Le Kiosque Info
Je m'abonne - Saumur - Doué-la-Fontaine - Thouars - Loudun - Chinon - Bourgueil - Longué
Actualité Agenda Ou sortir ? Ecrivez un article Lettre d'info Envoyer une alerte


Grand débat national : un seul rendez-vous proche de Saumur

Le Saumurois, tout comme le département de Maine et Loire se montre peu réactif à mettre en place des rendez-vous sur son territoire. Pour le moment, seul rendez-vous à Avoine.


Alors que le Président vient de lancer le Grand Débat National et qu'il a demandé aux élus locaux de s'emparer du dossier pour convier à des rencontres citoyennes, force est de constater que le Saumurois n'est guère réactif. près de 460 dates sont prévues en France, mais pas encore en Maine et Loire, si ce n'est une dans le Segréen. Du côté du Saumurois, il faudra se déplacer à Avoine le 1er février, pour un débat à l'Espace Culturel, de 18h30 à 20h30. Nous vous informerons régulièrement des nouveaux rendez-vous, s'il y a.


Article du 19 janvier 2019 I Catégorie : Vie de la cité

 


20 commentaires :


Commentaire de Nostromo 19/01/2019 11:11:40

Quelles sont les règles d’un débat ? Combien de personnes maximales pour débattre ? Chacun doit pouvoir s’exprimer, à 100, 200 ou 300 on ne peut pas débattre. Donc ces grandes réunions du même type que celles vues avec Macron et les maires ne sont pas des débats mais des stratégies de communication pour imposer un point de vue.



Commentaire de Enfumage +++ 20/01/2019 08:05:12

La vérité ce n'est qu'une opération d'enfumage ! En effet (ceci est relaté par des maires occitants). Le "débat" avec les maires était mené par un ministre (y a pas plus neutre ?), les 2-3 maires par départements qui s'exprime sont choisis par les préfets (qui nomme les préfets ?)...Pas une seule fois le mot pauvreté, pas d'appui sur les cahiers de doléances...En résumé, une précampagne de la France En Recul financé par notre argent !



Commentaire de ceux qui critiquent 20/01/2019 09:44:45

il a le mérite d'exister ce débat , un pas vers l'apaisement si tout le monde veut bien y mettre du sien , ce n'est pas dans le refus de tout qu'on avance mais bien en échangeant , parce que si à la fin personne n'a voulu faire de concession et bien la France sera larguée et là , peut-être que les français auront de quoi se plaindre après pour avoir rajouter de la misère à la misère !!!



Commentaire de gédéon 20/01/2019 10:11:17

Une question simple. Pourquoi les parlementaires qui nous représentent ( c'est le terme exact...puisqu'ils bénéficient d'un mandat- que nous leur avons confié ...pour nous représenter) à l'Assemblée nationale et (indirectement) au Sénat, ne prennent-ils pas leurs agendas respectifs pour mettre en place des réunion dans les différentes villes ou villages de leurs circonscriptions . Ils pourraient ainsi échanger et prendre connaissance des problèmes locaux et les faire remonter au plus haut niveau de l'Etat....Mais force est de constater qu'ils ne sont pas là. Alors ? aux prochaines élections. Moi aussi j'oublierai leurs noms...Puisque ça ne les intéresse plus apparemment....Ah ! une précision. Bien sur que ces échanges pourraient être filmés et ainsi conservés en archives. C'est très intéressant parfois les archives.



Commentaire de Robert Plant d'Epieds 20/01/2019 10:54:42

En fin des comptes je suis fier d habiter en Anjou , trés fier même......On ne ce fait pas avoir avec ces rencontres et ces débats ..... j attends avril avec impatience pour entendre monsieur Macron nous dire : je vous ai rencontré , j ai écouté ....MAIS JE NE CHANGE RIEN , c est moi le patron.....



Commentaire de Économie 20/01/2019 11:45:51

On peut peut-être diminuer le nombre de nos députés puisqu’ils semblent absents. 2 députés par département (même 1) seront suffisants. En plus cela fera des économies à l’état... c’est Macron qui va être content...



Commentaire de Louis-Marie Beauvois 20/01/2019 12:47:10

D'accord avec Gédéon. Ces débats concernent des questions qui ne peuvent pas être résolues dans le cadre d'une commune : le pouvoir d'achat, l'ISF,... . Seul le député peut agir à l'Assemblée Nationale. Il (ou elle) pourrait au moins nous informer de ce qu'il (ou elle) y fait avant de prendre une position en notre nom. Nous lui ferions savoir si c'est d'accord !
Mais les communes ont déjà besoin de revendiquer le retour des finances dont Macron les a privées. Les maires devraient commencer par organiser des débats dans leur commune pour que les habitants participent aux décisions locales. Les fusions de communes n'ont pas été choisies par les habitants. Il faudrait, par exemple, les soumettre au vote maintenant.
Nos députés peuvent porter nos revendications.S'ils ne les connaissent pas, il faudra en choisir d'autres, mais le temps presse.



