Maine-et-Loire. Face à une situation «dramatique», les commerces pourront ouvrir 2 dimanches de plus

En France, le mouvement des gilets jaunes affecte l'activité commerciale depuis le 17 novembre. En Maine-et-Loire, c'est en tout cas le constat que fait la CCI, qui parle d'une « situation difficile, pour ne pas dire dramatique, que certains acteurs économiques subissent depuis plusieurs semaines ». Son président a donc demandé au préfet du 49 l'ouverture de deux dimanches supplémentaires pour les commerçants, et ce « à titre exceptionnel ».

Les commerçants peuvent faire une demande de dérogation pour des ouvertures supplémentaires pour deux dimanches


À la fin de la première semaine de manifestations et de blocages, la Chambre de Commerce et d'Industrie (CCI) de Maine-et-Loire, par le biais de son président Éric Grelier, avait déjà alerté sur la situation commerciale alarmante dans le Maine-et-Loire (relire).

Un courrier envoyé au préfet du 49

En ce mois de décembre 2018, la CCI 49 a opté pour une nouvelle stratégie. Après l'appel à la responsabilité des manifestants « gilets jaunes » le vendredi 23 novembre 2018, Éric Grelier a envoyé un courrier adressé directement au préfet de Maine-et-Loire, Bernard Gonzalez, le mercredi 5 décembre dernier. Dans celui-ci, il « invite fortement » le préfet « à pouvoir autoriser l’ouverture exceptionnelle des commerces du département le dimanche 30 décembre prochain, ainsi que le 13 janvier 2019, soit le premier jour des soldes d’hiver ». Un courrier qui a semble-t-il été efficace puisque la CCI de Maine-et-Loire a reçu, deux jours plus tard, une réponse positive de la part du préfet Bernard Gonzalez via le service instructeur de la demande, la DIRECCTE des Pays de la Loire, la Direction régionale des Entreprises, de la Concurrence, de la Consommation, du Travail et de l'Emploi.

Des « dérogations au repos dominical »


Le président de la CCI a ensuite annoncé la nouvelle aux réseaux de commerçants de Maine-et-Loire. Dans un mail à l’attention des présidents et directeurs de grandes enseignes, présidents d’association de commerçants, dont Les Vitrines de Saumur, ainsi que des centres commerciaux, Éric Grelier invite les commerçants à « solliciter directement la DIRECCTE de vos intentions d’ouvrir sur ces dimanches et bloquer ces deux dates, quand bien même vous seriez ouvert qu’un seul de ces dimanches ». Ainsi, les commerçants de Maine-et-Loire qui le souhaitent pourront ouvrir un dimanche ou deux, le 30 décembre ou le 13 janvier (ou les deux), en plus de ceux qui leur sont accordés. Si vous êtes commerçants, vous pouvez consulter la procédure à suivre pour une demande de dérogation pour les deux ouvertures supplémentaires le dimanche, en cliquant sur ce lien. « Merci de formuler vos demandes pour le mardi 18 décembre prochain », rappelle le président de la CCI 49. Et de conclure : « La CCI est pleinement mobilisée pour vous accompagner dans le contexte actuel et reste à votre écoute ».

La lettre du président de la CCI 49 adressée au préfet de Maine-et-Loire, ci-dessous :


« Monsieur le Préfet,

Je souhaite attirer une nouvelle fois votre attention sur la situation difficile, pour ne pas dire dramatique, que certains acteurs économiques subissent depuis plusieurs semaines maintenant. Les activités commerciales et de services sont particulièrement affectées.

Nous avons réalisé en début de semaine un sondage auprès des acteurs du département. Sur les 325 premières réponses, on peut mesurer un impact très sensible tant sur la fréquentation des commerces que sur la difficulté de livraison. Les pertes de chiffres d’affaires peuvent tendre jusqu’à plus de 30 % sur cette période qui est, pour la majeure partie de ces acteurs, un des mois les plus importants de l’année.

