Le Kiosque Info
Je m'abonne - Saumur | Doué-la-Fontaine | Longué | Baugé | Thouars | Loudun | Chinon | Avoine | Bourgueil
Actualité Agenda Ou sortir ? Ecrivez un article Lettre d'info Envoyer une alerte


Grand débat avec le Kiosque : Les commentaires sur de la décentralisation

Le kiosque a décidé de participer au Grand Débat National voulu par le gouvernement en ouvrant ses colonnes aux internautes. Chaque semaine, une des grandes question, chaque fin de semaine, les points de vues des internautes du kiosque, sans filtre. Cette semaine, place à la démocratie participative avec la question "Collectivités territoriales : Faut-il renforcer la décentralisation et donner plus de pouvoir de décision et d’action au plus près des citoyens ? A quels niveaux et pour quels services ?"


Vlady Boissin
"Que l'état fiche la paix aux collectivités territoriales , la grosse majorité d'entre elles sont gérées par des élus exemplaires , la plupart de ces élus sont d une honnêteté et d'une probité sans égale avec des émoluments parfois dérisoires au regard de leurs responsabilités . Nos ministres , députés et Président feraient bien de s'en inspirer pour mener à bien le bon fonctionnement de l'Etat , mais on en est loin , très, très loin....."

Louis-Marie Beauvois
"L'Etat doit garder la gestion des impôts (et taxes) de façon à ce que les règles soient les mêmes et appliquées de la même façon pour chaque habitant dans toutes les communes de France. Certains territoires étant plus riches que d'autres, ce sera à l'Etat de répartir ensuite les moyens, ce qui n'est pas évident mais qui ne doit pas être laissé aux élus locaux qui doivent d'abord satisfaire leurs électeurs.
D'autre part, l'Etat ne doit pas laisser à des pouvoirs locaux le contrôle, la vérification de la légalité des décisions et de leur application. Je n'adhère pas au mythe des élus d'une honnêteté et d'une probité sans faille, parce que ceux-là n'ont rien à craindre des vérifications.
Quant aux émoluments, après avoir indemnisé les frais sur justificatifs, ils devraient être alignés sur le salaire gagné avant d'être élu pour ne pas candidater pour gagner plus et ne pas se maintenir en poste pour ne pas redescendre en revenus. Mais je rêve et je vais me faire traiter de naïf. Comme je ne le suis pas complètement, je demande la communication complète et publique des émoluments et des indemnités."


Francis Prior
"Les collectivités locales et particulièrement les communes sont le cœur de la République. L’État doit conserver et accroître son rôle législatif, de stratège pour la communauté nationale mais les mises en œuvre opérationnelles devraient relever de l'échelon local et tout particulièrement des communes (y compris communes nouvelles). A elles de s'organiser, de contracter, de mutualiser pour rendre le meilleur service au moindre coût. Il faudrait revenir d'urgence sur les compétences obligatoires des structures intercommunales pour laisser aux élus le soin d'apprécier les meilleures solutions dans des périmètres adaptés à chacune des problématiques. Le fonctionnement d'une grande salle de concert n'a pas le même bassin de chalandise que l'organisation du périscolaire. Des conférences départementales annuelles devraient ensuite permettre d'harmoniser la couverture du territoire en services et équipements.
Pour que les responsabilités soient clairement identifiées, les collectivités territoriales doivent obtenir une véritable autonomie fiscale sur des bases fiscales rénovées."


Jean-Claude Pottier
"Notre organisation territoriale est tellement complexe, qu'un simple citoyen peut difficilement donner des avis! La loi NOTRe n'a pas apporter beaucoup d'ordres dans les multiples compétences et financements croisés. Ces derniers sont certainement à la source de dépenses publiques évitables? Elle n'a supprimé aucune strate.
Mes propositions:
- suppression des départements en tant qu'échelon administratif.
- déconcentration, mais pas transfert totale aux collectivités territoriales de quelques responsabilités étatiques telles que l'entretien de levées."


