Semaine mondiale de l’allaitement : des actions menées à Saumur

Ce 15 octobre débutait la semaine mondiale de l’allaitement maternel. Un événement proposé par des organismes experts dans ce domaine (OMS, WABA) et relayé par la fédération nationale (CoFam) afin de soutenir, informer de façon juste, rappeler les intérêts et bénéfices de ce mode d’alimentation qui a fait ses preuves à travers les siècles. Partant du constat que « seulement une femme sur deux allaite à la naissance dans le Maine-et-Loire », le Département s'engage dans cette semaine mondiale, et notamment en Saumurois avec 2 actions à la Maison Départementale des Solidarités.


Dans le monde, le taux d’allaitement moyen à la naissance est de 44%. Mais, ce chiffre est très variable d’un pays à l’autre : 99% en Suède, 24% au Paraguay et 74% en France (seulement 55,7% dans le Maine-et-Loire, données départementales 2016). Enjeu majeur de prévention et de santé publique en France, l’allaitement maternel reste compliqué à poursuivre, malgré les propositions d’aides apportées aux familles. Ainsi, et en dépit des recommandations de l’OMS qui préconise un allaitement jusqu’aux 6 mois de l’enfant, ces chiffres chutent à 54% à l’issue du 1er mois et à seulement 24% à 6 mois... (1)

Exposition et soirée débat avec une spécialiste

Pour informer les familles, deux actions gratuites seront proposées par le Département de Maine-et-Loire à la Maison Départementale des Solidarités (MDS) de Saumur (25 bis, rue Seigneur) :

- Une double exposition « Les sens de l’allaitement » et « Au fil de l’allaitement » du lundi 15 au vendredi 19 octobre 2018, de 9h à 12h30 et de 13h30 à 17h30.

- Une conférence « Apprivoiser la tétée » animée par Élisabeth Edeb, puéricultrice à la MDS de Saumur et consultante en lactation depuis 15 ans, le jeudi 18 octobre 2018 à 20h.

Élisabeth Edeb, qui tient une permanence hebdomadaire, exclusivement réservée aux questions d’allaitement à la MDS de Saumur, a tenu 96 rendez-vous dans ce cadre auprès de 41 familles en 2017. Elle recevra les différentes rédactions souhaitant aborder cette thématique, avant sa conférence, le jeudi 18 octobre 2018 à 19h30, à la MDS de Saumur.

Un engagement fort pour la Santé dans le Saumurois

Les puéricultrices réalisent un important travail de prévention et d’accompagnement dans un environnement marqué très souvent par la précarité, l’isolement et l’absence de relais donnant l’accès à l’information des parents. Les 6 professionnelles de la MDS de Saumur ont ainsi rencontré 1 914 enfants âgés de 0 à 6 ans à l’occasion des 18 permanences territorialisées proposées chaque mois dans les différents bassins de vie du territoire. Elles concernent généralement l’alimentation, l’éveil, les soins ou le suivi des jeunes enfants. En parallèle, 17 consultations ont été réalisées chaque fois par les deux médecins en lien avec l’activité des puéricultrices. Ces différents acteurs se relaient pour assurer, quand le cas se présente, des prises en charge téléphoniques. La proportion des visites à domicile sur ce territoire est importante puisqu’elle représente 1 227 enfants sur les 1 914 enfants vus, soit 64% de l’activité.

François Damas, conseillère départementale du canton de Saumur

« La Santé est un sujet de préoccupation et d’investissement important du Département de Maine-et-Loire à destination de ses habitants.

À Saumur, ces engagements se traduisent par une activité considérable au Centre de planification et d’études familiales (CPEF) où l’activité médicale représente 120 séances, où les conseillères conjugales ont mené 460 entretiens et réalisé 139 heures d’actions collectives auprès de 1 083 jeunes sur la thématique de la vie affective. Une infirmière est d’ailleurs venue compléter cette équipe début octobre.

En 2017, les familles de 936 enfants nés sur le territoire de la MDS de Saumur ont aussi été invitées à rencontrer une sage-femme, un médecin, une puéricultrice et/ou infirmière pour un bilan de Santé. Des consultations, des permanences et des bilans à l’école maternelle complètent ce dispositif.

Enfin, le Département cofinance la Maison des Petits Pas qui a accueilli 1 500 parents et 1 735 enfants aux titres de la prévention et de l’accompagnement à la parentalité en 2017 ».


(1) Étude Epifane 2012, allaitement maternel exclusif ou partiel prédominant.


Article du 16 octobre 2018 I Catégorie : Vie de la cité

 


2 commentaires :


Commentaire de genevieve 16/10/2018 12:09:11

Elle halaite encore a son age la dame sur la photo? impressionnant!!!!



Commentaire de @genevieve 16/10/2018 23:07:05

Vous feriez mieux d'apprendre à écrite avant de faire vos remarques débiles...



page-precedente

Ajoutez un commentaire à cet article :

 

Les commentaires ne seront pas corrigés.
Ceux comportant des mots grossiers ou portant atteinte à l'intégrité des individus n'étant pas publics ne seront pas publiés.
La courtoisie n'empêche pas la libre expression, nous vous rappelons aussi que le débat s'enrichit d'idées et non de critiques aux personnes.

 

(n'apparaîtra pas
sur le site)

(Email)


Si vous ne réussissez pas à mettre un commentaire, pensez à mettre votre navigateur internet a jour. Pour déposer un commentaire vous devez avoir javascript actif.

Me prévenir si un autre commentaire est déposé pour cet article.

Quelle est la couleur d'une cerise bleue ?

 

Votre commentaire sera publié après modération.

Pour faciliter la lecture des commentaires, la longueur des commentaires est réduite et le nombre de caractères est limité à 600...

 

 


Créez votre article ! ICI