Le Kiosque Info
Je m'abonne - Saumur | Doué-la-Fontaine | Longué | Baugé | Thouars | Loudun | Chinon | Avoine | Bourgeuil
Actualité Agenda Ou sortir ? Ecrivez un article Lettre d'info Envoyer une alerte



Anjou. Tourisme : Bilan 2018 « très satisfaisant », mais impacté par la Coupe du Monde & la canicule

Ce mardi 15 janvier 2019, l'agence Anjou Tourisme dresse le bilan de la saison 2018 qui présente les principales fréquentations touristiques sur le territoire, pour la période allant d'avril à septembre. Dans l’ensemble, Anjou Tourisme parle d'une « saison touristique très satisfaisante en Anjou pour les professionnels du tourisme, malgré des niveaux d’activité disparates entre établissements ». Le bilan de la saison 2018 en chiffres.

L'office de tourisme de Saumur Val de Loire, à Saumur


Anjou Tourisme, l'agence départementale du tourisme de l'Anjou, a défini 5 points à retenir par filières : une fréquentation stable dans les offices de tourisme, une légère baisse de fréquentation dans les campings « provoquée par la diminution du nombre de nuitées françaises, notamment sur le mois de juillet », des indicateurs globalement positifs pour l’hôtellerie de l’Anjou, un volume d’activité en hausse dans les gîtes, mais en baisse dans les chambres d’hôtes du département et une fréquentation stable pour les lieux de visite, « mais avec de fortes disparités entre sites ».

Offices de tourisme : Coupe du Monde et canicule ont impacté le volume d'activité

La tendance de fréquentation des offices de tourisme de l’Anjou est stable, voire en baisse pour certains bureaux d’accueil. « La Coupe du Monde de football et la canicule ont impacté le volume d’activité des Offices sur la période fin juin/début juillet. Cependant le nombre de visiteurs sur le reste de la saison a permis de compenser ce ralentissement. Les grands événements continuent de booster le nombre de contacts », précise Anjou Tourisme. Concernant l'office de tourisme de Saumur Val de Loire (de catégorie I, comme Angers et Cholet), l'agence constate « une fréquentation en baisse tous bureaux confondus sur l’agglomération saumuroise ». Cependant le nombre de visiteurs reste stable pour le bureau de Saumur. Excepté un ralentissement d’activité fin juin et début juillet, l’office note une fréquentation habituelle sur le reste de la saison. « Les fréquentations dans les bureaux sont toujours actives lors des grands événements du territoire (Anjou Vélo Vintage, les Grandes Tablées, Les Journées de la Rose…). Concernant les modes de contact utilisés par les touristes, l’OT constate une émergence des demandes via les réseaux sociaux », note Anjou Tourisme.

Des indicateurs globalement positifs pour l’hôtellerie de l’Anjou (avril-septembre)

820 747 nuitées ont été comptabilisées dans les hôtels de l’Anjou en 2018, soit 3,3 % de nuitées supplémentaires par rapport à la saison 2017. Excepté septembre qui voit son nombre de nuitées diminuer de 2 %, les fréquentations mensuelles des autres mois saisonniers progressent entre 2 % et 8 %. Cette hausse de nuitées influe sur le taux d’occupation du parc hôtelier qui progresse de 2,1 points. Globalement, tous les indicateurs statistiques hôteliers sont positifs.



Les touristes continuent de s’orienter vers les hôtels haut de gamme. Plus de la moitié des nuitées sont réalisées dans les hôtels 3, 4 et 5 étoiles.

Les clientèles étrangères orientent leur choix vers les hôtels haut de gamme, mais dans une moindre mesure par rapport à la saison dernière.

La part des hôtels 3 étoiles et 4-5 étoiles diminue respectivement de 5 points et 2,6 points par rapport à la saison précédente.

Cette baisse profite aux hôtels d’entrée et moyenne gamme qui améliorent
leur part de marché en nuitées étrangères : + 2,4 points pour les hôtels non classés et + 5,2 points pour les hôtels 1-2 étoiles.



