Crise à l'Abbaye de Fontevraud : la direction en passe d'être licenciée

L'assemblée générale du Centre Culturel de l'Ouest qui a eu lieu le vendredi 26 octobre dernier aura surpris l'auditoire. Le toujours président de l'Association, qui a un rôle majeur dans l'organisation de l'Abbaye et désormais sénateur, Bruno Retailleau, a annoncé devant la préfète de la Région, Nicole Klein, le lancement d'une procédure de licenciement et la mise à pied du directeur du CCO Antoine Godbert, ainsi que celle de son directeur des relations extérieures, Gregory Lahoute-Bessieres.


Une procédure de licenciement a été lancée à l'encontre d'Antoine Godbert qui dirige le Centre Culturel de l'Ouest. Il est aussi à la tête du GIE qui gère la centaine de salariés de l'animation culturelle, l’hôtellerie et les visites sans direction.

Le parcours d'Antoine Godbert

À l'issue de sa victoire lors des élections régionales, au mois de juin 2016, le nouveau président Bruno Retailleau souhaitait donner avec Antoine Godbert, une autre dimension à la « cité idéale » expérimentale voulue par son prédécesseur, Jacques Auxiette : « Je veux un projet original pour Fontevraud, avec un rayonnement mondial ». Énarque et ancien journaliste (au Nouvel Obs et au Quotidien de Paris, entre autres), Antoine Godbert est agrégé de géographie, enseignant-chercheur en géopolitique. Il avait notamment travaillé au Secrétariat général de la défense et de la sécurité nationale. Il s'est aussi spécialisé dans le conseil auprès de Christian Blanc, secrétaire d'État au Grand Paris, puis de Luc Chatel, au ministère de l'Éducation nationale, entre 2009 et 2012. Réputé peu présent à l'Abbaye de Fontevraud, l'assemblée générale a fait état de dysfonctionnement dans la gestion du personnel.

Sous le contrôle de l'agence régionale

Au mois de juin dernier, la Cour Régionale des Comptes avait sévèrement pointé du doigt la gestion de l’Abbaye de Fontevraud, de la précédente mandature à la Région. En cause, « le non-respect répété de ses statuts », « l’information administrative et financière du conseil d’administration déficiente », « le non-respect des grands principes de la commande publique » et d’autres problèmes venant remettre en cause la gestion du monument historique appartenant à l’État, mais géré par le conseil régional des Pays de la Loire. Depuis cette annonce, un audit a été commandité par l'Agence Régionale des Pays de la Loire qui a pris la direction exécutive de l'établissement. Il semblerait, donc, que la nouvelle direction n'ait pas fait mieux que la précédente, notamment sur les règles de la commande publique.

« Manque de transparence »

Reste désormais à trouver pour l'établissement une nouvelle direction qui regroupe plusieurs compétences pour l'établissement : gestion, d'histoire et de tourisme. Le nouveau directeur devra présenter à l'État et à la Région un projet en mars prochain. Ce dernier conditionne un soutien annuel de deux-millions d'euros à l'établissement. Tout de même. Dans le rapport du mois de juin 2018, la Cour Régionale des Comptes qualifiait son utilisation de « manque de transparence ».


Article du 29 octobre 2018 I Catégorie : Vie de la cité

 


12 commentaires :


Commentaire de Le plus simple est de vendre 29/10/2018 10:04:43

Ces monuments et en donner la gestion a des groupe privé qui travaillent pour gagner de l'argent et non a des s directeur paye par nos impôt s sans se soucier EE la rentabilité... Il en est de même pour le chateau de Saumur, ou la gestion des groupe scolaire, si le prive fait mieux alors laissons faire le privé Preuve en est le prieuré a chenutte les tuffeau... Et bien d autre établissements gérés par l état



Commentaire de bernadette fourré-jousselin dite mémé 29/10/2018 12:50:43

DEMAIN LA FRANCE va s' appeler BRESIL pays de corruption, magouille, et surtout de copinage Aujourd'hui nous apprenons le départ de l'Elysée du service de Presse voilà encore un nouveau truc, la peur des ......FUITES AH AH AH



Commentaire de SUPER! 29/10/2018 14:07:02

Et hier dans 7 à 8, on nous vantait la beauté de cette abbaye et le tourisme. Heureusement qu'ils n'ont pas abordé ce sujet à la télé. Il y aurait eu de quoi faire fuir tout le monde. La nouvelle loi sur la transparence est un bienfait.



