Dossier. Grand Débat National : le courrier adressé aux Maires de France

Dans le cadre du Grand Débat National lancé officiellement hier par Emmanuel Macron, le Président en appelle à la citoyenneté. Voici dans son intégralité le courrier adressé aux Maires de France par Sébastien Lecornu, ministre auprès de la ministre de la Cohésion des territoires et des Relations avec les collectivités territoriales (à télécharger également en PDF).

Le président Macron devant les maires de l'Eure, ce mardi 15 janvier 2019


"Madame la Maire, Monsieur le Maire,

A l’initiative du Président de la République, l’État engage sur tout le territoire un grand débat national, démarche inédite de consultation de tous nos concitoyens, devant leur permettre de témoigner, d’exprimer leurs attentes mais aussi leurs propositions de solutions. Le gouvernement souhaite d’abord les interroger sur quatre grands thèmes : la fiscalité et les dépenses publiques, l’organisation des services publics, la transition écologique, et enfin, la démocratie et la citoyenneté.

Le Président de la République vient d’adresser à tous les Français une lettre qui fixe le cadre et les objectifs du débat et le Premier ministre a détaillé les modalités de mise en œuvre de cet exercice inédit pour notre pays.
Pour assurer la réussite de ce débat, il est nécessaire de l’organiser dans des conditions qui garantissent sa neutralité et son impartialité. A l’image des consultations électorales, son organisation pratique est assurée par les services de l’État. Une mission du grand débat national a été créée et est placée sous l’autorité du Premier ministre. Elle met à votre disposition des ressources documentaires, y compris sur le volet pratique, pour organiser les débats et assurera le suivi quotidien de son déroulement. Dans chaque préfecture, un référent du grand débat national a été désigné pour être votre interlocuteur territorial.

Au nom du gouvernement, la mobilisation des différents acteurs pour le grand débat sera assurée par Emmanuelle Wargon, Secrétaire d’État auprès du ministre de la transition écologique et solidaire, et par moi-même.
Pour garantir l’indépendance du grand débat, un collège de garants sera désigné. Indépendants du gouvernement et reconnus pour leur engagement au service de l’intérêt général, ils s’assureront de l’impartialité et de la transparence de la démarche. Ils veilleront à la régularité de la méthode et à celle des travaux d’analyse et de synthèse des contributions recueillies.
Ce collège des garants sera composé de cinq membres - deux désignés par le gouvernement et trois désignés respectivement par le Président de l’Assemblée nationale, le Président du Sénat et le Président du Conseil économique, social et environnemental.

En outre, le gouvernement va proposer à toutes les formations politiques représentées à l’Assemblée nationale ou au Sénat de participer à un comité de suivi, chargé de veiller au plein respect du principe de pluralisme. En tant que maire, vous pouvez jouer un rôle essentiel dans ce dispositif, en vous investissant dans ce débat selon trois modalités :
• Tout d’abord, si cela n’est pas déjà fait, vous pouvez mettre à disposition un cahier ou des formulaires d’expression citoyenne au sein de votre mairie pour recueillir la parole de nos concitoyens. Afin que le contenu de ces cahiers puisse être pris en compte dans la restitution du grand débat national, vous voudrez bien en transmettre le contenu sous forme électronique à cahierscitoyens@granddebat.fr, ou à l'adresse suivante : Mission Grand Débat National - 244, boulevard Saint-Germain - 75007 Paris.
• En tant que figure familière de nos concitoyens, à même de créer cette animation démocratique, je vous encourage, pour ceux qui le souhaiteront, et en toute liberté, à organiser et animer des réunions d’initiatives locales. Le site www.granddebat.fr vous propose le kit méthodologique pour l’organisation d’un débat ainsi que des informations concernant votre territoire. Si vous souhaitez un appui pour trouver un animateur, vous pouvez contacter la mission via son numéro vert (France Métropolitaine 0800 97 11 11 – Outre-mer 01 82 71 03 39) ou à l’adresse électronique : reunionslocales@granddebat.fr. Vous pouvez enfin vous rapprocher du référent au sein de la préfecture de votre département dont le nom vous sera communiqué par votre préfet dans les prochains jours.
• A tout le moins, je souhaite que vous puissiez accueillir avec bienveillance toutes les demandes qui pourront vous parvenir, émanant de collectifs citoyens ou d’associations, et de leur mettre à disposition les moyens matériels nécessaires pour la libre tenue des débats, et d’être ainsi le « tiers de confiance » de cet exercice.

Le Président de la République a décidé d’aller au contact des maires de France pour recueillir les attentes et propositions de nos concitoyens pour améliorer leur quotidien et préparer l’avenir de notre pays. Le débat doit ainsi être l’occasion de vous entendre aussi sur vos préoccupations en tant qu’élu local. Avec Jacqueline Gourault, ministre de la cohésion des territoires et des relations avec les collectivités territoriales, je reviendrai vers vous prochainement pour que ce débat soit aussi utile pour votre quotidien."


Sébastien Lecornu


> Lire la suite de l'article en cliquant sur le PDF joint.

