Le Kiosque Info
Je m'abonne - Saumur - Doué-la-Fontaine - Thouars - Loudun - Chinon - Bourgueil - Longué
Actualité Agenda Ou sortir ? Ecrivez un article Lettre d'info Envoyer une alerte


Saumur. Un dîner de grands chefs pour les Restos du Coeur le 4 décembre

Autour de Mickael Pihours du restaurant étoilé saumurois « Le Gambetta », 4 grands chefs adhérents des "Collectionneurs" se réunissent pour organiser un grand dîrdans la salle des mariages de la ville de Saumur.


Le lieu est insolite et le menu de choix. 120 couverts seront servis le mardi 4 décembre à partir de 19h30. Toute la recette sera reversée au Restos du coeur de Saumur. Quatre chefs prépareront un plat au côté de Mickaël Pihours. Il s'agit de Didier Chapeau du Ricordeau à Loué, de Laurent Reversé de Charles Barrier à Tours , d'Arnaud Philippon du château de Pray à Amboise et d’Antoine Malet du St Christophe à La Baule

100 euros reversés

100€ tout compris (reversés au Resto du coeur national) comprenant l'apéritif avec mise en bouche, le menu complet 5 plats, le vin et café.
Pour ne pas oublier les restos du coeur local, une grande tombola sera organisée avec des très beaux lots de nos partenaires.

Réservation : Au restaurant Le Gambetta uniquement par tel au 02 41 67 66 66

Article du 02 novembre 2018 I Catégorie : Vie de la cité

 


26 commentaires :


Commentaire de M. Got de Milhaud 02/11/2018 17:23:57

Si je compte bien cela représente 12.000 € pour les resto du cœur et seulement 120 personnes concernées...C'est bien !!! mais alors pourquoi ne pas offrir 1200 repas à 10 € ou 2400 à 5 €. A Paris un homme tenant grand cabaret renommé le fait bien et sans publicité en direction d'un public peu fortuné...Ha ! autre chose, les bénévoles peuvent-ils s'inscrire ?
Bonne soirée quand même.



Commentaire de En effet 02/11/2018 19:38:23

Depuis quelque temps, on a comme l'impression que Saumur se prend pour Paris. Moi aussi cela m'interpelle ces repas de luxe réservés à certains. En lisant les gros titres de l'article, je pensais que l'on offrait cette bonne cuisine aux bénéficiaires des restos du coeur. Et combien la mairie rémunère-t-elle ces grands chefs?



Commentaire de françois 04/11/2018 21:59:23

Petit rappel pour tous les aigris.
TOUTES les personnes qui vont travailler pour ce diner le font bénévolement et ce diner n'est pas réservé à une élite mais ouvert à ceux qui veulent y participer. Certes, le prix est élevé mais ayez au moins l'honnêteté de remercier tous les intervenants de cette soirée qui donnent de leur temps sans AUCUNE contrepartie.
Et puis cessons ce comportement bien français de niveler toujours par le bas et de critiquer dès que quelques chose existe. Chacun est libre à son niveau de proposer ou de s'investir dans une initiative personnelle ou collective.
Et vous que faites vous?



Commentaire de Ce n'est pas de l'aigreur 05/11/2018 07:50:29

C'est un constat et non de l'aigreur. La solution de Milhaud est viable et bien plus noble. Maintenant si ces grands chefs se déplacent et travaillent gratuitement, c'est bien. La critique s'adresse plus à la mairie. On se demandait même s'il ne fallait venir en tenue de gala. Quant à " que faisons-nous?" Peut-être plus que vous ne le pensez.



Commentaire de Nostromo 05/11/2018 12:24:50

Donc si je comprends bien, je paye 100€ mon repas et 100€ sont reversés aux resto du cœur.
Les chefs font la cuisine bénévolement, mais qui paie les matières premières (apéro, viande, légumes, vin ...) ????
Et combien coûte tous ces ingrédients ?



Commentaire de françois 05/11/2018 14:26:59

TOUS le font bénévolement. Que ce soit ceux qui donnent de leur temps, la matière première , la salle, etc... TOUS.
Alors oui il y a peut être mieux ailleurs mais si au lieu d'aller chercher ce qu'il y a de toujours mieux ailleurs, on acclamait ceux qui font quelque chose ici et qui n'y sont pas obligé.
C'est quand même pas compliqué !



