Le Kiosque Info
Je m'abonne - Saumur | Doué-la-Fontaine | Longué | Baugé | Thouars | Loudun | Chinon | Avoine | Bourgueil
Actualité Agenda Ou sortir ? Ecrivez un article Lettre d'info Envoyer une alerte


Hôteliers Saumurois : Entre inquiétude et espoirs

Décembre est l'heure des bilans. Les hôteliers du Saumurois réunis en association n'ont pas manqué de le faire lors de leur assemblée annuelle. Leur président, Claude Goaty et leur vice-président Julien Reix, ont fait part des difficultés du secteur, notamment en cette fin d'année avec les manifestations des Gilets Jaunes. Mais ils ont exprimé leur confiance dans le développement touristique saumurois.


En Saumurois, il y a désormais plus de chambres disponibles dans l'hébergement alternatif (1 300 à 1 400 dans les Chambres d'hôtes, airbnb et les gites) que dans l'hôtellerie traditionnelle (900). Une situation concurrentielle forte pour les hôteliers, que souligne Claude Goaty : "Airbnb progresse de 20% par an. L'offre devient de plus en forte. Je ne dis pas qu'il faut interdire son développement. Au contraire, il est important que l'offre soit diversifiée et que les opérateurs se battent pour faire venir les touristes en Saumurois. Mais il ne faut pas qu'il y ait de distorsion de concurrence. Il faut que les impôts et taxes soient les mêmes pour tous. En France deux hôtels ferment par jour. A Saumur, le village Hôtelier près de l'ENE a été liquidé. Et certains, avec la baisse de fréquentation de cette fin d'année due aux manifestations, entament leur trésorerie." Pour lui, ce sont les hôtels d'entrée de gamme qui sont les plus touchés : "Les chiffres que nous avons montrent que, même s'il y a une relative stabilité cette saison (-0.2%), ce sont les hôtels d'entrée de gamme qui sont le plus en prise avec la concurrence. Ils chutent de 4%. De plus, on se rend compte que l'offre est de plus en plus importante, quand on constate que le nombre de jours par mois où nous sommes tous complets dans la saison a fortement baissé. Il est passé de 7 à 5.6 jours.". Une distorsion de concurrence qui va évoluer avec la hausse de la taxe de séjour vouée à l'augmentation : Elle passe d'un tarif fixe de 70 cts par nuit à 3% dans la limite de 200 €.

De l'espoir tout de même


Les hôteliers ne se veulent pas que négatifs et ils se félicitent du travail fait avec les partenaires, notamment avec les contrats d'apprentissage qui viennent d'être passés. Julien Reix : "On a du mal souvent à recruter, mais là avec les organismes de formation, la Maison de l'Emploi, Pôle Emploi et la CCI, on a réussi un bon travail. 10 hôtels ont participé et 13 contrats ont été passés avec des personnes motivées qui débuteront d'ailleurs le 24 décembre. C'est courageux d'avoir accepté." Claude Goaty, lui apprécie aussi le travail fait avec la nouvelle SPL Tourisme qui existe depuis un an : "Il est encore un peu tôt pour juger, mais on sent qu'il y a une vraie réflexion stratégique. Un calendrier des grandes manifestations a aussi été calé. Il a été évité que des grandes manifestations se chevauchent comme l'année passée, le Marathon et un gala du Cadre Noir." Pour les hôteliers, l'évènementiel est essentiel et le club qui les fédère est prêt à s'investir, explique Julien Reix : "Nous réfléchissons à un ou deux évènements innovants qui pourraient s'installer en dehors de la pleine saison". En attendant, Claude Goaty fonde de grands espoirs sur la redynamisation du Château : "Le volet évènementiel et la mise à disposition de salles de réception au Château qui ont été annoncés pour 2019 ne peuvent être qu'un plus".


Article du 15 décembre 2018 I Catégorie : Vie de la cité

 


4 commentaires :


Commentaire de Concurrence 16/12/2018 09:30:31

Bien sûr, il faut de la concurrence mais il ne faut pas qu'elle soit trop importante non plus sinon il y aura des perdants.
C'est bien pour cela qu'il ne faut pas non plus de nouveau bar en ville comme celui envisagé dans la chapelle saint-Jean.



Commentaire de Mad 17/12/2018 00:34:53

@Concurrence

Pourriez-vous m'indiquer un seul bar succeptible d'accueillir une bande de potes qui se sentirait comme à la maison avec assez d'espace et assez de sympathie avec les gérants du bar dans le centre-ville ?

Oui, il n'y en a aucun. Ne pas confondre café avec bar s'il vous plaît. Le bar de la Chapelle St-Jean est une aubaine. Des centaines de jeunes (et moins jeunes) n'attendent que ça. Tous les cafés du centre-ville, aussi sympatoches qu'ils soient, sont soit trop petits, soit trop conventionnels, soit trop froids. Il ne s'agit pas de s'asseoir et de boire une bière et de repartir, ça c'est pour les touristes et les après-midis pluvieux entre deux magasins. Un bar, c'est un endroit où se retrouver plusieurs heures entre amis, à déguster plusieurs bonnes boissons, à écouter de la musique et à bavarder et se sentir bien. C'est cela que nous attendons. C'est cela que l'on nous promet.



Commentaire de Barnabé 17/12/2018 21:20:24

La vraie concurrence c'est quand tous les acteurs économiques sont alignés sur les mêmes taxes. Que des professionnels soient imposés et que pour des particuliers ce soit de l'argent de poche c'est déloyal. Malheureusement c'est une pratique qui tend à se développer pour beaucoup de professions. Il devrait y avoir une carte professionnelle obligatoire quelle que soit la profession.
Ce n'est pas l'ouverture du bar dans La Chapelle St Jean qui va changer le donne pour les autres.... Commentaire superflu.



Commentaire de Viau 18/12/2018 21:45:00

La concurrence est mondiale . Personne ne doit sans inquiète et l uberiser est en marche . C est ainsi ....


page-precedente

Ajoutez un commentaire à cet article :

 

Les commentaires ne seront pas corrigés.
Ceux comportant des mots grossiers ou portant atteinte à l'intégrité des individus n'étant pas publics ne seront pas publiés.
La courtoisie n'empêche pas la libre expression, nous vous rappelons aussi que le débat s'enrichit d'idées et non de critiques aux personnes.

 

(n'apparaîtra pas
sur le site)

(Email)


Si vous ne réussissez pas à mettre un commentaire, pensez à mettre votre navigateur internet a jour. Pour déposer un commentaire vous devez avoir javascript actif.

Me prévenir si un autre commentaire est déposé pour cet article.

Quelle est la couleur du cheval blanc d'Henri IV après qu'on l'ait peint en vert ?

 

Votre commentaire sera publié après modération.

Pour faciliter la lecture des commentaires, la longueur des commentaires est réduite et le nombre de caractères est limité à 600...

 

 


Créez votre article ! ICI