Commentaire de François-Marie AROUET 20/01/2019 13:05:49

Je crains que ça ne marche pas et je le regrette. Mais les gens ont le sentiment que le président est plutôt en campagne électorale pour les européennes que pour améliorer la vie des Français. Il devrait avoir le courage de dire que la France, depuis Chirac et Jospin, est un protectorat européen et qu'elle n'a plus aucune marge de manoeuvre face à l'oligarchie politique et technocratique de Bruxelles. Nous aurons bientôt un président de la commission européenne allemand et c'est alors que les yeux commenceront enfin à s'ouvrir.



Commentaire de Sidérant! 20/01/2019 13:55:44

Sidérant la mauvaise foi , le défaitisme et le mépris de certains commentateurs. Ce débat national est fait pour le bien de tous. Du jamais vu, le seul Président de la République qui a de la considération envers les maires. Le seul qui a le courage, qui prend le temps de les rencontrer, d'écouter et de répondre clairement. Pour Louis-Marie Beauvois et autres : L'ISF a été maintenu sur l'immobilier et a été supprimé seulement sur le mobilier. Ceci a été fait dans le but d'obliger les personnes à investir en France dans des entreprises et ainsi créer des emplois. Car sans les riches, pas d'investissements et pas d'emplois.
Alors, évidemment, tout ne pourra être changé et le Président l'a bien dit clairement mais les revendications justifiées et réalisables le seront. Après, pour caricaturer,si je lui demande une nouvelle paire de chaussures, bien sûr que ma demande ne sera pas prise en compte...




Commentaire de François-Marie AROUET 20/01/2019 17:29:12

Réponse à Sidérant sur l'impôt sur la fortune. Je croyais que la suppression de cet impôt visait à inciter les "riches" à investir dans l'économie française. OK, pourquoi pas ? Mais où en sommes nous ? Y a-t-il eu un audit là-dessus ? C'est cela qui serait intéressant à savoir. Je crains fort que cet argent économisé n'ait été directement transféré dans divers pays de la zone euro qui rémunèrent mieux les placements que la France. Le Luxembourg de Monsieur Juncker, par exemple...



Commentaire de Cl. Jawel 20/01/2019 18:10:20

Tout à fait d'accord avec l'analyse de "Sidérant!", la teneur des commentaires est trop souvent défaitiste et décourageante, et c'est peut-être aussi ce mal français trop répandu qui nous mènera droit dans le mur.
Le Président (et bien d'autres avant lui, et avec lui) ont mis beaucoup de temps à appréhender les difficultés dans lesquelles nous nous retrouvons très nombreux..
Mais au moins ce débat est proposé, et on nous donne la parole ! Après avoir tant réclamé à être entendus, je trouverais pour ma part incompréhensible et incohérent de ne pas saisir cette occasion pour faire des propositions crédibles et concrètes.
Il sera temps dans 2 mois, mais pas avant, d'en faire le bilan et de tirer les conclusions des décisions qui seront prises.
Encore faudra-t-il à ce moment là juger avec, en point de mire, l'intérêt collectif des français, de la France, ce qui peut ne pas coller très exactement aux intérêts personnels et particuliers de chacun.
... Et du coup, c'est la teneur de bien trop nombreux commentaires qui me rend pessimiste.



Commentaire de @François-Marie AROUET 20/01/2019 19:11:04

Il y aura bien un audit sur l'ISF et des sanctions pour ceux qui n'auront pas "joué le jeu". pour le moment il est encore trop tôt pour le dire. N'oubliez pas non plus que le gouvernement n'est en place que depuis 18 mois et il ne peut pas tout réparer en si peu de temps. Comme il a été dit, maintenant, on veut tout et tout de suite. Ce n'est pas possible et il y aura toujours des insatisfaits. Et comme le précise aussi CL. Jawel il faut voir l'intérêt collectif des Français et non-pas son intérêt personnel.



Commentaire de Voyer JV 20/01/2019 19:28:43

D'accord avec "sidérant" ou "Cl. Jawel" par exemple. On nous donne la parole...allons-y ! Débattons et proposons. Il sera toujours temps, dans deux mois, mais pas avant, de voir les résultats, et de hurler à la supercherie s'il n'y en a pas.
Ceci dit, les maires qui n'organisent rien prennent, en fait, position, ce qui ne leur est pas demandé, et "chipotent" frileusement à faciliter la prise de parole de leurs administrés... Cela laisse songeur...
Allez-y, les maires, ouvrez les salles municipales et les micros !



Commentaire de François-Marie AROUET 20/01/2019 20:00:17

Merci de cette réponse, mais si le résultat n'est pas satisfaisant ou, en tout cas, très en deça des espérances du chef de l'Etat, il faudra le rétablir... comme le 90 sur les routes après la calamiteuse décision du premier ministre. Mais il ne faut pas faire traîner les choses car cette lenteur à analyser l'action de l'Etat exaspère beaucoup de Français.



