Loudun. Nicolas Retailleau met fin à ses jours après un dernier vol d'avion

Le neveu de Bruno Retailleau, président du groupe Les Républicains au Sénat, s'est suicidé ce mercredi 21 novembre. Connu pour plusieurs vols d'avions au cours de cette année, il s'est envolé pour la dernière fois hier après avoir dérobé un avion à l'aéroclub de Marennes (Charente-Maritime). Deux avions de chasse l'ont alors forcé à se poser. Une fois posé à l'aérodrome de Loudun, il s'est donné la mort avec un fusil de chasse.

Nicolas Retailleau lors de son passage en correctionnelle devant le tribunal de Poitiers, le jeudi 30 août dernier


Le jeune homme de 20 ans devait revenir s'expliquer au tribunal correctionnel de Poitiers le 29 janvier 2019, date de la prochaine audience dans cette affaire rocambolesque (relire). Il n'y reviendra pas. Ce mercredi 21 novembre, en début d'après-midi, il a mis fin à ses jours à l'aérodrome de Loudun (Vienne), là où il avait commis son premier vol d'avions.

Un vol aussi bien rodé que les précédents

Nicolas Retailleau, neveu de l'ancien président de la région des Pays de la Loire, avait bien préparé sa sortie. Tôt le matin, ce mercredi, il a dérobé un avion à l'aéroclub de Marennes (Charente-Maritime), après avoir fait les présentations et effectué quelques repérages la veille. Une nouvelle fois au cours de l'année 2018, le jeune homme s'envole alors en toute illégalité... avant d'être repéré par le contrôle aérien. L'appareil ne répondant pas aux ordres, le contrôle aérien envoie sur-le-champ deux avions de chasse à sa rencontre, qui le contraignent à atterrir sur l'aérodrome de Loudun.

Il se donne la mort avec un fusil de chasse

« Ils l'ont contraint à se poser sur l'aérodrome de Loudun. Quand il est sorti de l'avion, il s'est donné la mort avec le fusil de chasse qu'il avait emmené », indique Michel Garrandaux, procureur de la République de Poitiers, dans les colonnes de La Nouvelle République. Un récit d'autant plus glaçant que selon les informations de France 3 Nouvelle-Aquitaine, Nicolas Retailleau a commis son acte sous les yeux des gendarmes. L'histoire de ce jeune homme, atteint de troubles psychiques, a donc pris fin ce mercredi 21 novembre 2018. Au cours de l'année, il avait déjà « emprunté » deux avions dans les aérodromes de Loudun (Vienne) et de Cholet, fin janvier 2018 (relire). Il avait ensuite usurpé l’identité d’un pilote licencié dans la région parisienne, au mois de juin dernier (relire). Il souffrait d'une pathologie mentale de bipolarité.


Article du 22 novembre 2018 I Catégorie : Vie de la cité

 


21 commentaires :


Commentaire de Il est libre 22/11/2018 10:32:29

Max Il est libre max, certain l on vu voler.. Il est libre Nicolas Saluons sa détermination Avec honneur



Commentaire de Il est libre 22/11/2018 10:35:12

Max ..certain l ont vu voler... Il est libre max Il est libre Nicolas Condoléances a la famille



Commentaire de Tristesse 22/11/2018 12:28:49

Comment est-ce possible d'emprunter un avion aussi facilement?
A qui la responsabilité? Condoléances à sa famille et à tous ses proches.



Commentaire de tonton 22/11/2018 14:37:56

Ça a coûté combien à l armée ce caprice de bourgeois malade?



Commentaire de Robert Plant d'Epieds 22/11/2018 16:26:11

C est triste , mais si il était malade , porquou n 'était il pas soigné ?



Commentaire de Responsabilité de la famille 22/11/2018 16:26:53

Le sachant malade et déjà plusieurs fois récidiviste, pourquoi n’a t-il pas été interné ? Il aurait pu crasher son avion sur des habitations, écoles, hôpitaux...



Commentaire de Tonton 22/11/2018 17:15:10

Sa rime avec... Concon la praliné... Si on devait enfermer les bipolaire il y aurait plus grand monde dans les rue



Commentaire de tonton 22/11/2018 17:46:13

Heureusement que ce bipolaire n a pas eu l idée de s écraser en zone urbaine: Et oui, les malades mentaux doivent être suivis pour ne pas nuir aux autres, rien de " concon", juste de la logique !!



