Saumurois. Coup d’envoi du Plan Climat Air Énergie Territorial

En décembre, une quarantaine d’acteurs (1) impliqués dans le Plan Climat Air Énergie Territorial (PCAET) s’est rencontrée à l’espace Jacques Percereau de Saumur pour une première réunion marquant la constitution du comité technique multi-acteurs. Ce premier rendez-vous a marqué la constitution du comité technique qui aura la charge d’écrire et porter le programme d’actions « Air, Énergie, Climat » pour les 6 ans à venir.


Le PCAET constitue un projet territorial de développement durable, « dont la finalité est la lutte contre le changement climatique et l’adaptation du territoire », explique l'agglomération Saumur Val de Loire.

Un outil important... et obligatoire


Pour la collectivité saumuroise, cet outil d’animation du territoire doit permettre de « définir des objectifs stratégiques et opérationnels afin d’atténuer les conséquences du changement climatique, les combattre efficacement, de développer les énergies renouvelables et de maîtriser la consommation d’énergie, en cohérence avec les engagements internationaux de la France ». En dehors d'être important, le PCAET est surtout obligatoire pour les intercommunalités de plus de 20 000 habitants depuis ce mardi 1er janvier 2019.

« Une opportunité », un « défi à relever ensemble »

« Nous ne souhaitons pas subir le PCAET, mais plutôt en faire une opportunité », a indiqué lors de cette réunion Anatole Micheaud, vice-président délégué à l’environnement, aux déchets et à la transition énergétique au sein de Saumur Val de Loire. « Nous devons valoriser, conforter et impulser de nouvelles initiatives locales en faveur de la lutte et de l’adaptation au changement climatique ». Le PCAET va fixer des orientations, validées par les élus, dans différents secteurs tels que la mobilité, l’habitat, l’agriculture, les déchets ou bien l’activité économique et leur déclinaison sera établie à travers un plan d’actions opérationnelles. Saumur Val de Loire se donne un an pour élaborer le Plan Climat qui sera ensuite soumis à l’avis des services de l’État et de la Région, associés à la démarche. « Ce défi doit être relevé ensemble », poursuit la CASVL.

« Collectivement, nous aurons plus d’impacts »

Pour sa part, Jean-Michel Marchand, président de la communauté d’agglomération Saumur Val
de Loire, a tenu à préciser qu'« il est de la responsabilité de chacun de se mobiliser et de conclure. Collectivement, nous aurons plus d’impacts ». À l’issue de ces échanges, les participants ont visité la chaufferie biomasse (bois-gaz) du Chemin-Vert (photo), qui permet une réduction des émissions de CO2 et qui chauffe les immeubles de ce quartier de la Ville de Saumur et des bâtiments publics (collège, commissariat, etc.). À noter enfin que la prochaine réunion des acteurs du Plan Climat Air Énergie Territorial (PCAET) se déroulera le vendredi 8 mars 2019.

(1) Représentants institutionnels, vice-présidents, conseillers délégués membres de la commission environnement de la communauté d'agglo, chambres consulaires, bailleur social, syndicats et distributeurs d’énergies, conseil de développement, techniciens et acteurs socio-économiques.


Article du 03 janvier 2019 I Catégorie : Vie de la cité

 


1 commentaire :


Commentaire de Oscar+ 03/01/2019 18:03:00

Sculpteurs de fumée ! Quand un garage reprend un véhicule dit polluant... ce dernier part à la casse ! Non non, il est revendu en France, dans les pays de l’Est ou en Afrique ! Alors arrêter de parler de cette France vertueuse et de culpabiliser les Français qui ne seraient pas soucieux de l’environnement !



page-precedente

Ajoutez un commentaire à cet article :

 

Les commentaires ne seront pas corrigés.
Ceux comportant des mots grossiers ou portant atteinte à l'intégrité des individus n'étant pas publics ne seront pas publiés.
La courtoisie n'empêche pas la libre expression, nous vous rappelons aussi que le débat s'enrichit d'idées et non de critiques aux personnes.

 

(n'apparaîtra pas
sur le site)

(Email)


Si vous ne réussissez pas à mettre un commentaire, pensez à mettre votre navigateur internet a jour. Pour déposer un commentaire vous devez avoir javascript actif.

Me prévenir si un autre commentaire est déposé pour cet article.

Quel est le nom du site où vous vous trouvez ?

 

Votre commentaire sera publié après modération.

Pour faciliter la lecture des commentaires, la longueur des commentaires est réduite et le nombre de caractères est limité à 600...

 

 


Créez votre article ! ICI