Saumur, désert médical. 8 médecins retraités rempilent pour 5 ans

En 2016, selon la CPAM (1) de Maine-et-Loire, 8 000 habitants de l’agglomération étaient sans médecin traitant (4 000 à Saumur et 4 000 sur le reste du Saumurois). Pour répondre à cette problématique, la Ville de Saumur, avec le soutien de la Communauté d’Agglomération Saumur Val de Loire, ouvre le lundi 5 novembre prochain un nouveau Centre Communal de Santé, dans le quartier du Chemin-Vert, avec 8 médecins generretraités.


Un nouveau centre de santé va ouvrir à Saumur. C'est l'annonce faite ce mercredi 31 octobre 2018 par Jackie Goulet, le maire de la Ville. À partir du lundi 5 novembre prochain, 8 médecins généralistes retraités seront en effet réunis dans le nouveau « Centre Communal de Santé » au sein de la résidence « Clair Soleil », au 165 rue Antoine Parmentier, dans le quartier du Chemin-Vert. « C’est la réponse forte et rapide de la Ville de Saumur, avec le soutien de la Communauté d’Agglomération Saumur Val de Loire, face au risque de désertification médicale », a commenté Jackie Goulet ce mercredi matin.

« Permettre l'égalité d'accès aux soins »

Il y a deux ans, en Saumurois, vous étiez 8 000 à ne pas avoir de médecin traitant. En 2018, ce chiffre pourrait être de 10 000. De surcroît, 10% des médecins généralistes libéraux ont, sur le territoire, plus de 65 ans. « Pour les confrères qui partent à la retraite, il y a toujours autant de difficultés en termes de succession », regrette le docteur Gilles Bontemps, exerçant aux Rosiers-sur-Loire. Les conséquences sont nombreuses : déstabilisation de l’offre de soins, engorgement du service d’urgence des centres hospitaliers, déséquilibre social dans l’accès à la médecine… Face à cette double problématique, dans le cadre du Contrat Local de Santé (CLS), la Communauté d'Agglomération Saumur Val de Loire a « favorisé le rapprochement entre la Ville de Saumur et les médecins retraités à l'origine du projet, à la suite d'un groupe de travail intitulé « désertification médicale », indique Béatrice Bertrand, en charge de la santé à la Communauté d'Agglomération Saumur Val de Loire. Mis en œuvre depuis le mois de novembre 2017 (relire), ce groupe de travail vise à « permettre l'égalité d'accès aux soins », poursuit l'élue.

Désengorger les confrères/sœurs médecins


Le ratio habitants/médecins est inquiétant sur Saumur. La Ville compte seulement 28 médecins (bientôt 26 à la fin de l'année 2018), c'est-à-dire un médecin pour 1 000 habitants. Afin de désengorger l'agenda surbooké de leurs confrères et consœurs, certains médecins ont choisi de reprendre du service pour environ 5 ans. Concrètement, ces 8 médecins retraités (2), tous originaires du Grand Saumurois, dispenseront des consultations destinées à des patients n'ayant pas de médecin traitant, « sans mise en concurrence avec les professionnels de santé déjà installés », tient à préciser Jean-Michel Marchand, président de la Communauté d'Agglomération Saumur Val de Loire. Ces médecins ne seront plus sous le régime de la profession libérale, mais seront dorénavant salariés de la Ville de Saumur. « Nous leur avons proposé une rémunération minimum, qu'ils ont accepté et je les en remercie », explique Jackie Goulet. Pour Jean-Michel Marchand, « ça reste une base minimum très correcte et raisonnable ».

Priorité aux Saumurois sans médecin traitant

Les 8 médecins retraités, ainsi qu'une secrétaire médicale, travailleront en temps partiel avec au total 2 ETP (équivalent temps plein) « de salariés, pas de médecins », précise Jean-Michel Marchand. Au moins 2 médecins seront présents chaque jour, du lundi au vendredi (voir les infos pratiques en bas d'article). À terme, l'objectif est de compter un effectif de 10, voire 12 médecins retraités. L'objectif pour la première année, selon Jackie Goulet, est de « 10 patients par jour et par médecin. Pour la deuxième année, l'objectif montera à 20 patients pour atteindre un rythme de croisière de 20 à 25 patients sur 3 ans ». Ainsi, le nouveau « Centre Communal de Santé » deviendra temporairement le médecin traitant du patient. « Les tarifs de consultation seront évidemment les mêmes qu'ailleurs. Ils seront facturés par le CCAS sur un compte spécifique. Les dividendes seront distribués aux médecins s'il y a un plus, je m'y suis engagé », affirme Jackie Goulet. À noter également que la priorité sera donnée aux habitants du territoire Saumurois.

