Le Kiosque Info
Je m'abonne - Saumur | Doué-la-Fontaine | Longué | Baugé | Thouars | Loudun | Chinon | Avoine | Bourgueil
Actualité Agenda Ou sortir ? Ecrivez un article Lettre d'info Envoyer une alerte


Budget de Saumur Val de Loire. Sommes-nous vraiment récompensé(e)s ?

Lors de la session du conseil d'Agglo de ce jeudi 13 décembre, il était question de finances, notamment du vote du budget primitif pour l'année 2019 (lire notre article). Si le vote s'est établi à l'unanimité des 93 élus, il n'en reste pas moins que les voix se sont déliées avant le vote. Ainsi, Gérard Persin, maire de la petite commune de Montsoreau qui compte aujourd'hui moins de 500 habitants (440), avec une intervention qui a lancé l'auditoire.

Gérard Persin et Jean-Michel Marchand


Gérard Persin, maire de Montsoreau, commune de 440 habitats au sud du Saumurois, aura attendu la fin de la présentation du budget principal de Saumur Val de Loire, faite par le vice-président en charge des finances, Jean-Yves Fulneau, par ailleurs maire de Gennes-Val-de-Loire, pour monter au créneau, avec une allocution bien travaillée.
« Monsieur le Président, chers collègues, en cette fin d’année troublée par des événements dus à un énorme ras-le-bol des Français sur la pression fiscale qu’ils ressentent, je souhaite profiter de ce débat budgétaire pour attirer votre attention sur le poids considérable que représentent les impôts locaux sur les ménages. » Et d'argumenter : « Je me suis livré à un petit exercice en compilant tous mes avis d’imposition depuis 2000 (ndlr. dans sa commune de résidence), date de création de notre première communauté d’Agglomération.
- Le montant de ma Taxe foncière bâtie a progressé de 62% ;
- Celui de ma taxe d'habitation de 60% ;
Tout cela avec la même maison et des revenus en baisse, puisque mon épouse et moi-même sommes retraités depuis 2007.
Durant la même période, l’inflation cumulée a été de 30%, le salaire moyen n’augmentant que de 13% et je ne parle pas des retraites !
Les bases fiscales fixées par l’Etat ont, elles, à peu près suivi l’inflation.
La commune de Montsoreau a procédé à une seule augmentation du taux de la taxe d’habitation de 0,5% en 2011.
Les deux plus fortes hausses sont à imputer au département avec 123% d’augmentation depuis 2000 sur le montant de la taxe sur le foncier bâti et à notre Agglo, pour laquelle la part a augmenté de 131% sur la taxe d'habitation.
La taxe sur les Ordures ménagères a, elle, progressé de 70 %. Excusez du peu !

Bien sûr on pourra toujours se dire que notre Agglo s’est vu confier de nouvelles compétences. Mais la vraie question est de savoir si nos administrés contribuables en ont eu pour leur argent ?
Avons-nous de meilleurs services, plus de transports en commun, un meilleur ramassage de nos ordures ménagères ? Les frais de fonctionnement cumulés de l’Agglo et des communes qui la composent ont-ils diminué, avons-nous moins d’agents comme cela aurait dû être le cas ? Avons-nous créé plus d’emplois sur le territoire ? Je suis loin d’en être sûr !
On nous répète depuis 20 ans que plus on est gros plus est fort. Qu’on nous le prouve !
Ce qu’il m’est souvent donné de constater, c’est que c’est loin d’être vrai. Imaginez-vous, chers collègues maires de petites communes que vous auriez pu voir plus que doubler le prix d’un de vos bâtiments municipaux comme cela a été le cas pour notre théâtre ? Vos administrés et le Trésorier vous auraient vite rappelés à l’ordre ! Eh bien dans une grosse structure, tout cela passe comme une lettre à la poste.
Moi je vous dis que plus on grossit, moins les élus maîtrisent des sujets de plus en plus complexes et plus on laisse le champ libre à la technocratie. Or, les technocrates ne sont jamais responsables devant les électeurs. Et on a là la cause essentielle du malaise qui frappe la France en ce moment.

Quand notre première Agglo a fêté ses 10 ans, j’avais suggéré que l’on fasse un audit, un bilan de ces 10 ans d’activité. Il s’agissait d’une collectivité nouvelle, il eût été intéressant de le faire pour corriger d’éventuelles dérives. Mais bon, on a préféré botter en touche, en me faisant comprendre que ma demande était bien saugrenue. On préfère manifestement la méthode COUÉ, beaucoup plus politiquement correcte.

