Le Kiosque Info
Je m'abonne - Saumur - Doué-la-Fontaine - Thouars - Loudun - Chinon - Bourgueil - Longué
Actualité Agenda Ou sortir ? Ecrivez un article Lettre d'info Envoyer une alerte


Saumur. La Ferme des Halles : « Remettre l'alimentation au coeur du débat »

Dans le cadre de La Ferme des Halles, ce samedi 2 mars aux Halles de la place Saint-Pierre de Saumur (lire), 3 producteurs locaux bio auront pour mission de transmettre leur vision de l'agriculture et expliquer leurs méthodes de production. Pour eux, qu'ils soient éleveurs ou maraîchers, il faut « remettre l'alimentation au cœur du débat » en profitant notamment de cette Ferme des Halles, une 1re édition qui en appelle d'autres.

Les producteurs et commerçants saumurois initiateurs de La Ferme des Halles : Valérie Reyre (représentante de Céline Jolivot), Marion Bénard, Fleur Lacarelle et Bruno Lecocq


Pour les producteurs et commerçants initiateurs de La Ferme des Halles, les animations proposées auront un sens plus large : celui de transmettre les valeurs de leur production. À l'image de Bruno Lecocq, éleveur à la Ferme de Russé, au Pâtis à Allonnes : « Nous veillons au bien-être animal et le meilleur moyen, c'est de maîtriser la filière de A à Z, de la naissance de l'animal à sa commercialisation. L'événement de samedi ressemble à un mini Salon de l'Agriculture, c'est vrai, mais c'est aussi un contre-pied à l'hypercentralisation, aux gros engins ou encore aux énormes superficies ».

« Les consommateurs sont les 1ers acteurs »

Pour Valérie Reyre, salariée de Céline Jolivot, exploitante de la ferme des Hauts Champs à Vernoil-le-Fourrier, il faut clairement « remettre l'alimentation au cœur du débat ». Fleur Lacarelle, maraîchère bio à Longué-Jumelles, apporte quant à elle une grande importance « au lien au sol » pour faire pousser « un légume qui a du goût ». Pour la maraîchère, c'est avant tout « du bon sens, même si c'est complexe. Parfois, je ne sors rien de mes cultures, mais je fais avec ». Si les producteurs ont un rôle primordial, « les consommateurs sont les premiers acteurs. Pour une démarche écoresponsable, l'idéal serait de supprimer tous les herbicides et pesticides, comme peuvent exister dans la culture de la mâche par exemple, et qui sont dangereux pour la santé ».

Manger bien et bio en l'occurrence, est-ce abordable ?

À cette question, les créateurs de La Ferme des Halles sont totalement raccords : le bio a un prix. « L'agriculture biologique, c'est un travail différent, un investissement supplémentaire. C'est normal que les prix soient un peu plus chers derrière, mais c'est le prix qui est juste si l'on veut entrer dans une démarche de commerce équitable », explique Fleur Lacarelle. « Face aux grandes surfaces, nous avons tout intérêt à être le plus transparents possible. Le bio, ce n'est pas que pour les bobos. Par exemple, je vends de la viande de volaille, de bœuf ou de mouton à des prix accessibles, comparables aux grandes surfaces. Dans les grandes surfaces, il existe même des produits de moins bonne qualité qui sont parfois plus chers que le bio ! », rétorque Bruno Lecocq.

L'apport nutritif : une donnée implacable, mais invisible

Autre aspect implacable pour ces producteurs, mais pourtant invisible à l'œil nu, l'apport nutritif. « Dans nos produits, et je parle de tous les producteurs qui sont dans la même démarche écoresponsable, l'apport nutritif n'est pas le même, même si ça ne se voit pas. Nous ne proposons pas des produits gonflés à l'eau, ce qui peut être le cas dans les grandes surfaces », ajoute l'éleveur saumurois. « Tout le monde n'est pas scientifique et ne peut pas connaître l'apport de chaque produit en vitamines A, par exemple, mais tout le monde peut être aidé pour comprendre. Dans tous les cas, nous pouvons être fiers de cuisiner de bonnes choses pour nos enfants et pour les générations futures ». Ces producteurs et commerçants porteront d'ailleurs un coquelicot ce samedi lors de La Ferme des Halles, en soutien à l'opération « Nous voulons des Coquelicots ».


Article du 28 février 2019 I Catégorie : Vie de la cité

 


1 commentaire :


Commentaire de Morgane 28/02/2019 20:48:30

Bravo à ces producteurs locaux qui se donnent énormément de mal pour nous proposer des produits de qualité! Oui, le bio a un prix mais c'est aussi le prix de l'humain! Ces personnes doivent vivre décemment de leur travail et quel bonheur d'aller sur leur stand et d' échanger, poser des questions, discuter de recettes avec les autres clients... tout ce que l'on n'a pas au supermarché! Je ne reviendrai pas en arrière et j'encourage chacun à essayer cette démarche, ça change la vie!


page-precedente

Ajoutez un commentaire à cet article :

 

Les commentaires ne seront pas corrigés.
Ceux comportant des mots grossiers ou portant atteinte à l'intégrité des individus n'étant pas publics ne seront pas publiés.
La courtoisie n'empêche pas la libre expression, nous vous rappelons aussi que le débat s'enrichit d'idées et non de critiques aux personnes.

 

(n'apparaîtra pas
sur le site)

(Email)


Si vous ne réussissez pas à mettre un commentaire, pensez à mettre votre navigateur internet a jour. Pour déposer un commentaire vous devez avoir javascript actif.

Me prévenir si un autre commentaire est déposé pour cet article.

Quelle est la première lettre de cette question ?

 

Votre commentaire sera publié après modération.

Pour faciliter la lecture des commentaires, la longueur des commentaires est réduite et le nombre de caractères est limité à 600...

 

 


Créez votre article ! ICI