Le Kiosque Info
Je m'abonne - Saumur | Doué-la-Fontaine | Longué | Baugé | Thouars | Loudun | Chinon | Avoine | Bourgueil
Actualité Agenda Ou sortir ? Ecrivez un article Lettre d'info Envoyer une alerte


Territoire « Zéro chômeur » : Les saumurois à l'école des Mauléonais

Mis en place en 2016, Territoire zéro chômeur de Mauléon sert de cas d'école pour d’autres territoires tentés par l’expérience. Ce lundi 8 janvier, des élus de Saumur Val de Loire ont fait le déplacement. (Source Nouvelle République du 9/01/2019)


En novembre 2016, 10 territoires ont été sélectionnés par la ministre du Travail, Myriam El Khomri, pour se lancer dans l’expérimentation. Ruraux ou urbains, ils comptent tous entre 5 000 et 10 000 habitants et vont expérimenter la démarche pendant 5 ans. Fin novembre, 658 personnes étaient déjà embauchées dans les entreprises à but d’emploi des 10 territoires. Depuis le début de l’expérimentation, ce sont plus de 730 emplois qui ont été créés. Parallèlement, de nouveaux territoires se mobilisent pour entrer dans une 2e étape expérimentale en 2019.(1)

Mauléon, un exemple à suivre

Mauléon, ville de 8 500 habitants proche de Bressuire (Deux-Sèvres), est devenu un territoire « Zéro chômeur ». Comment grâce à l'entreprise solidaire d’initiative et d’action des Mauléonais (Esiam) créée en 2016. Une fierté pour le directeur de l'entreprise Thierry Pain et surtout pour le maire de la commune Pierre-Yves Marolleau. Et, c'est avec satisfaction qu'ils reçoivent régulièrement des délégations d'élus en quête d'idées. Ainsi, ce lundi 8 janvier, c'est une délégation d'élus Saumurois qui avait fait le déplacement pour venir découvrir cette entreprise à but d’emploi créée dans le cadre de l’expérimentation « Territoire zéro chômeur », délégation composée de Jean-Michel Marchand, Président de l'agglo, Marc Bonnin, maire de Montreuil-Bellay et vice-président de l’Agglomération en charge de la formation et Jean-Pierre Brachowicz, représentant d’Emmaus du territoire.

Une réflexion en cours en Saumurois

Ainsi, les élus saumurois ont-il pu découvrir les différents sites sur lesquels travaillent 70 salariés. « Cela fait un an que nous réfléchissons sur ce sujet », explique Jean-Michel Marchand dans les colonnes de la Nouvelle République. Et de continuer : « Nous venons surtout voir ici comment ils s’y sont pris pour démarrer. Notre objectif est de faire partie de la quarantaine de nouveaux territoires zéro chômeur qui vont être lancés en 2019. Notre agglomération compte 100.000 habitants et nous pourrions appliquer cette expérience sur deux ou trois territoires comme celui qui fait l’objet d’une politique de la ville, Montreuil-Bellay et peut-être Doué-la-Fontaine. Nous savions en arrivant ici ce que disait la loi de Territoire zéro chômeur, c’est-à-dire à peu près rien. Nous avons vu ici qu’il faut avoir une volonté politique et mobiliser les acteurs du territoire, élus mais aussi acteurs locaux. »

Pas de copier-coller

Cela étant, pour le président de l'agglo saumuroise, il convient de rester objectif, à savoir ne pas chercher à faire du copier-coller, au regard de contextes sociaux différents : « Le chômage est ici d’un peu plus de 5 % alors qu’il dépasse les 9 % chez nous. Il y a 231 chômeurs de catégorie A à Mauléon contre 6.000 sur notre territoire. Il faudra forcément s’adapter. Et il y a des priorités au dispositif, notamment le choix du directeur, la définition du périmètre du territoire « Zéro Chômeur » qui ne doit pas empiéter sur le secteur commercial. » Mais, selon Thierry Pain, « pas un problème dès lors que l'Esiam offre des prestations non valorisables ou non rentables en interne aux collectivités, aux particuliers mais aussi aux entreprises. » Des prestations, qui selon la Nouvelle République, ont quand même permis à l’Esiam de passer de 75.000 à 200.000 € de chiffre d’affaires.

(1) Toutes les infos en cliquant ici


Article du 09 janvier 2019 I Catégorie : Vie de la cité

 


1 commentaire :


Commentaire de Superdeg 09/01/2019 17:57:16

Subventionner les départs


page-precedente

Ajoutez un commentaire à cet article :

 

Les commentaires ne seront pas corrigés.
Ceux comportant des mots grossiers ou portant atteinte à l'intégrité des individus n'étant pas publics ne seront pas publiés.
La courtoisie n'empêche pas la libre expression, nous vous rappelons aussi que le débat s'enrichit d'idées et non de critiques aux personnes.

 

(n'apparaîtra pas
sur le site)

(Email)


Si vous ne réussissez pas à mettre un commentaire, pensez à mettre votre navigateur internet a jour. Pour déposer un commentaire vous devez avoir javascript actif.

Me prévenir si un autre commentaire est déposé pour cet article.

Quel est le nom du site où vous vous trouvez ?

 

Votre commentaire sera publié après modération.

Pour faciliter la lecture des commentaires, la longueur des commentaires est réduite et le nombre de caractères est limité à 600...

 

 


Créez votre article ! ICI