Le Kiosque Info
Je m'abonne - Saumur - Doué-la-Fontaine - Thouars - Loudun - Chinon - Bourgueil - Longué
Actualité Agenda Ou sortir ? Ecrivez un article Lettre d'info Envoyer une alerte



Saumur. Théâtre Le Dôme : 5 mois après le dégât des eaux, le sac de noeuds est loin d'être démêlé

Un peu plus de 5 mois après qu'il a subi un important dégât des eaux (relire notre article), le théâtre Le Dôme de Saumur est au centre d'une information au dernier conseil de la communauté d'agglomération Saumur Val de Loire, le jeudi soir 7 février dernier. C'est Rodolphe Mirande, vice-président en charge de la culture, qui donne de ses nouvelles. Le moins que l'on puisse dire, c'est qu'il va falloir être patient pour sa réouverture...


« J'ai souhaité qu'on vous informe sur le déroulé des problématiques liées au Dôme. Vous voyez que j'emploie des mots « soft » »
, a soupiré Jean-Michel Marchand en fin de conseil d'agglo, jeudi soir dernier. Le président de la communauté d'agglomération Saumur Val de Loire, qui se serait bien passé d'une telle mésaventure juste avant le début de la saison culturelle 2018-2019, a ensuite laissé la parole à son vice-président chargé de la culture.

« Tous engagés quasi quotidiennement »

Rodolphe Mirande : « Évidemment, la réouverture de la scène du Dôme, et ce le plus rapidement possible, est une priorité absolue pour chacun de nous. Avec la direction des affaires culturelles, la direction des grands équipements en charge des bâtiments et la direction générale, nous sommes tous engagés sur le dossier, quasi quotidiennement. Mais pour le moment, nous sommes encore liés par un passage obligé avant la phase opérationnelle des travaux qui permettra la réouverture du Dôme : la rédaction et la transmission par l'assurance dommages-ouvrage d'un rapport définitif établissant avec la plus extrême précision les dégâts sur l'ensemble des éléments du Dôme affectés par le sinistre ».

Le rapport des experts et assureurs retardé

Rodolphe Mirande : « Ce rapport établira aussi et surtout, vous l'aurez compris, le montant de notre indemnisation. Les experts et les assureurs nous ont fait savoir cette semaine qu'ils ne seront pas en capacité de fournir ce rapport définitif à la mi-février, mais fin mars. Nous n'aurons la semaine prochaine qu'un rapport intermédiaire. Dans ce sinistre, vous le devinez, certains postes sont plus lourds que d'autres. C'est le cas, entre autres exemples, des Spiralift (NDLR : illustration ci-contre). Ces Spiralift sont des élévateurs de scène et nous en avons 28 sous la scène du Dôme et chaque pièce coûte très cher ».

« Une procédure systématiquement contradictoire »

Rodolphe Mirande : « Les assureurs et les experts examinent de fait pour chaque élément, dans chacun des domaines, deux options : 1) remplacer à neuf les matériels et autres éléments de scène endommagés ou 2) les remettre en état. Cela concerne bien tous les éléments : plateaux, rideaux de fer, rideaux, perches, Spiralift, moteurs, projecteurs, etc. La liste est loin d'être exhaustive. Mais la difficulté majeure tient au fait que lors d'une assurance dommages-ouvrage, tout se traite dans le cadre d'une procédure systématiquement contradictoire. Chaque point étudié, je dis bien chaque point étudié, doit être validé par l'ensemble des entreprises mises à la cause, les différents experts et assurances concernés. Je voudrais simplement conclure en vous disant que nous sommes tous prêts à dérouler toute la suite des opérations, aussitôt que nous sera transmis ce rapport définitif ».

Et Jean-Michel Marchand de conclure, en prenant Lionel Fleutry, vice-président en charge des travaux des grands équipements, pour témoin : « Les équipes sont prêtes, mais il nous faut le feu vert des experts avant de faire quoi que ce soit ».


Article du 11 février 2019 I Catégorie : Vie de la cité

 


6 commentaires :


Commentaire de michel 12/02/2019 08:24:30

Si les élus etaient plus impliqués et responsables de leurs actes je pense qu'il y aurait moins de depenses pour rien et plus de respect pour l'argent public.



Commentaire de les mots... 12/02/2019 08:27:39

les mots commencent a manquer tellement cette histoire a été commenté, mes on frôle le risible avec ce théâtre,
A quand JMM chez julien Courbet.



Commentaire de jean c 12/02/2019 12:07:06

Y a t il un procès ? Qui est responsable ? On se fout de nous !!!



Commentaire de Jean Martinier 13/02/2019 17:15:49

Y a un loup dans cette histoire!!!! Les responsables de cette accident ne seront JAMAIS connus , les Saumurois paieront des réparations et les assurances des différentes entreprises s'en lavent les mains. Plus de 5 mois aprés cette inondation , il est bizarre de n avoir aucun responsable à mettre en cause , bizarre , bizarre Pour une réouverture hypothétique , il serait bon de rebaptiser ce lieu : Le Gouffre ou Le puits sans fond



Commentaire de Frederic Buchart 14/02/2019 16:18:00

On commence vraiment à nous prendre pour des gogos avec cette histoire du DÖME : Énorme dépassement du budget initial , malversations multiples , travaux supplémentaires non-prévus , une programmation pour les intellos de Saumur , et pour couronner une fermeture depuis septembre 2018 et une réouverture prévue la semaine des 4 jeudis. Quand les Saumurois contribuables auront t ils la vérité sur tous événements à répétitions ? Sans doute jamais , mais pendant ce temps là nous avons un théâtre à 25 millions d euros qui est fermé et pas prés de ré ouvrir...C 'est scandaleux



Commentaire de Bernard Labrel 14/02/2019 20:48:39

Je fais entièrement confiance à Messieurs Mirande et Marchand pour trouver la solution la plus respectueuse pour notre agglomération.


page-precedente

Ajoutez un commentaire à cet article :

 

Les commentaires ne seront pas corrigés.
Ceux comportant des mots grossiers ou portant atteinte à l'intégrité des individus n'étant pas publics ne seront pas publiés.
La courtoisie n'empêche pas la libre expression, nous vous rappelons aussi que le débat s'enrichit d'idées et non de critiques aux personnes.

 

(n'apparaîtra pas
sur le site)

(Email)


Si vous ne réussissez pas à mettre un commentaire, pensez à mettre votre navigateur internet a jour. Pour déposer un commentaire vous devez avoir javascript actif.

Me prévenir si un autre commentaire est déposé pour cet article.

Quel est le nom du site où vous vous trouvez ?

 

Votre commentaire sera publié après modération.

 

 


Créez votre article ! ICI