Gérald Adrien : 4 ans après avoir été licencié, l'entreprise qu'il a créée prospère

Qui a dit qu'il n'y avait pas de place pour la métallurgie industrielle en Saumurois ? Quatre ans après avoir été licencié, le pari que s'est fait Gérald Adrien est en passe d'être réussi. L'entreprise Aprod qu'il a créée prospère, vient de s'agrandir et a quadruplé son chiffre d'affaires par rapport au premier exercice.


Nous sommes en 2009 et Démarais industrie, spécialiste de la conception et de la fabrication de cabines et postes de travail pour engins agricoles et de travaux publics subit la crise de plein fouet. L'industriel Manceau licencie une centaine de personnes sur le site de Montreuil-Bellay et divise ses effectifs par deux avant d'être repris par le groupe Altia en 2010. Gérald Adrien en faisait partie : « Démarais a licencié les plus gros salaires. Ce sont les cadres et les techniciens comme moi qui avons été au coeur du plan social. A l'époque, j'étais chef d'atelier, je gérais la mise en place de prototypes notamment ». Lors de sa création, Gérald Adrien n'était pas rassuré de passer au stade de patron, juste un CAP en poche : « Après mon licenciement, je suis resté pendant trois mois abattu. Je n'arrivais pas à réagir. Avec seulement un CAP en poche, je me demandais si j'étais capable de m'installer. C'est un ami qui m'a poussé à franchir le pas et aujourd'hui je ne le regrette pas. J'ai commencé à travailler au fond de mon jardin et là nous venons de doubler la surface de l'atelier en passant de 300 à 600 m². »

Des projets plein la tête

Aprod propose ses services dans les domaines de la tôlerie-chaudronnerie. Il apporte des prestations d'étude et de réalisation dans l'outillage, la réalisation de prototypes, de l'aménagement de postes de travail, de maintenance et d'ajustage. L'entreprise a quadruplé son chiffre d'affaires en quatre ans et atteint aujourd'hui les 400 000 euros avec quatre salariés. Gérald Adrien ne compte pas s'arrêter là : "cette année nous venons de nous agrandir et d'investir dans du matériel de métrologie pour garantir l'exactitude de nos mesures. L'année prochaine nous intégrons le programme SélanC qui a pour objet d'aider les PME industrielles du Maine-et-Loire pour générer des idées innovantes et accompagner les projets d’innovation. Tout cela devrait nous amener à être en recherche de compétences pour notre bureau d'études et aussi des techniciens dans nos ateliers. Là, je crois que nous passerons par de la formation en interne à nos métiers bien spécifiques"

Qui a dit qu'il n'y avait pas de place pour la métallurgie industrielle en Saumurois ?


Article du 28 octobre 2018 I Catégorie : Vie de la cité

 


8 commentaires :


Commentaire de Bravo! 28/10/2018 08:34:56

Rebondir. Travailler. Une bonne dose d'audace et de persévérance, voilà la bonne recette. Bravo!



Commentaire de wiloma 28/10/2018 09:35:28

bravo,respect et bonne continuation !!!



Commentaire de CB 28/10/2018 10:19:04

Chapeau! Bonne illustration pour prouver qu'il n'est pas besoin d'être "BAC +15" pour prospérer ! Bon courage et formez vos compagnons



Commentaire de marie d'anjou 28/10/2018 14:38:02

Bravo à l'entreprise Aprod, à son entrepreneur et à tous ses salariés. Travailler dans l'innovation, la précision, le service très personnalisé et tout cela appliqué à la métallurgie, que de paris bien choisis et pourtant si rares! Tous mes vœux pour la suite et surtout, ne quittez pas la région, vous êtes un exemple à suivre.



Commentaire de rayann 29/10/2018 11:05:05

comme il est bon de lire et t'entendre cet incroyable audace comme quoi a force de pugnacité et de courage cela paie .Cette réussite devrait servir d'exemple a ceux qui baissent les bras et qui se résignent, faute de courage, bravo a cette PME . Puisse t'elle apporté des emplois sereins et une dynamique a cette région lourdement sinistré, merci MR Gérald Adrien pour cette fierté qu'ont partage avec vous


avec vous



Commentaire de Jean marc Devanne 29/10/2018 13:13:56

on ne peut que se rejouir de cette innitiative courage



Commentaire de jc boucher 29/10/2018 18:36:33

Bel exemple de sursaut (et de courage)
Je souhaite réussite à cette entreprise



Commentaire de objectivité 06/11/2018 12:02:01

Un bel exemple de courage et d'envie de s'en sortir !
Bien des personnes devraient en prendre de la graine. Comme quoi, si on a envie de travailler, on y arrive.
A bon entendeur ...
Toutes mes félicitations et je vous souhaite une belle réussite.



page-precedente

Ajoutez un commentaire à cet article :

 

Les commentaires ne seront pas corrigés.
Ceux comportant des mots grossiers ou portant atteinte à l'intégrité des individus n'étant pas publics ne seront pas publiés.
La courtoisie n'empêche pas la libre expression, nous vous rappelons aussi que le débat s'enrichit d'idées et non de critiques aux personnes.

 

(n'apparaîtra pas
sur le site)

(Email)


Si vous ne réussissez pas à mettre un commentaire, pensez à mettre votre navigateur internet a jour. Pour déposer un commentaire vous devez avoir javascript actif.

Me prévenir si un autre commentaire est déposé pour cet article.

Combien de pattes a un chat à trois pattes ?

 

Votre commentaire sera publié après modération.

Pour faciliter la lecture des commentaires, la longueur des commentaires est réduite et le nombre de caractères est limité à 600...

 

 


Créez votre article ! ICI