Laval, un exemple d'innovation pour Saumur


Face au risque de désertification des services au public, la Ville de Saumur et la Communauté d’Agglomération Saumur Val de Loire estiment que la meilleure réponse est l’innovation. « Innover pour inventer le service public de demain. Ce Centre Communal de Santé en est un exemple : prévu pour une durée d’expérimentation de 5 ans, situé en « quartier prioritaire de la politique de la Ville » (ndlr : Chemin-Vert et Hauts-Quartiers), où des besoins énormes ont été répertoriés, il constitue une réponse inédite au risque de désertification médicale », assure Jean-Michel Marchand. De son côté, Jackie Goulet rappelle le côté inédit de la démarche : « On ne cache que l'on s'est beaucoup inspirés de ce qui s'est fait en Mayenne, à Laval précisément, mais dans cette configuration, ce qui est mis en œuvre à Saumur est une première en France ». Pour le maire de la Ville, ce centre de santé est « quelque chose de temporaire, mais pas éphémère » : « L'objectif est d'avoir assez de médecins à Saumur dans 5 à 7 ans. Dans l'idée, ce centre déménagera de « Clair Soleil » dans un autre bâtiment, à la fin de l'année 2019 (3), et orientera sa fonctionnalité pour devenir une maison pluridisciplinaire avec des sages-femmes, des infirmiers, des ostéopathes... »

« Aujourd'hui, les médecins sont débordés »

Jean-Yves Cesbron, medegénéralise à Doué-la-Fontaine et pour qui, comme ses confrères-sœurs, la rémunération « n'est pas le moteur » de leur engagement, nous explique ses motivations à « rempiler » pour quelques années : « C'est un métier bizarre. On n'arrive pas vraiment à s'en défaire. Il y a beaucoup de médecins qui ont du mal à lâcher. Aujourd'hui, 20% des médecins retraités qui continuent à travailler puisque le contact et la relation avec le patient leur manquent. Le but de la manœuvre, c'est d'en faire un centre de santé. Ensuite, nous pourrons passer la main aux jeunes. L'objectif n'est pas de faire travailler les retraités toute leur vie ! », plaisante-t-il, lui qui s'est engagé comme ses confrères/sœurs pour une période pouvant aller de 5 à 7 ans. « Si la maison pluridisciplinaire est lancée avant ces 5 ans, nous laisserons volontiers la main », ajoute-t-il. Et de conclure : « Aujourd'hui, les médecins sont débordés. Nous n'arrivons pas comme des concurrents, mais plutôt en tant que compléments indispensables. Nous attendons les Saumurois, mais il ne faudrait pas que les patients arrivent trop vite, le temps qu'on l'on reprenne la main » conclut-il avec le sourire.

Quelques chiffres sur l'investissement

Les dépenses d'investissement (bâtimentaire, mobilier), engendrées par l'aménagement du cabinet, sont estimées à 40 000 euros. La Communauté d’Agglomération Saumur Val de Loire s'est engagée sur un financement à hauteur de 20 000 euros, sur une base de 50/50 entre la Ville de Saumur et la Communauté d'Agglomération Saumur Val de Loire. Les frais de fonctionnement, évalués à 265 000 euros par an, sont assurés par le CCAS (Centre Communal d'Action Sociale) de la Ville de Saumur, qui porte le projet. Autre partenaire de l'opération : l'office public Saumur Habitat, présidé par Jean-Michel Marchand, qui a accepté de mettre à la location la résidence « Clair Soleil » et d'effectuer les travaux d'aménagement du nouveau CCS.

Préparer l'avenir avec la formation d'internes

En plus des consultations (sur rendez-vous), les médecins auront pour mission de former des internes en médecine générale pour, à terme, augmenter le nombre de généralistes sur le territoire communautaire Saumurois et faciliter leur future installation. « Cette mission vient compléter le travail déjà existant entre la Ville de Saumur, la Communauté d’Agglomération Saumur Val de Loire et le Centre Hospitalier de Saumur qui, chaque année, rencontrent ensemble les internes pour leur présenter le Saumurois, ses richesses et ses atouts... », précise Astrid Lelièvre, 4e adjointe au maire Jackie Goulet et vice-présidente du CCAS de la Ville de Saumur.