Article du 16 janvier 2019 I Catégorie : Vie de la cité

 


11 commentaire s :


Commentaire de VLADY BOISSIN 16/01/2019 17:49:47

Ce grand débat c'est de la rotte ,encadré par deux ministres de Macron + 1 personne nommé par Ferrand (le sbire à Macron) + Patrick Bernasconi (un responsable du Medef) déjà 4 pro Macron !!!Le 5éme nommé par Gérard Larcher sera le seul contradicteur Ce débat est déjà faussé d avance , mais on ne pouvez pas s attendre à plus avec l autre tétard de l'Elysée ....Déjà 10 millions d euros pour l envoi de sa lettre que je vais renvoyé à son expéditeur (pour info les courriers envoyés à la Présidence n'ont pas besoin d'être affranchis)



Commentaire de VLADY BOISSIN 16/01/2019 18:19:48

rotte !!! , je voulais dire crotte......oups



Commentaire de Des bas et des hauts 16/01/2019 19:04:13

Suppression de l’impôt sur le revenu et rétablissement de l’ISF !



Commentaire de Excellent débat hier 16/01/2019 20:05:29

Passer sept heures à écouter, à répondre à toutes les questions des maires même aux questions déplaisantes. Il a apporté des réponses avec des arguments à la hauteur. On ne peut que constater que le Président de la République travaille avec sérieux et qu'il connaît tous les sujets. Il a su répondre à tous. Les maires ont été très surpris qu'il connaisse aussi bien la ruralité. Il a eu une standing ovation bien méritée à la fin de cette longue journée. Cet homme est sincère, honnête,simple et chaleureux. Il veut vraiment le mieux pour notre pays. Les procès d'intention qui lui sont faits, sont vraiment injustifiés. Courage, force et soutien à Emmanuel Macron. Laissons travailler sereinement ce gouvernement.



Commentaire de @vlady boissin 16/01/2019 22:10:30

Et après avoir supprimé les recettes de l État vous faites comment pour financer les écoles, les hôpitaux, ...on privatise tout ?



Commentaire de @ des bas et des hauts 16/01/2019 22:19:35

Erratum. La question sur le comment des financements des services publics après avoir supprimé l impôt sur le revenu qui rapporte des centaines de milliards (IFS = 4 milliards ) s'adressait à ce pseudo.



Commentaire de Pif 17/01/2019 07:28:52

Vlady boissin est toujours aussi négatif qu'il aille donc chez madureau le vénézuelien et qu'il emmène ses amis mélenchon et ses sbires en même temps



Commentaire de ISF 17/01/2019 07:46:01

Il est faux de dire que l'ISF a été supprimé. L'ISF a été maintenu sur l'immobilier. Il a été supprimé seulement sur le mobilier. Ceci a été fait dans le but d'obliger les personnes à investir en France dans des entreprises et ainsi créer des emplois. Le Président de la République a bien souligné que tout sera contrôlé et que celui qui ne "jouera pas le jeu" sera très sévèrement sanctionné. Eh oui! Car sans les riches pas d'emplois. Il faudrait que certains finissent enfin par comprendre.



Commentaire de Nostromo 17/01/2019 09:00:42

RECETTES FISCALES (BUDGET GÉNÉRAL) 2018
Impôt sur le revenu (produit net) : 72,55 Md €
Impôt sur les sociétés (produit net) : 25,86 Md€
Taxe intérieure de consommation sur les produits énergétiques : 15,56 Md €
Taxe sur la valeur ajoutée (produit net) : 154,56 Md€
Autres contributions fiscales : 20,05 Md €

TOTAL = 286,6 Md €

Si l’état récupère les 100 Md € estimés de la fraude fiscale et les 5 Md€ de l’ISF, effectivement on peut baisser l’impôt sur le revenu et laTVA et redonner rapidement du pouvoir d’achat.
Et je ne compte pas les sommes détournées « légalement » des impôts par l’ « optimisation fiscale ».



Commentaire de vlady boissin 17/01/2019 09:50:33

@pif , la moindre des choses quand on fait un commentaire c est de ne pas se cacher derrière un pseudo...il faut être courageux dans la vie mon garçon. Et effectivement je suis négatif comme 70ù des français qui ne font pas confiance à Macron , si vous , vous vous sentez bien dans la société actuelle ,tant mieux pour vous mais c est pas dans mon cas



Commentaire de Pif 17/01/2019 11:48:19

Monsieur Vlady boissin de une je ne suis pas votre garçon heureusement pour moi ,et vous être libre de vos pensées noires ce que je veut dire simplement c'est que ce n'est pas avec des défaitistes de votre genre du refus systématique de tout à la mélenchon ou lepen que la France avancera, comme vos amis si vous en avez qui ne propose rien de sérieux ou de réalisable actuellement.Votre objectif doit être 100% de dette et faire de la France la deuxième Grèce et la vous pourrez pleurer et ce jour la vous nous raconterez quoi comme critiques ??. On ne dépense pas deux euros quand on n'en a qu'un un peut de sérieux . Installez vous chez madureau l'ami des FI et vous verrez bien comme ils sont heureux les Vénézuéliens .



page-precedente

Ajoutez un commentaire à cet article :

 

Les commentaires ne seront pas corrigés.
Ceux comportant des mots grossiers ou portant atteinte à l'intégrité des individus n'étant pas publics ne seront pas publiés.
La courtoisie n'empêche pas la libre expression, nous vous rappelons aussi que le débat s'enrichit d'idées et non de critiques aux personnes.

 

(n'apparaîtra pas
sur le site)

(Email)


Si vous ne réussissez pas à mettre un commentaire, pensez à mettre votre navigateur internet a jour. Pour déposer un commentaire vous devez avoir javascript actif.

Me prévenir si un autre commentaire est déposé pour cet article.

Quel est le nom du site où vous vous trouvez ?

 

Votre commentaire sera publié après modération.

Pour faciliter la lecture des commentaires, la longueur des commentaires est réduite et le nombre de caractères est limité à 600...

 

 


Créez votre article ! ICI