Dans le cadre des mesures gouvernementales évoquées, il est prévu de faciliter de nouvelles autorisations d’ouverture le dimanche.

Aussi, au regard des autorisations déjà accordées sur les principaux territoires, je vous invite fortement à pouvoir autoriser l’ouverture exceptionnelle des commerces du département le dimanche 30 décembre prochain, ainsi que le 13 janvier 2019, soit le premier jour des soldes d’hiver.

Je vous remercie pour votre réponse rapide sur ces propositions afin que les acteurs économiques puissent d’une part s’organiser et d’autre part que la communication soit en direction des différents publics concernés et de la clientèle.

Je reste à votre écoute et à votre disposition pour évoquer cette situation et y apporter les réponses les plus adaptées.

Je vous prie de croire, Monsieur le Préfet, à l’expression de mes sincères salutations ».



> Lire la suite de l'article en cliquant sur le PDF joint.

Article du 13 décembre 2018 I Catégorie : Vie de la cité

 


12 commentaires :


Commentaire de bleu blanc rouge 13/12/2018 19:05:42

c'est a mourir de rire les grandes enseignes en difficultés macron a que de donner des moyens au petites gens que nous sommes et nous consommerons de plus belle



Commentaire de PHILIPPE BODIN 13/12/2018 19:09:15

sans modération........
Les gilets jaunes c'est l'arbre qui cache la foret!
la baisse du pouvoir d'achat des francais est la cause principale du recul des ventes et non la revolte du peuple!



Commentaire de faut arreter la psychose 13/12/2018 19:09:26

le barage des gilets jaunes n est en rien responsable de la défection des achats.. , il y a u n manque notoire de pouvoir d achat point ce que l on depense dans le carburant on ne le depense pas chez le marchand de frusque.. qui va nous vendre avant les fetes une robe a 200 euro que l on va retrouver le jour des soldes a 40 €, donc avant toutes choses ne prenez pas des marges hors de proportion, et arretez de prendre le consomateur pour une con et un puits sans fonds..



Commentaire de Alex 14/12/2018 07:09:13

Baisse du pouvoir d'achat : pas si sûr. Le premier supporter du mouvement des gilets jaunes, c'est Amazon : chiffre d'affaires en progression de + de 30 % en ce moment, société qui d'ailleurs ne paye pas d'impôts en France... A côté, bientôt plus de commerces en centre ville : tristounet !



Commentaire de Faut arrêter le déni aussi! 14/12/2018 07:37:21

Quel égoïsme et quelle mauvaise foi ces gilets jaunes! Ce mouvement des GJ est bel et bien une entrave aux travailleurs et aux commerces dans toute la France. Vous pouvez prétendre le contraire mais c'est la réalité.



Commentaire de Faluns d'Anjou 14/12/2018 09:43:29

Vraiment désolée pour les petits commerçants des centres villes et des villages qui souffrent déjà de la grande distribution "qui font un pognon de dingue" et qui sont obligés, pour beaucoup, de mettre la clef sous la porte. Il faut privilégier les commerces de proximité et les soutenir contre la mondialisation



Commentaire de Beaupere 14/12/2018 10:35:44

Le manque d argent est pour beaucoup dans la baisse du chiffre d'affaires des commerces rien à voir avec. Les gilets jaunes qui laisse passer pour les petites commerces.les marchés de Noël prix inabordable très cher .moi rien....je crois que le français mélangent tout très triste de voir le peu de intelligence de certains certaines penser à vos enfants .......les commerçants ne souffrent pas plus que moi alors je suis avec les gilets jaunes marre de cette politique de riche .....