Commentaire de Nostromo 20/01/2019 22:01:18

Arrêtons de raconter des carabistouilles !!! Le crédit d’impôt se fait à la fin de l’exercice, on réduit l’impôt si les investissements ont été réalisés... et non l’inverse.
L’ISF ne sera pas rétabli s’il n’y a pas pression des citoyens.
La vraie question est « quel deal a passé Macron avec les très riches et les lobbyistes ? »



Commentaire de brugiere jean 20/01/2019 22:49:49

nous connaissons parfaitement m E Macron, maillon de la chaine mondialiste qui passe par Bruxelles. fonctionnaire, il est aux ordres de la super classe mondialiste et anti nation.donc anti France et libérale, si vous préferez.
m Macron nous a parlé 36 fois, avant son élection et maintes fois depuis. Depuis Novembre, il nous crache son venin. Nous l'avons vu à l'oeuvre pendant l'Eté avec ses noirs LGBT indécents sordides absolument dégueulasses dans les murs de L'Elysée et puis avec les délinquants Antillais et certainement avec Benballa qui donne la preuve de ses soutiens avec ses 4 passeports diplomatiques
Or les GJ c'est justement une révolte contre cette caste oligarchique qui a consciemment détruit la classe intermédiaire ( qui faisait tourner le pays). Nous n'avons rien à en attendre car les conclusions sont connues.
Macron n'est pas le seul coupable, cette destruction du pays remonte à 40 ans...s Macron et ses LREM ne sont que le dernier avatar de cette bande de nuisibles.mais non des moindres.



Commentaire de bruno boron 21/01/2019 07:34:49

La chasse au pipo.



Commentaire de Nostromo 21/01/2019 08:53:24

Faut il remettre l’ISF ?

France Info :

La concentration de la richesse s'est encore accentuée en 2018, a dénoncé, lundi 21 janvier, l'ONG Oxfam. "Le fossé qui s'agrandit entre les riches et les pauvres pénalise la lutte contre la pauvreté, fait du tort à l'économie et alimente la colère dans le monde", a affirmé Winnie Byanyima, directrice exécutive d'Oxfam International.
L'organisation écrit, dans un communiqué, que 26 milliardaires ont désormais entre leurs mains autant d'argent que les 3,8 milliards de personnes les plus pauvres de la planète. Ces chiffres se fondent sur les données publiées par la revue Forbes et la banque Crédit suisse, une méthodologie contestée par certains économistes.

Le nombre de milliardaires a doublé depuis 2008

Oxfam appelle à taxer les plus riches. Les gouvernements "doivent s'assurer que les entreprises et les plus riches paient leur part d'impôts", a-t-elle ajouté, à l'occasion de la publication du traditionnel rapport annuel d'Oxfam sur les inégalités mondiales en amont du Forum économique mondial (WEF, World Economic Forum) qui se tient jusqu'à vendredi à Davos.
La fortune de l'homme le plus riche du monde, Jeff Bezos, le patron d'Amazon, a atteint 112 milliards de dollars l'an dernier. Or "le budget de santé de l'Ethiopie correspond à 1% de sa fortune", souligne l'ONG. Oxfam souligne que le nombre de milliardaires a doublé depuis la crise financière de 2008, constatant que "les riches bénéficient non seulement d'une fortune en pleine expansion, mais aussi des niveaux d'imposition les moins élevés depuis des décennies"



Commentaire de Nostromo 21/01/2019 09:00:36

Les bénéfices des entreprises du CAC 40 ont augmenté de 10% et en même temps leurs impôts ont baissé de 7%.

La CSG des retraités a augmenté de 1,7 % et en même temps les retraites ont été revalorisées de 0,3%.

C’est la justice sociale prônée par LaREM ?



Commentaire de happé 21/01/2019 09:46:20

Gilets jaunes, vos arguments les plus souvent utilisés: \"On lâchera rien... Qu\'i foute le camp...\" Un peu court comme argument; vous pouvez faire mieux. Allez l\'expliquer via le grand débat. Et \"s\'il fout le camp\", dites nous carrément par qui vous voulez le remplacer.


page-precedente

Ajoutez un commentaire à cet article :

 

Les commentaires ne seront pas corrigés.
Ceux comportant des mots grossiers ou portant atteinte à l'intégrité des individus n'étant pas publics ne seront pas publiés.
La courtoisie n'empêche pas la libre expression, nous vous rappelons aussi que le débat s'enrichit d'idées et non de critiques aux personnes.

 

(n'apparaîtra pas
sur le site)

(Email)


Si vous ne réussissez pas à mettre un commentaire, pensez à mettre votre navigateur internet a jour. Pour déposer un commentaire vous devez avoir javascript actif.

Me prévenir si un autre commentaire est déposé pour cet article.

Quelle est la couleur d'une cerise bleue ?

 

Votre commentaire sera publié après modération.

Pour faciliter la lecture des commentaires, la longueur des commentaires est réduite et le nombre de caractères est limité à 600...

 

 


Créez votre article ! ICI