Doué-la-Fontaine. Les premières caméras de vidéosurveillance installées en 2019

La vidéosurveillance est en réflexion depuis déjà un an sur la commune de Doué-la-Fontaine. Après la réflexion, place à l'action. En 2019, la municipalité, avec l'aide de la gendarmerie nationale, va en effet installer des caméras dans différents lieux de la ville. Selon le maire de Doué-en-Anjou, Michel Pattée, 50% du budget alloué pour ce dispositif seront utilisés en 2019. La mise en place se poursuivra les années suivantes...

Image d'illustration (crédit : Fotolia)


Au début de l'année 2018, la municipalité de Doué-en-Anjou était en phase de réflexion pour l'installation de caméras de vidéosurveillance sur quelques sites majeurs de Doué-la-Fontaine. Les premiers lieux évoqués étaient l’Espace Enfance Jeunesse, situé au 32 bis avenue Saint-Exupéry, près du collège Lucien Millet, ou encore la place des Fontaines, dans le centre-ville de Doué-la-Fontaine.

De la vidéosurveillance, dans quel but ?


Ce système de vidéosurveillance, qui a pour objectif d'enregistrer les images prises sur la voie publique, se présente comme un dispositif bienveillant : protection des bâtiments et de leurs abords, sécurité des personnes et des biens exposés à des risques, prévention de risques naturels, vol ou trafic de stupéfiants, terrorisme… Pour mettre en place la vidéosurveillance dans sa commune déléguée la plus peuplée, Doué-la-Fontaine (7 588 habitants), la mairie de Doué-en-Anjou travaille avec les services de la gendarmerie nationale d’Angers. Ceux-ci avaient déjà réalisé un diagnostic au cours du mois de février 2018. Cette démarche visait à identifier les points névralgiques de la ville douessine.

100 000 euros seront investis sur l'année 2019

« Après un premier travail avec les services de gendarmerie nationale, nous avons commandé un rapport auprès d'un bureau d'étude. La vidéosurveillance sera mise en place dans le courant de l'année 2019 sur certains endroits de l'hypercentre de Doué-la-Fontaine. Le dispositif sera complété les années suivantes sur d'autres lieux névralgiques de la commune », affirme Michel Pattée, le maire de Doué-en-Anjou. En termes d'investissement, 100 000 euros seront investis sur l'année 2019. « Ce budget sera présenté au prochain conseil municipal, le mardi 22 janvier prochain. 50% de la somme allouée pour ce dispositif seront utilisés en 2019. Cela représente un gros investissement, surtout en ce qui concerne la partie technique », ajoute le premier édile douessin, qui précise que ce système de vidéosurveillance « peut être installé par les autorités publiques compétentes, sous autorisation préfectorale ». Il sera géré par les services de gendarmerie nationale, en étroite relation avec la municipalité douessine, « notamment pour identifier les plaques d'immatriculation ou les visages, en cas de besoin », conclut Michel Pattée.


Article du 14 janvier 2019 I Catégorie : Vie de la cité

 


1 commentaire :


Commentaire de Samy Jouglet 16/01/2019 06:55:52

Misère humaine ou quand les pauvres luttes contre les pauvres...


page-precedente

Ajoutez un commentaire à cet article :

 

Les commentaires ne seront pas corrigés.
Ceux comportant des mots grossiers ou portant atteinte à l'intégrité des individus n'étant pas publics ne seront pas publiés.
La courtoisie n'empêche pas la libre expression, nous vous rappelons aussi que le débat s'enrichit d'idées et non de critiques aux personnes.

 

(n'apparaîtra pas
sur le site)

(Email)


Si vous ne réussissez pas à mettre un commentaire, pensez à mettre votre navigateur internet a jour. Pour déposer un commentaire vous devez avoir javascript actif.

Me prévenir si un autre commentaire est déposé pour cet article.

Quel est le nom du site où vous vous trouvez ?

 

Votre commentaire sera publié après modération.

Pour faciliter la lecture des commentaires, la longueur des commentaires est réduite et le nombre de caractères est limité à 600...

 

 


Créez votre article ! ICI