d’outre-mer (Mayotte, Département et Région d’outre-mer, 226 500 habitants), et un équipement structurant (un bâtiment public désaffecté), en cours de sélection. L’objectif : promouvoir le recours à des approches inédites, dessiner de nouvelles manières de construire la ville collectivement, et revendiquer un droit à l’expérimentation. Conçue dès le départ comme ayant vocation à s’élargir et à fédérer différents acteurs, « La preuve par 7 » est portée pour sa phase de démarrage par Notre Atelier Commun, association créée par Patrick Bouchain, et s’appuie sur les expertises de la coopérative Plateau Urbain et de l’agence Palabres.

Nota Bene : « La preuve par 7 » est soutenue par le ministère de la Cohésion des territoires et le ministère de la Culture, avec la Fondation de France comme partenaire.


(1) « La preuve par 7 » mène des projets divers et variés, pas seulement des commerces, mais aussi des lycées par exemple.



Article du 15 octobre 2018 I Catégorie : Vie de la cité

 


6 commentaires :


Commentaire de pierrot 15/10/2018 18:10:10

Zut de zut, si Marchand est là, c'est que ça va encore foirer!!



Commentaire de Georges 15/10/2018 18:50:09

On ne peut que souscrire à une telle initiative. Toutefois, il faut prendre garde de bien adapter ce nouvel habitat à la demande récurrente sur le centre-ville. A savoir, favoriser des logements à destination de familles et éviter des studios.



Commentaire de mille feuilles... 15/10/2018 18:51:41

bonjour encore un projet qui va peiné à aboutir et coûter... j'ai ma calculette certifiée: je multiplie le prix du projet par le nombre de structures para publique qui entendent suivre le projet



Commentaire de Lolo de Pocé 16/10/2018 08:21:12

encore les grincheux, toujours des grincheux qui peste contre tous les projets qui visent à redynamiser le centre ville....vous avez raison les grincheux, ne faisons rien et vous serez les premiers à grogner parce que nos élus n'ont rien fait et que le centre ville se meurt!



Commentaire de gérard c 16/10/2018 12:06:53

au moins pour une fois il y avait du monde en ville



Commentaire de brugiere jean 16/10/2018 23:23:17

Ce bâtiment est du début XXème dans le style des grands magasins parisiens; c'est donc une aubaine de le réhabiliter avec ses structures en fonte, son escalier classable...ses belles statues sur la façade. Pour saumur, le projet de réhabilitation peut être tout à fait salutaire.
Il est dommage que ce beau bâtiment ne soit pas mis en valeur. C'est un fait.
cependant, dans le charabia qui décrit son avenir, je suis plus inquiet.
d'après ce que je crois comprendre, il faut entendre que ce ne sera pas une réhabilitation classique d'un bel immeuble, mais sa transformation par un tas



page-precedente

Ajoutez un commentaire à cet article :

 

Les commentaires ne seront pas corrigés.
Ceux comportant des mots grossiers ou portant atteinte à l'intégrité des individus n'étant pas publics ne seront pas publiés.
La courtoisie n'empêche pas la libre expression, nous vous rappelons aussi que le débat s'enrichit d'idées et non de critiques aux personnes.

 

(n'apparaîtra pas
sur le site)

(Email)


Si vous ne réussissez pas à mettre un commentaire, pensez à mettre votre navigateur internet a jour. Pour déposer un commentaire vous devez avoir javascript actif.

Me prévenir si un autre commentaire est déposé pour cet article.

Combien de pattes a un chat à trois pattes ?

 

Votre commentaire sera publié après modération.

Pour faciliter la lecture des commentaires, la longueur des commentaires est réduite et le nombre de caractères est limité à 600...

 

 


Créez votre article ! ICI