Le portrait éco. Environnement, économie : remettre la nature au coeur des villes

Remettre la nature au coeur des villes pour faire baisser le thermomètre : tel est l'objectif du collectif Alataac créé au 1er janvier de cette année. Entretien avec Arnaud Delacroix, fondateur d'Alataac et PDG de l'agence saumurois d'urbanisme Talpa, bureau d'études aujourd'hui reconnu au plan national mais aussi européen et dont le siège est à Saint Hilaire Saint Florent. Portrait d'entreprise et d'entrepreneur.

Centre-bourg de Fontevraud-l'Abbaye et son Hôtel de Ville


"En 2050, il fera jusqu'à 50°C l'été au coeur des villes françaises. Pour faire tomber le thermomètre, il faut remettre de la nature en ville", explique Arnaud Delacroix. "Car cela permet de capter du CO2 et de purifier l'air en maîtrisant les sols." C'est ce que propose l'Atalaac, l'Atelier ligérien d'adaptation technologique au changement climatique. Créé le 1er janvier 2019 à Saumur, ce collectif rassemble plusieurs entreprises locales qui oeuvrent pour l'écologie urbaine. "Toitures et chaussées végétales, culture de légumes sur les façades, construction en bois... toutes ces techniques existent et peuvent être appliquées", selon Arnaud Delacroix.

De la R&D au service de la nature en ville

"L'objectif d'Atalaac est de développer des brevets, mais aussi de commercialiser ceux déjà existants, tout un symbole de l'officialisation de la R&D (1) sur l'écologie, la nature en ville", explique le saumurois. "Il y a 15 ans, on passait pour des ovnis, aujourd'hui on se développe un peu partout en France", se félicite l'un des pionniers de l'écologie urbaine.
Et de prendre pour exemple le centre-bourg de Fontevraud : "Nous avons végétalisé la montée Rochechouard (photo ci contre), la place des Plantagenêts et la rue d'Arbrissel. Ce fut une des toutes premières expérimentations qui fut d'ailleurs notre 1ère victoire du paysage pour le Maine et Loire. Il n'y a pas de grandes fosses de plantations, mais l'utilisation des sols vivants sous les pavés, ce qui est le secret de la nature en ville. Et on peut sans encombre toujours y circuler et s'y garer. Ce fut une première pierre à notre édifice. Mais il nous fallait aller plus loin. Ainsi, avons-nous lancé, comme à Verrie, des pavés végétalisés, qui permettent de maîtriser les eaux de pluie."

Plus un rêve

Pour Arnaud Delacroix, "la nature en ville, ce n'est plus un rêve, c'est une réalité. Mais cela ne peut se faire que si l'on travaille sur la vie du sol, ses bactéries, ses mycorhizes (champignons naturels). Et quand je vois l'exemple de Brézé, je suis un peu outré : la chaussée de traversée de bourg et les trottoirs ont été refaits à neuf à grand coup de goudron et de béton ! C'est une hérésie aux abords du château, haut en patrimoine ! " Et de conclure avec des exemples comme des symboles : "Quand on pense réfection de voiries, le mieux c'est d'intégrer le végétal dès le départ. C'est ce que nous avons fait pour le parking de la Gare de la Ménitré, mais aussi la rue piétonne de Colombes dans l'Essonne ou encore, dernier grand chantier, le parking du Parc Astérix, une surface de 7 000 m2 !"

Le cabinet d'études Talpa, tout un palmarès

Arnaud Delacroix n'est pas un saumurois, pourtant il a décidé il y a quelques années d' installer son cabinet d'études, à St Hilaire St Florent. Et celui qui a quitté Paris il y a plus de 10 ans, a depuis un palmarès garni : victoire aux concours des floralies de Nantes (2009), Prix du développement durable au niveau national (2017), 5 victoires des paysages dont 3 au festival de Chaumont, Trophée de l'agence de l'eau Loire-Bretagne, prix Innovert du SIVAL 2015 pour ses Chaussées Végétales, en partenariat avec Falienor-Premier Tech de Vivy,... De ombreux prix et de nombreux chantiers en France et en Europe, mais "très peu en fait en Saumurois", regrette-t-il.

(1) Recherche et Développement.

Infos pratiques : Tout savoir sur l'agence Talpa : https://www.agencetalpa.com/
.


Article du 16 janvier 2019 I Catégorie : Vie de la cité

 


4 commentaires :


Commentaire de Francis Prior 16/01/2019 17:52:24

C'est dans tous les domaines qu'il nous faut agir pour notre Planète mais surtout pour les humains qui y vivent. Ce cabinet saumurois est l'exemple même de ce que l'ingénierie peut apporter pour résoudre une partie de nos difficultés actuelles et surtout futures.



Commentaire de Très bien 16/01/2019 20:12:49

Félicitations à ce Monsieur et que la municipalité de Saumur pense à lui pour ces aménagements végétaux. Faire travailler les locaux un peu plus à Saumur.



Commentaire de Marco 17/01/2019 07:49:12

On n'est pas prêts de le voir à Saumur puisque goulet fait tronçonner les arbres en passant en force malgré l'opposition des habitants et au plus vite pour devancer les décisions de justice qui pourraient l'empêcher de procéder à l'abattage.



Commentaire de Rousseau 17/01/2019 07:55:38

oui, j'espère au moins que notre maire prend conseil pour verdir le centre ville ; quelle tristesse, place st pierre, rue franklin, bilange : du vert, et de l'eau, ça va ensemble, pour rafraîchir, humaniser ; une fontaine serait bienvenue, comme dans tous les centre ville autrefois, et de l'ombre.. merci de ne pas rater le coche pour la réfection en cours


page-precedente

Ajoutez un commentaire à cet article :

 

Les commentaires ne seront pas corrigés.
Ceux comportant des mots grossiers ou portant atteinte à l'intégrité des individus n'étant pas publics ne seront pas publiés.
La courtoisie n'empêche pas la libre expression, nous vous rappelons aussi que le débat s'enrichit d'idées et non de critiques aux personnes.

 

(n'apparaîtra pas
sur le site)

(Email)


Si vous ne réussissez pas à mettre un commentaire, pensez à mettre votre navigateur internet a jour. Pour déposer un commentaire vous devez avoir javascript actif.

Me prévenir si un autre commentaire est déposé pour cet article.

Quelle est la couleur du cheval blanc d'Henri IV après qu'on l'ait peint en vert ?

 

Votre commentaire sera publié après modération.

Pour faciliter la lecture des commentaires, la longueur des commentaires est réduite et le nombre de caractères est limité à 600...

 

 


Créez votre article ! ICI