Infos pratiques : Centre Communal de Santé de Saumur, 165 rue Antoine Parmentier à Saumur. Téléphone : 02 41 67 77 60. Horaires d’ouverture : pour ses activités de consultations médicales, le centre de santé sera ouvert du lundi au vendredi, de 9h à 12h et de 13h30 à 17h30, sur rendez-vous.

(1) Caisse Primaire d’Assurance Maladie.

(2) Selon la loi, les médecins reprenant une activité doivent être des « jeunes retraités » et avoir arrêté depuis moins de 3 ans, « histoire d'avoir gardé un minimum la main », sourit le Dr Cesbron.

(3) Une délibération a déjà été prise par la Ville de Saumur pour l'achat d'un autre bâtiment.


Article du 31 octobre 2018 I Catégorie : Vie de la cité

 


24 commentaires :


Commentaire de Edouard de Parnay 31/10/2018 17:56:49

Bravo, bravo, quelle bonne nouvelle ! Bon courage les jeunes retraités ! et merci de votre implication



Commentaire de boileau 31/10/2018 18:04:07

Bravo,bel exemple a suivre pour d'autres secteurs, et même pour les départements limitrophes et merci à ces courageux qui aiment leur métier et leurs patients.



Commentaire de Superdeg 31/10/2018 18:22:06

J'espère que ce n'est que temporaire cette solution, car on ne traite pas le vrai, mais à 8 mois des élections ...on soigne les électeurs avant la consultation (électorale)...l'inverse des nos gentils médecins dévoués



Commentaire de gedeon 31/10/2018 18:37:01

Bravo, belle initiative. Elle s'inscrit néanmoins dans ce qu'il convient d'appeler la continuité du service public et lorsque celui-ci n'est plus assuré pour des raisons diverses, les élus notamment peuvent décider de telles actions. Donc bravo c'est dans la droite ligne de notre droit (voir en ce sens l'Arrêt du CE 28 juin 1918 - Heyriès - Rec. Lebon p. 651 si on l'étudie sous l'éclairage actuel)



Commentaire de Francis Prior 31/10/2018 18:58:24

Belle idée, belle coopération pouvoirs publics, médecins libéraux, retraités et non retraités. Quand les murs tombent des initiatives deviennent possibles.



Commentaire de !!! 31/10/2018 19:16:08

A ce superdeg toujours aussi noir et défaitiste !!!



Commentaire de Joce de st Hilaire 31/10/2018 20:30:50

Qu'est ce qu'il est pénible ce'' superbeg'' il ne s'exprime que pour être tout le temps dans le négatif..il est vraiment insupportable...moi,je dis un grand BRAVO à Monsieur le Maire ...



Commentaire de Alain Nicolas Coquemz 31/10/2018 20:45:26

Bravo pour ta ténacité pour faire avancer le bien vivre à Daumur.



Commentaire de Rigaud Patricia 01/11/2018 06:47:12

Très bonne initiative je vous l accordé. Mais cependant je pense qu'il faut regarder certaines communes comme st Lambert des levées. Plus de médecins plus de boulangerie. Je pense qu'il est temps de faire quelque chose sur cette commune.



Commentaire de Houps !!!!! 01/11/2018 08:33:08

Premier succès du Maire de SAUMUR
Il était temps mais effectivement à 8 mois des élections
Il se bouge super Mario
Il veut tellement la garder sa Mairie !!!!



Commentaire de D'ailleurs 01/11/2018 11:37:55

A Brain sur Allonnes, un cabinet médical en ordre de marche (et vérifié régulièrement) attend un médecin depuis de nombreuses années, il y a même un logement.... Une population jeune et moins jeune remplirait vite son carnet de rdv....
Allons un peu de courage.....venez vous installrr, on vous attend !



Commentaire de grizly 01/11/2018 12:03:08

excellente initiative bravo à l'ensemble des acteurs.
il va certainement y avoir beaucoup de monde très vite.
bon courage à tous



Commentaire de On se calme 01/11/2018 14:17:30

Très bien !!! On va pas faire la fine bouche. Faut cependant voir à l'usage et regarder le cout /avantage après un an de fonctionnement car quoi qu'on en dise il s'agit quand même d'argent public...c'est à dire celui des contribuables qui sera injecté dans le dispositif.



Commentaire de malade 01/11/2018 21:24:15

la maladie macroniste est malheureusement trop présente chez ce "maire". Le remède arrive dans 8 mois.