Commentaire de Nostromo 05/11/2018 16:45:59

Merci François pour votre réponse. Je voulais juste savoir sur les 100€ si tout allait au resto du cœur ou si on déduisait les frais d’achat des ingrédients. Vous devez faire partie des bénévoles et je vous en sais gré.



Commentaire de Harcèlement 02/12/2018 09:17:08

Arrêtons tous de mettre à l'honneur ceux qui martyrisent des gamins de 15 ans.
Montrez-nous, messieurs les grands-chefs, qu'en cuisine, derrière le faste des belles salles, une misère toute autre règne : les brimades, la pression, voire les insultes. Et à Saumur, combien d'apprentis ont fini par démissionner, renonçant pour toujours à ce "beau" métier ?...
Il n'y a pas de bénévolat sincère ici. Il y a l'art de se montrer.



Commentaire de !!! 02/12/2018 20:30:47

Hé Harcèlement un peut moins de critiques serait bien tout les métiers sont difficiles !!!



Commentaire de Alors Mickaël ? 03/12/2018 08:25:37

Il a raison "harcèlement" ou il a tort ?



Commentaire de Barnabé 03/12/2018 18:05:17

Elle vient d'où cette aigreur? Certainement un jaloux qui n'a pas réussi parce qu'il ne supportait pas la moindre critique.
Je n'ose même pas imaginer le travail et le sacrifice qu'il faut pour devenir un de ces grands chefs. Bravo messieurs et merci pour ce que vous faites.



Commentaire de Harcèlement ou pas harcèlement ? 03/12/2018 18:18:51

Bah, n'empêche que la question elle est simple, et personne n'est fichu d'y répondre, sauf pour dire que les chefs... bah c'est des chefs et que la faim justifie les moyens (jeu de mots !)...



Commentaire de Ououhou ! Barnabé 03/12/2018 18:22:56

Le sacrifice, il est pour les apprentis. C'est eux que l'on sacrifie !



Commentaire de Barnabé 03/12/2018 18:49:38

Non mais vous fumez quoi les mecs? Parce que il faut m'en mettre un camion de coté.
Si on suit ton raisonnement, comment on fait pour devenir grand chef si tous les apprentis partent pour maltraitance ? Il y a une baguette magique qui les transforment du jour au lendemain en mecs talentueux? He ho, il y à deux neurones de connectés là haut???
On vit vraiment dans un pays de merde où la notion de travail et de réussite ne signifie plus rien hormis attirer les aigris et les jaloux comme toi. Franchement je te plains.



Commentaire de barnabé 03/12/2018 18:53:56

Et ce qui est navrant c'est qu'à partir d'un article qui informe que des mecs viennent donner de leur temps pour organiser une soirée où tous les bénéfices seront reversés, on arrive à lire ce genre d'ânnerie.
Ca donne vraiment envie de se bouger et de s'investir.
Non mais soyez sérieux et réfléchissez.



Commentaire de Julie 03/12/2018 19:39:47

Peut-être que d'une pierre deux coups, les gilets jaunes vont leur demander à ces gens de rendre l'isf à la sortie du repas. Voilà c'est pour ça aussi à force que les gilets jaunes bavent devant la télé à regarder des émissions de haute gastronomie, qu'ils veulent "leur pouvoir d'achat". En tout cas c'est un beau geste de ces chefs popotes, nous n'avons que les yeux et l'estomac mais pas le porte monnaie, alors certains choisissent d'aller chercher leur pitance aux restos du coeur même s'ils ont les moyens... ou pas.



Commentaire de Nadine Marmorant 03/12/2018 22:15:37

Julie, je ne pense pas que toutes les personnes présentes à ce diner puissent prétendre à l'ISF. J'ai des amis qui vont y aller et qui n'y prétendrons jamais. Il n'y a pas d'un coté ceux qui, malheureusement, doivent aller aux restos et ceux pétés de tunes. Il y a aussi toutes les classes intermédiaires.
Toujours est-il que comme Barnabé je suis attristée de lire autant de bêtises pour critiquer un acte bénévole. Pourquoi ne pas utiliser ce temps à créer du positif?