Commentaire de on n est pas dans le deni 14/12/2018 12:05:11

franchement quand on voit la debauche de bouffe dans les grandes surface c est a gerber,, noel c est le 25 decembre si j ai a acheter du chocolat, du foie gras une buche de noel, une dinde j irai le 22 ou le 23 , quand on voit dans les grandes surface le 3 decembre des galettes des rois pour le 6 janvier,.. on reve aprés le 6 janvier on verra fleurir les oeufs de paques.. et les fournitures scolaires le 15 juin pour la rentrée de septembre 2019 , si le chaland est assez c, euh bete pour se laisser prendre au piege.. alors, mais la réponse la plus emblematique, c est augment



Commentaire de Vicomte 17/12/2018 16:20:06

Partageant certaines des revendications des gilets jaunes, je conteste toujours les méthodes non démocratiques et irrespectueuses prises par ce mouvement (ou plutôt par ces mouvements car on a vraiment l'impression que chacun revendique pour ses préoccupations personnelles plutôt que pour le bien commun).
Depuis la mi-novembre, je réponds aux GJ que ce n'est pas en s'attaquant aux autres Français qu'on va améliorer son propre futur.
Le manque d'éducation, de culture et de réflexion d'un certain nombre de personnes participant aux débats me surprend toujours autant (en même temps, quand o



Commentaire de objectivité 18/12/2018 11:09:29

La hausse des achats sur internet pour les fêtes de fin d'année n'est que la suite logique au mouvement des gilets jaunes.
Les français n'auraient réellement plus les moyens d'acheter leurs cadeaux de Noël, Amazon et les autres sites auraient eux aussi une baisse de chiffres d'affaires conséquente.
Aux gilets jaunes : irez-vous discuter avec tous les commerçants et chefs d'entreprise qui devront mettre la clé sous la porte ou qui prendront la décision de quitter la France pour s'installer ailleurs ? Je ne pense pas.
Vous critiquer les dirigeants des grandes enseignes mais n'embauchen



Commentaire de The Middle 18/12/2018 13:18:40

Vicomté et Objectivité résument bien la situation. Sur un départ du mouvement bien franchouillard « touchez pas à ma bagnole », on est parti sur des revendications plus pertinentes (pouvoir d’achat, ISF, fraude fiscale ...) ensuite on est tombé sur des jalousies de son voisin (« pourquoi il gagne + que moi, il ne le mérite pas » « des retraités des régimes spéciaux qui gagnent trop » « moi je veux des grosses retraites (même si je n’ai jamais travaillé... ou au noir) »).
Sans compter sur les dégradations, les pillages, les blocages qui pénalisent le peuple jusqu’à mettre en péril des emploi



Commentaire de Faluns d'Anjou 19/12/2018 10:18:08

Je soutiens les Gilets jaunes, à ne pas confondre avec les casseurs qui en toutes occasions en profitent pour se défouler, piller et mettre le b...l. Le mouvement est justifié et je suis fière que les français quittent enfin leur torpeur, abandonnent les écrans et les infos mensongères pour se retrouver dans une grande action de solidarité. Le pouvoir d'achat, la perte de certaines libertés, le train de vie de l'Etat, les gaspillages, les privilèges, sont la conséquence de cette révolte. En ce qui me concerne, sans compter les augmentations tous azimuts, mon salaire a baissé de 20 % en 10 an



page-precedente

Ajoutez un commentaire à cet article :

 

Les commentaires ne seront pas corrigés.
Ceux comportant des mots grossiers ou portant atteinte à l'intégrité des individus n'étant pas publics ne seront pas publiés.
La courtoisie n'empêche pas la libre expression, nous vous rappelons aussi que le débat s'enrichit d'idées et non de critiques aux personnes.

 

(n'apparaîtra pas
sur le site)

(Email)


Si vous ne réussissez pas à mettre un commentaire, pensez à mettre votre navigateur internet a jour. Pour déposer un commentaire vous devez avoir javascript actif.

Me prévenir si un autre commentaire est déposé pour cet article.

Quelle est la couleur d'une cerise bleue ?

 

Votre commentaire sera publié après modération.

Pour faciliter la lecture des commentaires, la longueur des commentaires est réduite et le nombre de caractères est limité à 600...

 

 


Créez votre article ! ICI