Le Kiosque Info
pub
Je m'abonne - Saumur - Doué-la-Fontaine - Thouars - Loudun - Chinon - Bourgueil - Longué
Actualité Agenda Ou sortir ? Ecrivez un article Lettre d'info Envoyer une alerte



Saumur. La fermeture du collège Yolande-d'Anjou contestée par la gauche

Présents en session ce matin lors du vote du Conseil départemental, certains élus de gauche sont intervenus pour contester la décision de la majorité départementale de fermer le collège public Yolande-d’Anjou de Saumur. Voici le communiqué du groupe de gauche, intitulé « Fermeture du collège Yolande-d'Anjou : un signal inquiétant pour le Saumurois »...

Grégory Blanc


« Le Département a la compétence des solidarités territoriales. Il est garant de l’équité de traitement entre les citoyens du Maine-et-Loire. Cela passe notamment par un projet éducatif construit avec les acteurs locaux. Quelle est l’ambition éducative du Département ? À cette question nous n’avons pas eu de réponse.

Pourtant, après bien des années d’attente et de refus dogmatiques, à Beaupréau, un collège va ouvrir, en cité scolaire, conformément à la vision développée par les parents, les professionnels, les élus locaux, et la Région. À Saumur, c’est l’inverse. Nous n’avons qu’une proposition d’ajustement comptable du nombre de places à l’évolution des effectifs.

Pourquoi le maintien de places vacantes est-il accepté ailleurs, à Cholet, dans bien des collèges ruraux, à Angers, mais pas à Saumur ? Pourquoi les solutions proposées par le Maire d’Angers sont-elles reprises par le Département, mais pas celles du Maire de Saumur ? À ces questions, nous n’avons aucune réponse.

Le Saumurois connait des difficultés. Le taux de chômage y est plus élevé. Le Département a organisé la fermeture du foyer des Tourelles, il ferme maintenant le seul collège public de centre-ville au moment même où Jackie Goulet et les élus de la Ville de Saumur engagent un ambitieux projet de redynamisation du centre-ville.

Au-delà des désaccords partisans, il y a l’intérêt général. Nous avons collectivement besoin d’un Saumurois fort, où l’ambition éducative est réelle, où les enfants peuvent avoir les mêmes possibilités qu’ailleurs. Avec cette resectorisation, le Département adresse un signal inquiétant pour le Saumurois et pour l’ensemble de notre cohésion territoriale.

Pour les élus du groupe de gauche, Grégory Blanc »



Article du 16 octobre 2018 I Catégorie : Vie de la cité

 


4 commentaires :


Commentaire de Kieffer--Monjoie Stéphanie 17/10/2018 10:16:11

bien dit ! pourquoi, et aucune réponse, ça fait mauvais genre de voir un collège monter dans les statistiques grace à une équipe pédagogique super et une principale hors du commun !
on ne nous laisse plus de choix pour nos enfants, on doit les mettre là où on nous dit de les mettre, et basta si ils avaient de belles chances de réussites ! vivement que ce gouvernement qui ne vaut rien dégage !!!!!! la colère continu de monter, surtout quand on voit dans un département voisin qu'ils ont 38 collèges, avec pas mal à - de 200 élèves, et que les élus ont décidés de ne pas les fermer durant ce mandat !!!!!!!!! pourquoi ça marche chez les autres, pourquoi pas saumur, parce que la ville commençait à retrouver un dynamisme perdu avec les autres Maire. 12 ans que je suis à saumur et je m'y plait depuis que le Maire c'est Jacky Goulet parce que niveau dynamisation il a fait énormément, et là ça ne plait pas !!!!!! en tout cas Mr Bertin je ne vous félicite pas, vous avez voté par pure égoïsme parce que vous êtes dans le privée, Mme Damas et Mme Seyeux je ne vous félicite pas non plus, et Mr Hamon j'aurai préféré que vous votiez CONTRE la fermeture plutot que l'abstention ! bref ! on doit changer nos élus ................



Commentaire de Et... 17/10/2018 13:43:54

Concrètement, qu'a fait ce groupe de gauche pour empêcher cette fermeture? De toutes façons, l'idée de regrouper les maternelles, les primaires avec les collégiens était une mauvaise idée.
Les très jeunes élèves ont besoin d'espace bien à eux afin d'être sereins dans leur apprentissage et en sécurité.
Maintenant la gestion de ce bâtiment Yollande d'Anjou revient à la ville de Saumur.
Alors pourquoi ne pas réunir toutes les primaires et les maternelles si possible dans ce bâtiment et non pas disperser ces élèves à droite et à gauche.Ce projet pourrait avoir l'adhésion des parents qui ne souhaitent pas que leurs très jeunes enfants soient débarqués dans "la jungle" des lycées.



Commentaire de Xyz 17/10/2018 22:34:20

Et ce n’est pas fini... Le projet annoncé à plusieurs reprises dans la presse et concernant la fusion de l’école Élémentaire Charles Perrault avec le collège PMF dans le quartier du Chemin Vert n’est que pure hérésie. Certes, l'école est vétuste, certes, il faut la rénover, mais les enfants y étudiaient jusqu’alors dans un climat serein, un espace adapté et suffisant et un cadre relativement agréable. Détruire leur école et contraindre ces jeunes enfants à côtoyer chaque jour des collégiens aux besoins et au comportement diffèrents des leurs, c’est négliger la spécificité de l’enfance. Empêcher ces élèves d’apprendre dans de bonnes conditions, c’est négliger la spécificité de la REP. C’est sur les plus fragiles que les efforts de la ville devraient porter. Au lieu de cela, on va les parquer dans un collège qui n’a pas été conçu pour les recevoir. Ni la somme annoncée pour les travaux (250 000€) ni le délai posé (projet bouclé fin novembre, école transférée début septembre, cf courrier de l’Ouest du 15/09) ne semblent réalistes. Là où il aurait fallu un projet ambitieux, on compte des classes, on compte des élèves et on pense qu’en prélevant les uns pour remplir les autres, tout va aller bien. Sans prendre le soin de consulter les parents d’élèves, bien sûr, qui apprennent, quand ils savent lire, ce qui va leur arriver dans la presse. Mais le vent se lève...



Commentaire de DUVAL B 18/10/2018 07:29:47

gueuler pour exister.pitoyable les gens de gauche qui ont des idées une fois leur place au pouvoir passée.


page-precedente

Ajoutez un commentaire à cet article :

 

Les commentaires ne seront pas corrigés.
Ceux comportant des mots grossiers ou portant atteinte à l'intégrité des individus n'étant pas publics ne seront pas publiés.
La courtoisie n'empêche pas la libre expression, nous vous rappelons aussi que le débat s'enrichit d'idées et non de critiques aux personnes.

 

(n'apparaîtra pas
sur le site)

(Email)


Si vous ne réussissez pas à mettre un commentaire, pensez à mettre votre navigateur internet a jour. Pour déposer un commentaire vous devez avoir javascript actif.

Me prévenir si un autre commentaire est déposé pour cet article.

Quelle est la première lettre de cette question ?

 

Votre commentaire sera publié après modération.

 

 


Créez votre article ! ICI