NC : non communiqué. Le nombre de réponses à l’enquête INSEE des hôtels étant faible pour obtenir certains indicateurs, il n’a pas été possible d’obtenir des estimations précises.

Hôtellerie : évolution du taux d’occupation mensuel entre 2017 et 2018

Les taux d’occupation mensuels sont tous en augmentation par rapport à 2017. Avec 72,7 % des chambres occupées, juin obtient le meilleur taux saisonnier. Sur septembre, le taux d’occupation augmente, alors que la fréquentation diminue. Cela s’explique par un volume de chambres commercialisées moins important sur la même période comparée à la saison précédente.

À noter :

- Un volume de nuitées en hausse de 3,3 % par rapport à la saison 2017
- Des taux d’occupation en augmentation tout le long de la saison
- Baisse des nuitées belges et britanniques



Hôtellerie (nombre de nuitées) : l’Italie continue de grimper

Les nuitées étrangères ont augmenté de 1,1 % dans les hôtels durant la saison 2018. Le total des nuitées britanniques, belges et allemandes représente un peu moins de la moitié de nuitées étrangères réalisées dans les hôtels (46,4 %). L’Italie continue de grimper dans le classement des nationalités et devance les États-Unis avec 9,5 % de nuitées étrangères réalisées. Toutefois les nuitées belges et britanniques diminuent respectivement de 14 % et 5 %.



Hôtellerie de plein air (avril-septembre)

Après 5 années de croissance, la clientèle touristique des campings de l’Anjou diminue de 0,7 % par rapport à la saison 2017. Malgré un démarrage difficile en avril, les bonnes conditions climatiques de mai ont permis aux campings d’augmenter leurs réservations par rapport à l’an passé. Cependant la haute-saison a démarré tardivement, notamment le mois de juillet qui a vu reculer le nombre de nuitées françaises de 20 %. La saison se termine sur de bonnes notes avec une hausse de nuitées de 3 % et 11 % respectivement pour les mois d’août et septembre. À noter une clientèle touristique qui réside moins longtemps en moyenne dans les campings, en comparaison à la saison précédente (- 0,3 jour).



La majorité des nuitées s’oriente vers l’hôtellerie de plein air supérieure ou égale à 3 étoiles. Le choix est encore plus prononcé pour la clientèle internationale qui concentre 86,8 % du total des nuitées étrangères réalisées dans les campings de l’Anjou. Comparé à la saison 2017, la fréquentation des campings 3, 4 et 5 étoiles diminue de 2 % alors que les campings 1 et 2 étoiles progressent de 7 %. La progression en nuitées des établissements 1-2 étoiles s’explique par la fréquentation plus importante des clientèles étrangères (+ 21 % par rapport à la saison 2017).



NC : non communiqué. Le nombre de réponses à l’enquête INSEE des campings étant faible pour obtenir certains indicateurs, il n’a pas été possible d’obtenir des estimations précises.

Hôtellerie de plein air : évolution du taux d’occupation mensuel entre 2017 et 2018

Les baisses de taux d’occupation sont provoquées en grande partie par la diminution du nombre de nuitées, excepté le mois d’août. Cela se justifie par un volume d’emplacements commercialisés moins important par rapport à août 2017. Le bon niveau d’activité du mois de mai impacte positivement le taux d’occupation mensuel qui obtient la meilleure progression sur la saison (+ 3,9 points).

À noter :

- Baisse de 0,7 % des nuitées campings en Anjou après 5 années de croissance.
- Une haute-saison qui démarre tardivement.
- Augmentation de la clientèle étrangère (+ 3,4 %)



Hôtellerie de plein air (nombre de nuitées) : le Royaume-Uni largement devant

Malgré la diminution du nombre de nuitées britanniques dans certains campings, le Royaume-Uni reste globalement la première clientèle internationale des campings du département, et progresse même de 8 % par rapport à la saison 2017. Les nuitées belges et néerlandaises baissent respectivement de 25 % et 11 %. Quant à la clientèle allemande, elle progresse de 5 %. Ce qui permet à l’Allemagne de devancer la Belgique et de devenir la 3e clientèle internationale à fréquenter les campings de l’Anjou.