Commentaire de Choquant 04/12/2018 08:08:15

Certains vont mettre les pieds sous la table et se faire servir un repas royal sous couvert de générosité. La vrai générosité, le vrai altruisme seraient d'aller consacrer de temps en temps quelques heures au centre des Restos du coeur. Non pas se donner bonne conscience : " Je suis grand seigneur, je dépense 100€" mais si je paie j'en veux pour mon argent d'où l'idée de ces repas gastronomiques.



Commentaire de Barnabé 04/12/2018 09:46:34

Ok. Donc si on suit ce raisonnement on met tout le monde au Fast food pour ne froisser personne. Et toujours pour ne pas faire de privilégiés, on met tout le monde dans la même maison, la même voiture, les même vêtements, la même vie, et surtout tout le monde bosse autant à 70 heures minimum par semaine comme la plupart des artisants, des chefs d'entreprises, des auto entrepreneurs. Ah non pour les 70 heures ça c'est pas possible... Faut pas déconner quand même...



Commentaire de jaquouille 04/12/2018 11:28:26

Nous voici revenu au temp des seigneurs ou les geus a terre attendaient les restes de pitances que les nobles deignaient leurs jeter.et oui en version plus moderne mais dans la meme lignée.



Commentaire de Harcèlement ou pas harcèlement ? 04/12/2018 13:21:07

Cher Barnabé... (c'est vrai que c'est un peu cher, 100 euros...) bref.
Le talent n'est pas compatible avec le harcèlement. On ne détruit pas des gamins de 15 ans, sous prétexte d'être un chef talentueux ou de rendre talentueux ces apprentis. La preuve que ça ne marche pas : il y a pénurie de main-d’œuvre dans ce métier... A cause de qui ? De ton raisonnement Barnabé que je résume : "pour atteindre l'excellence, il faut accepter de souffrir et de faire souffrir". Et puis, je trouve cela lamentable de légitimer le harcèlement en cuisine et que, pour se sentir Homme, il faut maltraiter psychologiquement du personnel, c'est révélateur de VRAIS problèmes de virilité ! Je n'ai pas ce problème, et ne vois donc pas comment je pourrais être jaloux de ceux qui l'ont...



Commentaire de Hé Barnabé ! 04/12/2018 13:31:10

Coucou Mickaël heu Barnabé, maintenant, tout le monde sait que c'est le grand chef qui commande en cuisine et pas la loi.



Commentaire de barnabé 04/12/2018 14:28:18

Et bien... Que de haine, de frustration. Tu n'as rien de mieux à faire que de déverser autant de négatif? Je ne sais pas quel est ton problème avec cette profession mais il faut consulter pour te guérir de ta frustration et de ce manque de virilité que tu décris si bien. La pénurie de main d'oeuvre est également présente dans toutes les professions liées à l'habitat (maçonnerie, électricité, plomberie, peinture, etc...) Et celle là je la connais bien, parce que c'est mon job. Aller sur des charpentes ou des échafaudages quand il fait froid ou qu'il pleut, ça aussi c'est un boulot de cinglé. Alors avec tes apprentis en cuisine bien au chaud qui se font houspillés tu me fais bien rigoler. Va faire des boulots physiques épuisants et on en reparlera.
Et après les initiatives pour les restos tu vas t'en prendre aux Enfoirés? Parce que là aussi c'est un métier quand on essaie de percer c'est encore plus crevard que dans la restauration ou l'habitat.
Encore une fois bravo à ceux qui se bougent le cul et qui donnent de leur temps pour les autres. Ceux là, je les connais. Ils connaissent la réalité du terrain et ils ne passent leur temps à dénigrer les bonnes volontés.
Et tiens, pour info, l'initiative de ce soir est une initiative nationale suivie par des centaines de chefs dans toutes la France et qui existe depuis plusieurs années.