Christian
"Décentralisation : encore une idée dévoyée.
Sur le principe la décentralisation a pour but de déléguer aux collectivités locales des responsabilités qui étaient assumées par l'Etat. L'intérêt est que des décisions soient prisent au plus près du terrain sauf que les choses ne se passent pas idéalement. Les compétences entre les différents échelons ne sont pas suffisamment clarifiés et les économies d'échelles par toujours démontrées. Les frais de fonctionnement et de personnel des collectivités doivent être clairement présentés et justifiés car le transfert de responsabilités s'accompagne d'une hausse des fonctionnaires territoriaux sans que pour autant on observe une baisse de ceux de l'Etat. En fait, tout en faisant mine de déléguer, l'Etat ne cède rien. Il reste le maître du jeu car c'est lui qui fixe les règles. Il décide des missions qu'il transfert aux collectivités et qu'elles doivent appliquer mais parfois aussi financer car les moyens nécessaires et suffisants ne leur sont pas toujours donnés. Ainsi au millefeuille administratif s'ajoute le millefeuille fiscal. Ce que l'Etat ne donne pas, c'est aux collectivités de le trouver par des impôts locaux qui sont injustes contrairement à l'impôt sur le revenu qui est progressif et touche chaque ménage en fonction de ses capacités contributives. Les impôts locaux creusent les inégalités car il n'y a aucune commune mesure entre la capacité contributive des ménages et leur niveau d'imposition. A la pression fiscale de l'Etat s'ajoute celle des collectivités chacun décidant des augmentations qu'il juge nécessaire. On voit régulièrement l'Etat dénoncer les collectivités qui augmentent les impôts et les collectivités reprocher à l'Etat de ne pas assumer le financement de ce qu'il délègue. C'est d'autant plus vrai quand la couleur politique n'est pas la même entre l'Etat et les différentes strates. Il faut sortir de ce jeu de dupe où chacun se revoie la balle et où ce sont les citoyens qui en font les frais au sens le plus strict du terme.
Je pense qu'il faut réduire le millefeuille administratif sans pour autant toucher aux maires. Les évènements que nous connaissons, font la démonstration de leur connaissance du terrain, de leur compétence et du lien indispensable avec leurs administrés.
Reste la question du financement des collectivités. Je pense que, pour y voir clair et sortir de ce jeu de dupe entre l'Etat et les collectivités, il ne doit y avoir qu'un seul percepteur de l'impôt, l'Etat qui par le jeu des dotations finance les collectivités."


Prochaine question à partir de lundi



Article du 23 février 2019 I Catégorie : Vie de la cité

 


1 commentaire :


Commentaire de BERTRAND ZOLLA 26/02/2019 11:03:16

Comment parler de décentralisation accrue quand le GVT se permet se supprimer la TH, transforme le Maire en fonctionnaire quémandant des subsides aux organes de l'Etat et ses concitoyens en assistés ...
Il aurait été plus justifiés et plus juste de réduire les taxes sur les produits de première nécessité dont l'Etat contrôle, de fait, les prix gaz, électricité, timbres, timbres fiscaux etc ...
L'Etat n'a pas, de mon avis, à subventionner les communes, cela retire de la démocratie à la gestion de la ville et donc à l'ensemble de notre pays ....


page-precedente

Ajoutez un commentaire à cet article :

 

Les commentaires ne seront pas corrigés.
Ceux comportant des mots grossiers ou portant atteinte à l'intégrité des individus n'étant pas publics ne seront pas publiés.
La courtoisie n'empêche pas la libre expression, nous vous rappelons aussi que le débat s'enrichit d'idées et non de critiques aux personnes.

 

(n'apparaîtra pas
sur le site)

(Email)


Si vous ne réussissez pas à mettre un commentaire, pensez à mettre votre navigateur internet a jour. Pour déposer un commentaire vous devez avoir javascript actif.

Me prévenir si un autre commentaire est déposé pour cet article.

Quelle est la couleur du cheval blanc d'Henri IV après qu'on l'ait peint en vert ?

 

Votre commentaire sera publié après modération.

Pour faciliter la lecture des commentaires, la longueur des commentaires est réduite et le nombre de caractères est limité à 600...

 

 


Créez votre article ! ICI