Les gîtes ruraux et chambres d’hôtes (avril-septembre)

Durant la saison 2018, environ 3 100 semaines ont été louées par la centrale de réservation des Gîtes de France de l’Anjou. Cela représente 58 % des semaines proposées à la location par les gîtes, soit une augmentation de 5,2 points par rapport à 2017. Avec 81,6 % de semaines louées, le mois d’août obtient le meilleur taux de la saison. À l’exception du mois d’avril, tous les taux mensuels sont en augmentation.

Évolution du nombre de semaines louées en % en 2017 et 2018

Activité Gîtes de France Anjou (Taux de semaines louées 2017 : 58 % ; Taux de semaines louées 2018 : 52,8 %)



Activité des chambres d’hôtes

Les propriétaires de chambres d’hôtes font un bilan plus contrasté de la saison touristique. Des fréquentations en baisse d’après le ressenti des propriétaires. Le manque de clientèles étrangères impacte le nombre de nuitées enregistrées. Beaucoup d’annulation de réservation à la dernière minute.

Lieux de visite




*Soit environ 50% de la fréquentation totale des sites de l’Anjou

Évolution 2018/2017 de la fréquentation des sites touristiques (avril-septembre)

Avec des niveaux d’activité contrastés entre sites de visite, la fréquentation globale des lieux de visite du département ayant répondu à notre enquête est stable comparée à la saison précédente. Cependant en juillet, l’activité au sein des sites ralentit suite à la Coupe du Monde de football et la canicule. Le beau temps de la saison a favorisé globalement l’activité des sites en extérieur (parcs et jardins, batellerie…)

À noter :

- Niveaux d’activité contrastés entre sites de visite
- Ralentissement de l’activité en juillet suite à la Coupe du Monde de football et la canicule
- Fréquentation en hausse dans les sites extérieurs grâce au beau temps



Nota Bene : À la fin de l’année, Anjou tourisme élabore un bilan de saison. Le document analyse pour chaque année, d’avril à septembre, la fréquentation des offices de tourisme et des principales filières du département : hôtellerie, hôtellerie de plein air, hébergements chez l’habitant, sites de visite, manifestations culturelles. Pour Anjou Tourisme, ces bilans de saison touristiques « offrent aux professionnels du tourisme de l'Anjou une meilleure appréhension de leur activité et facilite les missions d’Anjou tourisme en matière de promotion et d'accompagnement de projets ». Ces documents sont élaborés grâce aux offices de tourisme du département, l’INSEE Pays de la Loire, le relais des Gîtes de France, l’Agence régionale des Pays de la Loire et les sites de visite de l’Anjou.


Article du 15 janvier 2019 I Catégorie : Vie de la cité

 


Il n'y a pas de commentaire à cet article. Soyez le premier !

page-precedente

Ajoutez un commentaire à cet article :

 

Les commentaires ne seront pas corrigés.
Ceux comportant des mots grossiers ou portant atteinte à l'intégrité des individus n'étant pas publics ne seront pas publiés.
La courtoisie n'empêche pas la libre expression, nous vous rappelons aussi que le débat s'enrichit d'idées et non de critiques aux personnes.

 

(n'apparaîtra pas
sur le site)

(Email)


Si vous ne réussissez pas à mettre un commentaire, pensez à mettre votre navigateur internet a jour. Pour déposer un commentaire vous devez avoir javascript actif.

Me prévenir si un autre commentaire est déposé pour cet article.

Quelle est la couleur d'une cerise bleue ?

 

Votre commentaire sera publié après modération.

Pour faciliter la lecture des commentaires, la longueur des commentaires est réduite et le nombre de caractères est limité à 600...

 

 


Créez votre article ! ICI