Le Kiosque Info
Je m'abonne - Saumur | Doué-la-Fontaine | Longué | Baugé | Thouars | Loudun | Chinon | Avoine | Bourgueil
Actualité Agenda Ou sortir ? Ecrivez un article Lettre d'info Envoyer une alerte


Brexit : Christelle Morançais réaffirme les intérêts des acteurs ligériens

A l’occasion de la première « Soirée des Pays de la Loire à Bruxelles » le 6 décembre dernier, plus d’une centaine de personnes, représentants des institutions européennes et de différentes instances nationales ou régionales mais également acteurs publics et privés ligériens, ont assisté à cet évènement, en présence de Christelle Morançais et de Michel Barnier, négociateur en chef pour la sortie du Royaume‐Uni de l’Union européenne. Le communiqué.


« Cette manifestation m’a permis d’exposer, dans le prolongement de la rencontre que j’avais eu en janvier 2018 avec Michel Barnier, les préoccupations liées au Brexit des acteurs des régions Atlantiques et de la région des Pays de la Loire en particulier, notamment dans les secteurs de la pêche, du tourisme et du transport. J’ai souligné le fait que si nous mesurions l’importance des accords qui devront être négociés entre l’Union européenne et le Royaume Uni durant la période de transition, les conséquences pour nos régions Atlantiques risquaient d’être importantes même si elles sont actuellement difficiles à appréhender.

Pour le secteur de la pêche en particulier, l’enjeu est crucial. J’ai insisté auprès de Michel Barnier sur la nécessité de prendre en compte la question de l’application de la Politique Commune de la Pêche après le Brexit, celle du libre accès des navires européens aux eaux britanniques ou encore de la gestion durable et partagée des stocks de poissons. C’est aussi le message que j’ai passé au cours de cette même journée auprès de la Direction Générale des affaires maritimes et de la pêche de la Commission européenne.
Au‐delà de la pêche, j’ai également souligné auprès de Michel Barnier les inquiétudes qui sont celles d’un grand nombre de filières ligériennes, de l’agriculture à l’agroalimentaire, de l’aéronautique au tourisme, du secteur des transports au commerce. Nombre de nos secteurs d’activités seront très probablement fortement impactés.

Michel Barnier a insisté sur le caractère particulièrement complexe des négociations en cours et à venir entre l’Union européenne et le Royaume‐Uni mais a réaffirmé sa volonté de prendre en considération les inquiétudes légitimes des acteurs des Pays de la Loire
. »


Article du 11 décembre 2018 I Catégorie : Vie de la cité

 


Il n'y a pas de commentaire à cet article. Soyez le premier !

page-precedente

Ajoutez un commentaire à cet article :

 

Les commentaires ne seront pas corrigés.
Ceux comportant des mots grossiers ou portant atteinte à l'intégrité des individus n'étant pas publics ne seront pas publiés.
La courtoisie n'empêche pas la libre expression, nous vous rappelons aussi que le débat s'enrichit d'idées et non de critiques aux personnes.

 

(n'apparaîtra pas
sur le site)

(Email)


Si vous ne réussissez pas à mettre un commentaire, pensez à mettre votre navigateur internet a jour. Pour déposer un commentaire vous devez avoir javascript actif.

Me prévenir si un autre commentaire est déposé pour cet article.

Combien de pattes a un chat à trois pattes ?

 

Votre commentaire sera publié après modération.

Pour faciliter la lecture des commentaires, la longueur des commentaires est réduite et le nombre de caractères est limité à 600...

 

 


Créez votre article ! ICI