Le Kiosque Info
Je m'abonne - Saumur | Doué-la-Fontaine | Longué | Baugé | Thouars | Loudun | Chinon | Avoine | Bourgueil
Actualité Agenda Ou sortir ? Ecrivez un article Lettre d'info Envoyer une alerte


Le Mag'Hebdo. La biodiversité, moteur de l'économie régionale des Pays de la Loire

La Région Pays de la Loire entend valoriser la biodiversité comme moteur de l’économie ligérienne. Elle compte 6 entreprises ambassadrices de la Stratégie Régionale Biodiversité, dont le Syndicat des Producteurs de Saumur Champigny. Pour appuyer cette démarche, elle vient de lancer, en partenariat avec la Caisse des Dépôts, le Club Mécènes du patrimoine naturel des Pays de la Loire, une première nationale.

Les représentants des entreprises entreprises ligériennes qui s’engagent concrètement sur le terrain en faveur de la Biodiversité (Copyright Région des Pays de la Loire)


Plus de 100 participants, acteurs de la biodiversité et représentants d’entreprises étaient réunis aujourd’hui dans les locaux de la société Itancia dans le Maine et Loire, à l’initiative de la Région des Pays de la Loire pour une rencontre sur le thème « Entreprises et Biodiversité » organisée avec le Centre Permanent d’Initiatives pour l’environnement Loire Anjou. Objectif : valoriser la biodiversité comme moteur de l’économie Ligérienne, un enjeu fort de la Stratégie régionale pour la Biodiversité adoptée à l’automne 2018. Un enjeu qui se concrétise notamment avec le lancement officiel du Club Mécènes du patrimoine naturel des Pays de la Loire avec une première entreprise signataire, et la signature d’une convention de partenariat avec la Banque des Territoires (Caisse des Dépôts) et sa filiale CDC Biodiversité.

La biodiversité, un enjeu fort pour l’économie des Pays de la Loire

« Face au défi environnemental, la Région agit pour opérer une véritable transition écologique en Pays de la Loire. Avec un budget de 353 M€, elle porte une ambition écologique positive : celle de conjuguer la préservation du cadre de vie, de la biodiversité et du patrimoine naturel exceptionnel tout en développant le territoire et en faisant du défi écologique une opportunité créatrice d’emplois et de richesses» rappelle Christelle Morançais, présidente de la Région des Pays de la Loire
La Stratégie régionale pour la Biodiversité est un des piliers de cette ambition régionale autour d’une nouvelle économie verte où l’alliance entre l’Homme et la Nature prend tout son sens. La présence de biodiversité n’est plus vue comme un frein au développement mais comme un accélérateur de développement. A ce titre, la Région et ses partenaires s’engagent notamment à promouvoir la compétitivité économique liée à la biodiversité et développer la recherche, l’innovation et de nouveaux débouchés. L’objectif étant d’intégrer davantage les acteurs économiques dans l’action en faveur de la biodiversité, de notre capital naturel.
En effet, soucieuses de leurs responsabilités sociales et environnementales mais aussi de leur rôle essentiel dans les territoires, des entreprises ligériennes s’engagent concrètement sur le terrain en faveur de la Biodiversité. Elles interagissent avec leur environnement et sont directement concernées par la biodiversité : elles bénéficient de la qualité de ce capital naturel et peuvent agir positivement pour sa préservation, et elles mettent déjà en oeuvre des actions innovantes de préservation de la diversité biologique dans leur démarche de développement durable ou en lien avec leurs activités.
« Parce qu’il y a urgence à préserver notre patrimoine naturel en Pays de la Loire, nous avons développé, dans le cadre de notre stratégie Biodiversité, plusieurs dispositifs pour encourager les entreprises ligériennes à s’engager au quotidien dans des démarches en faveur de la biodiversité : le Contrat Nature, le Règlement entreprises et biodiversité, le Contrat d’Engagement, et le Club Mécènes du patrimoine naturel des Pays de la Loire en partenariat avec la fondation du patrimoine que nous lançons officiellement ce jour et qui est une première nationale » explique Christelle Morançais. Depuis la création en 2018 des dispositifs régionaux, 24 entreprises se sont déjà engagées à agir pour la préservation de la biodiversité.