Commentaire de Ne vendez surtout pas ! 29/10/2018 16:05:35

Vendre la gestion de l'abbaye au privé, c'est la mettre au service du profit immédiat, sans aucune perspective d'avenir. Ceux qui pensent le contraire ont la mémoire courte : qu'ils se souviennent du Futuroscope que la Région vendit à un groupe de presse qui n'eût pour seul souci que le profit immédiat et un investissement minimum. Résultat, un Futuroscope qui vieillissait mal, ne se renouvelait pas et qui, du coup, fût repris par la Région : un beau gâchis ! Comment peut-on croire que le privé aura le souci du rayonnement culturel de l'abbaye ? Bien naïfs ceux qui croient à la générosité, au



Commentaire de Sa Sainteté 29/10/2018 17:52:21

Souvenez-vous ! A l'époque de l'ancien directeur (un certain Totord, ou un nom dans le genre), était-il toujours présent sur son lieu de travail ? Etait-il irréprochable ? Comme quoi, gauche/droite...



Commentaire de Superdeg 29/10/2018 18:13:19

Vendre au privé car ils seront généreux en investissement (voire l'abbaye d'Auberive) et l'établissement sera rentable et le rayonnement culturel l'argument de vente du produit...Si on veut supprimer des fonctionnaires.



Commentaire de vincent 29/10/2018 18:14:08

Il serait très regrettable que ces manquements graves puissent nuire à l'ensemble du personnel hautement impliqué dans l'aventure Fontevraud.



Commentaire de Pif 29/10/2018 19:37:55

Du calme Mémé l’extrême blonde à bien été repoussée en France il me semble par contre si la France ne vous convient plus prenez votre mélenchon et sa clique de bras cassés et allez vivre dans votre paradis Vénézuelien avec votre ami le bon madureau



Commentaire de Vlady BOISSIN 29/10/2018 20:27:35

Monsieur Retailleau souhaité faire le ménage et faire mieux que son prédécesseur......La preuve en est qu il n a pas fait mieux...voir pire.C 'est marrant et comme le disait le comédien Philippe Destouches : La critique est aisée , mais l'art est difficile.



Commentaire de Dommage 30/10/2018 07:02:30

Que les révolutionnaires n ont pas fait comme pour la plus importante abbaye cistercienne d Europe, qui se trouvait a Vernantes, et qui a été transformée en carrière, la question ne se poserait plus...ils auraient fait cela pour tous les châteaux et édifice religieux que ça aurait été un mal pour un bien...



Commentaire de fred 30/10/2018 07:44:55

Il faut du concret et de la simplicité ,les valeurs de depart de cette abbaye.louer des cellules a la nuit pour les gens en quette de sensation,des immertions a l'epoque des nonnes au 12 eme.des immertions aussi de gens qui travaillaient a l'abbaye avec les soeurs et les curés "sans le coté pedophile".



Commentaire de Adieu Finesse 02/11/2018 11:23:48

Cet Enarque passionné de foot... Erreur de casting au recrutement!
Je confirme que les marchés publics ne sont pas appliqués par l'Abbaye depuis le directeur précédent David Martin... Ce n'était que copinage déjà à l'époque... Le nouveau directeur avait un boulevard devant lui pour faire mieux!



page-precedente

Ajoutez un commentaire à cet article :

 

Les commentaires ne seront pas corrigés.
Ceux comportant des mots grossiers ou portant atteinte à l'intégrité des individus n'étant pas publics ne seront pas publiés.
La courtoisie n'empêche pas la libre expression, nous vous rappelons aussi que le débat s'enrichit d'idées et non de critiques aux personnes.

 

(n'apparaîtra pas
sur le site)

(Email)


Si vous ne réussissez pas à mettre un commentaire, pensez à mettre votre navigateur internet a jour. Pour déposer un commentaire vous devez avoir javascript actif.

Me prévenir si un autre commentaire est déposé pour cet article.

Quel est le nom du site où vous vous trouvez ?

 

Votre commentaire sera publié après modération.

Pour faciliter la lecture des commentaires, la longueur des commentaires est réduite et le nombre de caractères est limité à 600...

 

 


Créez votre article ! ICI