Economie. Accompagnement et soutien aux entreprises impactées par les mouvements sociaux

Les événements sociaux en cours ont pour conséquences un impact sévère sur l'activité économique, constat partagé par l'ensemble des secteurs économiques. Le Ministre de l’Économie et des Finances, Monsieur Bruno Le Maire, à l'issue de sa rencontre, le 3 décembre dernier, avec les représentants des organisations professionnelles a annoncé un certain nombre de mesures immédiates et concrètes destinées à soutenir les entreprises touchées par ce mouvement.


Au nombre des mesures :

- Des mesures individualisées d'étalement des échéances fiscales et sociales qui seront examinées par la DDFIP, l'URSSAF et la MSA pour les entreprises qui rencontreraient des difficultés de trésorerie.

- la mise en œuvre anticipée et facilitée des mesures d’activité partiel (DIRECCTE).

- La possibilité, actuellement en cours d'étude, d'accorder des ouvertures supplémentaires les dimanches pour les commerces qui n'en bénéficieraient pas, afin de rattraper leur perte de chiffre d'affaires.

- la demande formulée auprès des assureurs d'accélérer les indemnisations d'assurance dans la cadre de la perte d'exploitation pour toutes les branches et secteurs touchés.

- la mise en place de facilités, par la fédération bancaire française, en faveur de l'ensemble des entreprises touchées par ces événements en cas de dépassement de découvert.
des mesures portées par la banque publique d'investissement( BPI), soit l'accroissement de 40 à 70 % de la quotité de la garantie qu'elle accorde sur les crédits de trésorerie, la garantie de préfinancement du CICE en 2019 jusqu'à la bascule en allègement de charges directes et le report d'un certain nombre d'échéances de prêts.

Pour toute précision ou compléments d’informations vous pouvez vous adresser aux services suivants :
- pour les entreprises en difficulté pour s’acquitter de leurs obligations fiscales et sociales : à la Direction départementale des finances publiques à l’adresse mail suivante : ddfip49.pgp.actioneconomique@dgfip.finances.gouv.fr
- pour les mesures partielles et les ouvertures de commerces le dimanche à la DIRECCTE du Maine et Loire aux adresses mail suivantes : Activité partielle : paysdl-ut49.activite-partielle@direccte.gouv.fr - Tel : 02 41 54 53 80 ou 02 41 54 53 82 (service activité partielle) ou 02 41 54 53 52 (standard de l’UD) - Site internet : https://activitepartielle.emploi.gouv.fr. Ouverture des commerces le dimanche : paysdl-ut49.sct@direccte.gouv.fr
- pour la mise en place de facilités, par la fédération française en cas de dépassement de découvert contacter par mail le dispositif de la Médiation bancaire .. La Banque de France se charge de prendre contact avec la ou les banques concernées par l’incident et organise sa résolution avec la banque du chef d’entreprises. Adresse mail : https://mediateur.akio-solutions.com/jamc/persona...
- pour les mesures portées par la banque publique d’investissement (BPI ) : Bpifrance Pays de la Loire tel 02 51 72 94 00 - nantes@bpifrance.fr



Article du 07 décembre 2018 I Catégorie : Vie de la cité

 


6 commentaires :


Commentaire de jean marc f 07/12/2018 12:16:53

Si l’état avait aidé les plus précaires du peuple France ,l’économie des entreprises national seraient au top.Et il n'aurait pas a aider les ets. enfin aider est un grand mot car l’état va créer des aménagements pour être sur qu'il pourrons bien continuer a baiser les ets.



Commentaire de Pierrot de la lune 07/12/2018 19:49:25

bien vue j m F L'état si retrouvera toujours c'est comme les aides pour les créations d'entreprises tu as une ou plusieurs aides des que tu t'en sort on te remets la tête dans l'eau pourquoi il n'y a que 2 Ets sur 5 qui tiennent 5 ans



Commentaire de Surdose des GJ! La Honte! 07/12/2018 21:12:08

A lire Le Point aujourd'hui : "L'un des porte-parole autoproclamés des Gilets jaunes est fonctionnaire sans activité depuis dix ans et touche un salaire de 2 600 euros."
Ensuite: 863 entreprises. C'est, selon nos informations, le nombre d'entreprises qui ont sollicité le gouvernement pour mettre tout ou partie de leurs employés au chômage partiel en raison des blocages et manifestations de Gilets jaunes. 19 000 salariés au total seraient concernés et 8 millions d'euros sont en cours de déblocage p



Commentaire de 2600 07/12/2018 21:44:37

2600€ c’est une honte ?



Commentaire de @2600 08/12/2018 10:04:53

Ce qui est une honte, c'est de se faire passer pour un malheureux alors que ce monsieur gagne 2600 € / mois.



Commentaire de 2600 08/12/2018 13:34:50

Faut voir ... sa famille... ses enfants... ses compétences.
Il n’y a pas que ceux qui gagnent 1200€ par mois à plaindre. Si on ajoute les aides sociales, les apl, les primes rentrée et Noël... ça monte à combien ?



page-precedente

Ajoutez un commentaire à cet article :

 

Les commentaires ne seront pas corrigés.
Ceux comportant des mots grossiers ou portant atteinte à l'intégrité des individus n'étant pas publics ne seront pas publiés.
La courtoisie n'empêche pas la libre expression, nous vous rappelons aussi que le débat s'enrichit d'idées et non de critiques aux personnes.

 

(n'apparaîtra pas
sur le site)

(Email)


Si vous ne réussissez pas à mettre un commentaire, pensez à mettre votre navigateur internet a jour. Pour déposer un commentaire vous devez avoir javascript actif.

Me prévenir si un autre commentaire est déposé pour cet article.

Quelle est la couleur du cheval blanc d'Henri IV après qu'on l'ait peint en vert ?

 

Votre commentaire sera publié après modération.

Pour faciliter la lecture des commentaires, la longueur des commentaires est réduite et le nombre de caractères est limité à 600...

 

 


Créez votre article ! ICI