Il faudra bien pourtant, monsieur le Président qu’on rende un jour des comptes à nos contribuables, qu’ils sachent si la Communauté d’Agglomération améliore vraiment leur quotidien sans peser sur leur pouvoir d’achat, ce qui à mon sens aujourd’hui n’est pas le cas. Permettez-moi de vous faire part de mon inquiétude quand on sait qu’on a toujours tendance à prendre de nouvelles compétences sachant que lorsqu’on ne les choisit pas, l’Etat, dans sa grande générosité nous les impose, comme le fait la Loi GEMAPI (ndlr Gestion des Milieux Aquatiques et la Prévention des Inondations).
Vous allez me dire : peu importe, puisque très bientôt 80% des Français seront exonérés de la taxe d’habitation - parions d’ailleurs que les collectivités territoriales vont s’engouffrer dans la brèche pour augmenter les taxes foncières ou la CFE (Cotisation Foncière des Entreprises, anciennement taxe professionnelle) ! Mais qui va payer pour eux ? Les 20% restants ? Plus sûrement nos enfants et petits enfants, auxquels il faudra un jour présenter la facture.
»

Réponse de Jean-Michel Marchand en 5 points

Après avoir été applaudi par l'assistance, Jean-Michel Marchand, sans broncher, lui a répondu aussi didactiquement : « Je répondrai en 5 points : Primo, nous ne sommes des technocrates, loin s'en faut. La preuve en est que les 2 vice-présidents qui ont suivi la préparation de ce budget (ndlr. Jean-Yves Fulneau, maire de Gennes Val de Loire et Michel Pattée, maire de Doué en Anjou) ont une parfaite maîtrise du sujet ! Deuxièmement, nous avons les compétences que l'on nous a imposé de prendre ; Tertio, serions-nous en capacité, nous petites communes d'avoir ce que nous avons, en matière de services sans l'agglo, comme par exemple, le service des déchets ? Quatrièmement, je pendrai le sujet de la désertification médicale de nos territoires. C'est un service qui relève du secteur privé alors que la majorité de nos concitoyens prennent cela pour un service public ! Enfin, cinquièmement, il faut faire la part des choses et ne pas faire porter l'entière responsabilité à l'agglo ! »

Jeu d'interventions

Pour Gérard Persin, la chose est entendue. S'il ne remet pas en cause l'intérêt communautaire il signifie qu'il a « juste souhaité par ses paroles attirer l'attention » sur la reprise de compétences et de l'augmentation des charges qui vont avec.
Le Président Marchand a tenu à aller plus loin dans le questionnement : « Est-ce une bonne chose que de supprimer la taxe d'habitation ? C'est facile que d'un côté l'Etat permette aux collectivités d'annuler cette taxe, mais d'un autre côté de les autoriser à lever la taxe GEMAPI ! »

Bruno Cheptou, élu de Doué en Anjou et par ailleurs Conseiller départemental : « On doit aussi être en capacité de dire ce qui va bien ou ce que cela nous permet en matière de service. La question, selon moi, est plus de se demander comment on va faire mieux avec ce que l'on a et comment on va créer de nouvelles initiatives pour que l'ensemble des habitants soit pris en compte. Bref, il s'agit plus d'un débat de qualité et de projets plutôt que d'opposition. »

Jean-Michel Marchand : « Nous devons faire de l'année 2019 une vraie année de réflexion notamment en matière de mobilité ou encore d'équipements de loisirs et faire en sorte que notre agglo soit en capacité de répondre en matière de services équitables pour tous, comme par exemple les investissements que nous faisons sur les piscines ou encore les médiathèques. Investir 4 millions d'euros dans une piscine couverte à Longué, c'est permettre à ce que tous les enfants du territoire profitent du programme de natation scolaire. » Et de conclure : « Nous sommes dans une période de montée en puissance. Demain, nous devrons être en capacité de répondre aux besoins de tous nos concitoyens et rendre les services qu'une commune ne pourrait faire seule. »

Michel Apchin, élu de la Ville de Saumur, ancien maire et ancien président de l'agglo : « J'ai bien pris acte du budget de 120 millions, 80 pour le fonctionnement et 40 pour l'investissement. Mais la finalité d'un EPCI (ndlr Etablissement Public de Coopération Intercommunale) c'est avant tout une communauté d'investissement. Or aujourd'hui, nous investissons 1 € mais nous en dépensons 2 en fonctionnement. Cela devrait nous amener à réfléchir. »


Jean-Michel Marchand
: « La mise en place d'équipements structurants (piscines, médiathèques,...) nous amène de facto des frais de fonctionnement, car derrière il y a obligatoire de l'investissement humain, comme nous le répète Michel Pattée (ndlr vice-président en charge des moyens humains et de la mutualisation).»