Une première nationale : le Club Mécènes du patrimoine naturel des Pays de la Loire

Ce club qui concerne toutes les entreprises est une première en France lancée à l’occasion de cette rencontre « Entreprises et biodiversité ». Créé en partenariat avec la Fondation du Patrimoine, il vise à soutenir les projets de valorisation de la biodiversité et de réhabilitation des espaces naturels, sous forme d’un appel à projets qui sera lancé en 2019 et qui permettra de recenser les projets susceptibles de bénéficier du Mécénat. « Avec la création de ce club Mécènes du patrimoine naturel des Pays de la Loire, la Région et la Fondation du patrimoine affirment leur volonté de mettre la biodiversité au coeur de la société et de mobiliser les entreprises dans des démarches volontaires de promotion d’actions concrètes en faveur de la biodiversité ligérienne » souligne Laurent Gérault. Ces actions pourront par exemple concerner des travaux de :
- restauration et de réhabilitation d’espaces naturels,
- mise en défense d’habitats d’espèces végétales ou animales menacées,
- développement de communautés pionnières en milieux humides ou secs,
- valorisation permettant la sensibilisation et la réalisation d’actions pédagogiques auprès du grand public, etc.
Harmonie Mutuelle est la première entreprise à adhérer au Club Mécènes du patrimoine naturel des Pays de la Loire. La Région compte aussi 6 entreprises ambassadrices de la Stratégie Régionale Biodiversité qui ont choisi de s’impliquer dans la préservation de la Biodiversité et qui témoignent de l’opportunité que représente la biodiversité dans leur activité : Algosource, SNCF Réseau, Enedis, le Syndicat des producteurs de Saumur Champigny, Biotope Syntec‐Ingénierie et Fleury Michon

Une convention de partenariat avec la Banque des Territoires et CDC Biodiversité

La Région des Pays de la Loire a tissé un partenariat avec la Banque des Territoires et CDC Biodiversité, filiale de la Caisse des Dépôts, autour des questions de la biodiversité, de la mise en oeuvre de la séquence Eviter‐ Réduire‐Compenser, et de la meilleure prise en compte des enjeux de continuité écologique au sein des espaces artificialisés. Les trois partenaires ont souhaité formaliser à travers une convention signée aujourd’hui, leurs objectifs communs sur la période 2018‐2023 articulés sur trois axes majeurs :
1. L’organisation et l’animation de la mise en oeuvre de la séquence Eviter Réduire Compenser en Pays de la Loire
2. Le déploiement du programme Nature 2050 en Pays de la Loire en lien avec le club « Mécènes du patrimoine naturel des Pays de la Loire » ;
3. La meilleure prise en compte de la biodiversité en ville, dans les espaces périurbains et autres lieux artificialisés (zones d’activité notamment).
Le soutien de la Banque des Territoires s’inscrit dans son action au bénéfice des territoires durables.

Des dispositifs spécifiques pour les entreprises

Le Contrat Nature : destiné à des entreprises dont les actions s’inscrivent dans les projets de territoires des collectivités territoriales et associations, ce dispositif sous forme de subvention a pour objectif de soutenir les territoires qui souhaitent mettre en oeuvre un programme d’actions opérationnelles de 3 ans en faveur de la biodiversité. 12 entreprises sont actuellement engagées dans ce dispositif : ACEMIA, ACTEMIUM, Arbres et jardins passion, ARMOR, Ateliers Boutin, Dintec Secodi, Erelec, Garage Renault, Ets Guerry SARL, La Maison Hebel, Logiroad et Renovembal.
Le Règlement Entreprises et Biodiversité : destiné aux TPE, PME et ETI, ce règlement vise à accompagner financièrement les projets d’innovation qui placent la biodiversité comme un investissement stratégique pour l’entreprise (produits, process, organisations). Les entreprises la Florentaise et Biotope‐Syntec ingénierie sont déjà impliquées dans ce dispositif
Le Contrat d’engagement pour la Biodiversité : Ce dispositif concerne les regroupements d’entreprises par filière, sous forme de convention avec la Région. Il vise à accompagner le représentant de la filière à établir un plan d’actions opérationnel conjoint pour permettre au regroupement d’entreprises de bénéficier d’une ingénierie de projet de préservation de la biodiversité. 3 entreprises sont impliquées dans ce dispositif : COOP de France, UNICEM et LIGERIAA.


Article du 27 février 2019 I Catégorie : Vie de la cité

 


1 commentaire :


Commentaire de Toto 27/02/2019 21:10:36

Bravo


page-precedente

Ajoutez un commentaire à cet article :

 

Les commentaires ne seront pas corrigés.
Ceux comportant des mots grossiers ou portant atteinte à l'intégrité des individus n'étant pas publics ne seront pas publiés.
La courtoisie n'empêche pas la libre expression, nous vous rappelons aussi que le débat s'enrichit d'idées et non de critiques aux personnes.

 

(n'apparaîtra pas
sur le site)

(Email)


Si vous ne réussissez pas à mettre un commentaire, pensez à mettre votre navigateur internet a jour. Pour déposer un commentaire vous devez avoir javascript actif.

Me prévenir si un autre commentaire est déposé pour cet article.

Quel est le nom du site où vous vous trouvez ?

 

Votre commentaire sera publié après modération.

Pour faciliter la lecture des commentaires, la longueur des commentaires est réduite et le nombre de caractères est limité à 600...

 

 


Créez votre article ! ICI