Commentaire de @malade 02/11/2018 12:13:56

De quoi parlez vous "malade" !! ??
Quel est donc ce remède !!??
Allons un peu de courage STP



Commentaire de Obligis serge 03/11/2018 19:34:15

Très bonne initiative et sur le même thème une mutuelle citoyenne Aujourd’hui 18 octobre Sur le courrier de l’ ouest une réunion sur une mutuelle sociale est à l’ étude voir photo Voilà ce qu’il faut mettre en place à Saumur et pourquoi pas l’ étendre à l’ agglomération C’est est possible ailleurs pourquoi pas sur Saumur Simplement j’ aimerais savoir si des personnes seraient intéressées par une complémentaire santé citoyenne Je m’ explique le but c’ est que la ville de Saumur voir l’ agglomération organise un sondage pour savoir combien de personnes sans couverture sociale de s



Commentaire de Me Chantelin 04/11/2018 08:27:54

Juste un projet humain, initiatives à encourager. Nous avons Beaucoup de chance, ces médecins auraient pu choisir un autre (projet égoïste): savourer seuls leur retraite... NON, ils choisissent d'œuvrer auprès de la population. Donc un grand MERCI



Commentaire de Me Lemercier Francoise 04/11/2018 15:55:43

FÉLICITATIONS. Ce projet novateur au service des malades, est à porter et à vivement encourager. Ce sont des médecins Bien dévoués, ils ne comptent pas leurs heures ni ménagent leurs efforts. Mais, ils sont combien à penser comme eux?? Ce beau projet devrait certainement faire écho et rassurer bon nombre d'entre nous qui appréhendons le désert médical. Vous avez de la chance Chers Amis saumurois. La santé reste un trésor, prenons en soin.



Commentaire de M BARY 04/11/2018 16:16:42

Palier la pénurie des médecins c'est extraordinaire et en plus former des internes. Respect à ces médecins, des comme vous, on en demande🙏🙏🙏Soigner les malades , former les futurs praticiens. Hypoctate serait heureux😊 😊 👏👏



Commentaire de Pilou49 09/11/2018 21:33:16

je ne suis pas médecin (hélas) mais j'ai un cerveau comme tout un chacun et j'ai la chance qu'il ne fonctionne pas trop mal !
Qu'est-ce que c'est que cette histoire à dormir debout que l'on nous rabâche depuis des années !
1) Les ministres successifs à la ramasse plus bons à faire de la télévision que d'assurer des décisions intelligentes, sauf pour garantir l'avenir de leur rejeton ... ont successivement imposés un numérus clausus ridicule, dégoutant des jeunes gens sincérement désireux d'être médecin, pourquoi ?
2) Quel ministre a osé proposer ce qu'un enfant de dix ans proposera



Commentaire de Nathalie 22/11/2018 08:43:45

Je venais témoigner d'une bonne prise en charge lors de mon passage dans ce cabinet faute de médecin traitant. Un accueil comme il n'en existe plus. J'ai senti de l'expérience derrière le medecin et de la patience, Il m'a bien ausculté et a su me parler avec des mots que je comprenais. Quel plaisir. Merci pour ce projet au service des malades



Commentaire de Bien mais il manque encore... 22/11/2018 09:07:00

Des ophtalmologistes, des ORL et aussi des dermatologues et peut-être d'autres encore. Ce serait bien que la mairie s'active également pour toutes ces spécialités aussi.



Commentaire de Rose 15/03/2019 12:34:34

Merci d'avoir créé cette maison medicale je vous encourage a continué, grâce à vous je peux prendre rendez-vous je n'avais pas de médecin. Bravo à vous.



Commentaire de genevieve 15/03/2019 14:09:55

Oui tres bien la maison médicale ,mais si vous avez une secretaire avec l'option sourire et gentillesse cela ne gachera rien.



page-precedente

Ajoutez un commentaire à cet article :

 

Les commentaires ne seront pas corrigés.
Ceux comportant des mots grossiers ou portant atteinte à l'intégrité des individus n'étant pas publics ne seront pas publiés.
La courtoisie n'empêche pas la libre expression, nous vous rappelons aussi que le débat s'enrichit d'idées et non de critiques aux personnes.

 

(n'apparaîtra pas
sur le site)

(Email)


Si vous ne réussissez pas à mettre un commentaire, pensez à mettre votre navigateur internet a jour. Pour déposer un commentaire vous devez avoir javascript actif.

Me prévenir si un autre commentaire est déposé pour cet article.

Quelle est la première lettre de cette question ?

 

Votre commentaire sera publié après modération.

Pour faciliter la lecture des commentaires, la longueur des commentaires est réduite et le nombre de caractères est limité à 600...

 

 


Créez votre article ! ICI