Commentaire de Harcèlement ou pas harcèlement ? 04/12/2018 14:57:03

Beaucoup de blabla Barnabé.
La générosité (de façade), le prestige que tu admires, la dureté des métiers du bâtiment et de l'hôtellerie n'excusent pas le fait de faire souffrir des gens. A défaut d'être un grand chef, il vaudrait mieux être un grand homme : en aidant les jeunes, en les respectant, en leur faisant aimer le métier. Mon problème n'est pas avec CETTE profession (j'aime beaucoup la bonne cuisine !) mais avec tous les individus qui se permettent de de malmener les autres (la restauration, hélas est très touchée). C'est du bon sens que d'être CONTRE le harcèlement au travail. Où vois-tu de la frustration, de la haine en moi ? C'est DU BON SENS ! Sauf si tu pratiques toi-même le harcèlement, et dans ce cas, je comprends tout-à-fait ta volonté de soutenir ceux qui exercent le harcèlement, sur des ados. Pour respecter ton langage. OUI, je me bouge "le cul" en défendant à ma manière les autres, les petites gens qui ne peuvent pas se rebiffer. Les applaudissements, les viva les hourras, la gloriole, c'est pas pour moi. Mais ça devrait l'être encore moins pour ceux qui ont des choses à se reprocher. Merci de ne pas changer de conversation en me parant des Enfoirés, du bâtiment, du dénigrement, de mon potentiel d'inactivité, que tu ne connais pas.



Commentaire de Chacun son métier 04/12/2018 15:10:46

Parents d'élèves apprentis, sachez que vous pouvez résilier un contrat et surtout ne vous laissez pas intimider par la hiérarchie. Barnabé, vous connaissez vraisemblablement les métiers du bâtiment mais connaissez-vous les métiers dits de bouche? Non, les apprentis tout comme les chefs ne se contentent pas d'être bien au chaud. Ils travaillent! Et sans aucun doute ils font beaucoup plus d'heures que vous. Il faut aussi savoir et ça, c'est une réalité, que dans ce métier des apprentis sont maltraités. C'est du vécu à travers certains jeunes. Brimades, coups, insultes et j'en passe, même à Saumur. Eh oui! Cela existe et c'est grave. Certains directeurs et professeurs d'apprentissage le savent pertinemment mais ils continuent les yeux fermés à diriger les élèves dans ces établissements qui ne respectent pas l'humain. Cela est inacceptable. Bien sûr, aussi et heureusement, tous les grands chefs ou petits chefs de cuisine ou boulangerie-pâtisserie, boucherie etc... se comportent très respectueusement envers leurs apprentis. (pour barnabé: je suis une autre personne que "harcèlement" qui répond à vos commentaires)



Commentaire de Barnabé 04/12/2018 15:54:12

Il ne s'agissait pas de préjuger de la difficultés d'une profession plus que d'une autre mais de répondre avec autant de violence à un individu qui se permet de dénigrer ouvertement une initiative pour le bien d'autrui. Bien entendu, chaque profession est aussi honorable l'une que l'autre et chacune avec ses propres difficultés et mérites.
En revanche ce que je ne respecte pas c'est qu'on salisse une initiative. Pour participer à nombre d'entre elles, c'est énormément d'énergie et de temps avec comme seule récompense le sourire de ceux qui en bénéficient et c'est largement suffisant en ce qui me concerne. Lorsqu'on utilise notre énergie à une cause pour le bien d'autrui, peut importe laquelle, on ne dénigre jamais ceux qui de leur coté y contribue également. Chacune venant enrichir l'autre.
Je ne suis pas certain que les bénéficiaires des restos seraient très heureux des critiques négatives concernant celle de ce soir. Certaines interventions ici ne sont pas louables.
Sur ce, au revoir aux râleurs et si vous avez de l'énergie dont vous n'avez que faire venez nous aider aux restos au lieu de critiquer au chaud derrière votre écran.


page-precedente

Ajoutez un commentaire à cet article :

 

Les commentaires ne seront pas corrigés.
Ceux comportant des mots grossiers ou portant atteinte à l'intégrité des individus n'étant pas publics ne seront pas publiés.
La courtoisie n'empêche pas la libre expression, nous vous rappelons aussi que le débat s'enrichit d'idées et non de critiques aux personnes.

 

(n'apparaîtra pas
sur le site)

(Email)


Si vous ne réussissez pas à mettre un commentaire, pensez à mettre votre navigateur internet a jour. Pour déposer un commentaire vous devez avoir javascript actif.

Me prévenir si un autre commentaire est déposé pour cet article.

Combien de pattes a un chat à trois pattes ?

 

Votre commentaire sera publié après modération.

Pour faciliter la lecture des commentaires, la longueur des commentaires est réduite et le nombre de caractères est limité à 600...

 

 


Créez votre article ! ICI