Le Kiosque Info
Je m'abonne - Saumur | Doué-la-Fontaine | Longué | Baugé | Thouars | Loudun | Chinon | Avoine | Bourgueil
Actualité Agenda Ou sortir ? Ecrivez un article Lettre d'info Envoyer une alerte


Allonnes. Fleuron d'Anjou veut s'agrandir de 2 000 m² pour développer ses légumes frais

Fleuron d’Anjou est une des premières sociétés françaises spécialisées dans la production et la commercialisation de fruits & légumes et de fleurs & plantes. Pour le développement de son activité légumes frais, l'unité d'Allonnes, au nord du Saumur, souhaite agrandir sa station actuelle de 2 000 m². Le permis de construire a été déposé il y a un mois. S'il est validé, la station pourrait être mise en service à la rentrée 2019...

Fleuron d’Anjou produit 45 000 rolls par an en fleurs & plantes et 12 000 tonnes par an en fruits & légumes


L'entreprise Fleuron d’Anjou, située sur la zone artisanale de La Ronde à Allonnes, envisageait en premier lieu une extension de 3 300 m². « L'agrandissement est toujours d'actualité, mais sur une surface moindre : 2 000 m² », précise Pascal Prat, directeur de la coopérative. Le permis de construire, déposé il y a 1 mois, concerne un agrandissement à l'arrière de la station existante. Il permettra l’installation de nouvelles lignes et le développement de l’activité légumes frais, dont les asperges.

Les asperges à l'origine de l'agrandissement

Aujourd'hui, la société reçoit, lave et conditionne ses asperges, ses légumes racines et sa mâche dans la même station. Victime de son succès, Fleuron d’Anjou connaît actuellement « un problème de place pour développer notre activité asperge en forte croissance », explique le directeur général. Si le permis de construire est validé, Fleuron d’Anjou pourra déplacer ses lignes de légumes racines et de mâche dans le nouveau bâtiment de 2 000 m² pour « désencombrer » l'activité asperge, « tout en modernisant les deux lignes », ajoute Pascal Prat. Toutefois, le directeur tient à indiquer qu'il s'agit d'un « projet » : « Nous dépendons des autorités compétentes. Pour qu'un permis de construire soit validé, il faut compter environ 3 mois. C'est le process normal ». Dans l'absolu, l'entreprise, qui compte plus de 140 salariés (permanents) pour ses 900 hectares de surface cultivés, pourra commencer les travaux en février ou mars 2019... Il faudra ensuite ajouter 4 à 5 mois de chantier pour une mise en service de la station à la rentrée automnale, idéalement au mois de septembre prochain.

Un investissement de plus de 2 millions d’euros pour la coopérative

Dans l'attente de la validation du permis de construire, l'entreprise angevine (photo ci-contre) est entrée dans une phase de consultations des entreprises du bâtiment pour la réalisation des travaux. Les appels d'offres seront étudiés à partir du mois de janvier 2019. Par ailleurs, « un dossier ICPE (NDLR Installation Classée pour la Protection de l'Environnement) a été déposé au niveau de la DREAL (NDLR Direction Régionale de l'Environnement, de l'Aménagement et du Logement) des Pays de la Loire », confirme Pascal Prat. Pour la société Fleuron d’Anjou, le montant de l'investissement s'élève à plus de 2 millions d’euros. Active depuis 55 ans, l'entreprise regroupe aujourd'hui 100 producteurs coopérateurs et présente un chiffre d'affaires de 68 millions d'euros.


Article du 18 décembre 2018 I Catégorie : Vie de la cité

 


4 commentaires :


Commentaire de Fifi 18/12/2018 12:57:52

Fleuron d anjou devrait acheter la commune entierement. Avec des elus maraichers ca aide!! Serres. Tunnels. Methan. Impermeabilite des sols.... que des points positifs... ah oui l emploi j ai oublie.



Commentaire de anthony 18/12/2018 17:27:10

FIFI tes neuronnes doivent etre attaqués
je ne sais ou tu habites mais déménage car le methane t'attaque ou va acheter un cerveau a leclerc .............



Commentaire de gedeon 18/12/2018 19:01:12

Mais que vous faut-il au juste ? Disons bravo à cette entreprise et réjouissons nous qu'elle puissent apporter de l'emploi, une certaine renommée pour la région. Mais vous avez certainement mieux à proposer. C'est vrai



Commentaire de objectivité 20/12/2018 13:54:41

bien dit "Gédéon" :
pour une fois qu'une entreprise souhaite rester dans le Saumurois, on ne peut que l'encourager et s'en réjouir !
Mais nous le savons tous, les français aiment râler, ils méprisent la réussite de son voisin. C'est bien connu
Fleuron d'Anjou : je vous souhaite une belle réussite et une bonne continuation dans vos projets.


page-precedente

Ajoutez un commentaire à cet article :

 

Les commentaires ne seront pas corrigés.
Ceux comportant des mots grossiers ou portant atteinte à l'intégrité des individus n'étant pas publics ne seront pas publiés.
La courtoisie n'empêche pas la libre expression, nous vous rappelons aussi que le débat s'enrichit d'idées et non de critiques aux personnes.

 

(n'apparaîtra pas
sur le site)

(Email)


Si vous ne réussissez pas à mettre un commentaire, pensez à mettre votre navigateur internet a jour. Pour déposer un commentaire vous devez avoir javascript actif.

Me prévenir si un autre commentaire est déposé pour cet article.

Quelle est la première lettre de cette question ?

 

Votre commentaire sera publié après modération.

Pour faciliter la lecture des commentaires, la longueur des commentaires est réduite et le nombre de caractères est limité à 600...

 

 


Créez votre article ! ICI