Gérard Persin : « Aujourd'hui, il faut changer de logiciel et avoir des idées nouvelles. Je prends juste l'exemple des transports : pour pallier à des carences sur leurs réseaux, certaines agglo ont mis en place le « réseau pouce », à savoir une sorte d'auto-stop organisé. Pourquoi ne le faisons pas rapidement chez nous ? »

Jean-Michel Marchand : « On a mis en place le TAD (ndlr Transport à la Demande). Certes le coût en est élevé, mais c'est beaucoup moins cher que de mettre en place des lignes régulières.»

Guy Bertin
, vice-Président en charge des transports, par ailleurs Maire de Neuillé et ancien président de Saumur Agglo : « Notre problème c'est de communiquer pour savoir ce que nous avons et mettons en place, à disposition des habitants. Dans cette optique, en 2019, nous avons pour projet un forum citoyen sur la mobilité, circulant sur le territoire. Et fin septembre, nous établirons une feuille de route à tous les niveaux, communal et intercommunal. »


Article du 14 décembre 2018 I Catégorie : Vie de la cité

 


9 commentaires :


Commentaire de Robert Plant d'Epieds 14/12/2018 15:50:19

Bravo monsieru Persin , vous avez tout dit



Commentaire de sablons 49 14/12/2018 17:42:36

Absolument d'accord avec ce maire clairvoyant... Et pas mais pas du tout convaincu par les réponses fourbes des politiciens aux manettes de l'agglo !!! Une usine à gaz voila ce qu'est cette Agglo !



Commentaire de Bellevinois ?? 14/12/2018 18:22:47

C est pareil pour les communes nouvelles, plus gros egale en théorie plus fort et économique. Quand on voit les exemples des Agglo ça me fait doucement rire ou plutôt pleurer. N'est pas M.Froger. on en reparle dans 10 ans ?



Commentaire de Jiji 14/12/2018 18:50:33

Fonctionnement. Elus montres l exemple baisser vos indemnites!!! Pas cap!! Ou supprimer 1 sur 2 agents dans les services!!



Commentaire de Coco 14/12/2018 19:02:34

C’est la bande à Macron !!!!!
que des paroles de technocrates !!!!!
et surtout pour s’en mettre plein les poches
vives les gilets jaunes



Commentaire de Y a pas photo 15/12/2018 08:31:47

Je préfère "la bande à Macron" que la bande à Coco toute vêtue de jaune!



Commentaire de @jiji 15/12/2018 09:27:32

raisonement de molusque...Si on supprime des agents vous n'aurez plus un service de qualité et vous irez manifester votre mécontentement...Vous aurez l'air fin et C...



Commentaire de bleu blanc coeur 15/12/2018 13:07:22

bravo Monsieur Persin mais chers lecteurs du kiosque si M Mortier était l'auteur de ces déclarations vous l'auriez déplorés une histoire d'homme probablement



Commentaire de brette 20/12/2018 13:51:13

Bravo Mr Persin,avec des élus comme vous,nous nous serions épargné la révolte des gilets jaunes en Décembre....
Est il normal,voire honnete de tolerer la place préponderante des frais de fonctionnement lors de tout investissement ?
Messieurs les élus,ne seriez vous pas plus regardant s'il s'agissait de vos propres deniers? Dans quel monde vivez vous?
N'avez vous pas un role pédagogique à l'égard de vos électeurs afin qu'une gestion réaliste prennent le pas sur les égos et désirs de chacun?


page-precedente

Ajoutez un commentaire à cet article :

 

Les commentaires ne seront pas corrigés.
Ceux comportant des mots grossiers ou portant atteinte à l'intégrité des individus n'étant pas publics ne seront pas publiés.
La courtoisie n'empêche pas la libre expression, nous vous rappelons aussi que le débat s'enrichit d'idées et non de critiques aux personnes.

 

(n'apparaîtra pas
sur le site)

(Email)


Si vous ne réussissez pas à mettre un commentaire, pensez à mettre votre navigateur internet a jour. Pour déposer un commentaire vous devez avoir javascript actif.

Me prévenir si un autre commentaire est déposé pour cet article.

Quelle est la couleur d'une cerise bleue ?

 

Votre commentaire sera publié après modération.

Pour faciliter la lecture des commentaires, la longueur des commentaires est réduite et le nombre de caractères est limité à 600...

 

 


Créez votre article ! ICI