Commentaire de Parlons français 22/11/2018 18:13:08

Il n'avait pas "emmené " le fusil de chasse mais emporté .



Commentaire de Marie 22/11/2018 18:44:16

Paie à son âme.
Il ne sera plus là pour lire les âneries de "tonton prend du plomb".
Les bipolaires se mettent eux mêmes en danger mais pas les autres, la preuve de son fusil, il l'a retourné contre lui et non pas vers les gendarmes. En tout cas il avait l'air de bien maîtrisé le vol et le vol de nuit, il devait être un bon pilote tout de même.



Commentaire de Goutte 22/11/2018 18:53:58

Qu'il reposé en paix personnes ne a l'abri de rien condoléances à la famille.



Commentaire de Oui mais ... 22/11/2018 21:34:56

Je suis profondément attristé par le sort de ce jeune. Mais je demande à sa famille ce qu’elle a fait pour lui.



Commentaire de Bertrand49 23/11/2018 01:26:48

Malheureuse cette histoire....
Sa place aurait du être en établissement spécialisé....
Son tonton aurait pu l'aider !!!
Une chance qu'il se soit posé et non pas écraser sur des habitations !!



Commentaire de Oui mais on s en bra 23/11/2018 06:52:00

Ils est parti voler c'est juste ça qu'il faut voir



Commentaire de quel bonne idée 23/11/2018 07:41:27

Elle lui a payé un brevet de pilote



Commentaire de gérard c 23/11/2018 08:18:00

Moi je suis étonné que les aerodrome ne soit pas plus surveillé que cela et que quiquonc puisse voler un avion.



Commentaire de PHILIPPE BODIN 23/11/2018 09:25:14

"bon vol l'ami "



Commentaire de bernadette fourré-jousselin dite mémé 23/11/2018 15:47:44

BRAVO à son Psychiatre, pour lui un grand traitement !!!!!



Commentaire de Il a choisi de partir voler seule 23/11/2018 23:03:06

Il aurait pu partir accompagné en s'écrasant sur Loudun... Après avoir eu la bonne dame de Loudun, marie Besnard. Il aurait eu le bon petit vers de Loudun.. Pas de chance loupe



Commentaire de Jova 24/11/2018 01:46:12

Arrêtez de fantasmer sur le fait que voler un avion est plus dangereux que de voler une voiture, un robin (il a volé cet avion) est en bois! Une simple voiture fait le double de poid, roule le long de passages piétonniers et risque évidemment de faire plus de mal avec un traffic dense.... sortez combien de personnes autre que les passagers meurent dans les petits avions de tourisme, et parlez de terrorisme, on a bien vu que les camions étaient plus à craindre. Arrêtez de répendre des craintes infondées car il n’y a aucun passif, et dans l’avenir, tuer quelqu’un au sol est plutot improbable. E



Commentaire de FMR 28/11/2018 07:50:38

Nous comprenons la souffrance extrême de ce jeune homme. Il a choisi sa fin. Qui pouvait l'en dissuader ? Des milliers de jeunes gens souffrent de ces troubles. La société semble inefficace par manque d'amour et de sollicitude.



page-precedente

Ajoutez un commentaire à cet article :

 

Les commentaires ne seront pas corrigés.
Ceux comportant des mots grossiers ou portant atteinte à l'intégrité des individus n'étant pas publics ne seront pas publiés.
La courtoisie n'empêche pas la libre expression, nous vous rappelons aussi que le débat s'enrichit d'idées et non de critiques aux personnes.

 

(n'apparaîtra pas
sur le site)

(Email)


Si vous ne réussissez pas à mettre un commentaire, pensez à mettre votre navigateur internet a jour. Pour déposer un commentaire vous devez avoir javascript actif.

Me prévenir si un autre commentaire est déposé pour cet article.

Combien de pattes a un chat à trois pattes ?

 

Votre commentaire sera publié après modération.

Pour faciliter la lecture des commentaires, la longueur des commentaires est réduite et le nombre de caractères est limité à 600...

 

 


Créez votre article ! ICI