Edito de Michel Choupauvert : Le changement ce n'est pas maintenant...

Au milieu des vociférations qui fusent de toutes parts, cette image trouvée sur les réseaux sociaux est ma préférée de la semaine... Le changement des mentalités... Ce n'est pas maintenant... La schizophrénie est collective. Après les annonces de fermeture possible de réacteurs anticipée pour Chinon, j'ai du mal a imaginer comme va être vécue la perte de 2 700 emplois pour l'environnement.


Bon, j'avoue ne pas être un très actif du gilet jaune... Je sais que j'en ai un dans ma voiture... Mais où ? Même si je me sens un peu loin, j'apprécie cette jacquerie anti-taxes que mènent des contribuables ruraux enchaînés à leurs voitures pour se déplacer... À regarder le moment, je me dis que "C'est curieux chez les politiques ce besoin de faire des taxes", pour paraphraser Audiard... Je n'arrive pas à comprendre que le seul moyen de gouverner est de mettre des taxes et de créer des dispositifs pour compenser, comme l'a proposé cette semaine le gouvernement perché dans sa tour d'ivoire. Comme si le système n'était pas assez compliqué comme ça !...

L'énergie, facteur de croissance ?

C'est ainsi, le principe choisi est la transition écologique punitive. Je dois être benêt, depuis toujours, j'ai cru, qu'au contraire, travailler à produire une énergie non fossile pouvait être un facteur de croissance. J'ai cru que les brevets découverts de-ci de-là allaient libérer les pays occidentaux de la dépendance aux pays producteurs. Et pourtant... Il y a des superbes idées qui voient le jour : cargos à voile, goudrons photovoltaïques, pétrole artificiel produit avec des micro-algues... Ce dernier point se projette, chez nous, à Thouars dans le cadre du projet Typer (lire ici pour ceux qui ne connaissent pas)

Quid de la fermeture de Chinon

En même temps que la taxe carbone, le sujet de la fermeture de réacteurs nucléaires ressort. Ce fut une des annonces de la semaine. 4 réacteurs seraient sur la sellette. Les syndicats n'ont pas tardé à réagir craignant pour les 2 700 emplois à Avoine. Et pourtant, tout le monde convient que la réponse trouvée, il y a 50 ans, à la "pétrole dépendance" n'est pas la bonne.

Tout le monde est d'accord pour ce changement, mais qui est prêt à changer de modèle ?

Michel Choupauvert


Article du 01 décembre 2018 I Catégorie : Vie de la cité

 


4 commentaires :


Commentaire de Jean 02/12/2018 14:58:05

La lutte contre l'énergie nucléaire (propre s'agissant du CO2) est largement idéologique.La peur des tremblements de terre et raz de marée, de type japonais, improbables en France, a fait perdre la raison à certains ...



Commentaire de Léon Gambetta 02/12/2018 18:18:17

Comment faire? Pas de méthaniseur près de chez moi. Surtout pas d\\\'éolienne dans mon paysage! Trier? C\\\'est trop compliqué.



Commentaire de brugiere 02/12/2018 23:28:56

Il y avait des gens vers 1850 qui pensaient que l'homme ne pourrait pas supporter la vitesse d'un train. Il y a toujours des peureux.
le nucléaire est quand même un savoir faire francais. Nous n'en avons pas beaucoup.
le nucléaire est irremplacable.pour l'instant et malgré les inconvénients il aura encore de bons jours. A moins que les verts et autres attardés ne viennent mettre leur grain de sable.
en ce qui concerne les sites à fermer je ne suis pas trop alarmé car EDF rachète des terrains ?.... qui serviront à quoi?
macron pourrait aussi voir son temps se limiter. Le mouvement



Commentaire de @la rédaction 03/12/2018 09:26:50

Bonjour, nous supprimons environ 20% des commentaires quand ceux ci contiennent des invectives ou des mots grossiers. Nous laissons les attaques à destination des personnes publiques mais les supprimons lorsque c'est à destination d'une personne privée. Il y a forcément des nuances dans chaque cas et le choix est évidemment subjectif.
Là vous êtes très subjectif pour laisser passer certains commentaires.



page-precedente

Ajoutez un commentaire à cet article :

 

Les commentaires ne seront pas corrigés.
Ceux comportant des mots grossiers ou portant atteinte à l'intégrité des individus n'étant pas publics ne seront pas publiés.
La courtoisie n'empêche pas la libre expression, nous vous rappelons aussi que le débat s'enrichit d'idées et non de critiques aux personnes.

 

(n'apparaîtra pas
sur le site)

(Email)


Si vous ne réussissez pas à mettre un commentaire, pensez à mettre votre navigateur internet a jour. Pour déposer un commentaire vous devez avoir javascript actif.

Me prévenir si un autre commentaire est déposé pour cet article.

Quel est le nom du site où vous vous trouvez ?

 

Votre commentaire sera publié après modération.

Pour faciliter la lecture des commentaires, la longueur des commentaires est réduite et le nombre de caractères est limité à 600...

 

 


Créez votre article ! ICI